Jump to content

Quand tout fout le camp...


carine24
 Share

Recommended Posts

  • Replies 69
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Merci à toutes de vous intéresser à mes petits ennuis. Je n'espérais vraiment pas trouver autant de sollicitude...

Mes douleurs ont diminué en intensité. Les anti-inflammatoires restent indispensables, mais au moins, maintenant leur effet est suffisant pour que je dorme et que je me déplace normalement.

Je vais devoir me pencher sérieusement sur mes finances et trouver une solution qui ne sacrifie pas l'équilibre auquel j'aspire. Pour l'instant, je reste paumée.

La seule solution viable et rapide, c'est de reprendre le boulot à plein temps (3 jobs à temps partiel en fait), mais les médecins disent que je ne suis pas vraiment en état et j'aurais tendance à être d'accord avec eux.

Je dois en reparler avec eux.

Link to comment
Share on other sites

Merci à toutes de vous intéresser à mes petits ennuis.

:non: ce ne sont pas de petits ennuis, on peut te comprendre et savoir ce que c'est et si l'on peut t'apporter un tout petit peu de réconfort virtuel, c'est pas grand chose, mais c'est super si ça t'aide un peu :)

La seule solution viable et rapide, c'est de reprendre le boulot à plein temps (3 jobs à temps partiel en fait), mais les médecins disent que je ne suis pas vraiment en état et j'aurais tendance à être d'accord avec eux.

Je suis bien placée par rapport à mon boulot pour savoir que ce n'est pas une solution miracle, mais as-tu contacté une AS ? Ca peut t'aider, elles peuvent connaître des solutions que l'on n'imagine même pas !

Pour le boulot, si tu ne te sens pas, inutile d'y retourner. Mieux vaut attendre quelques semaines et attaquer pour de bon plutôt que de te mettre à plat plusieurs mois pour quelques jours de travail.

Je :croisedoigts: pour que dans quelques temps, tout ça ne soit que mauvais souvenirs, plein de courage en attendant :calin:

Link to comment
Share on other sites

j'espère que ce dimanche de Paques est encore moins douloureux que la veille :coucou: et que tu peux trouver un peu de repos récupérateur. Ce ne sont pas des bricoles tout ce qui t'arrivent, il faut le temps de les "soigner" et de récupérer la fatigue accumulée.

Je vais encore insister un peu, tu devrais aller voir un AS, vraiment n'hésite pas, si tu peux trouver des solutions grâce à elle, tu pourras être plus disponible pour t'occuper de toi, de ta fille et de ton chéri, c'est quand même cela le plus important ! une fois remise sur pieds tu reprendras la gestion "financière" à ton compte.. tu pourras travailler plus si c'est ta solution, mais pour le moment inutile d'aller épuiser un peu plus ce corps et cette âme bien chamboulés ces derniers temps... :epaules:

pleins de bisous :calin:

Link to comment
Share on other sites

Bon, vous vous en doutez, c'est pas pendant le week-end de Pâques que j'ai pu contacter une assistante sociale...

Et je ne suis pas sûre de le faire parce que j'ai l'impression que ce n'est pas pour moi.

Dit comme ça, ça a l'air un peu idiot, mais comprenez que je suis propriétaire, que j'ai un job (ouais trois) et que des milliers de gens dans le coin sont dans des situations pires que la mienne.

Quand j'ai quitté la région parisienne, j'ai lâché mon job et mon salaire a diminué de moitié avec ce que j'ai trouvé ici. C'était assumé, pour une meilleure vie, ailleurs.

J'ai des poules, un potager et le frigo de mes parents pas loin.

Bon, évidemment, je n'avais pas prévu d'être malade. Pas prévu le diabète, pas prévu les fibromes, pas prévu le calcul, pas prévu la dépression, etc.

Je ne savais pas non plus qu'au bout de 3 mois d'arrêt dans l'année, je passais à mi-traitement et donc JAMAIS je n'ai pensé à prendre l'assurance "maintien de salaire".

C'est arrivé, comme ça... Je n'étais pas préparée.

Si j'avais su, je n'aurais pas tant dépensé pour la déco de la maison.

Si j'avais su...

Bref. Je paye mon insouciance.

Je sais qu'on peut s'en sortir en se serrant la ceinture. Mais ça rend tout tellement plus difficile... Je ne m'inscrirai pas au yoga. On n'ira pas en week-end à bristol. J'achèterai moins de poisson...

