Jump to content
Sign in to follow this  
Mafalda

Typeonegrit - High Fat Low Carb - régime HFLC cétogène

Recommended Posts

Il y a 3 heures, Isabelle a dit :

 Ma diabéto est au courant pourtant, mais elle m'a collé un test de grossesse :mdr:

 

:ptdr::lol:  les filles je pleure tellement j'ai ri..... @chabiscotte.... il faut que je medécide à changer d'ordinateur, on était à 10 k l'une de l'autre en catalogne.... je suis verte

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit point d'étape pour moi : ca fait environ 3 mois que j'ai testé et je passe mon tour. Si cela convient à certain(e)s, j'en suis ravie et je conserve l'habitude désormais d'un petit déj salé mais je reviens à une alimentation plus classique le reste de la journée.

En 15 jours, il m'est arrivé successivement :

- une hypo en voiture (transportant mari et enfants) à 0,26 non ressentie, alors que j'étais en PP

- j'ai failli vraiment tomber dans les pommes dans un centre commercial deux jours plus tard.

Et surtout :

- mon cycle a été complètement perturbé : retard de plus de 10j "non justifié" (test de grossesse à l'appui), j'ai flippé

- j'ai une dent qui a brutalement noirci, sans que je puisse mettre mon hygiène buccale en cause.

Je précise que je n'étais pas en cétose, simplement en low carb modéré voire libéral.

J'étais curieuse de connaitre des études à long terme sur les effets de ce mode de vie, je vois personnellement que mon corps était complètement en train de partir en vrille. J'ai pu lire que certaines trouvaient normal de perdre ses règles, perso je crois qu'il faut savoir aussi reconnaitre un déséquilibre hormonal quand il arrive. On pourrait disserter sur le caractère peut-être temporaire de la chose mais je serais plus que difficile à convaincre. J'ai stoppé l'expérience et 3 jours plus tard, mon cycle est revenu et ma dent noircie a retrouvé sa couleur d'origine. OK, j'ai changé de brosse à dents mais tout de même !!

Bref, j'avais envie de témoigner

  • Like 3
  • Confused 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce témoignage @pounine . Chacun doit prendre ce qu'il pense le meilleur pour lui et apparemment ça devenait plus un desagrement qu'un bénéfice.  0.26 en pp la vache...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon témoignage , à mon tour (T2) . Il y a 1  semaine, en "excursion" , je n' avais rien prévu pour l' après-midi , seulement un petit-déjeuner kéto le matin . Vers 16 h, une faim de loup , j' achète un sandwich fait d' 1/3 de baguette, beurre et jambon cru . Je n' avais pas mangé de pain depuis des lustres ... j' avais l' espoir que mon pancréas fonctionnerait mieux après ces mois de repos . De retour, je mesure ma glycémie , environ 3 h après mon  "goûter" . 

 L' horreur !  3,2 !  On ne m' y reprendra pas ! Je fais définitivement une croix sur le pain et autres du même acabit ! Une autre fois, je resterai sur ma faim ou achèterai un bout de fromage ...ou plus simplement j' emporterai une poignée d' amandes ! 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi je témoigne de 2 ans de LC et un an de HFLC. mes cycles se sont un peu raccourcis (mais j'ai quand même 47 ans et d'après ma gynéco c'est tout simplement la pré-ménopause). vendredi soir je me suis amusée à me tester assez souvent car j'ai fait une soirée typiquement catalane : apéro à 20h30 (une bière et quelques olives) à 0,90 de glycémie. dîner à 22h30 (glycémie à 1.00) chuletons (côtes de porc) avec des légumes à la plancha baignés dans l'huile. Amande frites pour le deuxième apéro  et fruits secs et moscatel pour dessert. Le tout accompagné d'un excellent vin de la rioja. à 1h00 nous avons quitté le resto. Je me suis testée à 2H00 j'étais à 1.00. J'ai dansé à la fête du village jusqu'à 3h30. Je me suis couchée et réveillée huit heures plus tard  à 0,90. Deux ans n'est pas un long terme mais je me sens revivre.... je souhaiterais arrêter la pompe car les seuls épisodes d'hyper sont liés aux accidents de cathéter, mais j'ai des besoins qui fluctuent donc je me retiens. @Geranium pour les prochains pique nique tu pourrais peut être faire du pain kéto. Je ne fais quasiment plus d'hypos et le peu  que je fais je les ressens à partir de 0,70.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis à mes balbutiements de LC et de HFLC, ce n'est pas tous les jours faciles de résister à des produits contenant des glucides mais le bien être que l'on ressent (sauf quand on est en cétose au début) lorsque l'on est en nomaux glycémies comparé au mal être quand je suis en hyperglécémie me renforce dans mon souhait de partir vers le LC/HFLC.

