Jump to content
Sign in to follow this  
Didou89

Allaitement et diabète

Recommended Posts

Bonjour

je suis diabétique depuis que j’ai 6ans (type 1) et actuellement je suis enceinte de 19SA.

alors je me posait une question:

jaimerais allaiter quand le bébé sera là (en espérant que tout se passe bien d ici la)

et j’ai une question bête:

est ce que la glycémie modifie la teneur de notre lait en sucre et est ce que ça peut avoir un retentissement négatif sur la croissance du bébé? (Si hyper notamment)

en gros doit on autant douiller que pendant la grossesse où on veut faire 0 hyper ( même si on y arrive pas toujours...)

merci d’avance pour vos expérience!

si vous savez pas je demanderai à ma diabeto dans un petit mois 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis maman de 4 enfants, j'ai allaité les 2 premières pendant 15 mois, la troisième pendant 9 mois (car elle n'a pas voulu plus) et le quatrième a 2 semaines

je ne peux pas te répondre concernant la teneur de notre lait en sucre

par contre je peux te dire que ton équilibre glycémique n'a pas de lien direct avec ta lactation, sauf qu'une maman fatiguée par des yoyos hypo-hyper ne donnera pas forcément autant de lait qu'une maman en forme parce qu'elle fait un minimum attention à elle

 

pour ce qui est de la croissance du bébé, le diabète n'a pas de lien direct avec l'allaitement à ma connaissance

par contre le déclenchement, avant le terme, fait qu'un bébé né à 38 SA ne poussera pas exactement de la même façon qu'un bébé né à terme, mais ça dépend de chaque enfant, certains sont prêts à naitre à 38 SA d'autres pas ...

 

je te rassure une fois accouchée la vigilance vis-à-vis du diabète retrouve sa place normale d'avant grossesse : trouver le juste équilibre d'attention au diabète pour être en forme sans en faire une contrainte trop pesante

 

si tu as d'autres questions, n"hésite pas

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse. 

Je suis déjà un peu fatiguée par les hypo et angoisse lorsque je fais des hyper et c’est vrai que j’aimerais un peu relancer la pression quand le bébé sera dehors.

meme si je trouve ça hyper important d allaiter. Si jamais la place du diabète revenait pas à sa place habituelle .. j aimerais m y préparer psychologiquement pour 6 mois d allaitement supplémentaire. 

Merci encore

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, rassure toi, après l'accouchement le diabète reprend sa place habituelle

heureusement ! car en effet ce serait dur de tenir une telle pression après une naissance

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.femmesdiabetiques.com/grossesse/naissance.pdf

bonjour tu peux lire ici

la seule chose pendant l'allaitement au début le phenomene s'estompe après 1 mois environ) : prevoir une collation à côté de toi (tu vas pouvoir boire des jus de fruits !) car l'allaitement provoque des hypos notamment juste en fin de tétée

j'ai allaité mes trois enfants (4 mois, 21 mois et 16 mois...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah super! Merci 

c’est vrai que je savais que c’était très bon pour le bébé. Contente d apprendre que ça l ai même si la maman a un diabète.

en plus ça doit beaucoup aider poir la perte de tout le poids accumulé.

apres j’en ai déjà marre des jus.. pendant la grossesse pour éviter les hyper je fais du coup pas mal d hypo et même si on peut appeler le régime « fractionné » je prends quand même beaucoup de kg!!

jaime bien être enceinte mais j’avoue que j’ai quand même hâte de relâcher un peu la pression, reprendre mon régime alimentaire pré grossesse et aussi le footing pré grossesse pour retrouver ma silhouette qui au final n’était pas si mal que ça avant xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mamans ayant allaité votre/vos petit(s) j’ai besoin de vos retours d’expérience...

Z. a 3 mois maintenant, je l’allaite exclusivement et à la demande. Je suis juste épuisée, à genoux, dévastée... il n’y a plus de mots suffisamment forts pour décrire mon état de fatigue. 

