Jump to content

L'ITF chez les personnes sous injections : comment ça marche


Recommended Posts

à mon avis (je fais l'ITF par injection), la seule grosse différence est que tu te piques avant le repas et donc que tu dois anticiper la quantité de glucides que tu vas manger. Car par injection sous-cutanée, il faut le temps à l'insuline d'être assimilée dans ton organisme alors que son pompe, c'est direct dans ton sang donc tu peux faire le calcul en cours de repas selon ce que tu viens de manger.

Cela fait quelques années que je fonctionne avec l'humalog en injections et je suis très à l'aise avec donc n'hésite pas à poser tes questions.

Link to comment
Share on other sites

Premierement, merci de m'avoir repondu.

Puis, je te felicite pour le courage d'avoir une 3 eme grossesse!genial!

Et..comment fais tu a gerer si bien ton diabete?peux tu me decrire ton parcours quotidien?(un jour par ex, avec tes doses et tes repas) merci bcp!

Link to comment
Share on other sites

à mon avis (je fais l'ITF par injection), la seule grosse différence est que tu te piques avant le repas et donc que tu dois anticiper la quantité de glucides que tu vas manger. Car par injection sous-cutanée, il faut le temps à l'insuline d'être assimilée dans ton organisme alors que son pompe, c'est direct dans ton sang donc tu peux faire le calcul en cours de repas selon ce que tu viens de manger.

Je ne pense vraiment pas q'il y ai de différences d'assimilation de l'insuline, dans un cas comme ds l'autre c'est du sous cutané, en plus on peut très bien avoir la même insuline en injection et dans la pompe donc, il n'y a aucune différence.

Pour ce qui est du calcul des glucides, pour moi, là encore, c'est pareil, rien ne t'embèche de rajouter qqch q tu n'avais pas pris en compte en déb de repas et de faire un rajout (bolus) en fonction c'est pareil q'avec la pompe, la seule grande différence, toujours selon moi, c'est le cou des bolus carré, qui permet de mieux gérer les repas long. Remarq pr nous sous injection, rien ne nous empéche de faire plusieurs injection à chaq fois q'un new plat arrive et le faire en calculant les glucides.

Tu as fais l'ITF en étant sous pompe et tu es repassée ensuite sous injections ?

:calin:

Link to comment
Share on other sites

Je suis comme les filles : je ne pense pas qu'il y ait une façon différente de pratiquer l'ITF !

Moi je la pratique rarement (car je mange à la maison midi et soir) mais quand on sort, je fais une injection avant le repas (apèrs avoir commandé) et je re-fais une injection en général lorsque le dessert arrive car j'ai du mal à résister à en prendre quand je suis dehors ...

L'inconvénient, c'est que tu fais 2 injections ou plus par repas ... Alors qu'avec la pompe, tu fais pareil mais c'est juste d'appuyer sur le bouton... :epaules:

Link to comment
Share on other sites

Guest Anonymous

Je ne pense vraiment pas q'il y ai de différences d'assimilation de l'insuline, dans un cas comme ds l'autre c'est du sous cutané, en plus on peut très bien avoir la même insuline en injection et dans la pompe donc, il n'y a aucune différence.

Aucune différence en effet, l'insuline injectée par la pompe s'assimile à la même vitesse que l'insuline injectée à la seringue. Pour les deux, c'est en sous-cutané (le cathéter de la pompe n'est pas implanté dans un vaisseau sanguin). Au contraire même, pour la pompe, si la dose d'insuline est grande, elle met plus longtemps à arriver dans le corps (le temps que le piston de la pompe pousse l'insuline petit à petit) alors qu'avec une injection, en un geste la totalité de l'insuline est dans le corps.

Personnellement, je fais mon injection après le repas, ou pendant si je sais déjà quel est mon appétit et ce que je vais manger au dessert. Si le repas ne dure pas 1h, c'est tout à fait satisfaisant comme solution.

La différence pour l'ITF quand on est sous injections, c'est pour la première étape, celle du jêune. Penser en DB est différent de penser en terme de durée d'action de l'insuline lente.

Lance-toi Mioara, on t'aidera :)

Link to comment
Share on other sites

Je le faisais aussi sans pompe, d'ailleurs c'est à l'hôpital sous Lantus et Novo qu'on m'avait expliqué et j'avais trouvé cela merveilleux malgré la quantité de piqûres à faire. Je les faisais après le repas (à condition que ca ne dure pas des heures), cela dit avec la pompe c'est pareil, on peut faire avant ou après, la seule différence c'est qu'il faut appuyer sur un bouton au lieu de se piquer.

