Aller au contenu

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Actuellement (février 2019), les adresses gmail rencontrent un problème.
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.

Jasmine

Membre
  • Compteur de contenus

    29
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Jasmine a gagné pour la dernière fois le 5 mars

Jasmine a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

16 Neutre

À propos de Jasmine

  • Rang
    Membre débutant

Profil de membre

  • Type de diabète
    Type 2

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Merci pour toutes ces précisions, j'ignorais tout ça, ça me rassure pas mal. Et puis j'imagine que chaque corps réagit à sa manière, pour rendre les choses plus compliquées... no stress alors... on va essayer.
  2. Merci à toutes, cela me tranquillise beaucoup de vous lire! Ok pour l'acétone, j'avais compris qu'il fallait vérifier dès qu'il y a hyper mais aussi hypo, mais j'ai peut-être mal compris alors, je redemanderai à ma diabéto, je la vois mardi. Merci Françoise, c'est très éclairant et rassurant ce que vous me dites. A vrai dire, cela fait 3 semaines que mes besoins en insuline ont doublé. Et là, depuis le début de cette semaine (qui correspond à ma 6e sa), la baisse se fait de plus en plus sensible. Et soudain, jeudi, elle a commencé par la nuit, à devenir plus brutale. Ce matin, mon dosage habituel du petit dej, calé depuis 3 semaines, a entraîné une chute que j'ai passé mon temps à rattraper à coups de dattes et finalement de biscuits (donc là clairement il y avait beaucoup trop d'insuline). Je vais donc sans transition revenir à mes dosages d'avant grossesse, puisqu'apparemment, mes nouvelles doses d'insuline sont subitement trop importantes. Et j'approche de la 7e sa. Cela correspond à ce que vous affirmez sur la 7e sa, @françoise. Espérons que c'est bien ce petit embryon qui pompe et que le ballet des hormones explique cela et que ce n'est pas un mauvais signe. Je sais qu'en général cette semaine est cruciale pour l'évolutivité de la grossesse, d'où mon anxiété. Je vais essayer de ne pas trop cogiter et réadapter mes injections pour ne plus tomber aussi bas... Merci encore pour vos témoignages!
  3. Bonjour à toutes, après un arrêt de grossesse l'hiver dernier, je suis à nouveau enceinte et bien sûr, pleine d'appréhensions et d'espoirs. Cette nuit, à la suite d'une injection mal proportionnée, ma glycémie s'est brutalement effondrée et je suis passée de 1.10 à 0.35 en 45 minutes. Je m'en suis rendue compte immédiatement et me suis resucrée. Mais c'est très très culpabilisant, surtout avec mon passif. Ces jours-ci, contrairement aux 3 premières semaines de ma grossesse, je remarque que mes glycémies suivent une pente descendante. Je ne sais pas pourquoi. Mais après avoir dû remonter ma dose de lente, me voilà ne cessant de la diminuer chaque soir. Je fais mon maximum pour essayer de gérer, c'est pas facile... Ma diabéto m'a dit que tant qu'il n'y a pas de corps cétoniques, les hypoglycémies ne nuisent pas a priori à l'embryon. Mon ancien diabéto au contraire, avait dramatisé les hypoglycémies dans le cadre de ma grossesse arrêtée. En attendant de savoir grâce à l'écho si mon petit embryon a bien une activité cardiaque, j'ai besoin d'espoir et de baume au cœur. Surtout pas de réalisme ni de vérités difficiles à entendre... Alors s'il vous plaît y aurait-il parmi vous des mamans qui ont eu des grossesses menées à terme avec des enfants bien portants, malgré un épisode d'hypoglycémie importante? Juste quelques témoignages pour me donner un peu de force et me montrer que oui, c'est possible... Merci infiniment!!
  4. @françoise merci pour ces précisions. Je l'ai éliminée et parfois, quand je suis vraiment en manque, je prends un tout petit déca. Sinon, je mets quand même un peu de cacao dans mon lait et je prends un carré de chocolat noir 70% dans la journée. Je ne crois pas que le cumul de caféine soit fâcheux avec tout ça. Enfin, je l'espère. Mais je crois que je vais même supprimer le cacaco dans mon lait, après tout, ça me tranquillisera. En ce moment, il en faut peu pour m'angoisser. @Dawn au temps pour moi, je me suis trompée. C'était sur Passeport santé: https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=rooibos_ps Au chapitre "Précautions", on peut lire que les données sur le thé rouge (ou rooibos) sont insuffisantes pour le conseiller pendant la grossesse. Du coup, je me suis abstenue, depuis que j'ai lu ça.
  5. Jasmine