Chacune réagit à sa manière et je peux te comprendre @pounine que tu ne souhaites pas continuer. J'ai une sensibilité assez forte qui me fait ressentir mes hypers violemment. J'ai mal aux articulations, aux yeux, je suis endolorie quand je suis en hyper. Comme je n'ai pas de symptômes lorsque je suis en cétose pour l'instant je vais essayer de persévérer car je ne supporte plus ces douleurs en hyper.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai commencé à peu près en même temps que Pounine car je suis à un peu plus de 3 mois de régime low carb et si je devais faire un bilan

- je ne suis jamais en cétose mais je limite au maximum les glucides sur les repas du midi et du soir (petit dej salé trop difficile pour moi)

- je trouve que cette alimentation peut se suivre assez facilement la semaine mais qu'elle est très contraignante en sorties. Du coup je suis moins rigoureuse en cas d'invitation ou simplement en cas de grosse envie de glace ! 

- malgré tout j'ai trouvé un confort glycémique quand les glucides disparaissent des repas avec peu d'hypos et une nette baisse des hypers. J'ai fait un mois sans écarts et j'arrivais à 88% dans la cible (une première !).

- ça m'a permis de retrouver les sensations des hypos, je les sentais avant au dernier moment (je pense que j'avais pris l'habitude des yoyos entraînant des hypos régulières) et donc très très bas et maintenant les symptômes arrivent à 0,5. Elles sont également moins longues à remonter mais ça n'a peut être rien à voir avec ce régime.

En conclusion je trouve que les avantages sur les glycemies sont énormes (et donc pour moi sur la fatigue qui était un gros point noir dans ma vie et je me sens mieux aujourd'hui) mais je vais rester sur une simple diminution des glucides et non pas un arrêt total et je vais continuer à manger "normalement" quand je serais en vacances, sorties, repas festifs !

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis comme toi @Manon11 resultat de mon passage en lc diminution de min hba1c a 6.4 et le week enf je m'octroie des verres de vin.

Je n'ai pas encore experimente l'iatf mais je pense que le 2 couples vont me permettre de reduire les effets nefastes du sucre sur ma sante.

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Martine74 a dit :

Jt le week enf je m'octroie des verres de vin

en LC tu peux t'offrir tous les verres de vin que tu veux, ce n'est pas cela qui fera monter tes glycémies. Perso je peux même boire des bières sans être en hyper. j'ai oublié de dire dans mon témoignage que j'ai perdu 5 kg et que mon taux de cholestérol est parfait.... même plus bas que la norme. @pounine je mets un bémol à ton témoignage : je ne suis pas vraiment étonnée que cela n'ait pas marché car, tu l'écris toi même tu n'étais pas en LC. On le retrouve dans les témoignages des gritters : si tu gardes des glucides en quantité importante (80 gr par jour) on ne perd pas de poids et on ne peu pas compter sur le principe 'plus les doses d'insuline sont faibles moins on se trompe. je me demande si le phénomène qui permet de se resucrer rapidement avec un abricot marche en gardant des quantités importantes de glucides... sans tenir compte que si on associe gras et glucides.... on a l'effet gras (hausse de glicémie et de poids)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors je ne peux pas ne pas intervenir par ce que la phrase "moins on injecte moins on se trompe" est vraiment subjective et ça m'agace de la voir partout.

Elle dépend du ratio ! et donc quand on a un ratio très élevé comme moi (1 unité pour 5g le matin, 1 unité pour 4g le soir), les erreurs sont fatales et les hypers avec acétone, c'est 4 heures avec l'envie de vomir ;) donc c'est très personnel dépendant et ce n'est pas un argument valable qu'on peut dégainer tout le temps.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Isabelle a dit :

Alors je ne peux pas ne pas intervenir par ce que la phrase "moins on injecte moins on se trompe" est vraiment subjective et ça m'agace de la voir partout

Bernstein parle beaucoup de cela, mais je suis en vacances et je ne peux pas citer. après, pour expérience personnelles , les pires hypos je les ai faites après de grosses injections suite à des grosses quantités de glucides... mais cela n'engage que moi et Bernstein of course

Edited by diletta
oubli

Share this post


Link to post
Share on other sites

@diletta: les jours où j'ai fait des hypos, j'étais largement en dessous de 50g de glucides par jour et je n'ai jamais eu l'intention de perdre du poids. Ton argument ne tient pas.

