Jump to content

[Finie] Grossesse Aureline: Alexandre est né !


Recommended Posts

Bonjour à toutes, je suis did depuis l'age de 14 ans, je suis sous pompe à insuline, j'ai 33 ans et je suis enceinte de mon 2ème enfant a 31 SA aujourd'hui.  De nature anxieuse, ma première grossesse malgré la peur de perdre mon bébé au dernier trimestre et quelques épisodes de stress liés aux fluctuations glycémique, s'est bien passée. Par contre, mon accouchement a été assez chaotique: en gros déclenchement à 36 sa au propess un lundi matin, bébé estimé a+4kgs, très fortes contractions sans ouverture du col, mercredi en fin d'après-midi je suis enfin en salle de naissance et on me pose la miraculeuse péri , dans la nuit du mercredi au jeudi: 4 PH car ma puce s'épuisait, bloquée dans mon col pour OS (position tête qui regarde le ciel), 4 SF essaient de la retourner en vain...on nous laisse le reste de la nuit comme ça et au petit matin du jeudi je pars en cesar d'urgence! 

Je ne pensais pas qu'une 2ème grossesse pouvait être plus difficile ... le diabète finalement c'est moins pire que ce dont je souffre: j'ai un lacomme très prononcé, c'est des fortes douleurs ligamentaires qui s'apparentent à des contractions au niveau de la symphyse pubienne, du bas du dos, le ventre qui durcit, le bassin, entre les cuisses et ça fait un mal de chien! Je ne connaissais pas ce syndrome, il est peu connu, on est face à un vide médical au début, et pourtant c'est une réelle souffrance au quotidien car comme une entorse, on ne peut pas mettre au repos tant que bébé est à l'intérieur! Plus il grossit plus ça tire et moins je marche, je suis en fauteuil roulant aujourd'hui. Les remèdes pour soulager sont le magnésium, le doliprane, le spasfon, l'acuponcture, laceinture de grossesse, l'ostéopathe, la sophrologie et le kiné qui passe 3 fois par semaine! En plus du diabète, ça fait beaucoup et pour tout vous dire, je n'arrive plus à être une guerrière, je craque de plus en plus, le temps est long, je ne peux plus rien faire,j'e peux plus! Mon mari m'aide, ma fille de 3 ans est adorable, mais c'est vraiment pas facile d'être handicapée et de ne plus être mobile! En plus ma peur de perdre le bébé revient en flèche avec un moral bas et la peur de revivre mon accouchement aussi. Je souffre trop depuis le mois de juillet et j'en ai assez de souffrir. Le point positif est que mon bébé n'est pas en macrosomie, mon gygy m'a donc annoncé mercredi qu'in irait donc a 38 sa pour le déclenchement où une césarienne (oui j'ai le choix au vu de mon 1er accouchement) ce qui m'inquiète encore plus sur la mort in utéro et égoïstement, c'est 15 jours de plus en souffrance .. De plus, la voie basse me fait peur car des forums expliquent que ce passage peut avoir des effets irréversibles sur la symphyse pubienne et des femmes ressortent de la mater en fauteuil alors qu'on m'a expliqué qu'il suffisait d'accoucher pour remarcher! Devenir maman peut être terrible, j'ai hâte d'être libérée, que tout ceci soit derrière moi, de voir et de prendre mon bébé dans mes bras, j'essaye de m'accrocher à ces pensées mais j'ai trop peur que ceci n'arrive pas ....

http://www.etreenceinte.com/mon-mag/article/le-syndrome-de-lacomme-quand-la-grossesse-pese-lourd

Quelqu'un peut-il me rassurer? Quelqu'un connaît-il ces douleurs ligamentaires?  Que choisiriez-vous comme accouchement? 

Merci d'avance pour vos réponses. 

Link to comment
Share on other sites

Bienvenue Aureline sur le forum de l'Association Française des Femmes Diabétiques !

Je dois t'avouer que c'est la première fois que j'entends parler de ce syndrome. Je ne peux donc pas t'aider sur ce point :epaules:

Pour quelle raison la mort in utero t'inquiète autant ? Tu es suivie régulièrement en diabéto, gynéco mais aussi pour un soutien psychologique dans ton centre hospitalier ?

