Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/07/2018 in all areas

  1. 2 points
    Hello ! Voici mon petit rapport mensuel Un mois au final plutôt varié dans les styles, mais avec beaucoup de bonnes surprises ! - Cinq heures vingt-cinq, d'Agatha Christie. Ce n’est sans doute pas son meilleur roman (je suis une grande fan des Dix petits nègres), mais si vous aimez Agatha Christie, les vastes landes enneigées du Dartmoor et les touches d’humour typiquement anglais, plongez-vous dans cette lecture rapide, au coin de la cheminée (avec un plaid et une bonne tasse de thé). (Bon du coup, ce n'est plus forcément la saison). Un petit résumé s'impose quand même : dans un petit hameau complètement isolé du monde par la neige, quelques habitants se réunissent en cette fin d’après-midi pour faire tourner les tables. Il est cinq heures vingt-cinq quand les esprits annoncent à nos protagonistes que leur voisin, le capitaine Trevelyan, est sans doute mort. La table tournante a été formelle : le vieux capitaine a été assassiné. Et l’examen du médecin légiste révélera que la mort a bien eu lieu à cette heure-là. Étrange coïncidence ou bien … meurtre calculé ? - La ferme du bout du monde, Sarah Vaughan. Une histoire sur des drames familiaux, qui prend place en Cornouailles et dont le récit est construit comme un aller retour entre l'été 1943 et l'été 2013. Un très bonne saga, à lire pour l’ambiance envoûtante des Cornouailles plutôt que pour les personnages, qui passent parfois au second plan, happés par cette région à la forte personnalité. Attention toutefois, ce livre m'a donné envie de réserver des vacances dans cette région méconnue … - La fille d'avant, JP Delay. C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession. (Source Babelio) - Le dieu Oiseau, Aurélie Wellenstein. Gros coup de coeur pour ce récit initiatique et psychologique magistral, sur fond de fantasy plutôt sombre et brutale. Un rythme échevelé, une écriture addictive, des personnages fouillés : autant de raisons de découvrir ce roman remarquable, qui montre bien que la fantasy française n’a rien à envier aux autres succès d’origine anglo-saxonne. Une île. Dix clans. Tous les dix ans, un championnat permet de les départager : au terme d’une compétition sans merci où un seul des candidats peut survivre, le gagnant permet en effet à son clan de régner pour la décade à venir et peut décider de décimer les autres clans au cours de la cérémonie dite « du banquet ». À cette occasion, les vainqueurs peuvent perpétrer les pires atrocités : esclavagisme, viol, anthropophagie, ces banquets se soldent toujours par un véritable déchaînement de violence. Lors de la précédente édition, Faolan a fait partie de la caste des vaincus : il a assisté au massacre de sa famille et a été réduit en esclavage par Torok, le fils du vainqueur. Dix ans de sévices et de tortures se sont écoulés, et la nouvelle compétition est sur le point de commencer. Faolan brûle désormais de se venger du clan du « Bras de fer » : il sera donc, à son tour, candidat à cette lutte sans merci. - Shades of magic, V.E. Schwab. Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé. (Source Babelio). Un très très bon début de saga, entrainant, bien écrit, avec du rythme et des personnages attachants ! Affaire à suivre donc ! - Once and for all, Sarah Dessen. Littérature "ado" (apparement cette auteure a beaucoup de succès chez les lycéen(ne)s) : de prime abord, comme ça, on se dit que ce genre de livre va être une romance niaise à souhait qu'on voit venir à 10 km ! Et bien en fait pas du tout : c'est un roman feel good mais qui traite de sujets bien plus graves qu'il n'y parait. Dans celui ci, on va suivre Louna, durant son dernier été de lycéenne. Elle travaille avec sa mère, wedding planer de renom, et passe donc son été à organiser des mariages. Mais Louna a déjà vécu une histoire qui a connu une fin difficile et elle est un peu désabusée par les histoires de coeur. D'autant plus que sa mère lui colle Ambrose, un stagiaire un peu boulet, dans les pattes ... Cet été s'annonce donc difficile ! @Marquise, des lectures communes pour ce mois ci avec le recul?