Au niveau de la piqure pour l'absorption de l'insuline, tout dépend de la pompe, mais avec la mienne ca prend pas longtemps du tout, certes c'est moins rapide qu'une piqure mais je pense que je peux me faire mes 20 unités du matin en quelques secondes, donc au final je considère que c'est pareil. :epaules:

Faut se lancer Mioara, franchement ce n'est pas compliqué et surtout ca change la vie ;)

Link to comment
Share on other sites

Premierement, merci de m'avoir repondu.

Puis, je te felicite pour le courage d'avoir une 3 eme grossesse!genial!

Et..comment fais tu a gerer si bien ton diabete?peux tu me decrire ton parcours quotidien?(un jour par ex, avec tes doses et tes repas) merci bcp!

"Gérer si bien" est un bien grand mot! :clin: Je gère... du mieux que je peux.

En fait, la condition indispensable pour pratiquer l'ITF par injections est selon moi l'acceptation de se piquer de nombreuses fois dans la journée. Je pourrai me piquer 10 fois que cela ne me dérangerais pas. J'en suis en ce moment à minimum 5 injections par jour : une avant chaque repas (humalog) et 2 au coucher (Lantus et NPH).

Mon schéma classique d'injection est un peu différent pour moi en ce moment à cause de la grossesse mais en gros:

- coucher : 36 lantus et 4 NPH en deux injections différentes (la NPH me permet d'éviter les hypers du petit matin avec lesquelles j'avais beaucoup de soucis)

- matin : j'en suis à 2.6 unités par 10 grammes de glucides soit environ 15 unités pour mon petit déj.

- midi : 2.3 unités par 10 grammes de glucides

- soir : 2.5 par 10 grammes de glucides.

Le matin, je mange toujours pareille donc je ne me casse pas la tête.

Pour les autres repas, j'anticipe ce que je vais manger et j'ai pour habitude de me piquer juste avant le repas.

Avec la grossesse, j'essaie d'être le plus proche possible de la réalité de nombre possible de glucides présents dans mon repas même si je ne pèse pas mes aliments.

Le problème de ce fonctionnement est les hypos. J'en fais très souvent. Si je diminue mes doses d'humalog, j'aurai une post-prandiale trop élevée surtout pour une grossesse.

Si j'augmente mes doses, je suis parfaite en post-prandiale (1,30 à peu près) mais c'est immanquable, 2 heures plus tard, je suis en hypo! bonjour la prise de poids pendant 9 mois... :pleurs:

Je réfléchis de plus en plus à la pompe. L'étape que je dois franchir psychologiquement est celle de l'acceptation de "porter" sa maladie en permanence alors qu'avec les injections, je me sens vraiment comme tout le monde.

Link to comment
Share on other sites

Injections aussi pour moi. (J'ai eu une pompe environ 2 ans) Pour moi, pas vraiment de différence avec la pompe pour la façon d'injecter l'insuline, si ce n'est que chez moi parfois le site d'injection du KT diffusait moins bien, d'où changements fréquents de KT.... Les stylos me conviennent puisque moi aussi je peux me piquer 10 fois par jour s'il le faut sans que cela ne me pose de problème.

Je confirme, avec l'ITF tu peux injecter ton bolus selon tes besoins, avant, pendant, après le repas, en une fois ou en plusieurs fois

Je réfléchis de plus en plus à la pompe. L'étape que je dois franchir psychologiquement est celle de l'acceptation de "porter" sa maladie en permanence alors qu'avec les injections, je me sens vraiment comme tout le monde.

C'est en partie pour ça que j'ai laissé tomber la pompe :clin:

(Alors que pour d'autres la pompe apporte cette liberté qui les fait justement se sentir comme tout le monde.)

Je l'ai adoptée pour ma deuxième grossesse parce qu'elle me permettait de dormir (sinon c'était réveil plusieurs fois par nuit pour injections de rapide). Le tout est de choisir la solution qui nous apporte à nous le plus d'avantages. Après l'accouchement, la pompe ne m'apportait plus vraiment d'avantages à moi. Mais beaucoup l'adoptent rapidement. Si tu y penses vraiment, tu peux toujours essayer et laisser tomber si tu ne t'y fais pas.

Link to comment
Share on other sites

Je réfléchis de plus en plus à la pompe. L'étape que je dois franchir psychologiquement est celle de l'acceptation de "porter" sa maladie en permanence alors qu'avec les injections, je me sens vraiment comme tout le monde.