Link to comment
Share on other sites

Lors de ma 1 ere grossesse vers 32 sa je voyais le lundi en hopital de jour des mamans et l'une d'elle a perdu son bebe, j'entends encore ces hurlements ds les couloirs! Quand je suis allee le 17 aout au meme endroit pour la surveillance, tout cela est revenu, je ne pensais pas être traumatisee a ce point mais si.. J'ai donc vu en urgence une psychologue la même qu'il y a 3 ans quand je ne voulais plus quitter leurs services a cause du bb mort in utéro on s'est reconnu, le  monde est petit, je vais la revoir lundi prochain ca m'aide a gérer cette angoisse disons ca la contient un peu... Nous faisons des bebes precieux qui demandent bcp de sacrifices, surveillances etc je l'aime déjà tellement que j'ai vraiment peur de le perdre a cause de mon corps de diabetique! Quand tu lis les trois mamans qui temoignent sur ce site la 2 eme a eu 4 enfants dont l'un est décédé avt d'accoucher ca arrive et ca m'effraie bcp... J'ai eu une jolie petite fille en pleine santé j'espere avoir cette 2 eme chance. metci Katz de me répondre. As tu eu des enfants?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Aureline et bienvenue à toi. Je préfère ne pas imaginer les douleurs qui sont les tiennes et comprends bien que dans ces conditions il n'est pas appréciable d'être enceinte. J'espère que toutes ces personnes que tu vois peuvent au moins te soulager.

je comprends aussi tes angoisses liées à ce traumatisme lors de ta première grossesse mais je voudrais rebondir sur ce que tu as écrits. Oui, certaines femmes ici ont malheureusement eu à traverser la terrible épreuve de la perte d'un enfant mais non ce n'est pas lié au diabète et il me semble important pour toi d'en avoir conscience, le diabète n'engendre pas plus de morts on utero que chez la population des femmes en général. Ne te culpabilise donc pas à cause du diabète ce n'est pas justifié dans ce cas présent. Toi ton rôle il est de faire de ton mieux, et je suis certaine que c'est ce que tu fais déjà admirablement bien, pour avoir un diabète le mieux équilibré qui soit, la culpabilité ne fait pas partie du cahier des charges ;)

bon courage à toi pour la suite et profite de tes entretiens avec ta psychologue pour évacuer ces peurs.

Link to comment
Share on other sites

La première fois que je suis venue sur le site, j'étais comme toi : un peu effrayée par les témoignages... Puis, je me suis inscrite sur le forum avant mon projet pour mon premier bébé. Cela fait plus de 4 ans que je peux lire maintenant de magnifiques témoignages de grossesses et de naissances.

J'ai eu deux petites filles depuis  : la grande de 2 ans et demi et la dernière de bientôt 6 mois. Toutes les deux en pleine santé :snif:  Je peux également témoigner que mes grossesses se sont bien passées (hormis cette pression et culpabilité dès qu'on n'est pas dans les clous, de parfois se sentir plus diabétique qu'enceinte...), avec un suivi régulier hospitalier à partir de 36 SA et que j'ai eu des accouchements peu médicalisés, ce dont je rêvais.

 

J'imagine bien le traumatisme que tu as vécu et j'espère que la psychologue t'aidera à avoir confiance en toi et atténuer cette crainte. :calin:

 

Link to comment
Share on other sites

Bienvenue!

