Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.
Sign in to follow this  
Geranium

Thèse de doctorat en médecine : les régimes pour diabétiques.

Recommended Posts

J' ai le plaisir de vous communiquer le lien vers la thèse de Mme le Docteur Sophie LEHAIR . Il s' agit d' une revue des publications scientifiques concernant des essais de régimes proposés aux diabétiques et particulièrement des régimes hypoglucidiques . Très bon exposé également de la problématique actuelle de cette maladie . 

  http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUMED_T_2018_LEHAIR_SOPHIE.pdf

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu déçu après la lecture de cette petite thèse. Ce n'est qu'un vague résumé de la recherche sur le sujet. Pas appris grand chose !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, taratata71 a dit :

Un peu déçu après la lecture de cette petite thèse. Ce n'est qu'un vague résumé de la recherche sur le sujet. Pas appris grand chose !

Je n'ai pas tout lu mais je trouve que c'est un beau travail de thèse (qui n'est pas petite, c'est une thèse de médecine de taille habituelle, ce n'est pas une thèse de doctorat en épidémiologie !).

Elle est utile car, si des diabétiques (peu nombreux)  bien informés connaissent tout sur le sujet, les médecins, eux, ne connaissent rien. Ce travail a aussi le mérite de rendre accessibles des  résultats d'études écrites en anglais, utile donc pour les non bilingues (nombreux).

Merci d'avoir partagé !

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leelette, vous êtes dure avec les médecins!

certains connaissent, ou essaient de se renseigner, même si, comme moi, sont dans le doute par rapport à cette "nouvelle" (mais en fait si vieille) approche de la maladie diabétique.

Je trouve la revue de la littérature intéressante. Et surtout les essais randomisés. le gain en HA1c est modeste (par contre plus importants dans les essais non randomisés, du fait de biais probables), mais la perte de poids et la stabilité du diabète sont intéressants.

Deux observations, que je m'autorise ici:

Dire que la nutrition est la pierre d'angle du traitement du type 1 me semble faux: c'est d'abord un déficit en Insuline...non? et surtout un peu culpabilisant pour ceux et celles qui souhaitent simplement compenser leur déficit en insuline...par de l'insuline! et ne pas bouleverser leur alimentation et leur mode de vie

Et le long terme...je souhaiterais que les essais soient prolongés, ou au moins le recueil de données à long terme pour regarder l'effet sur la mortalité cardio vasculaire, par cancer (une étude récente montrerait l'intéret de diminuer;..les lipides drastiquement <20% e la ration calorique totale) pour éviter les récidives de cancer du sein, par exemple), et générale.

Enfin, la qualité de vie à long terme?

merci en tout cas de nous avoir partagé ce travail

 

 

  • Like 5
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'il faut que je reste bien conscient d'avoir la chance d'être suivi par un jeune diabétologue très au fait de l'alimentation faible en glucides et de ces conséquences pour la gestion des glycémies !

Je me rappelle, lors de mon hospitalisation d'urgence après la déclaration de ma maladie, avoir été choqué par le discours de tout le corps médical avec qui j'avais pu échanger. En résumé, c'était féculents à tous les repas, les glucides de l'alimentation sont indispensables au cerveau alors que je savais que c'était faut en tout cas aux quantités recommandées de 45 à 55% avant même d'être diabétique.

Je sais aussi que lors que mon prochain contrôle annuel je ne crains pas de manger quoique ce soit dans l'hospital.. Là où je suis c'est comme sur cette vidéo ; arrêtez l'image à 3.04

260 g de glucides

Share this post


Link to post
Share on other sites

@françoise : je suis désolée si mon message parait dur pour les médecins (donc aussi pour moi), d'autant plus que je souhaitais plutôt soutenir l'auteure de cette thèse :unsure:.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, pour répondre à ça : 

Le 12/6/2018 à 07:09, taratata71 a dit :

Un peu déçu après la lecture de cette petite thèse. Ce n'est qu'un vague résumé de la recherche sur le sujet. Pas appris grand chose !

C'est la première thèse francophone qui a été soutenue et validée sur le sujet à ma connaissance. pour moi elle est d'une grande valeur car elle donne un appui à tous les soignants français qui commencent à proposer(ou simplement soutenir)  ce mode de vie aux diabétiques qu'ils soient de type 1 ou de type 2. 

