Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à toutes. Je suis actuellement enceinte de 9 sa et sous insuline depuis deux semaines. C’est un diabète de grossesse dés le début. La diabeto suspecte un mody car j’ai une famille de diabétique et je n’ai pas de surpoids. Depuis la mise sous insuline j’ai fais deux épisode d’hypoglycémie à 0,50: une en preprandial en me réveillant d’une sieste avec migraine ( j’espère que je ne l’avais pas depuis longtemps ) et une en post prandial car finalement j’ai mangé bp de protéines à ce repas ... et j’ai aussi fais une mini sieste. Du coup j’ai peur ... je culpabilise d’avoir eu ces hypo qui étaient évitable si j’avais contrôler avant ... je n’ai rien senti... j’ai peur des effets sur le développement de bébé ... j’aimerais lire des mamans qui ont vécu ça et pour qui les bébés vont bien aujourd’hui. Voilà merci bp. Une future maman inquiète. 

Link to post
Share on other sites

bonjour @Glyc80

Félicitations pour cette jolie nouvelle

N'hésite pas à aller te présenter dans  la section dédiée : cela nous permettra de faire plus ample connaissance !

Voici quelques sujets  qui sont susceptibles de t'intéresser 

- Le diabète (type 1, type 2, MODY, LADA) avant et pendant la grossesse. 

- Le diabète gestationnel : alimentation, traitement, trucs et astuces

Les mamans diabètiques te rassureront mieux que moi, mais il me semble que les hypos n'ont absolument aucune incidence pour bébé qui se sert en premier ! Je te conseille également de lire cette fiche, https://www.femmesdiabetiques.com/grossesse/dg.pdf, et surtout d'explorer le forum et de poser tes questions ! 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes, merci pour vos réponses et pour toutes ces documentation. Je vais me présenter dès demain. Tellement besoin de soutien... mais je voulais demander comment vous savez que le placenta fait tampon??  C’est une donnée scientifique sure ? Je ne suis pas paranoïa mais je me suis tjs posé la question. Merci 

Link to post
Share on other sites

Bonjour

je suis dans la même situation que toi , dg dès le début de grossesse sans surpoids, insuline et hypo , j ai épluché les données scientifiques car comme toi pas mal d hypo . J ai cherché les articles scientifiques il y’a pas énormément de données mais celles que je trouve montre qu il y’a moins de complications avec les hypo que les hyper . Notamment, sur les articles  on voit que plus hb1ac est basse visiblement « mieux » c est . Hors on a pas une hb1ac basse sans un peu d’hypo. Je vais essayer de te retrouver article et le mettre en lien . Plein de courage 

J essaie d y penser mais comme toi ça m empêche pas d avoir peur parfois .

en espérant aider 

Link to post
Share on other sites

Merci kirianette. Il est vrai que ce que je recherche ce serait des études pour me rassurer ... car qd on se sent mal on se demande si bébé va bien et puis qd on ne ressent pas les hypos on se questionne aussi 🤣. J’essaye de me dire que les besoins en sucre d’un embryon ne sont pas forcément énorme mais bon... rien de mieux que la science pour se rassurer 

Et sinon tu as eu bp d’hypo et à combien ? Quelles en sont les causes ? Merci 

Link to post
Share on other sites

pour répondre pour les hypo mon record le plus bas 0,35 et malheureusement je fais des hypo 0,5 quasi quotidiennement . Pourquoi parce que je suis très insulino sensible , une novorapid de différence et me voilà en hypo . En plus j ai un phénomène de l Aube donc soit je suis hyper le soir soit en hypo la nuit . Et j ai des soucis car mon pic de glycémie est plus 3 à 4h après le repas que a 1 ou deux h donc je je dois faire beaucoup de bolus et des fois j évalué mal . J attends d en reparler à l équipe . Mais je crois ( après je suis débutante les plus expérimenté le dirons mieux) qu il est impossible de faire une grossesse sous insuline sans hypo surtout au début . Trop de variabilité et comme l hyper est vraiment plus dangereuse que l hypo , on frôle un. Peu l hypo tout les temps. 
les autres me corrigeront si je dis des bêtises 