Je viens de lire l'article sur le lien que tu as posté, je ne connaissais pas du tout ce symptôme. Par contre j'ai souffert de douleurs ligamentaires pendant toutes mes grossesses. Pas sûre que ce soit la même chose que toi ,surtout que je ne me suis pas retrouvée en chaise roulante et que mon médecin avait quelques explications à ces douleurs, rien de bien certain et peu importe les explications, au final pour ma dernière grossesse j'étais suivie par un physio qui venait à domicile (parce qu'à cause de mes contractions j'étais alitée. ) et aucun médicament ne me soulageait (à part le paracétamol on peut pas prendre grand chose), et j'ai trop mal réagi au spasfon et pas pu le prendre. Pour le magnésium j'en prenais beaucoup mais ça me créait plus de problèmes intestinaux que de soulagement efficace. Pour mes accouchements, par voie basse, tout s'est bien passé pour moi, si ce n'est que les douleurs ligamentaires étaient là en permanence (j'ai accouché dans l'eau, donc pas de péridurale), donc entre deux contractions, pas de répit, mais bon, après un premier accouchement de plus de 10 heures, ça m'a pas empêchée de récidiver avec un deuxième accouchement dans l'eau trois ans plus tard . Et dans mon cas avec l'arrivée de bébé les douleurs se sont estompées au niveau des jambes, mais pas dans le dos (mais c'est peut-être parce que je n'avais pas du tout le symptôme que tu décris et que là c'était lié à un autre problème, je suis hyperlaxe et certaines articulations sont "usées"). Par contre pour les accouchements par voie basse, avec tes douleurs je pense important que tu puisses choisir la position que tu veux au moment où tu le veux, à noter que c'est difficile à prévoir, je n'ai pas accouché dans la même position pour mes deux enfants alors que les douleurs ligamentaires étaient similaires, et la position pour l'un était simplement impossible à tenir pour l'autre et vice versa... Et pour ça, il faut que tu puisses en discuter au préalable avec l'équipe médicale, vérifier que tu aurais la possibilité de bouger et de te mettre dans la position qui TE convient (et pas juste la position d'accouchement classique).

Je comprends ton angoisse de perdre ton bébé, j'imagine que le fait de souffrir de douleurs ligamentaires, d'être handicapée par des douleurs, ça fait cogiter et craindre le pire. Je ne sais pas que te dire pour te rassurer, j'ai vécu cette peur, et je ne peux que te souhaiter courage et te souhaiter une magnifique continuation de grossesse. J'espère que la psychologie pourra t'aider, mais surtout que tu pourras parler de tes inquiétudes liées aux modes d'accouchement par rapport à ton symptôme et que tu auras des réponses qui t'aideront à être rassurée.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos messages de soutien, ca fait du bien ! Vos enfants sont en pleine santé, c'est bon de vous lire! Il faut que je cesse de me mettre Marcel en tête. Quand est enceinte je trouve que les ceaintes , les emotions sont décuplés, J'ai peur et j'angoisse très vite, je ne me sens pas dans mon etat normal, je ne me reconnais plus, il est grand temps sue j'accouche ;) Dawn, je pense que tu as eu un lacomme mais peu prononcé, parceque tu as fait le nécessaire et bcp de repos, moi j'ai voulu pousser je faisais du sport en juillet, je portais ma fille, j'allais a la piscine, je sentais des douleurs ligamentaires mais je ne me reposais pas! L'acuponcteur m'a expliqué qu'une fois la crise ligamentaire faite, on ne pouvait pas retirer les douleurs les contenir les soulager oui mais il etait trop tard on aurait pu empêcher la crise en fait... Katz, quand tu dis des accouchements peu medicalisés c'est a dire? Moi je n'ai pas eu le choix j'avais une perf dans chaque main et dans chaque bras, un propess pour le declenchement et la peri qui a mis du temps a arriver... J'ai subi le protocole et je n'ai pas eu le choix...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Auréline et bienvenue sur le forum de l'AFFD. Je vois que tu es à Lille, il y a de super adhérentes de l'asso par là haut :bisou: Tu es suivie à Jeanne de Flandre ?

Je ne connais pas non plus le syndrome dont tu souffres mais espère que tous les moyens mis en oeuvre auront au moins un peu d'efficacité pour te soulager, c'est le parcours du combattant ! Il est "normal" d'être stressée pendant la période de grossesse, j'espère que tous les témoignages que tu pourras lire sur ce forum pourront te rassurer et t'encourager pour la suite. Les choses évoluent rapidement, on voit de plus en plus d'exemples de décisions partagées concernant les accouchements de femmes diabétiques, essaie de discuter et d'exposer ta vision à l'équipe qui te suit, les diabétos sont souvent des alliés. Allez, haut les coeurs, dans quelques semaines tu tiendras un beau bébé dans les bras :pompom: 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Coucou! Oui je suis suivie de près à Jeanne de Flandres et j'ai pour moi le plus grands des diabétos qui me suit depuis mes 16 ans: le professeur F***, un grand homme! Il y a aussi le professeur D****, grand gygy obstétricien qui me suit et m'a suivie pour ma 1ere grossesse. Mater de niv 3, elle est très rassurante, bon c'est l'usine mais au moins au moindre gros pb les pros sont là faut que je me le redise qd ca ne va pas. Lors de mon 1er accouchement, c'était un enchaînement de "pas de bol", mon gygy étant occupé par 2 accouchements gémellaires, j'ai été confiée a une sf qui n'a pas assuré..., J'espère que ça va vraiment être autrement cette fois-ci....