 

Le 12/6/2018 à 13:42, françoise a dit :

Dire que la nutrition est la pierre d'angle du traitement du type 1 me semble faux: c'est d'abord un déficit en Insuline...non? et surtout un peu culpabilisant pour ceux et celles qui souhaitent simplement compenser leur déficit en insuline...par de l'insuline! et ne pas bouleverser leur alimentation et leur mode de vie

Et le long terme...je souhaiterais que les essais soient prolongés, ou au moins le recueil de données à long terme pour regarder l'effet sur la mortalité cardio vasculaire, par cancer (une étude récente montrerait l'intéret de diminuer;..les lipides drastiquement <20% e la ration calorique totale) pour éviter les récidives de cancer du sein, par exemple), et générale.

Enfin, la qualité de vie à long terme?

merci en tout cas de nous avoir partagé ce travail

 

 

Le long terme du diabétique avec un régime haut en glucide est malheureusement une longue agonie.... donc je tente ma chance !

Ma qualité de vie depuis 2 ans (certes ce n'est pas encore du long terme) que je suis ce mode de vie est largement améliorée . Je pense que les médecins sous-estiment largement l'effet sur la qualité de vie du yoyo permanent hypo/hyper engendré par un régime riche en glucides. Je n'hésite pas à dire que je revis (pas une seule hypo depuis plus d'un mois !) . ce que je dis sur la qualité de vie est confirmé par l'article paru dans pédiatric sur le groupe FB Typeonegrit.

Mon alimentation est un vrai plaisir au quotidien . Je ne me sens pas en restriction et j'ai facilement atteint un poids de forme (alors que quand le mangeais des glucides je devais me restreindre pour ne pas grossir !)

Pour moi l'alimentation préconisée par le PNNS est juste une hérésie, et pas seulement pour les diabétiques.  Elle a largement montré son inefficacité sur les enjeux de santé actuels.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

chère chatbiscotte, je ne cherche pas à convaincre une "cétoconvaincue", chacune a son chemin, et je respecte beaucoup ceux de mes patients; je ne crois aps sous estimer la difficulté de l'effet yoyo,

j'ai juste le droit de dire que les preuves scientifiques à long terme ne sont pas présentes, et que si cette diète convient à certains, dont vous êtes, elle ne peut être imposée comme seule voie de salut.

les médecins sont souvent considérés comme intransigeants, mais dans les groupes FB comme celui dont vous parlez, je retrouve parfois encore plus d'intransigeance....voir d'intolérance.

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, ce serait bien que toutes et tous modérions nos propos et ne diffusions pas des informations, des assertions non vérifiables. Bref respectons TOUS les avis et exprimons nous en évitant les raccourcis et amalgames faciles.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si le message de modération m'est adressé, mais je maintien tout ce que j'ai dit. J'ai un immense respect et une grande affection pour Françoise qui pour moi est un peu la mamie de tous les petits de mamans diabétiques, et qui, quand j'ai pour la première fois témoigné de mon chemin vers le kéto, a eu l'immense honnêteté intellectuelle, après un premier message un peu abrupt, de faire des recherches, de réfléchir à la question et de finalement reconnaître que cette façon de procéder avait peut être, au moins dans certains cas, un interêt, et n'allait pas (comme d'autres médecins le soutiennent) nous mener à une mort certaine dans d'atroces souffrances....:amiami: si tous les médecins étaient comme elle !