    Grossesse

    La réponse de ton diabéto est rassurante, tant que les hypers sont vite maîtrisées, finalement, elles ne durent pas trop, donc le risque doit être très limité. Courage à toi!
  6. Bonjour, j'ai cru comprendre que les tisanes étaient déconseillées, car il faut connaître très précisément les vertus de certaines plantes, or il y en a pas mal qui sont abortives (menthe poivrée, etc.). Mais quid du rooibos? J'ai lu sur internet que c'était "la" tisane des femmes enceintes, mais pourtant, je m'aperçois que Doctissimo dit qu'on ne dispose pas d'assez de données sur cette plante! Mince alors, ça va être dur de gérer les problèmes de transit avec zéro tisane, pas de café ni thé (enfin sur ces derniers, les discours varient et vont de l'interdiction à la préconisation d'une consommation très réduite). Des idées sur ce fameux rooibos?
  7. Oh merci pour ces réponses, qu'est-ce qu'elles me soulagent et qu'est-ce que je suis vulnérable avec mes espoirs obstinés! Allez, on y croit, on va faire comme si le méchant spotting n'était pas arrivé, on va dire que c'était juste pour me rappeler la nécessité d'être très prudente, et on va accueillir ces fichues glycémies comme elles sont en cessant de vouloir leur faire dire tout et n'importe quoi. C'est vrai que je rationalise trop, alors que je devrais apprendre à m'en remettre au cours des choses, maintenant que je ne peux plus faire grand-chose qui soit vraiment en mon pouvoir. Enfin si. Le précédent diabéto m'a traumatisée en hurlant devant mes hypos. Je voulais tellement bien faire, je voulais tellement éviter les hypers et tout risque pour l'embryon, alors quand j'ai vu sa réaction, je me suis sentie affreusement coupable. Et quand j'ai appris que ma grossesse s'était arrêtée, ça m'a assez démolie. J'ai eu du mal à ne pas penser qu'en voulant trop bien faire pour rentrer dans le fameux 1.20 en post prandial, j'ai tué mon petit œuf par excès de zèle. Il m'avait dit que les hypos faisaient que l'embryon n'était pas bien oxygéné ou quelque chose comme cela. Depuis, ma diabétologue m'a rassurée et m'a dit que l'embryon puis fœtus n'était pas touché par ces hypos. C'est aussi ce que j'ai lu sur internet. Mais n'empêche, je considère désormais mes hypos avec crainte. J'essaie de les éviter au max. Mais dès que je me trompe dans le calcul des glucides bim, j'y ai droit. Et en effet je suis sous injections. Dites, une autre chose me chiffonne. Je vais bientôt retourner au travail. Je suis prof. Donc je peux avoir à rester debout assez longtemps. Ou quand je me force à m'asseoir, c'est momentané. Je pousse sur ma voix, ce qui me fait solliciter mon ventre (ne riez pas pitié ^^): quand je fais un effort pour que ma voix porte, c'est d'en bas que ça sort, et je contracte le bide. Or j'ai remarqué lors de ma précédente grossesse que ça me fatiguait du bas. Et c'est d'ailleurs pendant un cours que j'ai eu le saignement de la grossesse arrêtée précédente. Peut-être que je m'écoute trop. Là, j'ai eu mon petit spotting après une grande balade qui me "fatiguait du bas" aussi. Cela me semble étrange, car je vois bien les femmes enceintes mener une vie normale, parler, marcher vigoureusement... ça vous semble irrationnel ces craintes? Continuez-vous à bouger normalement pendant les premières semaines si incertaines de vos grossesses? Restez-vous debout, marchez-vous longuement ou évitez-vous tout cela? @Marion*: je vais tenter la méthode Coué-Pensée positive, moi aussi!