Bon, j'arrête de geindre et je vais déguster la raclette de Pâques chez mes parents. Et j'arrête de regarder l'énorme poule en chocolat offerte à ma fille.

Mon dieu, mes glycémies...

Link to comment
Share on other sites

Bon courage ma belle, se n'est qu'une très mauvaise passade, tu vas y arriver et tu vas t'accrocher car tu en est capable..., si tu as une mutuelle, peuvent ils te compléter ton salaire, moi je l'ai fait vu que j'étais passé en demie traitemement, et ils ont complété le restant. et puis l'assitante sociale est là pour t'aider, je pense qu'il ne faut pas refuser son aide. :calin:

Link to comment
Share on other sites

Merci Marianne. Pour la mutuelle hélas, je ne crois pas qu'elle complète la mienne...

Sinon, bonne nouvelle ; j'ai arrêté les anti-inflammatoires et même les antibiotiques !

Et depuis, mes glycémies ont chuté !

Je ne sais pas si c'est lié, mais en tout cas, j'enchaîne les hypos qui me manquaient tant.

Donc je baisse progressivement les doses d'insuline (et je remange des trucs chouettes comme ces petits biscuits à la noix de coco que je viens d'avaler).

Link to comment
Share on other sites

Sinon, bonne nouvelle ; j'ai arrêté les anti-inflammatoires et même les antibiotiques !

Et depuis, mes glycémies ont chuté !

Je ne sais pas si c'est lié, mais en tout cas, j'enchaîne les hypos qui me manquaient tant.

Donc je baisse progressivement les doses d'insuline (et je remange des trucs chouettes comme ces petits biscuits à la noix de coco que je viens d'avaler).

:yes::calin:

Link to comment
Share on other sites

:yes: Génial que tu aies arrêté tous les "anti" et que tes glycémies s'améliorent :youpi:

Aah le "plaisir" des hypos pour manger des douceurs, ça me rappelle les débuts de mon diabète :mdr: Ca n'a pas duré longtemps, maintenant je ne me ressucre qu'en pensant "efficace", et si j'ai envie de gâteaux ou d'oeufs en chocolat, et bien je bolusse en conséquence :clin:

Link to comment
Share on other sites

Eh ben hier, j'ai réussi à faire 5 hypos dans la même journée...

Je me re-sucre avec plaisir certes, mais je ne dépasse jamais les 15g de glucides.

Vous vous rendez compte que ça fait quand même 4 biscuits à la noix de coco :mdr:

Bon, le challenge du jour, c'est repas au restau ce midi avec des collègues qui ne m'ont pas vue depuis plus de 3 mois...

Link to comment
Share on other sites

La santé va mieux. Rien ne m'est tombé dessus depuis la dernière fois ! Mes glycémies sont stables, sauf celle du lever qui est un peu haute à mon goût et mes hypos sont rares maintenant.

Côté moral, y'a des hauts et des bas et j'ai pris une décision difficile (à assumer) : je démissionne de l'un de mes emplois pour avoir le temps de m'occuper de moi. En fait, c'est même pas d'un emploi, mais carrément de la fonction publique que je démissionne...

Ce qui fait que je travaillerai dorénavant à mi-temps + quelques missions ponctuelles pour filer des coups de main aux collectivités en galère sous le statut de contractuelle.

Côté finances, ce sera difficile. Mais on a tout bien pesé, le pour et le contre... On va y arriver.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour CArine,

Je suis contente de lire que tu vas mieux et que tu as pris cette décision, poas facile, pour toi.

En fait, c'est même pas d'un emploi, mais carrément de la fonction publique que je démissionne...

Ce qui fait que je travaillerai dorénavant à mi-temps + quelques missions ponctuelles pour filer des coups de main aux collectivités en galère sous le statut de contractuelle.

Je ne sais pas pourquoi tu quittes la fonction publique mais je trouve que c'est courageux (car il y a certains avantages à y travailler quand même, même en tant que contractuel) mais aussi ... sans doute tèrs sage ! Je pense que ça va m'arriver à moyen terme aussi car en tous cas les collectivités territoriales = je n'en peux plus :fou::comment::grrr::raaa: !!!

Link to comment
Share on other sites

Je sais que c'est difficile à comprendre pour ceux qui croient que le statut de fonctionnaire c'est le rêve.

Mais moi, je n'en supporte plus la rigidité. Et puis, en tant que contractuelle, je négocie mon salaire.

Je ne sais pas, Leelette, quel est ton job exactement, mais je comprends qu'on puisse en avoir marre.

Bisous

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...