Il se trouve que la diabétologie (et ce n'est que mon avis personnel) actuelle, est pour moi dans une impasse (mais je ne suis pas médecin donc mon avis n'a aucune importance). Attendre que les complications s'installent et les traiter (un début de rétinopathie : c'est normal après 20 ans de diabète....il n'y a qu'a faire une séance de laser ....votre bilan lipidique est mauvais, tenez quelques stationnes ! les pieds secs, les "frozen shoulders", non non ce n'est pas du au diabète ....) et attendre les nouveaux gadgets des labos (oh, la nouvelle insuline révolutionnaire ! oh, le pancréas artificiel !  peut être qu'il sera un jour remboursé il n'y a qu'à attendre quelques années de plus, et si vous avez une hb au dessus de 9 vous serez éligibles !). Les gadgets des labos qui arrivent depuis quelques années c'est cool.... Maintenant la plupart des diabétiques de type 1 sont au dessus de 8 (il me semble que la moyenne actuelle est de 7,9 %, vous trouvez qu'il y a du progrès ????). beaucoup de diabétiques de type 1 sont en surpoids, voir obèses (certes, comme une bonne partie de la population non diabétique ou diabétique de type 2) peut être est-ce leur faute ? ils doivent être paresseux ou trop gourmands ! (sic).  Je trouve  que dire qu'on peut manger ce qu'on veut, il n'y a qu'a couvrir avec la nouvelle insuline hyper rapide qui vient de sortir,  est..... un peu juste comme proposition. (mais encore une fois ce n'est que mon avis personnel) Alors certes, de nombreux diabétiques arrivent à s'en sortir (sans doute parce qu'il sont très très sérieux avec leur traitement, ont une alimentation très calibrée, et sans doute assez pauvre en glucides) mais beaucoup n'y arrivent pas, vivent un enfer au jour le jour, et serait sans doute ravis qu'on daigne leur proposer entre autres options thérapeutiques (je ne parle aucunement d'imposer.... la meilleure motivation est intrinsèque ! de plus imposer quoi que ce soit serait dans beaucoup de cas simplement contreproductif) une façon un peu plus cool de gérer son diabète, sans prise de tête, avec beaucoup moins d'aléa, moins d'hypo, moins d'hyper, moins de risque d'acidocétose, sans grossir. juste en mangeant de la vraie nourriture, en évitant les supermarchés. 

Je n'ai aucun espoir en la SFD qui est (et ce n'est que mon avis personnel) pourrie par le fric des labos. Bien sur que les labos n'ont aucun intérêt à ce que les diabétiques aillent mieux. il faut juste les maintenir en vie le plus longtemps possible et leur vendre le plus de gadgets possibles. (avis personnel encore une fois.). 

alors c'est vrai que Typeonegrit est un peu sectaire. mais au moins ils ont l'immense mérite de mettre les pieds dans le plat. Après, à chacun de trouver sa façon de faire, son point d'équilibre. j'ai trouvé dans le groupe privé (je ne pense pas que vous en fassiez partie Françoise, c'est assez compliqué d'y entrer) beaucoup d'aide et de gentillesse, beaucoup d'encouragements, et une motivation vue nulle part ailleurs. (certains médecins français devraient s'inspirer des encouragements/de l'enthousiasme/du positive spirit de l'esprit américain) .

j'ai décidé de ne pas attendre la SFD, le nouveau PNNS qui n'arrivera jamais, et je salue le travail de Sophie Lehair . 

 

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part je suis convaincu qu'une réduction drastique des glucides dans l'alimentation aide énormément à "assagir" nos glycémies. Par contre pour l'instant je n'ai pas encore compris s'il est vraiment indispensable d'aller jusqu'à la cétose, car le gap au niveau restriction alimentaire (voir le blog et les vidéos de "super keto") est assez énorme avec ce que je fais par exemple. 

D'ailleurs j'aimerais bien lire ici ou ailleurs le vécu d'un DID qui à une Hba1c très bonne tout en couvrant 50% de ses besoins énergétiques avec des glucides ?

il y a 26 minutes, chatbiscotte a dit :

Maintenant la plupart des diabétiques de type 1 sont au dessus de 8 (il me semble que la moyenne actuelle est de 7,9 %, vous trouvez qu'il y a du progrès ??).

 

Ce n'est pas "il me semble" c'est relevé dans cette thèse. Ca me parait énorme comme moyenne, mais finalement quand j'ai vu le niveau moyen de prise de conscience de ceux qui étaient avec moi pendant la formation FreeStyle Libre...