Sauf que tu ne réfléchis plus de la même manière quand tu as une pompe :

Tu vas avec des amis faire la visite de la ville, tu n'as rien sur toi, tu ne te sens pas en hyper, pas en hypo, tu n'as que toi, ta robe d'été, ta culotte et ta pompe, pas de souci, tu veux une glace, tu manges une glace.

Je l'ai découvert avec bonheur.

Oui, tu as ta maladie avec toi, mais aussi son remède et avec les stylos, je ne pouvais pas en dire autant. Combien de fois me suis-je abstenue, ai-je regardé les autres manger avec gourmandise...

Et pour ce qui est des bolus, c'est beaucoup plus fin, puisque que tu as des chiffres derrière la virgule, tu ne comptes à 1UI, mais à 0,5, et la dose à 0,1 près :)

Link to comment
Share on other sites

Sauf que tu ne réfléchis plus de la même manière quand tu as une pompe :

Tu vas avec des amis faire la visite de la ville, tu n'as rien sur toi, tu ne te sens pas en hyper, pas en hypo, tu n'as que toi, ta robe d'été, ta culotte et ta pompe, pas de souci, tu veux une glace, tu manges une glace.

Je l'ai découvert avec bonheur.

Oui, tu as ta maladie avec toi, mais aussi son remède et avec les stylos, je ne pouvais pas en dire autant. Combien de fois me suis-je abstenue, ai-je regardé les autres manger avec gourmandise...

Heu pas d'accord avec toi, il y a autant d'inconvéniants, que d'avantage avec et sans pompe. Que ce soit avec Pompe ou sans pompe, je ne me suis jamais privée de manger ce que je voulais, me faire une injection en pleine rue ne me pose aucun soucis, donc autant je faisais des bolus avec pompe, autant je fais des rajouts avec stylo. Je les ai toujours dans mon sac, au même titre que tu as toujours ta pompe sur toi. :)

Et pour ce qui est des bolus, c'est beaucoup plus fin, puisque que tu as des chiffres derrière la virgule, tu ne comptes à 1UI, mais à 0,5, et la dose à 0,1 près :)

Là oui, je m'incline :clin: , il est vrai que la pompe ets beaucoup plus précise.

En tt cas, comme je l'ai toujours dit, la pompe il faut essayer, et voir, rien ne t'empêche d'essayer et de l'enlever si ça ne te plait pas.

Pour l'ITF, c'est pareil, tu peux apprendre et ensuite l'appliquer ou non. Moi c'est dernier temps, faire les calculs (parc q je trouve le plus gros inconvéniant de l'ITF, c'est de passser son temps à calculer, j'ai un ratio différent glu/insuline, à chaq repas) me soulait donc je suis revenue au repas "classiq", et aux injections "classiq", et puis quand j'ai envie de manger un truc différent, ben je calcule.

Bon courage :calin:

Link to comment
Share on other sites

autant je fais des rajouts avec stylo. Je les ai toujours dans mon sac, au même titre que tu as toujours ta pompe sur toi. :)

C'est personnel, c'est vrai :)

Moi je ne sors pas avec mon lecteur, je ne sors pas avec mes stylos, jamais, et ça, ça me pèserait. Mais avoir la pompe contre moi et seulement elle, ça me convient.

Link to comment
Share on other sites

Pour l'ITF, c'est pareil, tu peux apprendre et ensuite l'appliquer ou non. Moi c'est dernier temps, faire les calculs (parc q je trouve le plus gros inconvéniant de l'ITF, c'est de passser son temps à calculer, j'ai un ratio différent glu/insuline, à chaq repas) me soulait donc je suis revenue au repas "classiq", et aux injections "classiq", et puis quand j'ai envie de manger un truc différent, ben je calcule.

...Et c'est là que la pompe montre son dernier avantage : l'assistant bolus, et du coup le seul truc à calculer c'est le nombre de glucide !

Quoique, dans un bulletin, Magali avait donné son assistant bolus spécial injections !

Link to comment
Share on other sites

Sauf que tu ne réfléchis plus de la même manière quand tu as une pompe :

Tu vas avec des amis faire la visite de la ville, tu n'as rien sur toi, tu ne te sens pas en hyper, pas en hypo, tu n'as que toi, ta robe d'été, ta culotte et ta pompe, pas de souci, tu veux une glace, tu manges une glace.

Je l'ai découvert avec bonheur.

Oui, tu as ta maladie avec toi, mais aussi son remède et avec les stylos, je ne pouvais pas en dire autant. Combien de fois me suis-je abstenue, ai-je regardé les autres manger avec gourmandise...