  8. Bonjour à tous, J'ai appris hier que j'étais à nouveau enceinte, après une grossesse en novembre/décembre dernier, qui s'est malheureusement arrêtée à 6sa et demie, pour mon plus grand désespoir. Là je dois être autour de 4 à 5sa. Je remarque que pour cette grossesse comme pour l'autre, mes glycémies sont hautes. J'ai remarqué que cette résistance à l'insuline s'intensifiait très progressivement depuis l'ovulation et elle est devenue plus marquée il y a une semaine. Mes besoins en insuline avaient subitement chuté après mon curetage et le retour de mon corps à la normale. Mais depuis l'ovulation, j'ai dû insensiblement monter les doses, jusqu'à revenir aux doses de novembre dernier. Voilà le topo: j'arrive plus ou moins à me maintenir dans la fourchette de la glycémie post-prandiale (plutôt moins que plus, disons que c'est plus fréquemment 1.40 que 1.20, avec des pics le matin), mais une fois l'effet de la rapide estompé, hop, mes glycémies remontent lentement mais très sûrement. Sans que je ne mange rien. Et que mon déjeuner est composé de glucides complexes (pain de seigle le matin, riz complet ou basmati le midi). C'est vraiment très frappant. J'ai fini par me résoudre à me refaire des injections au beau milieu de l'après-midi, sinon je me retrouve au repas du soir à 1.50 en pré-prandiale, après avoir eu une post-prandiale correcte à midi et sans avoir rien mangé entre les deux. J'ai aussi augmenté la lente du soir, car là aussi j'ai vu qu'il y avait un problème d'augmentation inéluctable de ma glycémie la nuit. Et là aussi l'augmentation des doses est très importante par rapport à ce qu'étaient mes besoins sans grossesse et avant même l'ovulation. Ce matin, je viens de réussir à ne pas être en hyper en post-prandiale, mais voilà que je trouve cela trop bas (0,92) car c'est descendant d'après le capteur. Je soupçonne ce résultat d'être dû à la conjonction: de l'augmentation de la lente + augmentation d'une unité de la rapide + réduction encore plus drastique des sucres rapides au petit déjeuner (je n'ai pas pris de fruit, je pense en prendre un si l'hypo se confirme). Cependant, aussi fou que cela puisse paraître, cela m'inquiète. Je devrais me réjouir d'avoir réussi à éviter l'hyper pour une fois (jusqu'à présent, mon point faible c'était le petit dej, j'avais un pic systématique à 1,50 en moyenne, et hop, ça redescendait dans le quart d'heure qui suivait les 2h). Mais cela m'inquiète aussi, car lors de ma grossesse de novembre, mes glycémies étaient hautes et à un moment donné, elles se sont mises à chuter et j'ai connu des hypoglycémies importantes. Cela m'a beaucoup perturbée. Or il se trouve que peu de temps après la grossesse s'est arrêtée. Et comme j'ai eu un petit spotting rikiki il y a 2 jours, cela me travaille, forcément. Je préfèrerais presque avoir des glycémies trop hautes pour être sûre d'être encore enceinte ou plutôt d'avoir une grossesse qui avance vraiment. Surtout que mon précédent diabéto (j'en ai changé depuis) avait réagi très négativement face à mes hypos et m'avait dit qu'on risquait de perdre le bébé à cause d'elles. Alors j'en appelle à votre expérience: en début de grossesse, est-il normal à un moment donné, qu'à force d'augmenter les doses, les glycémies finissent par rentrer dans la fameuse fourchette 0.95/1.20, ou au contraire, les glycémies sont-elles supposées être hautes pendant tout le premier trimestre? Ou plutôt: si mes glycémies redescendent un peu, est-ce mauvais signe (baisse des hormones de grossesse qui créent l'insulinorésistance typique) ou simplement le fait que mon corps s'adapte peu à peu à son nouvel état? Bref, comme vous pouvez le voir, j'ai beau essayer de ne pas psychoter, je n'y arrive