  2. 1 point
    tu peux aussi te faire des crackers de graines pour tes envies de grignotage sinon toi qui médites, j'ai essayé avec succès la visualisation, je me choisis une image d'un autre plaisir et quand j'ai envie de grignoter, je visualise cet autre plaisir (pour moi c'est une tasse de tisane fumante) et éventuellement je cède à cet autre plaisir, bref je substitue l'un par l'autre, assez efficace ici ! bon courage
  3. 1 point
    Oui je vais essayer aussi ce midi, justement mon mari est en train d'essorer la salade !
  4. 1 point
    Oui j'en ai trouvé ce matin au magasin de fruits et légumes. Graines de courge, et aussi un mélange avec graines de tournesol et d'autres graines. Je vais goûter ça lors de ma prochaine envie de grignotage.
  5. 1 point
    J’ai bataillé pendant un an avant de pouvoir en obtenir une parce que HbA1c en dessous de 7% (heureusement j’avais pu garder ma pompe française en attendant) et je n’ai eu gain de cause que parce que ça faisait déjà plus de 10 ans que j’etaisnsous Pompe !
  6. 1 point
    J'ai envie de lire !!! En ce moment je suis plus dans le professionnel avec deux livres assez sympa et qui permettent de comprendre le changement "qui a piqué mon fromage" et "alerte sur la banquise" le 1er parle de 4 animaux qui doivent trouver un autre lieu que celui qu'ils connaissent pour se rassasier et comment chaque personnalité va réagir face à cette situation. Il permet de faire une vrai introspection sur sa capacité à accepter le changement et pourquoi il rst nécessaire. Le 2eme raconte aussi sous forme de fable, la difficulté d'emmener les autres vers le changement. Une colonie de pingouin se retrouve face à un dilemme "leur banquise est en train de s'effondrer!" Mais entre les réfractaires, les cartésiens et les utopistes, pas facile de motiver les troupes pour déplacer tout le monde.. un livre qui permet de mieux comprendre les autres mais aussi comment réussir à emmener les équipes vers d'autres horizons... pas de romans mais de bons bouquins facile et rapides à lire..
  7. 1 point
    Là est la question, pourquoi donc? on a quand même un rapport particulier en tant que malades avec la nourriture, ce n'est donc pas surprenant qu'on craque par moment, c'est "normal". Allez @Marquise , ça passe, oui ça va passer
  8. 1 point
    Hello, étant quasiment ignare en matière de diététique je me suis procuré le dernier bouquin du Dr Cohen "Maigrir en bonne santé". Dans ce livre j'y ai trouvé une bonne "vulgarisation" des principes de l'alimentation et un regard qui m'a semblé complet sur tous les aspects de la diététique. Il reconnait en outre dans ce livre qu'en matière d'alimentation nos connaissances ont évolué et évoluent et qu'il a donc été obligé de revenir sur certaines de ses recommandations. Bref, j'ai été agréablement surpris car j'avais un apriori défavorable sur ce genre de publication et ce genre d'auteur.