Et pour ce qui est des bolus, c'est beaucoup plus fin, puisque que tu as des chiffres derrière la virgule, tu ne comptes à 1UI, mais à 0,5, et la dose à 0,1 près :)

Je suis bien d'accord mais en fait, pour m'exprimer plus précisément, c'est l'étape "porter ma maladie" à mes yeux certes mais surtout aux yeux de mes enfants et mon mari. Ma fille est d'une nature très sensible et inquiète, que penserait-elle de me voir dans la salle de bain, quand je m'habille, avec la pompe branchée sur moi? Et mon mari, dans l'intimité.... je n'ai vraiment pas encore franchi cette étape là.

Tout le monde vit très bien avec mon diabète. Ca fait parti de notre quotidien à tous (moi, mes enfants, mon mari) mais le fait d'avoir quelque chose branché en permanence à moi est bien différent (selon moi) que de se piquer 10 fois par jour s'il le faut.

En même temps, je suis très à l'aise avec un stylo. Je peux me piquer sans problème dans la rue, debout, en marchant, s'il le faut.

Mais je suis prête à faire un test après mon accouchement... pour essayer. :) Pour mon avenir et celui de mes enfants surtout.

Link to comment
Share on other sites

Je suis du même avis qu'Estelle. A l'inverse d'Isabelle, je ne me sentais pas libre avec ma pompe attachée sur moi (C'est quand même plus encombrant qu'un stylo injecteur au fond du sac à langer de bébé...) Et puis sous pompe, c'est là que j'ai eu les pires glycémies à cause de KT bouchés, de pompe qui déconne, donc en plus de la pompe j'avais toujours un stylo de rapide, et de quoi refaire un réservoir pour la pompe (surtout enceinte, l'insuline part tellement vite. (D'ailleurs je me souviens avoir changé mon réservoir d'insuline et mon KT sur les Champs Elysées en 2007, après un concert de Police, et là j'avais pas trouvé que je me sentais si libre que ça...)

Pour l'assistant bolus, ma tête se débrouille. Et puis il y a un lecteur de glycémie de Accu Check je crois qui a cette fonction.

La pompe a des débits plus fins, c'est un avantage indéniable si on a besoin d'affiner ses débits! (L'autre avantage c'est de pouvoir mettre des débits totalement différents, pour palier par exemple à un phénomène de l'aube)

Au fait j'ai un stylo que j'utilise pour Levemir qui fait des demi unités (je l'utilisais à la base pour Actrapid). Maintenant j'ai Humalog, est-ce que quelqu'un sait si un stylo peut être utilisé pour Humalog avec des demi unités?

Moi je ne sors pas avec mon lecteur, je ne sors pas avec mes stylos, jamais, et ça, ça me pèserait. Mais avoir la pompe contre moi et seulement elle, ça me convient.

Ouille même maintenant que tu es enceinte? Pas un stylo au cas où le KT se bouche, ou la pompe qui te lâche?

Pour le lecteur, si tu sens tes glycémies, ok, mais moi je n'oserais pas. Vu que je sors déjà avec un paquet de mouchoirs, des sucres, un vrai stylo, une grosse liste des additifs, etc etc, si en plus je dois prends des affaires pour les enfants, c'est pas un stylo à injection qui va prendre trop de place. Ce que j'élimine de mon sac, c'est le téléphone portable.

Et puis moi la pompe, sous les habits, même la petite de medtronic, cela se voyait... j'aime bien les petites robes moulantes, et la porter au niveau poitrine, ça n'a jamais marché, ça faisait une sorte de troisième bosse :blonde: . Et puis les glaces, sous injection, je ne m'en prive pas... je sors mon stylo, je pique discrètement à travers les habits ou à l'abri d'un sac, personne ne voit rien.

Je suis bien d'accord mais en fait, pour m'exprimer plus précisément, c'est l'étape "porter ma maladie" à mes yeux certes mais surtout aux yeux de mes enfants et mon mari. Ma fille est d'une nature très sensible et inquiète, que penserait-elle de me voir dans la salle de bain, quand je m'habille, avec la pompe branchée sur moi? Et mon mari, dans l'intimité.... je n'ai vraiment pas encore franchi cette étape là.

J'ai le même sentiment. Bien que mon mari ne se soit jamais vraiment plaint de ma pompe, et les enfants encore moins (c'est trop tentant ce petit boitier, z'auraient bien voulu jouer avec...). Mais d'autres personne m'ont avoué trouvé la tubulure assez répugnante (c'est ce que je ressens aussi), et le KT planté dans la peau, même si c'est discret, au moment des calins, c'est pas le truc le plus glamour! C'est donc très personnel, et peut-être que si tu essaies un jour tu verras les choses différemment. Moi ça n'a fait qu'empirer ce que je pensais de la pompe.