pas. Pas facile de rester zen quand on a eu une grossesse arrêtée. Si quelqu'un parmi vous a connu une mésaventure semblable (un petit spotting très léger et pas de couleur vive, des glycémies un peu capricieuses, un arrêt de grossesse et ensuite une tentative qui a réussi, n'importe quoi qui me fasse me sentir moins isolée) et a au contraire un témoignage encourageant à partager, j'en suis très curieuse. Je prends tout ce qui me donne de l'espoir en ce moment!! Merci d'avance! NB: ah et j'oubliais, je n'ai aucun signe de grossesse en dehors de ma tension qui a chuté (autour de 10/6 ce qui ne constitue pas les valeurs habituelles chez moi), l'envie de dormir et la fatigue extrême, et l'insulinorésistance plus marquée. Cela aussi m'inquiète. Mais j'ai lu que ça dépendait vraiment des personnes. Alors j'essaie (encore) de me raisonner...
  9. Eh bien voilà, je viens de faire un test de grossesse qui s'est révélé positif. Il va falloir faire la prise de sang et voir la gynéco à présent. Je suis heureuse, ou plutôt je le suis très très prudemment... car encore très marquée par l'épisode malheureux de décembre. Et puis hier, j'ai eu un très léger spotting. Je ne m'en alarme plus comme la dernière fois (j'avais eu un vrai saignement en revanche), car je sais que cela peut se produire en début de grossesse et que personne ne peut se prononcer sur l'évolutivité de la grossesse à ce stade. De toutes façons maintenant, seules les échos et les analyses pourront nous en dire plus et il va falloir s'armer longuement de patience pour ne pas paniquer inutilement et accepter les choses telles qu'elles viennent. N'empêche, qu'est-ce qu'on la veut cette grossesse! Je prie pour que cette fois-ci soit la bonne!!!!
  10. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    Ok merci pour tous ces retours, c'est très éclairant! Oui j'ai alterné et changé de bras, là. Et j'ai enfin réussi à déloger la colle qui était vraiment tenace. Je pense que vu ma tendance à beaucoup transpirer, en été ce sera autre chose. Ce n'est donc qu'un filament et l'aiguille se rétracte, tout s'éclaire! Bon ok ça me rassure. Alors pour l'instant, je suis juste étonnée de voir que plus de 24h après, j'ai encore la trace du patch avec le petit trou sur mon bras. M'enfin, on ne peut pas tout avoir, je vais sûrement réussir à m'habituer à tout ça en ayant les bons gestes pour ne pas prendre de risques.
  11. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    D'accord, je crois en effet qu'il est fiable. Du moins, à condition qu'on reste dans des mouvements pas trop amples de la glycémie. Il m'est arrivé deux fois de faire des grands écarts, et là, c'était le bon vieux dextro qui était le plus exact et le plus fin. Sinon, c'est vrai que déjà, se tester alors que les 2h ne se sont pas écoulées après un repas, c'est vraiment stupide, dans mon cas. Cela ne fait que me faire stresser davantage, j'ai arrêté de le faire. Et comme tout est enregistré dans l'appareil, ensuite cela crée du dépit car cela fausse les "courbes" et les résultats, alors que ces courbes sont censées faciliter le diagnostic des mauvais usages, des points faibles à corriger, etc. Donc là, je me retiens de le faire car je suis très sensible à ces valeurs et que j'ai besoin de garder le moral. Franchement il y a encore quand même un truc qui me travaille avec ces histoires d'hygiène. Je viens d'enlever mon premier patch et je m'aperçois que le site est quand même pas très propre. J'ai essayé de nettoyer doucement (à l'eau micellaire hihi) pour ôter la colle encrassée, mais tout de même, cette grosse aiguille plantée dans notre chair des jours durant, j'espère que ça ne risque pas d'occasionner des infections. Et enfin, je me demande aussi dans quelle mesure on a une marge de manœuvre pour déplacer un peu la position du patch sur le bras, histoire de reposer le site utilisé précédemment et d'éviter justement à la longue, d'abîmer le même endroit. Je vais essayer de bouger de quelques centimètres à la louche, pour la prochaine fois, déjà.