  9. 1 point
    Ha les mangas ! mon instinct a du mal à lire "à l'envers", je finis toujours par repartir dans le sens conventionnel, c'est un peu rageant Un mois tout pile, me voici au rapport : - La dernière des Stanfield, Marc Levy. Que dire à part que c'est un roman de Marc Levy, divertissant, se lit facilement, un peu moins centré sur la romance que ses premiers romans - Des milliards de tapis de cheveux, Andreas Eschbach. Un très bon roman de SF, roman choral ou assemblage de nouvelles qui se mettent toutes en places les unes par rapport aux autres pour révéler le secret de ces milliards de tapis de cheveux à la toute fin . Un très bon livre pour les amateurs de space opera non militaristes + une très bonne critique de la société - Le disparu de l'hôtel Dieu, Eric Fouassier. Polar historique qui prend place en 1515 (Marignan !). Une mystérieuse troupe de criminels et d’assassins s’infiltrent dans l’Hôtel-Dieu, à la recherche d’un espion et du mystérieux médaillon qu’il transporte. Malgré lui, le jeune Etienne, douze ans, va hériter du précieux collier avec ordre de l’amener au roi, François Ier. Afin de semer ses assaillants et protéger son butin, Etienne n’aura d’autre choix que de se jeter dans la Seine. A partir de là, les chapitres vont suivre tour à tour Etienne, dans son périple pour accomplir sa difficile mission, et Héloïse, la mère du garçon, qui va remuer ciel et terre pour retrouver son enfant. Les péripéties vont s’enchaîner crescendo jusqu’à l’ultime bataille de Marignan. C'est donc un roman de cape et d'épée (comme me l'a gentiment signalé l'auteur :p), très interessant du point de vue historique, militaire et pharmacie, mais avec des personnages un peu manichéens à mon goût. - A good girl, Amanda K Morgan. Un roman jeunesse, avec un petit côté thriller. A première vue un roman un peu banal, qui se lit facilement, mais arrivé à la fin, la seule pensée cohérente que j'ai eu a été "mais en fait je devrais le relire à la lueur de toutes ces révélations". Bon j'avoue j'ai eu la flemme et je ne l'ai pas fait, mais finalement pas si banal que ça - Sherlock & Moria, Ridley Pearson. Et si Sherlock Holmes et James Moriarty, les « meilleurs ennemis » les plus célèbres de la littérature, avaient été élèves ensemble à la Baskerville Academy, durant leur adolescence ? Cela suffirait-il à expliquer leur rivalité légendaire ? C’est ce drôle de scenario que Ridley Pearson se propose de nous faire découvrir, à travers les yeux de Moria, la petite sœur de James. Une bonne mise en bouche pour faire découvrir le grand Sherlock Holmes à une nouvelle génération fan de mystères - L'automne des Magiciens, Hélène P Mérelle. Un très bon livre de fantasy française, centré sur le personnage d'Octavianne, huitième princesse du royaume d'Elgem. Pour échapper à son propre mariage arrangé, Octavianne va s'enfuir et partir en exil sur les routes des Neuf-Cités, où elle rencontrera Gungor le guérisseur et Adalgis, l’homme-lion. Au cours de son voyage, Octavianne cherche également des réponses à ses questions : quelle est cette magie des runes qu'elle a éveillé sans le savoir ? Peut-elle apprendre à la maîtriser ? La force de ce roman c'est son univers, l'auteur a réussi un tour de maître en créant un univers, qui à mon sens, peut exister en tant que tel en l'absence de ses personnages. Attention à l'aspect sensuel (je n'irai pas jusqu'érotique) qui n'est pas du tout mentionné sur la quatrième de couverture mais qui est bel et bien là. (je sais qu'ado j'étais déjà fan de fantasy mais j'aurais sans doute été un peu surprise là o_O) - Ma vie de monstre, Anne Pouget. Un roman jeunesse sur le destin de la jeune Tognina, qui est un personnage ayant réellement existé, à la cour des Médicis. La jeune fille est comme son père (et deux de ses frères et soeurs), atteinte d'une maladie qui fait que son corps est recouvert d'un soyeux pelage (ce qui faisait d'eux à l'époque des hommes-singes ou des hommes-chiens). Comment à l'adolescence, ne pas subir le regard et les railleries des autres, comment s'accepter, aimer et être aimée dans ces conditions ? Les parents de Tognina seraient d'ailleurs à l'origine du conte de La Belle et la Bête - Le Fou et l'assassin, tome 4, Robin Hobb. Fantasy, Peut être mon auteur et ma saga préférée (la suite de l'Assassin Royal) : les livres formateurs de mon adolescence. Impossible pour moi de résumer ces 13 + 6 tomes (je peux essayer si ça vous interesse), mais un plaisir intact, 10 ans après de retrouver Fitz et le Fou, et tous les autres personnages. Mon coeur soupire de nostalgie et de spleen à chaque page
