Jump to content

Alcool et diabète


Recommended Posts

Bonjour les filles,

Bon ce post n'est pas forcément très approprié pour les femmes enceintes, mais pour celles qui ne le sont pas encore, comment gérez vous l'alcool au quotidien?

Moi je me rend compte que quand je bois du champagne ou du vin à jeun, je fais une hypo 4h apres. Mais si je boiss pendant le repas, je fais une grosse hyper plusieurs heures après.

Comment gérez vous de votre côté? Notamment pendant les mariages? c'est une belle saison cette année pour moi et je ne sais pas trop comment appréhender ce problème..

Link to comment
Share on other sites

Tout dépend de l'alcool que tu prends. Le vin et le champagne ne sont pas glucidiques par contre ils peuvent provoquer des hypoglycémies plusieurs heures après. La bière, les cocktails font eux monter la glycémie, mais tu peux quand même faire des hypos le lendemain à cause de l'alcool qu'ils contiennent.

Pour la bière je corrige avec un bolus sauf si je suis en hypoglycémie au début de l'apéro. Pour le vin je ne change rien à mes doses. Dans tous les cas je contrôle toujours au coucher, voir dans la nuit et je fais attention aussi le lendemain matin car l'alcool provoque aussi des hypos le lendemain chez moi. Dans tous les cas il faut éviter l'alcool à jeun car c'est hypoglycémiant. Concernant la grosse hyper quelques heures après, chez moi elle est expliquer par le fait que le vin accompagne souvent un bon repas un peu gras. Le gras fait souvent monter la glycémie plusieurs heures après.

Profite bien de cet été de mariage!!

Link to comment
Share on other sites

Dans le genre, on en apprend tous les jours sur le diabète : je n'ai appris que l'an dernier lors de mon stage ITF que l'alcool était hypoglycémiant :fou:

Donc maintenant, j'évite à jeun. Les petits grignotages sont les bienvenus pour accompagner un verre (ou plus :red: ) et si cocktails, bières ou vins doux, je boluse.

D'ailleurs, vous comptez combien de glucides pour un mojito ?

Concernant la grosse hyper quelques heures après, chez moi elle est expliquer par le fait que le vin accompagne souvent un bon repas un peu gras. Le gras fait souvent monter la glycémie plusieurs heures après.

+1 avec Emy !

Link to comment
Share on other sites

Bon alors là , si on attaque les Mojitos à 10h le jeudi matin :mdr: :mdr:

Pour le vin rouge en cours de repas , je ne compte rien

Pour le vin rouge hors repas (apéro ou soirée) , pas de bolus mais je me méfie des hypos

Pour le mojito , je compte 20 et je fais un bolus "carré" de 30mn pour éviter l'hypo en contre-coup

Link to comment
Share on other sites

Alors voilà ce qu'ils nous ont dit:

Une consommation modérée d'alcool est comme pour la population en générale autorisé. Pour une femme moins de 2 à 3 unité d'alcool par jour soit: 25ml d'alcool fort (spirit), 1/2 pint de bière ou équivalent à 3-3.5%, 125ml de vin (un petit verre).

L'alcool engendre une baisse de la glycémie due à l'action du foie limitée (il ne peut pas fabriquer de glucose à partir du glucogène en stock pour aider à réguler la glycémie (c'est une de ses fonction) et détoxifier l'alcool en même temps.) Ceci engendre donc une augmentation du risque glycémique.

Vous pouvez donc quand vous consommez de l'alcool suivre ces recommandations pour aider votre niveau de glyémie à rester dans les normes: ne jamais boire d'alcool à jeun, quelques boissons alcoolisées peuvent être plus chargées en glucides et nécessiteront un petit ajout d'insuline comme par exemple les vins sucrés, les liqueurs, certaines bières et cidres...

Faites également très attention quand vous cumulez consommation d'alcool et activité physique (danse par exemple) car le risque d'hypoglycémie est encore majoré.

Si vous devez faire un ajout d'insuline il peut être conseillé de ne faire que la moitié de la dose nécessaire pour la quantité de glucides estimée.

Ne jamais faire de bolus de correction si vous avez consommé de l'alcool.

Si votre glyémie est basse ou que vous sentez qu'elle baisse avant de vous coucher, prennez une collation.

Il est possible que vous nécessitiez d'ajuster votre débit basal temporairement de 20 ou30% inférieur à la plage normale voire 50% si vous avez eu une activité physique. Il est à ce moment là conseillé d'adapter cette baisse avant le consommation d'alcool, avant d'aller au lit et parfois le lendemain.

La réponse à la consommation d'alcool est vraiment individuelle est l'adaptation à ajuster avec l'expérience mais l'objectif majeur est vraiment d'éviter les hypos.

Enfin soyez sur d'avoir près de vous quelqu'un qui sait que vous avez consommé de l'alcool et que vous êtes diabétique car les symptômes de l'hypo peuvent parfois s'apparenter à ceux de l'ébriété.

L'action d'une injection de glucagon en cas d'hypo majeure sera moins efficace dans les cas où la personne a consommé de l'alcool en raison de la "non gestion de multiples tâches du foie" évoquée plus haut.

A la votre les filles :parasol:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Fanny a tout dit (et je ne savais pas tout ça !). Lors de mon hospi de "découverte", on m'avait dit que quand on prenait un apéro avant un repas, il fallait attendre de commencer le repas pour faire l'injection, car l'alcool avait un effet hypoglycémiant. Je fais comme ça depuis et ça fonctionne assez bien.

En revanche, je m'aperçois que je ne prends jamais en compte le vin ou autre dans mes calculs de glucides (sauf s'il s'agit d'un cocktail sucré :clin: )

Enfin soyez sur d'avoir près de vous quelqu'un qui sait que vous avez consommé de l'alcool et que vous êtes diabétique car les symptômes de l'hypo peuvent parfois s'apparenter à ceux de l'ébriété.

A la votre les filles :parasol:

--> ça, c'est bien vrai !! :mdr::mdr:

Link to comment
Share on other sites

Wha merci Fanny! Belle explication!

Je fais comme ca aussi, si apéro à jeun, je me méfie de la glycémie quelques heure après et je surveille et si je bois du vin pendant le diner, je ne le compte pas dans mes doses.

Et je me couche toujours un petit peu plus elevée que la normale pour assurer l'hypo potentielle.

Link to comment
Share on other sites

Enfin soyez sur d'avoir près de vous quelqu'un qui sait que vous avez consommé de l'alcool et que vous êtes diabétique car les symptômes de l'hypo peuvent parfois s'apparenter à ceux de l'ébriété.

A la votre les filles :parasol:

Quand je suis en hypo, je suis complètement déshinibée ! je parle aux gens et je donne des lecons de morales à ceux qui se comportent mal en société ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je reviens sur ce sujet car systématiquement je suis en hypertexte 4/5 h après un repas si je consomme du vin... et j'ai l'impression d'être la seule à constater cela? Seul le champagne à jeun me fait faire des hypos... du coup je comprend pas :(

Link to comment
Share on other sites

Si je fais des hypers bien sur (lorsque je bois pas beaucoup genre un verre ou deux!) sinon ca voudrai dire que à chaque fois que je bois un coup je suis en "lègère cuite" et non non non ce n'est pas toujours le cas :lol::lol:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...