Et je rappelle que ce n'est pas pour des questions d'hypo que j'ai arrêté, c'est parce que j'avais des troubles absolument pas liés à l'équilibre du diabète. Attention à ne pas retenir que des morceaux de phrases.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis autour de 80gr de glucides par jour et je perds du poids (peu mais quand même et de façon continue) et j'ai eu de belles hypos en ayant divisé mes doses d'insuline par deux depuis le début du low carb.

Je pense que l'expérience est très personnelle et chaque corps doit réagir différemment.

Edited by Manon11
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je veux perdre du poids et du gras je reduis au max les glucides et je perds rapidement du gras.

Chacune teagit effectivement differemment ce qui marche pour l'une ne fonctionne pas pour les autres.

Je suis abonnee a un site americain sur le regime ceto et nien qu'ils indiquent que le passage en cetose ne soit oas tjs evident en etant fatigue sous stress je passe tres vite en cetose.

Chacune reagit a sa maniere.

C'est comme les 15grs de sucre en cas d'hypos + la collation (precau de ma diabeto et de l'hopital) si je prends tout ca je fini avec une superbe hyper.

De mon cote comme berstein le dit petite quantite de glucide meilleur estimation  des bolus.

L'essentiel c'est de trouver ce qui nous convient.

@Isabelle pourquoi tu n'es pas elligible a la 640g?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et cette logique n'est pas logique puisque compter les glucides d'un repas sans glucides implique de compter malgré tout les petites quantités présentes dans les légumes verts, les protéines et autres. Et quand on se plante avec un ratio comme le mien, on le paie cher.

Adieu hypos, bonjour hypers et moi en hyper, je suis d'une humeur de chien, je mords tout le monde ou je dors, dans tous les cas, je suis incapable de travailler.

Je suis inéligible à la 640G car mon Hb est bonne (5,8) que je sens mes hypos, n'ai jamais appelé le samu ou injecté du glucagon et pas les moyens de m'offrir un capteur non remboursé.

Quant au poids, j'ai perdu 4 kilos en pratiquant 4 mois le LCHF que j'ai repris juste après.

Non, tout le monde n'est pas fait pour ce régime, tous les métabolismes ne le supportent pas quoi qu'en disent M Bernstein ou certains diabétologues (la mienne étant ouverte sur le sujet).

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Isabelle a dit :

Et cette logique n'est pas logique puisque compter les glucides d'un repas sans glucides implique de compter malgré tout les petites quantités présentes dans les légumes verts, les protéines et autres. Et quand on se plante avec un ratio comme le mien, on le paie cher.

Isabelle, je ne compte jamais les glucides cachés. Pour arriver à mon appréciation bolus j'ai suivi la méthode décrite par Bernstein pendant trois jours : la même quantité de protéines avec un bolus que j'augmentais (ou je diminuais progressivement en fonction du post-prandial). Cela m'a rappelé un jeune glucidique à l'hôpital ou tout le monde s'étonnait car j'étais en hyper après avoir mangé du poulet et de la salade.... j'avais tout simplement besoin d'insuline et seulement maintenant, grâce au lc et @chatbiscotte j'entends parler de glucogenèse et je comprends enfin. @pounine je n'ai pas voulu prendre en compte qu'une partie de tes propos mais franchement des simptômes que tu décris ce sont les hypos en PP qui m'ont inquiétée (le retard des règles, bof, j'ai connu ça jusqu'à 30 ans c'est peut être pour cela que cela ne m'a pas affolée plus que ça.) Après je souhaite rester modeste, si vous arrivez à un bon équilibre, à être bien, à mincir à ne plus craindre l'hypo, bref, à tout ce que je n'arrivais pas à obtenir avant le LC en mangeant des glucides, des pâtes et des glaces, tant mieux pour vous. Je ne voulais vexer personne mais apparemment j'en ai vexé quelques unes. Je m'excuse et je sors de cette conversation.