Edited by taratata71
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce que tu dis @chatbiscotte  fait très précisément écho à mon sentiment d'impuissance lorsque je gère mon diabète avec les solutions préconisées par mes médecins et diététiciens (au demeurant fort gentils, mais, s'agissant des diététiciens de l'hôpital, peu ouverts, pour ne pas dire plus), et à l'impression de libération que me procure le régime low carb. pour moi entre des hb mauvaises, un vécu déprimant et fatiguant et l'inquiétude des complications d'une part, et d'autre part l'hb très améliorée, un moral top et une impression, pour la première fois, que je peux me soigner correctement, il n'y a pas de comparaison possible.

j'ai moi aussi beaucoup de colère à l'égard de l'infantilisation dont, en tant que malade, j'ai été victime : du coup j'ai  bidouillé mes trucs de mon côté sans suivre le programme imposé par les diét de l'hôpital, qui ont toujours assené leur discours sans aucun recul critique : par exemple j'ai fait de l'ITF avant l'heure parce que j'étais incapable d'avaler 300g de pâtes à midi (mais on m'expliquait par A+B que ces 300 g étaient indispensable pour avoir mon énergie quotidienne... bref). je ne rentre pas davantage dans le détail, mais quand un malade s'effondre parce qu'il n'y arrive pas, parce que le yoyo glycémique rend la vie impossible (enfer, oui), et que le médecin prend un air compatissant en disant qu'on va y arriver, qu'il faut faire des efforts, sans s'interroger sur la faisabilité de LA solution qu'il propose, il y a quand même un problème. 
mais ce n'est que mon expérience et mon vécu avec les professionnels de mon hôtpiral, ce qui m'a poussé à chercher d'autres solutions (je dis ça, mais je ne fais que du low carb, et depuis peu de temps, je n'ai pas assez de recul, moi, pour savoir comment je vais évoluer). je ne mets pas tous les soignants dans le même sac, loin de là, mais les "protocoles" uniformisés me posent problème.
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime ta franchise @chatbiscotte! Je suis convaincue comme toi qu'il n'y a pas de remède miracle et qu'on est malheureusement un peu tributaire des labos qui ont tout intérêt à nous garder un peu malades ! Pour ma part; les régimes trop restrictifs dans un sens ou dans l'autre ne sont pas les meilleurs pour l'organisme mais cela fait des années que j'ai adapté mon alimentation en fonction de mes besoins (sans glucides le soir) et cela me convient. Je ne me restreint pas, j'ai des dîners à l'extérieur facilement et je me sens plus libre. J'ai toujours du mal avec les doses du midi et je fais souvent hypo ou hyper après le déjeuner mais je ressens le besoin d'énergie et ne pourrait me contenter de protéine et lipide. Je suis convaincue que si on ne fait rien dans un excès,  et qu'on est un peu à l'écoute de son corps, on sait ce qui est le mieux pour lui. Le diabète paraît si simple à régler et corriger pour les autres qu'il ne faut pas systématiquement se formaliser :) nous sommes là preuve ici de la complexité de notre maladie avec chacun/e ses différences.  

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, caro2503 a dit :

@chatbiscotteLe diabète paraît si simple à régler et corriger pour les autres qu'il ne faut pas systématiquement se formaliser :) nous sommes là preuve ici de la complexité de notre maladie avec chacun/e ses différences.  

c'est vrai, c'est ce à quoi on est confronté dans la vie courante, mais j'aurais attendu un peu plus de la part de mes soignants ; il n'y a qu'ici que je trouve partagée l'idée que chacun est un cas particulier

Edited by nanou4
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, le diabète est compliqué je me sens trés culpabilisée (et finalement peu aidée)  de me rendre chez mon diabeto lorsque mes résultats sont mauvais de plus lorsque je l’écoute je me sens nulle et je rajouterai qu'avec le fsl (mouchard) on est encore plus jugée qu'avant là vous auriez du faire ceci la cela ..... Bref je fais ce que je peux comme je peux avec mon Energie restante ! 

Et qu'on le veuille ou non je suis une vieille did (je sais bien de quoi je parle donc!!!)  je peux avoir de bons résultats je sais faire ! et sans besoin de personne puisque selon moi ca ne sert à rien (hormis pour la motivation peut être !) mais avoir moins de 7 est synonyme de beaucoup d'efforts de contrôle et d'une présence ++++++ du DID dans notre quotidien ca se fait mais au prix d'efforts que les médecins ne mesurent pas suffisamment et aujourd’hui ils auraient tendance à penser qu'avec le fsl c'est beaucoup plus facile ! Alors oui c'est plus facile c'est une aide EXTRÊMEMENT PRÉCIEUSE mais le cerveau c'est nous 24 h sur 24 h quoi qu'il en soit !!! 