Je n'arrive ni a garder la position debout, ni couchée et ni assise alors je me vois mal accoucher comme le protocole l'exige ni supporter des contractions en plus de celles qui sont ligamentaires...comme j'ai un utérus cicatriciel, je vais peut être choisir la césarienne bien que j'en ai pas du tout un bon souvenir.......c'est compliqué! C'est possible de garder sa pompe plus un patch glycémique si mon mari gére tout ca pendant la césar à votre avis ? 

[EDIT modération] : pas de nom de médecin en clair, merci :-)

Link to comment
Share on other sites

 Katz, quand tu dis des accouchements peu medicalisés c'est a dire? Moi je n'ai pas eu le choix j'avais une perf dans chaque main et dans chaque bras, un propess pour le declenchement et la peri qui a mis du temps a arriver... J'ai subi le protocole et je n'ai pas eu le choix...

J'ai gardé ma pompe pour mes deux accouchements. Pour le premier, déclenchée sans perf d'ocytocine, sans péridurale, travail dans l'eau, mais une mauvaise position (la même que pour ton bébé), j'ai eu une péridurale à 9 cm car risque de partir en césarienne, naissance par ventouse. Pour la deuxième, on m'a laissée aller jusqu'à 40 SA et j'ai eu un travail spontané, pas de péridurale, travail en partie dans l'eau et naissance sans instrument.

Link to comment
Share on other sites

Katz c'est incroyable  ton histoire des 40 SA je n'en reviens pas qu'on t'ai laissée aller jusque là, moi qui redoute les 38 SA avec tout ce qu'on entend sur les risques des diabétiques! Ton diabète devait être ultra équilibré alors? Et l'accouchement avec la pompe ça doit être top bien que je n’arrive pas a visualiser avec l'eau ...où l'avais tu mise? Moi j'ai une bonne nouvelle: mon bb n2 n'est pas en macrosomie, mon diabète est tellement équilibré qu'il ferait 3,2 kgs à la naissance si ça continue comme ça! Je n'en reviens pas, je ne pensais  que ceci était possible ... Ca veut dire que je ne me ferme pas à la voie basse bien que le déclenchement me dérange ... 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Aureline. Je suis dans le même cas que toi et actuellement proche de mon terme pour bébé2 alors que j'avais été déclenchée pour mon premier enfant à 38 SA pile. Cela reste envisageable mais très rare. L'important, c'est surtout de se sentir prête (mais l'est-on un jour vraiment ? :rolleyes:). N'hésite pas à aller voir mon post !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Salut les filles!

Je suis à 33 SA et j'ai un ral bol complet de tout ce qui tourne autour de l'état de grossesse difficile: les glycémies, les catés,  le suivi, l'hôpital, les douleurs ligamentaires ....Je n'en peux plus !!! Le lâcher prise est de plus en plus difficile à réaliser,la sophro m'aide un peu,  je suis très fatiguée je ne dors pas beaucoup. J'ai hâte de voir mon bébé, de le prendre dans mes bras ... Les jour ssont très longs je vois vraiment le temps passer et j'aspire la fin. Je ne pense qu'à sa sortie, qu'au "vivement qu'il soit là en bonne santé " En plus, je n'arrive pas à profiter de ma dernière grossesse (j'en aurais plus d'autres 2 c'est déjà pas mal ! )  car les inquiétudes prennent le dessus ! Je n'aime pas particulièrement être enceinte, c'est trop stressant je trouve, ceci en grande partie à cause du diabète ... 