Link to post
Share on other sites

Kiriannette, oui je pense que tu as raison. Les objectifs sont tellement «  bas » qu’on frôle les hypo souvent. Si on rajoute à ça ton insuline sensibilité... et le pic diffèré... oui ça en fait des risques. J’ai aussi une sensibilité assez bonne à l’insuline et parfois elle m’a surprise ... d’où mon hypo en post Prandial alors que j’avais manger des pâtes bolo !!! Une grande assiette d’au moins 130g de pâte et je finis à 0,60 deux heures après une injection de 4 unités d’humalog !!  En fait j’avais mis une grosse ration de viande j’imagine que c’est ça ... En ce moment je multiplie les contrôles c’est fou la consommation de bandelettes et lancettes... j’ai presque honte et cette nuit j’ai mis mon réveil à 1h pour contrôler et j’ai pris une collation pour être sûr de pas faire d’hypo alors que j’étais à 0,94.... je ne sais franchement pas si c’est une bonne idée ... en plus je n’ai pas faim à ce moment là ...ça devient une hantise ... ce matin j’étais à 0,84 heureusement. Et toi quelle stratégies tu mets en place pour les détecter les hypo? Contrôles ? 

Link to post
Share on other sites

Ma hantise c’est de ne pas les sentir car une fois je n’ai pas senti une hypo en pre prandial a 0,49... mais j’avais la migraine alors je restais allongé dans le noir ... 

Les capteurs n’ont pas l’air très efficace pour détecter les hypo ... 

Link to post
Share on other sites

La détection des hypos est un apprentissage, les signes étant propres à chacune. En attendant de les ressentir, il faut effectivement multiplier les contrôles et toujours avoir à disposition de quoi se resucrer (sucre, jus de fruit, pâtes de fruit, etc). 

Si vous identifiez des plages horaires ou des circonstances où elles se multiplient, n’hésitez pas non plus à en parler avec votre médecin afin que le traitement ou régime soit adapté. Il ou elle peut par exemple réévaluer les doses d’insuline ou vous proposer des collations, en fonction de vos situations. 

Bon courage et donnez nous des nouvelles 🙂

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Merci Ellie. J’ai eu un message vocal me de l’infirmière diabeto ... j’ai trouvé qu’elle était très culpabilisante... «  madame il faut manger des féculents à chaque repas avec l’insuline sinon on fait des hypo !!! » mais j’en mange à tous les repas ... pourquoi tirer cette conclusion? En fait j’étais surdosee et en baissant c’est mieux ... je trouve qu’on nous aide pas à nous sentir bien parfois ... bref ...

Link to post
Share on other sites

Je pense que vous devriez faire le point avec le médecin pour ajuster.

Connaissez- vous "mydiabby.fr" c'est un site qui peut vous permettre d'avoir un suivi à distance et des réponses de médecin, de faire le point entre deux rdv

L'hypoglycémie n'est pas grave pour le bébé mais elle n'est pas souhaitable pour la maman. Au premier trimestre on sait que ce risque est augmenté. Il faut donc ajuster l'insuline et parfois faire des collations pour anticiper ces hypos tout en restant dans les objectifs.

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Oui je connais my diabby et ce sont des infirmières qui sont en ligne ... je n’ai rien contre elle mais je trouve qu’elles manquent parfois de psychologie ... je culpabilise de ne pas avoir réagit ... j’avais dés glycémies à jeun à 0,70 un matin et 0,72 le lendemain j’aurais du voir que les doses étaient trop forte... je me sens bête 😪. Le troisième soir l’hypo 0,60 ... merci libellule pour votre message cela me rassure sur les hypos. Je vois le médecin le 14 janvier et l’infirmière me recontacte lundi. 

Link to post
Share on other sites

Je suis étonnée de l attitude des infirmières . Déjà mon équipe m a dit que tant que j étais au dessus 0,60 ce n était pas une hypo enceinte . Ensuite dû débute en diabète c est déjà assez dur comme ça en tout cas vules glycémie s que tu décris j aurai pas forcément adaptée non plus . Si cela peut te réconforter 

 

Link to post
Share on other sites

Effectivement @Kiriannette et @Glyc80, à confirmer avec votre diabetologue, mais quand on est enceinte (même chez celles qui ne sont pas diabétiques !!), la glycémie à tendance à être plus basse. C'est sans doute pour cela que vos équipes respectives vous parlent de 0,5 et 0, 6 à la place des 0,7 g/L habituels

Les sources [13] Mills JL, Jovanovic L, Knopp R, et al. Physiological reduction in fasting plasma glucose concentration in the first trimester of normal pregnancy: the diabetes in early pregnancy study. Metabolism 1998;47:1140-4. [14] Parretti E, Mecacci F, Papini M, et al. Third-trimester maternal glucose levels from diurnal profiles in nondiabetic pregnancies: correlation with sonographic parameters of fetal growth. Diabetes Care 2001;24:1319-23.