Ceci dit je ne suis pas passée au low carb je suis mitigée sur les bénéfices à long terme et je trouve ceci trop contraignant mais une sorte de petit mélange pourrait m'aider et je pense plus faire ce genre de bidouillage ! mais je pense qu'en effet cette piste peut aider qu'il faut peut être l'aménager mais en tout cas on ne peut pas ne pas l’étudier !

En tout cas il est vrai que je suis persuadée que les labos n'ont aucun intérêts a nous soigner c'est une évidence !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Hipa je comprends ce que tu dis, mais je ne partage pas complètement tes dires quand tu dis que pour avoir une HbA1c sous les 7% cela demande de gros efforts et d’avoir un diabète omniprésent dans notre quotidien. Là encore je pense que c’est personne dépendant et que l’on a toutes des diabètes différents, plus ou moins sympas et faciles à gérer et que cela dépend aussi de la connaissance qu’on a de soi et de tellement d’autres choses !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je respecte les avis de chacun-e cependant ne pas faire des généralités. Certains médecins sont géniaux ! Beaucoup (même à la sfd) sont profondément humains et voudraient pouvoir nous guérir et oui bossent avec les labos mais en connaissant les travers de ce rapport à la rentable. Le traitement du diabète reste l'insuline (dt1) peu importe l'alimentation ce sans ça on meurt...et malgré tout ces mêmes labos nous permettent de vivre...et j'imagine que même dans les labos certains sont très humains...

Perso je suis suivie dans une équipe extraordinaire, ça aide sûrement à avoir une bonne opinion du milieu médical mais même dans nos métiers respectifs nous ne sommes pas parfaits, les médecins c'est la même chose. 

Dans 10 ans, avec les connaissances, on dira peut-être du bien (ou pas) du régime lowcarb....

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hipa a dit :

 mais avoir moins de 7 est synonyme de beaucoup d'efforts de contrôle et d'une présence ++++++ du DID dans notre quotidien ca se fait mais au prix d'efforts que les médecins ne mesurent pas suffisamment et aujourd’hui ils auraient tendance à penser qu'avec le fsl c'est beaucoup plus facile ! Alors oui c'est plus facile c'est une aide EXTRÊMEMENT PRÉCIEUSE mais le cerveau c'est nous 24 h sur 24 h quoi qu'il en soit !!!

Hello @Hipa , je me retrouve bien là moi aussi d'où mon "régime très bas glucides" qui est aussi une autre forme de contrainte et d'attention. Mais @Fanny a bien raison de souligner qu'il y a énormément de facteurs qui jouent, c'est à nous de savoir faire la part des choses pour éventuellement trouver une "faille" et on est ici pour ça, échanger nos "expériences" en toute honnêteté. @@++ ;):)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi pour être sous les 7 j'ai forcément des objectifs plus bas et donc une tendance hypo plus importante sans pour autant en faire plus mais la surveillance est plus importante pour les éviter après ce schéma est je trouve plus difficile pour moi mais c'est le cas aussi car moi en hyper modéré je suis bien et j'ai une marge du coup qui évite hypo et surveillance mais c'est vrai on est tous différents ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis comme @Hipa une hb sous 7 ce sont des hypos en permanence; je suis hyper sensible à l'insuline et mes glycémies varient à la moindre activité; depuis que je suis maman et que je dois sans cesse être dispo pour les autres, me plier à un rythme qui n'est pas le mien, les imprévus sont le principe même des journées (en plus de tout ce qui est lié au boulot, bien sûr). du coup, la seule bonne solution pour moi est d'avoir de petits bolus: moins d'insuline dans le corps et donc des glycémies stables.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pardon , mais qu' est-ce-que le "fsl-mouchard" ? 

 Moi aussi , avant le low-card, je pensais que je ne pourrais jamais me passer de mes glucides préférés : les fruits, que je mangeais chaque jour à toute occasion ! Eh bien, cela n' a pas été difficile car j' ai vu très vite les résultats à jeun sur l' appareil . Puis l' HG 4 mois après !  Mon panier à fruits est très souvent vide (impensable auparavant) , parfois il y a une pomme ou une orange, ce sont mes petites-filles qui les mangent ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...