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/07/2018 à 17:51, sugar a dit :

Tu avais fais un bolus pour ton sandwich @Geranium

Je me posais exactement la même question. Si oui j’opterais juste pour une mauvaise appréciation de bolus, si non, y’a rien de plus logique, tu es diabétique et encore de nos jours ça ne se guérit pas... donc ingestion de glucides nécessite insuline ! ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 J' avais édité mon message du mardi 26 mais l' édition n' a pas été prise en compte . Je précise donc encore que je suis T2  SANS insuline .  Quand mon diabète a été diagnostiqué , j' étais à 2,80 gr le matin à jeun , HG pas mesurée mais vus les problèmes urinaires , certainement plus de 10 . "On" a voulu me mettre direct à l' insuline, j' ai refusé car je savais que dans mon cas, j' avais déjà beaucoup TROP d' insuline mais qu' elle était inefficace, alors , pourquoi en donner encore plus ? Sachant que l' insuline est l' hormone de la mise en réserves des glucides et que j' allais grossir encore plus ... et que l' obésité est la compagne du diabète T2  , pourquoi alors en rajouter ? Pardon mais cela heurte trop ma logique ... je veux bien changer d' avis si on m' explique ! ;) J' ai refusé l' insuline 3 fois . A chaque fois j' ai modifié mon alimentation, le plus important est de choisir des aliments à indice glycémiques bas , en-dessous de 40-45 . 

 Un infarctus il y a 20 ans et dû au diabète d' après mon cardiologue m' a fait prendre mon traitement au sérieux, perdu 30 kgs , HG autour de 7 ces dernières années . Puis régime kéto depuis septembre et HG 5,7 en avril . Je ne changerai pas , le pain les viennoiseries, les pâtes, je m' en fiche !  J' ai appris tant de choses depuis ! Nos ancêtres ne se nourrissaient pas du tout comme nous, l' explosion de l' obésité et du diabète correspond à la diabolisation des graisses (étude biaisée des 7 pays) dans les années 70 et leur remplacement par les glucides de toutes sortes . 

 Tant de choses à dire encore ... j' y passerais la semaine . Pas de guérison ? Rémission ? Cette question de vocabulaire m' indiffère, ce n' est pas important , seul compte résultat . Et comment appelle-t-on une personne qui a une HG de 5,7 et ne prend ni insuline ni ADO ? 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS. Question de vocabulaire aussi : "nos ancêtres"... lesquels ? Parce que le pain existait au Néolithique, et depuis peu on le sait, un peu avant, soit 8500 ans. Et ils ne mourraient certainement pas d'être obèses.

Il me semble que si la mise sous insuline s'accompagne parfois d'une prise de poids, mais c'est la conséquence d'un rééquilibrage, pas une hormone qui fait grossir quand elle est correctement dosée.

Si tu dois être sous insuline et que tu n'en injectes pas sans manger de glucides, la post prandiale à 3 g s'explique, tout comme un diabétique de type 1 mangeant légumes et protéines sans en injecter :rouge:

Cette manière de manger, nous sommes très nombreux ici à l'avoir testée ou à le pratiquer, beaucoup plus nombreux que je le croyais, parce que justement c'est une découverte sur soi, sur l'alimentation, sur des présupposés qu'il faut critiquer. Elle offre de considérer les choses autrement et de faire voler des barrières. Mais c'est un changement de vie qui n'est pas simple non plus, pas tant sociétal que familial déjà quand on est la personne qui fait à manger tous les repas, de contraintes et de budget surtout (tout le monde n'a pas un potager et les glucides forment une partie importante de l'alimentation de ce point de vue là). Mais quand on l'a essayée, il en reste des choses, une liberté acquise, des réflexes, une flexibilité de l'intelligence.

Ce qui me gêne énormément c'est le prosélytisme, comme dans d'autres domaines. Les adhérentes ont ceci en commun qu'elles sont ouvertes et intelligentes, nul besoin de les convaincre : elles ont déjà essayé ou essaieront ;)

  • Like 8
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Isabelle a dit :

 

Ce qui me gêne énormément c'est le prosélytisme, comme dans d'autres domaines. Les adhérentes ont ceci en commun qu'elles sont ouvertes et intelligentes, nul besoin de les convaincre : elles ont déjà essayé ou essaieront ;)

Merci isabelle 

a chacun sa voie et si il est positif début parler de ce qui marche pour l’une ou l’autre, imposer une seule solution ressemble aux diktats reprochés à la Medecine2 officielle , qui essaie de plus en’ plus de s’ouvrir, justement. 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors il faut aussi porter la parole des gens dont le diabète est ingérable, instable, yoyo etc. C est mon cas. Et je donnerais tres cher pour partager les résultats et la joie des filles pour qui le LCHF fonctionne. (Pas mon cas) . Et qui comme moi pour certaines au moins , ont subi des HB pourries depuis toujours et ce malgré les calculs savants , la technologie, l associatif , l 'abnégation et les efforts sans relâche. Et la famille nombreuse à nourrir comme dit Isa. 

Cet espoir là n a pas de prix. Et c est ce qui le rend si inquiétant. Et si enthousiasmant. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/07/2018 à 21:32, Isabelle a dit :

HS. Question de vocabulaire aussi : "nos ancêtres"... lesquels ? Parce que le pain existait au Néolithique, et depuis peu on le sait, un peu avant, soit 8500 ans. Et ils ne mourraient certainement pas d'être obèses.