Citation

La définition du seuil de l’hypoglycémie au cours de la grossesse reste imprécise : la glycémie à jeun baisse physiologiquement dès les premières semaines de gestation et cette tendance s’accentue plus tard dans la grossesse [13]. Au 3e trimestre, chez des femmes enceintes n’ayant pas de diabète, les glycémies capillaires sont en moyenne de 0,75 ± 0,05 g/l (± déviation standard), les glycémies à jeun étant de l’ordre de 0,55 g/l [14]. De même, les seuils de sécrétion des hormones de contre-régulation sont abaissés au cours de la grossesse [7]. Il est donc possible que le seuil de glycémie capillaire définissant l’hypoglycémie doive être revu à la baisse, et se situe vers 0,60 g/l.

 

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

bonjour à toutes

je confirme les messages précédents, en tant que diabétologue. les hypoglycémies même sévères, même avec coma (qui n'arrivent que dans les DT1 en pratique) sont complètement anodines pour le bébé. L'embryon utilise d'autres carburants en particulier les corps cétoniques (fabriqués lorsqu'il n'y a plus assez de glucose en circulation) pour son fonctionnement cérébral.

d'autre part, 0,60 chez une femme enceinte n'est pas réellement une hypoglycémie. Si on ne se sent pas très bien, on peut effectivement diminuer les doses. Et une glycémie à jeun à 0,60 n'est pas due à un manque de féculents au repas! Surtout dans le DG. Au cous du premier trimestre, le foetus "pique" du glucose à la maman, via le placenta, et l'utilise. C'est pourquoi les besoins en insuline baissent surtout entre la 8eme et la 18 eme semaine. puis survient l'insulino résistance vers 16 18 SA, car les hormones du placenta vont augmenter les besoins en insuline, en particulier en post prandial.

enfin, j'ai cru lire que l'on soupçonnait chez l'une ou l'autre d'entre vous un diabète type MODY, et il est effectivement compliqué d'équilibrer ces diabètes pendant la grossesse, risque d'hypos nocturnes (non sévères pour le bébé mais gênantes pour maman!) et par contre besoins importants en post prandial.

tenez nous au courant

 

  • Thanks 5
Link to post
Share on other sites

Bonjour Françoise, je vous remercie pour votre réponse, qui est plutôt rassurante concernant les hypoglycémies. Il est vrai qu’il est difficile de lire des choses là dessus sur le net et très vite c’est la panique ... on espère tellement  que tout aille bien . J’ai , depuis le contact avec l’infirmière, baisser la nph du coucher et je prends une collation systématique vers 21h30. Depuis je n’ai plus d’hypo... en tt cas je ne les ressens pas ... j’ai parfois eu une petite faim en fin de nuit mais je suis trop endormie et je ne me contrôle pas ... pensez vous que cela puisse être une hypo? J’avoue que pendant plusieurs jours, les hypo m’ont obsédées au point où je multipliais les contrôles de façon assez « compulsive ». Nous avons aussi diminué les rapides des repas car je semble très sensible à l’insuline et les post prandiales semblaient presque trop belles pour des post prandiale ( 0,86- 0,95) . Enfin, ça dépend... j’ai encore du mal à réguler parfois  car parfois mon repas est incomplet à cause des nausées et le pain passe très bien ... ça donne des glycémies autour de 1,45...1,56 pour le réveillon ...  J’ai du travail pour trouver le bon réglage et avec les dégoûts alimentaires ce n’est pas simple.   Ma diabetologue semble dire que soit j’ai un diabète mody soit un type 1 lent ... mais effectivement ce sont les hypo plus que les hyper qui sont présentes avec le traitement . En dehors de la grossesse j’ai des glycémies à jeun autour de 1,12-1,14 et une hba1c à 5,1 % et pendant la grossesse  idem pour la glycémie à jeun mais les glycémies post prandiales sont largement hors des clous ... voilà pour les nouvelles et merci encore. 

