Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.

 La boutique de l'association est pour le moment indisponible. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Sign in to follow this  
Geranium

Thèse de doctorat en médecine : les régimes pour diabétiques.

Recommended Posts

Si un médecin, ou pourquoi pas tout autre personne, pourrait m'expliquer pourquoi il serait plus difficile de gérer un diabète de type 1 qui est ancien que lorsqu'il est jeune. Je ne parle évidemment pas de la lune de miel.

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Marquise a dit :

A dans 25 ans, @taratata71 !! 

Eh bé ! Vous êtes pas très optimiste, dans 25 ans la question se posera certainement plus :) Je voulais juste essayer de comprendre la théorie, car j'ai pas trouvé grand chose sur le net et j'ai pas envie de déranger mon diabéto pour ça. Je répète encore, je ne parle pas de l'effet lune de miel. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, taratata71 a dit :

Eh bé ! Vous êtes pas très optimiste, dans 25 ans la question se posera certainement plus 

Pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, taratata71 a dit :

informatique, recherche médicale...des milliards à ceux qui trouveront !

Suis sceptique, mais gardons espoir !

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Marquise a dit :

Suis sceptique, mais gardons espoir !

Le moins que l'on puisse dire c'est que nous n'avons pas une maladie orpheline ! Et dès qu'il y a des pépètes à gagner ça motive les équipes d'ingé et de chercheurs, même google est dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, taratata71 a dit :

Le moins que l'on puisse dire c'est que nous n'avons pas une maladie orpheline ! Et dès qu'il y a des pépètes à gagner ça motive les équipes d'ingé et de chercheurs, même google est dessus.

Ça les motive à trouver quelque chose pour nous maintenir en vie et de façon la plus correcte possible, mais pas à nous guérir, ça ce ne serait pas rentable pour eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Fanny a dit :

Ça les motive à trouver quelque chose pour nous maintenir en vie et de façon la plus correcte possible, mais pas à nous guérir, ça ce ne serait pas rentable pour eux.

Merci @Fanny d'avoir traduit ma pensée. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben moi, je bénis ceux qui ont inventé le FSL même avec ses imperfections. J'espère que la prochaine génération ou en tout cas le plus tôt possible, il pourra communiquer avec une montre connectée en continu.

And please, pas trop d'histoires complotistes, c'est indigne de femmes intelligentes.

 

 

Edited by taratata71

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, taratata71 a dit :

And please, pas trop d'histoires complotistes, c'est indigne de femmes intelligentes.

Indigne, rien que ça !? Et bien je vois que les préjugés continuent et vont bon train...  Il n’y a selon moi aucun mal a dire ce que l’on pense ni à être lucide sur une réalité économique bien triste !! Ne soyons pas dupes, notre état de santé ne les préoccupe en rien a contrario de ce qu'on peut leur rapporter !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, taratata71 a dit :

Si un médecin, ou pourquoi pas tout autre personne, pourrait m'expliquer pourquoi il serait plus difficile de gérer un diabète de type 1 qui est ancien que lorsqu'il est jeune. Je ne parle évidemment pas de la lune de miel.

Pendant de longues années (bien plus que 3 ans), j'identifiais assez facilement les causes probables des glycémies trop hautes ou trop basses : mauvaise estimation des glucides car repas à l'extérieur sans possibilité de peser les aliments, stress... Il vint un moment où à alimentation strictement égale, activité physique comparable, et sans pouvoir identifier de paramètre perturbant, j'ai obtenu des résultats complètement différents et non reproductibles d'un jour à l'autre. Ma diabétologue m'a expliqué que j'avais bénéficié d'une insulinosécrétion pendant toutes les années précédentes. Lorsqu'on a de faibles besoins en insuline, cette insulinosécrétion même minime lisse les glycémies. 

@françoise vous a déjà parlé de ce phénomène me semble-t-il dans un autre post :

Le 31/08/2019 à 18:26, françoise a dit :

Et puis 3 ans a peine de diabete peut être comme vous avez un très bon équilibre sans traitement très optimisé avez vous encore et c’est super une petite insulinosecretion résiduelle qui aide ?

 

Au-delà de ce phénomène d'insulinosécrétion résiduelle, tout le monde n'a pas eu la chance de commencer sa vie de diabétique avec un capteur de glycémie en continu, des insulines à action rapide, un schéma basal-bolus... Malgré les efforts permanents, certaines complications qui peuvent apparaître à long terme (gastroparésie) rendent un diabète ancien plus difficile à contrôler.

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Alau a dit :

Pendant de longues années (bien plus que 3 ans), j'identifiais assez facilement les causes probables des glycémies trop hautes ou trop basses : mauvaise estimation des glucides car repas à l'extérieur sans possibilité de peser les aliments, stress... Il vint un moment où à alimentation strictement égale, activité physique comparable, et sans pouvoir identifier de paramètre perturbant, j'ai obtenu des résultats complètement différents et non reproductibles d'un jour à l'autre. Ma diabétologue m'a expliqué que j'avais bénéficié d'une insulinosécrétion pendant toutes les années précédentes. Lorsqu'on a de faibles besoins en insuline, cette insulinosécrétion même minime lisse les glycémies. 

@françoise vous a déjà parlé de ce phénomène me semble-t-il dans un autre post :

 

Au-delà de ce phénomène d'insulinosécrétion résiduelle, tout le monde n'a pas eu la chance de commencer sa vie de diabétique avec un capteur de glycémie en continu, des insulines à action rapide, un schéma basal-bolus... Malgré les efforts permanents, certaines complications qui peuvent apparaître à long terme (gastroparésie) rendent un diabète ancien plus difficile à contrôler.

Merci très sincèrement pour avoir pris le temps de répondre. J'ai bien sûr lu le message de @françoise. Vous mettez un avant vous aussi cette insulinosécrétion résiduelle, je suis pas ignorant du phénomène puisque j'ai déjà demandé à mon diabéto y il a 1 an 1/2 si on pouvait savoir si oui ou non j'en bénéficiais. Pour lui manifestement ça n'avait aucun intérêt de le savoir puisque de toute façon ça ne changerait rien à ma façon de gérer la maladie. Je suis mille fois d'accord avec vous aussi sur la chance que j'ai de pouvoir bénéficier immédiatement ou très rapidement de certaines avancées médicales, dont le FSL, j'ai d'ailleurs posté il y a quelques jours que je bénissais ces inventeurs. Mes incessantes expérimentations étaient pour moi un jeu d'enfant avec cet appareil, bon j'exagère un peu car essayer d'aplanir mes montagnes russes n'a pas été si facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisque qu'on parle de chance, je me surprends à me demander si finalement cette maladie est une calamité ou tout au contraire a été l'occasion pour moi de reprendre ma vie en main pour la rendre plus saine, sereine et zen.  Car finalement, cette incroyable charge mentale, c'est du passé. Je suis suivi par un diabéto et une diététicienne (qui a passé un temps fou avec moi) très au fait des pratiques des différentes variantes du low carb et de la naturopathie ce qui me permet d'échanger avec eux en pleine confiance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...