Link to comment
Share on other sites

Je suis du même avis qu'Estelle. A l'inverse d'Isabelle,...

Ha la la l'éternelle discution pro pompe, et pro injection.... :grimace:

Le mieux c'est toujours pareil c'est d'essayer et de te faire ton propre avis, ne décide surtt pas en fonction des autres.

Pour l'assistant bolus, ma tête se débrouille. Et puis il y a un lecteur de glycémie de Accu Check je crois qui a cette fonction.
:yes:

Perso, ma tête ne suit pas tt le temps :grat: , donc le lecteur m'intéresse bien, il va falloir q je vois ça avec mon diabéto.....

Au fait j'ai un stylo que j'utilise pour Levemir qui fait des demi unités (je l'utilisais à la base pour Actrapid). Maintenant j'ai Humalog, est-ce que quelqu'un sait si un stylo peut être utilisé pour Humalog avec des demi unités?

Oui j'ai un HumaPe- Luxur- (Lill-), qui fait des 1/2 unités avec les cartouches d'Humalogue....

Et puis moi la pompe, sous les habits, même la petite de medtronic, cela se voyait... j'aime bien les petites robes moulantes, et la porter au niveau poitrine, ça n'a jamais marché, ça faisait une sorte de troisième bosse :blonde: .

Pareil :blonde:

Je suis bien d'accord mais en fait, pour m'exprimer plus précisément, c'est l'étape "porter ma maladie" à mes yeux certes mais surtout aux yeux de mes enfants et mon mari. Ma fille est d'une nature très sensible et inquiète, que penserait-elle de me voir dans la salle de bain, quand je m'habille, avec la pompe branchée sur moi? Et mon mari, dans l'intimité.... je n'ai vraiment pas encore franchi cette étape là.

Je pense que pour ta famille, c'est pas qu'il ne faut pas t'en préoccuper, mais c'est plus que si tu te sens bien avec, ils le prendront bien et non, ben ça les gènera aussi.....

:calin:

Link to comment
Share on other sites

Ouille même maintenant que tu es enceinte? Pas un stylo au cas où le KT se bouche, ou la pompe qui te lâche?

Pour le lecteur, si tu sens tes glycémies, ok, mais moi je n'oserais pas. Vu que je sors déjà avec un paquet de mouchoirs, des sucres, un vrai stylo, une grosse liste des additifs, etc etc, si en plus je dois prends des affaires pour les enfants, c'est pas un stylo à injection qui va prendre trop de place. Ce que j'élimine de mon sac, c'est le téléphone portable.

Non, maintenant je sors avec le lecteur et surtout des resucrages :snif:

Pour les stylos, seulement si je pars la journée, généralement, mes trajets sont cours et comme mes débits sont ridicules, je ne risque pas de tomber à cours (mais je ne suis pas à l'abri d'un arrêt de pompe.

On s'éloigne du sujet, va falloir songer à fusionner avec un post existant :red:

Pour l'assistant bolus, ma tête se débrouille. Et puis il y a un lecteur de glycémie de Accu Check je crois qui a cette fonction.

La pompe a des débits plus fins, c'est un avantage indéniable si on a besoin d'affiner ses débits! (L'autre avantage c'est de pouvoir mettre des débits totalement différents, pour palier par exemple à un phénomène de l'aube)

Au fait j'ai un stylo que j'utilise pour Levemir qui fait des demi unités (je l'utilisais à la base pour Actrapid). Maintenant j'ai Humalog, est-ce que quelqu'un sait si un stylo peut être utilisé pour Humalog avec des demi unités?

Quand je pense que tu m'as tout appris sur l'assistant bolus ! :P

Cela dit, je trouve que même si on a essayé la pompe et qu'on ne l'a pas gardée, comme vous, comme Mag, il faut quand même conseiller de l'essayer. Bidouiller avec des insulines non adaptées aux besoins en restant réfractaire à la pompe, ben c'est bêta. J'ai été ainsi pendant 7 ans, et je me mettrais des baffes à rebours. Ma première grossesse a été très compliquée de ce point de vue là et j'ai été nouille. Si je n'avais pas eu Magali et un orgueil mal placé, je n'aurais jamais tenté ce qui est devenu une révélation. Et même si on ne garde pas la pompe, au moins, on connaît :clin:

Point de vue enfants et point de vue intime, ça n'a jamais posé de problème ici. La décision prise, la pompe a été acceptée par nous deux. Les enfants n'ont pas le droit d'y toucher, hors de ça, c'est comme un téléphone, sauf que ça fait partie de maman, ils le respectent.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...