  10. 1 point
    Hello ! Un petit moment que je ne suis pas passée par là : - Une colonne de feu de Ken Follett, cet auteur écrit super bien, ce livre c'est le tome 3 après Les piliers de la Terre et Un monde sans fin. Nous sommes cette fois en 1558 et on suit nos héros entre le Royaume Uni et la France, en plein pendant les guerres de Religion, et les batailles pour le trône d'Elizabeth Tudor et Mary Stuart. Une superbe fresque historique très bien écrite et romancée ! (et pas forcément besoin de lire les 3 tomes dans l'ordre, c'est relativement indépendant) - Les soeurs Carmines : tome 1 et 2 d'Ariel Holzl, gros gros coup de coeur également. Un livre de fantasy urbaine : à Grisaille, une ville ultra sombre, un peu victorienne et très inspirée des univers de Tim Burton, on peut trucider à tour de bras. Dans cette ville, on va suivre les trois soeurs Carmines qui essaient de lutter pour leur survie, en particulier Merry qui est une voleuse professionnelle. Ce livre est drôle, bien écrit, piquant, cynique, bourré d'humour noir. Ca pique et on adore ça, le tome 2 est encore plus acide, un vrai régal - De cape et de mots, de Flore Vesco. Un roman pour les 11-12 ans, un peu à la façon d'un conte, bourré de belles morales et de valeurs. On y comprend que l'apparence n'est pas tout et que les mots, lorsqu'ils sont bien maniés, sont des armes très puissantes. Une écriture magnifique : l'auteure est prof de français et on sent l'amour de la belle langue : charades, sonorités, nouveaux mots comme autant de bonbons à savourer. A mettre entre toutes les mains (les plus jeunes pour l'histoire et le conte, et nous pour la beauté du français) - Origine, de Dan Brown. Pour les amateurs des romans de Dan Brown, pourquoi pas. On retrouve Robert Langdon, cette fois en Espagne pour résoudre des meurtrers et des questions existentielles (genre d'où vient on et où va l'humanité). Sans doute pas son meilleur, mais clairement dans la veine des premiers, les fans du genre devraient a priori se régaler - La plage de la mariée, de Clarisse Sabard. C'est ce que j'appelle un roman doudou : une lecture plutôt lumineuse, qui fait du bien au moral. Un peu dans le genre de Ensemble c'est tout, ou des Katherine Pancol - La belle sauvage, de Philipp Pulmann. Si vous avez lu et aimé A la croisée des Mondes, ce roman est pour vous : c'est une préquelle qui nous replonge dans l'univers de Lyra et Pantalaimon (à lire plutôt si on est déjà familier de l'univers, sinon je pense que c'est un peu compliqué de tout saisir). Un recit d'aventure en compagnie de Malcom et Alice, qui nous entrainent dans un monde parfois un peu onirique afin de sauver une petite fille des griffes de ses poursuivants. (Je reste à votre disposition pour des critiques plus étayées ... j'essaie d'être succinte et sans spoiler ;))
  11. 1 point
    Le mois de novembre a démarré sur les chapeaux de roue côté lecture ici : - Les illusions de Sav Loar de Manon Fargetton, une fresque de fantasy française de qualité, avec un petit côté féministe agréable à lire, si vous aimez le genre, foncez - La série Nos âmes de Samantha Bailly (Nos âmes jumelles, Nos âmes rebelles, Nos âmes plurielles) : une série sur le passage de l'adolescence, les choix admission post bac, les passions que l'on peut avoir, être populaire ou non au lycée. On suit Lou et Sonia de la 1ere à la première année de fac, l'une adore dessiner, l'autre ne vit que pour écrire. Je conseille pour les ados qui s'y retrouveront certainement, et pour les adultes qui se reconnaitront également. Et puis ça se lit vite (et j'ai rencontré l'auteur qui est une perle) - Depuis l'au delà, de Bernard Werber. J'aime bien Werber, mais ce n'est à mon sens pas son meilleur. - Les puissants, tome 1 de Vic James. Une dystopie, où dans une Angleterre alternative, dirigée par des Nobles qui possèdent le Don, tous les citoyens doivent 10 ans de leur vie en esclavage à l'état. L'idée etait prometteuse, la lecture s'est révélée désastreuse ! - L'apprenti épouvanteur tome 2, en jeunesse de Joseph Delaney. ça se lit facilement et ça doit plaire aux plus jeunes
  12. 0 points
    Je pense qu’il faut relativiser et être heureux de ce qu’on a. En Angleterre il faut avoir 8 d’HbA1c.... pour avoir.... une pompe !!!!! Alors les capteurs n’en parlons même pas !
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?
    Sign Up
×
×
  • Create New...