J’ai de multiples raisons d’être fatiguée (épuisement moral avant accouchement, accouchement long et compliqué, hémorragie de la délivrance, nuits blanches à veiller mon petit en neonat, en pédiatrie nourrissons puis à la maison le premier mois et demi... et des hypos, hypers : un diabète quoi !) mais là j’ai atteins le fond (je vous passe les détails des répercussions de cette fatigue sur ma SURvie).

Ma grossesse n’a pas été simple, l’accouchement pas du tout comme je le souhaitais... aucunes de mes envies n’a pu être satisfaites car contre carrées par mon état de santé ou les professionnels de santé , je vous laisse imaginer ma frustration. 

Le seul de mes projets que j’ai pu mettre en œuvre c’est mon allaitement alors j’y tiens plus que tout et je m’accroche, je fais tout pour perdurer... idéalement pendant au moins un an.
À la vue de mon état de fatigue tout le monde tente de me dissuader, me suggère d’ajouter un biberon par ci, de la bledine par là...

J’ai bien tiré mon lait au début, papa donnait un biberon de temps en temps mais j’ai tout arrêté parce que Z. ne t’était plus correctement au sein. J’ai galéré mais il a maintenant repris de bonnes habitudes alors hors de question pour moi de faire machine arrière. 

Nous avons discuté avec Mr, il me laisse jusqu’à mi janvier pour récupérer, être en forme, sinon il me faudra me résigner et accepter d’introduire des biberons (j’en pleure rien qu’à y penser). 
Ce message vient en fait de lui, il m’a demandé de me renseigner auprès de vous quant à savoir comment vous avez géré votre allaitement et diabète, comment vous avez récupéré physiquement, pu allaiter à long terme...

Merci de vos retours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais envie de te dire : respectes tu l'adage : "quand ton bébé dort, tu dors"? 

Ensuite, qui t'aide pour le quotidien ?  Je te parle des courses, d'aller chercher les belles filles à l'école, faire le ménage, gérer les papiers, prendre le pain, etc. 

As tu des moments où tu sors sans bébé ? 

Est ce que ton homme se lève la nuit pour aller le chercher,  va t'il le recoucher ensuite ? Allaites tu souvent allongée ? Es tu bien installée dans ces moments ?

As tu des carences ?

On attend tes réponses (demain matin, là tu vas dormir) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec pounine pour toutes ses questions. 

J'ai aussi envie de te dire que tu as vraiment passé le plus dur coté allaitement et que je suis sûre que ça va le faire... le meilleur reste à venir... rassures ton chéri, ça va aller de mieux en mieux.... 

Après de ce que je lis, tu sembles quand même pas très au top au niveau du moral et peut être qu'il faudrait faire quelque chose pour ça! Parfois quand on a pas le moral, on est épuisée physiquement... je te conseille de l'EMDR pour évacuer tout ce stress de grossesse, hospit forcée, accouchement compliqué,  premières semaines éprouvantes... tu as des raisons d'être pas bien...

Sans compter le changement de saisons... 

On peut s'appeler demain si tu as un moment. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Essaye vraiment de te poser dès que bébé dort ... et laisse parfois le reste de côté ta priorité c’est ton repos et que ton allaitement fonctionne bien... 

n'hésites a Demander de l’aide autour de toi afin de reprendre des forces car quand on est épuisé rien ne vas plus...le papa peu effectivement prendre le relai sur certaine chose (le coucher/lever la nuit ) s occuper peut être de tâche quotidienne sui peuvent te soulager !et puis idem sud @pounine une vérification des carences serait peut être bien !!

bon courage et bonne nuit !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, pounine a dit :

J'aurais envie de te dire : respectes tu l'adage : "quand ton bébé dort, tu dors"? 

Malheureusement que extrêmement rarement. J’ai un très petit dormeur qui me fait des micro siestes d’une demi-heure en moyenne, carrément pas assez pour moi pour m’endormir et me reposer un minimum :( 

Il y a 4 heures, pounine a dit :

Ensuite, qui t'aide pour le quotidien ?  Je te parle des courses, d'aller chercher les belles filles à l'école, faire le ménage, gérer les papiers, prendre le pain, etc. 