  12. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    Ok merci pour ces conseils. J'ai une question un peu bête du coup. C'est hygiénique de garder 24h de plus le capteur ancien? J'imagine que 24h c'est minime, comparées aux 14 jours, mais quand même, c'est un truc implanté en nous, ça me travaille un peu. Là normalement, je devrais mettre le nouveau capteur avant demain, mais ça me freine de me dire que je le garderais 15 jours au lieu de 14, du coup. Vous croyez que j'en fais trop? Je me dis qu'au pire, je peux passer 24h à n'utiliser que le dextro à l'ancienne. En tout cas, ça y est, je me suis adaptée. Les glys sont enfin fidèles. Sauf quand je suis en hypo et que la flèche est descendante, là je sais qu'il y a de fortes chances que le "0.56" par exemple soit en réalité un "0.80", et je me teste à l'ancienne. Pour le reste, c'est quand même formidable. Seul bémol: ça rend un peu maboule. Maintenant, j'arrête de me scanner tout le temps, j'essaie de penser à autre chose. Surtout après un repas, pour les glys post-prandiales, ça n'a vraiment pas d'intérêt de se stresser en se scannant 1h après le repas, hein... (oui oui, je suis un peu spéciale... dites-moi que je ne suis pas la seule!^^)
  13. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    Merci infiniment pour ces réponses, ainsi que pour les indications de pages! (J'ai encore du mal avec le fonctionnement du forum, je me suis perdue dans les renvois, là). Alors, finalement, je crois qu'en effet, ça marche bien, j'ai encore été trop impatiente. Maintenant, il n'y a plus que les hypos qui sont complètement exagérées. Je remarque aussi le retard d'un quart d'heure dont tu parles. Je commence à mieux comprendre en effet, quand tu parles du contexte, il est vrai que la flèche aide à anticiper la suite aussi, et à mieux donner sens au résultat affiché. Maintenant, je n'ai plus que des valeurs quasi exactes par rapport au dextro, à l'exception de celles du matin pour lesquelles il y a encore un petit décalage, ainsi que celles liées aux hypos. Je comprends maintenant que c'est si pratique, en effet... je file dès que possible lire tous les fils sur cette question, car un autre truc m'interroge: à la longue, j'imagine que ce doit être fatiguant pour le côté du bras d'être régulièrement "troué" comme ça, même si on alterne. J'ai vu que des discussions avaient été poursuivies sur ce point.
  14. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    Merci @Fanny ! Alors pour les bandelettes, j'ai bien eu une boîte compatible avec le FSL, mais c'est très peu, ça ne permet pas, pour les moments critiques de la journée, de vérifier quotidiennement la fiabilité du FSL. Merci pour ton témoignage sur la maternité. Je suis très étonnée et du coup assez rassurée, finalement, ça veut dire que je devrais éviter de m'impatienter, sûrement. Il se trouve que je commence à remarquer que les valeurs commencent à avoir une tête un peu plus normale. Aujourd'hui, elles semblaient ordinaires et fidèles à mon ressenti, et quand j'ai comparé au dextro, ça collait, à une marge de variation près, elle était assez modeste (0.05 à 0.15).
  15. Jasmine

