Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.

taratata71

Member
  • Content Count

    45
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

24 Neutral

About taratata71

  • Rank
    Newbie Member

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Gender
    Homme

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pour ma part, j'essaie de diner assez tôt pour avoir une glycémie à la plus stable possible au coucher, disons entre 0.8 et 1.2. En effet, quand je suis à plus de 3 heures d'une injection d'insuline, que ce soit le jour ou la nuit, ma glycémie est généralement très stable donc sans mauvaise surprise, en l'abscence d'activité physique particulière évidemment. ex. hier je me suis levé à 94, pas de petit déjeuner et exceptionnellement pas non plus de déjeuner pour enfin diner à 19h30 à 71. Il me semble bien que c'est le pancréas qui produit le glucagon et c'est cette hormone qui "ordonne" au foie de produir du glucose à partir de ses réserves de glycogène. J'ai un vague souvenir aussi que quand on est DID ce processus marche pas très bien, ce qui pourrait expliquer le temps parfois très long que l'on passe en pleine nuit avec des glycémies très basses avant que notre corps finisse enfin par réagir !
  2. Oui ça tjrs été comme ça, en tout cas c'est ce que les infirmères nous ont dit lors des séances d'informations. Mais ça peut être 12 ou 24h si ça vous amuse mais alors mieux vos ne pas le dire au service d'Abbott car si vous n' avez pas une infirmière expérimentée au bout du fil, le correspondant va suivre bêtement sa fiche et donc vous ..enguirlander
  3. Kaleido Bloggers Event Une des rares vidéos où l'on peut la voir en situation avec notamment sa pose : à partir de 3' 20"
  4. Un peu d'info de la pompe Kaleido. Mon centre devrait en recevoir en début d'année pour test sur quelques patients, je vais essayer d'en faire partie. Si d'autres personnes ont des nouvelles n'hésitez pas.
  5. Oui low carb mais assez cool quand même. En fait, c'est un ensemble de changements qui si on s'y tient facilite la gestion de mes glycémies...la plupart du temps Tout est dit dans les deux citations que j'ai reprises dans ma signature. Je suis aujourd'hui convaincu que si vous pensez que c'est votre maladie qui doit s'adapter à vos habitudes et non l'inverse, vous ne pouvez qu'être au mieux que dans la moyenne et cette moyenne là me fait peur à long terme...
  6. Depuis un peu plus de 2 ans. Il y a encore un an mon diabéto pensait que j'étais encore dans une phase de lune de miel prolongée quand j'étais à 5.7, mais moi je n'y crois plus alors qu'aujourd'hui je suis à 5.3. Car dès que je sors de mes nouvelles habitudes mes courbes jouent aux montagnes russes. Je devrais bientôt le revoir pour le bilan annuel. Il m'avait demandé de regarder la quantité de fibres des mes repas, car ses colllègues pensent que mon régime assez faible en glucides pourrait poser des problèmes à ce niveau là. Ben pas de problème je suis en moyenne au double des recommandations que les français ont pourtant parait-il du mal à atteindre. Mais je suis quand même étonné de la relative facilité avec laquelle je suis arrivé à mes objectifs, c'est à dire un HB inférieure à 5.7, un temps dans ma cible (0.7 à 1.20) supérieur à 80 % et sans hypo grave. Mes nouvelles habitudes sont radicales pour certaines, ex. chasse aux féculents au quotidien et permissives pour d'autres comme par ex. les patisseries qu'il peut m'arriver de faire ou acheter mais presque tjrs avant de l'activité physique.
  7. bonsoir, Je comprends mieux tes interrogations sur les effets du pain... Dans le centre qui me suit il existe une association qui est justement là pour ceux ont besoin de conseils ou d'aide psychologique. Renseigne-toi s'il existe chez toi une telle association.
  8. Loin de moi cette idée, par contre pour ma part j'ai eu la volonté, presque depuis le tout début, d'essayer de comprendre comment mon corps réagissait à tel ou tel paramètre et ces lecteurs de glycémie en continu ont été une bénédiction pour celà. J'ai par exemple pu constater cet été l'incroyable effet bénéfique de la marche, oui juste la marche que tout le monde ou presque peut pratiquer, nul besoin de faire du sport et c'est un sportif qui vous le dit ! dernière analyse : hba1c 5.3 avec 89% dans ma cible avec 7% du temps passé en hypos mais modérées. Même si on est effectivement tous différents, cela démontre que l'on peut avoir une certaine maitrise dans la gestion de cette maladie avec de la volonté sans nécessairement suivre un régime cétogène.
  9. Tu nous dis pas à combien tu étais avant le dîner et avant le coucher donc difficile de répondre. Pour ma part j'ai viré de mon alimentation le vinaigre balsamique et le pain
  10. bjr, En parlant de recette, je ne connaissais pas celle du mug cake au chocolat. Pourrais-tu nous donner la tienne s'il te plait. Je vois aussi que tu es très satisfaite de voir tes courbes plus lisses avec ce changement de régime mais concrètement as-tu pris le temps de regarder la différence avant et aujourd'hui avec le LCHF par rapport au temps passé dans ta zone cible avec l'aide de ton FSL ? Je te pose le question, car je constate que la quantité de glucides ingérés par repas et loin d'être le seul facteur qui permet de lisser nos courges. Avec le beau temps que l'on a eu cet été, j'ai pu faire des marches rapides ou nordiques presque tous les jours et pour moi c'est encore plus efficace et moins frustrant que des restrictions alimentaires. Par exemple quand j'ai prévu une marche nordique dans ma journée, ma quantité totale de glucides approche les 200g soit 4 fois plus que toi et pourtant je peux t'assurer que très souvent mes courbes sont étonnement plates du matin jusqu'au soir. Mais je suis d'accord avec toi, moins on mange de glucides et tout particulièrement les féculements à charge glycémique élevée, plus c'est facile.
  11. houla ! Pour ma part il y a le moins possible de glucides qui ne sont pas comptés. Presque tout passe par la moulinette de site comme "fatsecret" avec les étiquettes nutritionnelles ou à l'aide de la table "ciqual" de l'anses. Et même avec cette rigueur et la faible quantité de glucides que je mange (par rapport aux recommandations officielles je précise) eh bien je me plante encore trop souvent. Hypos uniquement car les hypers je peux presque dire que j'en ai plus.
  12. Je n'ai pas encore de pompe, je suis sur 6 unités de lantus le soir. Et non, aucune alimentation pendant cette virée. Normalement j'ai du carburer avec les réserves de glycogène du foie. Mais pour le vtt avec parcours exigeant il est plus simple de prendre une réserve d'eau sucrée et de boire tous les 1/4 h. Quand je fais comme ça, je peux même partir avec une glycémie entre 0.85 et 1.
  13. Toutes choses égales par ailleurs, plus on mange de glucides, plus on risque de faire de grosses erreurs et plus grosses seront les conséquences de ces erreurs. C'est en tout cas la logique de mon diabéto et la mienne également.
  14. Peut-être que ceux qui ont de l'expérience peuvent ici nous donner des conseils pour réduire au maximum ce risque. J'en ai jamais eu mais je suis encore un tout jeune diabétique et comme mes glycémies sont très souvent " borderline"... Pour l'instant ce que je constate c'est que mes hypos surviennent à 99% dans les 3 heures après le bolus si on exclu les nuits qui sont plus aléatoires.
×
×
  • Create New...