J’ai la chance d’avoir un homme merveilleux à la maison. 90 % du temps c’est lui qui gères tout ce qui est courses, ménage, repas. pour m’éviter cette fatigue supplémentaire. Les filles je les en mène à l’école trois matins par semaine une semaine sur deux, lui les récupère à 16h30. 

Il y a 4 heures, pounine a dit :

As tu des moments où tu sors sans bébé ?

Quand Mr rentre je lui donne bébé, il prend le relais ! Sinon de temps en temps mon papa vient le promener dans la campagne autour de chez nous juste après une tétée ce qui me permets de faire autre chose mais généralement le sommeil ne vient pas là.

Il y a 4 heures, pounine a dit :

Est ce que ton homme se lève la nuit pour aller le chercher,  va t'il le recoucher ensuite ? Allaites tu souvent allongée ? Es tu bien installée dans ces moments ?

La nuit je prends le petit et vais sur le canapé pour ne pas réveiller papa qui travaille le lendemain (et puis de toutes manières il ne l’entends pas, les quelques fois où je l’ai sollicité le temps qu’il « percute », émerge et se lève.... moi j’étais pleinement réveillée !). Bien calée entre les coussins il m’arrive de m’endormir et passer un bout de nuit là. Par contre le matin quand il se prépare pour aller au boulot je cogne au mur quand bébé se réveille pour manger, Mr vient le sortir de son lit, me l’installe au sein, je re cogne quand il a fini , il récupère le petit et le gère. Il me le ramène une heure plus tard généralement pour récupérer téter et/ou le recoucher en gros une heure maxi, pendant tout ce temps je dors encore. Le week-end idem mais il le garde plus longtemps. 
 

Il y a 4 heures, pounine a dit :

As tu des carences ?

De ce côté là les dernière analyses étaient bonnes. Je me supplée en vitamines, fer, cuivre depuis l’accouchement.

à l’instant, Fanny a dit :
Il y a 4 heures, Edelweiss a dit :

J'ai aussi envie de te dire que tu as vraiment passé le plus dur coté allaitement et que je suis sûre que ça va le faire... le meilleur reste à venir... rassures ton chéri, ça va aller de mieux en mieux.... 

Que le ciel t’entende !!! :croisedoigts:

Il y a 4 heures, Edelweiss a dit :

Après de ce que je lis, tu sembles quand même pas très au top au niveau du moral et peut être qu'il faudrait faire quelque chose pour ça! Parfois quand on a pas le moral, on est épuisée physiquement... je te conseille de l'EMDR pour évacuer tout ce stress de grossesse, hospit forcée, accouchement compliqué,  premières semaines éprouvantes... tu as des raisons d'être pas bien...

J’ai vu la psy de la maternité plusieurs fois et j’ai fait un suivi de quelques séances en EMDR après toutes ces péripéties.

Je pense avoir déjà mis en place tout ce que je pouvais mettre et ne sais pas trop ce que je pourrais faire d’autre. 

Merci à vous trois @pounine @Edelweiss et @Emilie43

Share this post


Link to post
Share on other sites

@FannyMême si tu ne t'endors pas, allonge toi, ferme les yeux et repose toi, même pendant une microsiestes. 

Pour les microsiestes de Z., il doit avoir des coliques ? J'imagine que tu as testé l'homéopathie et d'autres trucs ? 

Tu es dans la période la plus difficile, ça devrait aller mieux dans un mois. Je confirme !! 

Et la nuit, même si tu es réveillée, secoue monsieur pour qu'il se lève et t'amène bébé et reste toi au lit. Perso c'est ce qui m'avait beaucoup aidé. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fanny un des seuls achats que nous ayons faits pour notre deuxième enfant est le berceau de co-dodo : ça change les nuits ! Peut-être pouvez-vous en trouver un d'occasion ? Ça se revend facilement ensuite. Concrètement, le papa ne se lève, voire ne se réveille pas, et moi je restais dans un demi-sommeil (je ne me rappelais plus trop le matin quand Éloi avait tété). Éloi y est resté jusqu'à 6 mois, et après les nuits sont bien plus simples.