Link to post
Share on other sites

je commence à me poser aussi la question d'un mody 2 pour moi, j'ai trouve des glycemie de il y a 15 ans ou je suis 1,1g à jeun je me pose des questions, et j'ai bien peur . Je vais envoyé un mail à ma diabèto pour en parler. Mon père a aussi un probleme similaire sans etre etiqueté diabètique, il a une glycemie a jeun trop haute sans facteur de risque ( comme moi)

Link to post
Share on other sites

Le mody 2 est une maladie bénigne, en fait un réglage différent du seuil de déclenchement de l'insulino sécrétion, qui ne se complique jamais. il ne pose souci que pendant les grossesses, car le bébé, s'il n'est pas atteint (une fois sur deux), a lui un réglage normal, et fabrique de l'insuline en réponse à une hyperglycémie. D'où risque de macrosomie (gros bébé) par contre, si il porte la même mutation du gène de la glucokinase que vous, le contrôle glycémique strict peut conduire à une petit poids (mais rien de pathologique). le diagnostic est très facile, et sera fait en urgence pendant la grossesse (après signature du consentement car c'est un diagnostic génétique; si c’est le cas, une surveillance échographique supplémentaire vers 28 SA permet de voir la croissance du bébé. mais voter diabéto sait tout cela et va vous expliquer! le fait d'avoir depuis l'adolescence des glycémies autour de 1,1 en étant mince, avec un papa qui a le même profil est très en faveur

et pour @Glyc80vous parlez de NPH? c'est une insuline intermédiaire qui peut donner des hypos la nuit, en effet, car elle fait un pic environ trois heures après l'injection. Mais votre diabéto va surement changer en ce cas pour une insuline plus plate. et le diagnostic de MODy 2 est effectivement à envisager. Dans le DT1, il y a des anticorps anti GAD, en avez-vous?

Link to post
Share on other sites

Francoise, je vous remercie infiniment pour ces explications claires!                   En fait, j’ai eu une prise de sang il y a deux semaines pour recherche génétique du mody mais je ne sais absolument pas si on m’a fait une recherche d’anticorps ... ( je ne sais pas si la diabeto croyait bp au dt1). Mes parents sont étiquetés diabétiques de type 2 et ils ont effectivement tous les facteurs de risque mais j’ai aussi un frère qui est mince et qui avait une intolérance au glucose il me semble ( je n’ai plus de contact )... En tout cas, elle m’a dit que je n’aurais pas la réponse dans l’immédiat et qu’il fallait du temps pour avoir les résultats ....                                     Concernant la nph... j’oublie souvent que ce n’est pas une lente ... mais j’ignorais le pic des trois heures. En prenant ma collation au moment de là piqûre je me dis que ça devrait limiter le pic.                                                   L’hôpital où je suis suivi ne change pas trop ses habitudes. Pour la confidence ( très douloureuse ) j’ai eu une première grossesse qui malheureusement a eu une terrible issue à un stade avancé sans lien avec le diabète et malgré qq hypo j’ai tjs eu la nph. D’ailleurs, je voulais vous remercier car la piste mody me semble plausible aujourd’hui. En effet, mon premier bébé était dans la limite basse des courbes de croissance ( 15 eme percentile de mémoire ) et je n’ai jamais compris pourquoi je n’avais pas un gros bébé  car j’avais du diabète et certes je l’avais bien équilibré mais ce n’était pas parfait !! et aucun professionnel n’a évoqué le diagnostic du mody à ce moment là. Mais peut être n’est ce pas ça du tout ... en tt cas il est bon de parler de tout ça et d’essayer d’y voir plus clair. Merci encore 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, françoise a dit :

Le mody 2 est une maladie bénigne, en fait un réglage différent du seuil de déclenchement de l'insulino sécrétion, qui ne se complique jamais. il ne pose souci que pendant les grossesses, car le bébé, s'il n'est pas atteint (une fois sur deux), a lui un réglage normal, et fabrique de l'insuline en réponse à une hyperglycémie. D'où risque de macrosomie (gros bébé) par contre, si il porte la même mutation du gène de la glucokinase que vous, le contrôle glycémique strict peut conduire à une petit poids (mais rien de pathologique). le diagnostic est très facile, et sera fait en urgence pendant la grossesse (après signature du consentement car c'est un diagnostic génétique; si c’est le cas, une surveillance échographique supplémentaire vers 28 SA permet de voir la croissance du bébé. mais voter diabéto sait tout cela et va vous expliquer! le fait d'avoir depuis l'adolescence des glycémies autour de 1,1 en étant mince, avec un papa qui a le même profil est très en faveur

et pour @Glyc80vous parlez de NPH? c'est une insuline intermédiaire qui peut donner des hypos la nuit, en effet, car elle fait un pic environ trois heures après l'injection. Mais votre diabéto va surement changer en ce cas pour une insuline plus plate. et le diagnostic de MODy 2 est effectivement à envisager. Dans le DT1, il y a des anticorps anti GAD, en avez-vous?

Merci , françoise cela colle exactement à ma situation car mon premier bébé alors que j étais en diabète gestion le est ne hypotrophe 2,5 kg

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...