Que faites vous ou qu'avez vous fait pour relativiser ? J'essaye tant bien que mal de me dire que mon hémoglobine est niquel, les glycémies aussi et deviennent même encore plus basses en cette fin de grossesse, le bébé n'est pas en macrosomie, il bouge bien, les derniers résultats sont bons. J'aimerais des monitos chez moi mais apparemment c'est plus tard ...

Mon gygy ne veut pas déclencher avant 38 SA car les poumons chez les DID sont plus difficiles à parvenir à maturité m'a t-il dit ce matin, pourtant je lis des témoignages d'accouchement à 36 ou 37 SA, comment ça se fait ?  Les femmes dans ce cas peuvent-elles  m'expliquer pourquoi ont elles été déclenchée si tôt et également raconter comment allait bébé, il respirait bien ?

 

Merci d'avance! 

Link to comment
Share on other sites

Katz c'est incroyable  ton histoire des 40 SA je n'en reviens pas qu'on t'ai laissée aller jusque là, moi qui redoute les 38 SA avec tout ce qu'on entend sur les risques des diabétiques! Ton diabète devait être ultra équilibré alors? Et l'accouchement avec la pompe ça doit être top bien que je n’arrive pas a visualiser avec l'eau ...où l'avais tu mise? Moi j'ai une bonne nouvelle: mon bb n2 n'est pas en macrosomie, mon diabète est tellement équilibré qu'il ferait 3,2 kgs à la naissance si ça continue comme ça! Je n'en reviens pas, je ne pensais  que ceci était possible ... Ca veut dire que je ne me ferme pas à la voie basse bien que le déclenchement me dérange ... 

J'étais bien équilibrée surtout grâce aux capteurs. Tous les autres voyants étaient au vert. Pour le travail dans l'eau : pour ma première j'ai une pompe non étanche et c'est mon mari qui la maintenait hors de l'eau ! Pour la deuxième j'avais une pompe étanche, moins de précautions à prendre ;) 

Link to comment
Share on other sites

Coucou,

 

Moi aussi j'étais très impatiente. Je n'en pouvais plus de ce satané diabète, des glycémies en yoyo, de la vie quotidienne enceinte car oui moi aussi je déteste être enceinte!!

Je voulais aussi qu'il sorte au plus vite et le fait qu'ils me disent de rester alité pendant 3 semaines ma fait baisser mon moral... J'ai attendus impatiemment le 8ème mois auquel je pouvais reprendre mes activités et essayer de le faire sortir au plus vite... Hélas ça n'a pas marcher pour ma part, il ne voulait plus venir. J'ai du prendre mon mal en patience jusqu'au déclenchement donc 38 SA.

Il est préférable de déclencher a partir de 38 SA car oui les poumons se forment moins vite et les personnes qui ont accouché avant ce terme, c'était surement car leur bébé était prêt a venir de lui même...

 

En bref si tu veux tenter de le faire venir avant 38 SA, mais pendant le 8ème mois tout de même ;) , tu as plus qu'as faire des activités :) .

 

Link to comment
Share on other sites

Si difficile à écrire mais tellement vrai: je déteste être enceinte! L'état m'épuise et me stresse rendez-moi mon corps, mon insouciance, ma mobilité, ma personnalité, mon cerveau, ma sérénite et mon bien être! J'ai l'impression d'être enceinte depuis 2 ans! C'est parce qu'au diabète s'est ajouté le syndrôme de Lacomme et ça c'est plombant! Etre handicapée, perdre sa mobilité sont des réelles épreuves qui sont pas faciles à accepter même si l'on sait que ça ne durera pas .... Ca en fait des choses à surmonter pour pouvoir avoir son petit bébé ! Aziliz, contente que tu me comprennes! J'ai pensé à le faire venir avant mais comme je bouge très peu, j'ai très peu de chance qu'il arrive par lui-même avant 38 SA :'(     encore 5 semaines .... je n'ai jamais vu un mois de septembre aussi long pour ma part, je ne vois toujours pas le mois d'octobre arriver et ça me déprime! Le temps est relatif ...