Il me semble que si la mise sous insuline s'accompagne parfois d'une prise de poids, mais c'est la conséquence d'un rééquilibrage, pas une hormone qui fait grossir quand elle est correctement dosée.

Si tu dois être sous insuline et que tu n'en injectes pas sans manger de glucides, la post prandiale à 3 g s'explique, tout comme un diabétique de type 1 mangeant légumes et protéines sans en injecter :rouge:

Cette manière de manger, nous sommes très nombreux ici à l'avoir testée ou à le pratiquer, beaucoup plus nombreux que je le croyais, parce que justement c'est une découverte sur soi, sur l'alimentation, sur des présupposés qu'il faut critiquer. Elle offre de considérer les choses autrement et de faire voler des barrières. Mais c'est un changement de vie qui n'est pas simple non plus, pas tant sociétal que familial déjà quand on est la personne qui fait à manger tous les repas, de contraintes et de budget surtout (tout le monde n'a pas un potager et les glucides forment une partie importante de l'alimentation de ce point de vue là). Mais quand on l'a essayée, il en reste des choses, une liberté acquise, des réflexes, une flexibilité de l'intelligence.

Ce qui me gêne énormément c'est le prosélytisme, comme dans d'autres domaines. Les adhérentes ont ceci en commun qu'elles sont ouvertes et intelligentes, nul besoin de les convaincre : elles ont déjà essayé ou essaieront ;)

Isabelle, le pain (le blé) d' il y a 8500 ans n' avait rien à voir avec notre pain actuel : -le nombre de chromosomes, par exemple, a été  X par 3 ; tout est à l' avenant : taux de gluten, de gliadine, rapport amylose/amylopectine ... etc pour satisfaire les exigences des fabricants : artisans ou industriels ... Idem pour toutes les céréales : le maïs d' origine était minuscule, 15-20 cm de haut ! Par PAIN, je désignais , en raccourci, tout ce qui remplit nos rayons de supermarchés : boulangerie, pâtisserie, viennoiseries, biscuiterie etc ... ce qui est fait avec de la farine (ou semoule) de céréales . Tout ce dont se nourrissent les ados au sortir du lycée , ou chez-eux , il suffit d' observer le contenu des caddies aux files d' attente des magasins: pâtes, pizzas, brioches, biscuits, sodas, une débauche de glucides . 

 Quels ancêtres ?  L' invention de l' agriculture et élevage date d' environ 10.000 ans, une poussière dans l' histoire de l' humanité ! Ne serait-ce que l' histoire contemporaine, aucune commune mesure entre les rayons de ma jeunesse et maintenant ! 

 L' insuline correctement dosée ne fait pas grossir ? C' est jouer sur les mots puisque l' insuline doit être dosée d' après la quantité de glucides ingérés mais que personne n' est d' accord sur les quantités de glucides à ingérer . Le surplus est mis en réserve dans le foie puis ds les cellules adipeuses . 3 personnes T2 de mon entourage et sous insuline pèsent entre 110 et 130 kgs et se débattent avec les "complications" , inéluctables malgré les traitements, classiques ou nouveaux et prometteurs ...

 Pourquoi devrais-je être sous insuline avec une HG de  5,7 ??  Je rappelle que cette glycémie de 3,2 a été faite 3 h après avoir mangé un sandwich fait dans 1/3 ( ou 1/2, je n' ai pas pesé) de baguette , ce qui ne fait que me conforter dans ma certitude que le pain élève la glycémie de façon excessive . 

Enfin, et ceci est important , je m' étonne du mot "PROSELYTISME" !  déf : apostolat , propagande .Ai-je jamais écrit publiquement ou en MP : "fais ceci, fais cela" ? Non, je ne suis pas un gourou enrôlant des moutons dans une secte ou une énième théorie politique promettant un avenir radieux . Je suis pragmatique avant tout . Très curieuse aussi , toujours à la recherche d' informations . Pour moi, ce qui marche est bien , et la doxa officielle sur le traitement du diabète ne marche pas . Mais chacun est libre ! 

 Je me suis sans doute laissée abuser par la file "typeonegrit" et "recettes sans glucides" pour croire que ce forum était accueillant pour les diabétiques déçus par le traitement officiel , me suis-je trompée ? Pourtant ... il me semblait que ... Sur un autre forum très connu, nous sommes rejetés à cause des sponsors finançant le site, mais ici ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...