    FSL : fiabilité des valeurs de glycémie

    Bonjour à toutes! Je viens de recevoir un lecteur Free Style Libre, j'ai posé le capteur hier, et je suis vraiment très perturbée par les résultats et assez déçue... J'ai lu pas mal de messages postés ici, mais comme ils ont été réorganisés, ils peuvent dater parfois, ou ne pas être dans l'ordre chronologique, or je me dis que la technologie de l'appareil a dû évoluer depuis les années d'où datent certains posts, alors j'espère que je ne vais pas vous lasser en vous parlant de choses mille et une fois redites. 1- J'ai cru comprendre que les 24 premières heures donnaient un peu n'importe quoi. Je confirme chez moi, des "LO" plusieurs fois de suite alors que j'étais à 90, des "50" alors que j'étais à 80, des 1.30 alors que j'étais à 1.50, et... évidemment, comme je crains d'être à court de bandelettes et de lancettes... j'ai fini, à un moment donné à tenter de m'y fier un peu quand même, si bien qu'il m'a complètement perdue, que j'ai dû me resucrer pour rien, puis corriger, bref, le grand n'importe quoi.Ce matin, il affiche 1.36, puis 2 secondes plus tard, 1.55, alors que ma gly capillaire est à 1.11, à cause de tous les chamboulements d'hier soir. Où je comprends que j'aurais dû ne rien modifier à ma routine... ma diabéto m'avait pourtant bien dit il faut un peu de temps pour qu'il se cale. 2- Mais justement, que signifie qu'il faut environ une semaine pour qu'il se cale? Je ne comprends pas. Qu'il se cale sur quoi, puisque la pauvre bête ne sait pas qu'elle est en décalage avec mon lecteur traditionnel (et les décalages sont impressionnants!)? 3- Je suis très inquiète car j'essaie de tomber enceinte à nouveau. J'essaie donc de lisser au maximum, de ne pas sortir de ma fourchette idéale de 0.90/1.20, j'ai besoin de précision, de comprendre très clairement quels paramètres entraînent quels effets. Or ce truc m'affiche des résultats complètement farfelus. Combien de temps? J'ai remarqué qu'en dessous d'un gramme, il avait tendance à perdre la boule et à surestimer les hypoglycémies. Ma diabéto me l'avait dit. D'autre part le mode d'emploi dit qu'il peut y avoir un écart de 0.20 avec la gly capillaire à cause de la différence liquide interstitiel/sang. Certes. Mais comment se maintenir dans les objectifs de grossesse dans ces conditions? Faut-il que j'ajoute systématiquement 0.20 à ce que je trouve au-dessus de 1 et que je retranche 0.30 à ce que je trouve au-dessous de 80? C'est absurde! Et d'ailleurs, ça ne colle pas, car depuis hier, les écarts ne sont pas très rationalisables. Je crains que ce machin ne me fasse juste paniquer et perdre un équilibre très rigoureux déjà pas facile à tenir avec les variations hormonales, le quotidien, les imprévus, etc. Y aurait-il des personnes enceintes ou en objectif de grossesse qui auraient au contraire réussi à apprivoiser la bête? 4- La sécu ne rembourse apparemment qu'une option : soit le FSL, soit le lecteur traditionnel. Mais mes réserves de bandelettes et lancettes s'épuisent, comment vais-je faire si jamais le FSL se révèle non fiable? J'ai cru comprendre que dans les maternités, ils demandaient le lecteur traditionnel. Maintenant je me dis qu'ils ont raison... Merci infiniment pour vos témoignages ou peut-être, juste vos copiés collés de témoignages récents et utiles que j'aurais loupés, sur cette question! EDIT: je ne sais pas ce que j'ai bidouillé avec mon téléphone, mais je m'aperçois que l'ordre chronologique des messages est respecté, en réalité. Je vais à nouveau remonter le post pour trouver peut-être des indications récentes qui m'éclaireraient...
×