Link to comment
Share on other sites

Moi non plus l'état de grossesse je n'aime pas. Mais j'ai patienter pour mes enfants. Je pense que tu le sais mais accoucher trop tôt risque de conduire ton bébé en neonat et c'est une épreuve aussi. Les filles qui ont accouché ici avant 38sa l'ont souvent sur indication médicale et auraient préféré éviter. As-tu le post de chouly35 qui vient justement d'accoucher avec de l'avance ? Prends soin de toi et de bébé :calin:

Link to comment
Share on other sites

Aureline, as-tu moyen de pouvoir voir un psychologue à la maternité. On sent bien ta détresse :console: C'est vraiment difficile ce que tu vis :calin:

Ou as-tu entamé une préparation à la naissance ? La SF pourra certainement aussi te guider et te rassurer. N'hésite surtout pas à te confier et demander de l'aide aux professionnels.

J'avais trouvé beaucoup de soutien dans mes séances d'haptonomie et l'acuponcture.

Pour un suivi HAD ou en service grossesses à risque, les protocoles sont très différents d'un établissement/d'une région à l'autre. Ici, il n'y a pas de suivi avant 36 SA.

Pour te préparer, tu peux travailler sur le combo : homéopathie, acuponcture, tisane de feuilles de framboisier...

Edited by Katz
Link to comment
Share on other sites

Merci Katz pour ta compréhension, je pense qu'il faut vraiment vivre cette aventure pour la comprendre ... Ce qui est plombant c'est la souffrance ligamentaire qui empêche de se mouvoir, c'est un cocktail molotof avec le diabète je te raconte pas! Et donc ça cogite un peu trop là-haut! Etre allongée tout le temps, ça plombe vraiment le moral ... J'ai une idée fixe depuis juillet: vivement l'accouchement de ce fait, je ne suis pas bien car c'est vraiment trop long ... Et, plus la date approche, (maintenant 4 semaines et demi ) plus on est pressé d'en finir, ceci dans des grossesses non patho donc pour nous ce phénomène est amplifié par nos efforts de guerrière, et la crainte de ne pas atteindre son grand but final ! Et puis, avec ces hormones on n'est quand même bien différente et plus fragile je pense... 

La psy ne m'est pas d'une grande aide, déjà pour se voir c'est la croix et la bannière, elle est over bookée et moi je ne peux plus conduire ni marcher et avec le fauteuil c'est la galère, bon, ça fait vraiment du bien de pleurer dans son bureau, et dans mon cas y'a pas 36 solutions: faut prendre son MAL en patience, faut pas attraper les nuages gris, savoir les laisser passer au-dessus de sa tête, respirer, gérer la douleur en se disant que ça signifie que bébé arrive bientôt ( comme les contractions, les accueillir!)  et imaginer une projection positive avec bébé . Bon, je veux bien mais je suis humaine et pas Bouddha en personne, il y a des jours où j'y parviens, d'autres qui sont insupportables! 

Ce qui me soulage c'est avant tout penser à mon bébé et le sentir bouger, le kiné qui me masse 3 fois par semaine, l'ostéo et l'acuponcteur! Mon acu est top ! Elle a son cabinet, c'est une grande acu, elle fait des miracles!  Par contre, je ne la vois pas avant le 13 octobre du coup ça fait long là...  j'avais pris rdvs avec une autre c'est une sage femme très froide qui fait un peu d'acu et elle a osé me dire un truc terrible lundi: "vu votre état, je ne peux rien faire, je ne fais pas de miracle!" Ca m'a fait très mak d'entendre ça .... 

A 37 SA si bébé "subit" les contractions, il respirera plus facilement, mais pour une césarienne mieux vaut attendre 38 SA m'a dit mon gygy lundi ... Alors, je ne sais pas si je tente le déclenchement plus tôt ( je suis déjà épuisée d'avance) ou si je fais une césar à 38 sa .... je dois prendre une décision pour le 12 octobre, mon prochain hôpital de jour!

Une grande décision .... 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Enfin le mois d'octobre! Je suis à 35 SA demain et voir le calendrier d'octobre encourage fortement à continuer les efforts et à tenir ! Le mois de septembre aura été très très long dans ces conditions qui sont les miennes ...Dans 3 semaines et qqs jours il sera là! J'y pense tout le temps ! C'est mon combat, mon idée directrice depuis ma crise ligamentaire en juillet! J'espère que ça va passer vite !!! :rolleyes:

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...