Pour Théodore, j'ai des souvenirs d'immense fatigue (l'impression d'être dans un tunnel, sans savoir quand arrivera la sortie) y compris plusieurs mois après la naissance, pourtant j'avais beaucoup moins de raisons que toi d'être fatiguée : naissance plus simple, et surtout aucun autre enfant à la maison. La présence des aînés est une source de fatigue supplémentaire (on s'attend au tunnel de fatigue subi pour l'aîné, mais en fait on se rend compte que ce sera pire), même si le Papa fait énormément. J'ai toujours été soutenue dans mon (notre) projet d'allaitement par mon mari, donc je compatis (je me retiens parce que j'ai envie de bondir) quand je lis que ton conjoint te pose un ultimatum (sachant qu'une partie de la fatigue est, quoi que tu en dises, due au fait qu'il y a trois enfants à la maison et pas le seul nouveau-né d'une toute jeune maman).

Pour mon aîné, j'ai eu droit de la part de mes parents au conseil habituel d'introduire des biberons, pour réduire la fatigue. Je leur ai répondu en pleurant que je tenais à l'allaitement, et que j'attendais d'eux du soutien plutôt que des conseils de ce type. Par la suite, ils m'ont toujours complimentée, par exemple en voyant les petits bourrelets de mon fils.

Je m'étais fixé 6 mois comme durée d'allaitement, et à l'âge de ton bébé, j'attendais cet âge avec impatience. Et puis à 6 mois, c'est devenu tellement plus simple que je n'ai pas du tout eu envie d'arrêter !

La fatigue (psychologiquement) a été plus supportable quand j'ai arrêté de comparer la durée des tétées, l'espacement entre les tétées, en prenant comme référence des enfants nourris au lait industriel : le lait maternel se digère très vite, ce n'est pas une raison pour considérer que la norme est le lait industriel. Idem pour le sommeil, depuis leur vie in utero, mes enfants ne rentrent pas dans les cases : enceinte, j'hallucinais quand je lisais la durée de sommeil moyenne d'un nouveau-né, alors que mes bébés gigotaient jour et nuit, j'avais même demandé à mon mari "mais il dort quand ??"

Courage :calin:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur allaitement et diabète, l'allaitement, en plus d'être un choix personnel et pas un protocole médical, m'a réconciliée avec mon corps : ce corps n'était pas "que" malade, "que" facteur de risques pour mes enfants, là il devenait "normal" et même source de bienfaits pour eux.

Plein de courage Fanny, tu as traversé de nombreuses épreuves, d'autres phénomènes même s'ils ne sont pas médicalement graves sont épuisants, les coliques par exemple, qui disparaissent en général au bout de quelques mois...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, pounine a dit :

Pour les microsiestes de Z., il doit avoir des coliques ? J'imagine que tu as testé l'homéopathie et d'autres trucs ?

Il a eu des coliques au début, plus maintenant et plus depuis déjà un bon mois. Je pense que c'est juste un petit dormeur. Dans les meilleurs jours, il me fait plusieurs petits dodos d'une demi heure environ, dans les moins bons jours ça donne 10 minutes le matin et 40 l'après-midi !

Nous avons fait ostéo, homéo, réflexo...

Il y a 2 heures, pounine a dit :

Et la nuit, même si tu es réveillée, secoue monsieur pour qu'il se lève et t'amène bébé et reste toi au lit. Perso c'est ce qui m'avait beaucoup aidé. 

Très franchement pour avoir testé quelques fois, j'ai franchement plus vite fait de me lever, d'attraper Z. dans son lit et le coller dans le mien que de réveiller Mr et d'attendre qu'il me l'amène, je suis sure que je suis "moins réveillée" en faisant l'aller-retour !

 

Il y a 1 heure, Alau a dit :

@Fanny un des seuls achats que nous ayons faits pour notre deuxième enfant est le berceau de co-dodo : ça change les nuits ! Peut-être pouvez-vous en trouver un d'occasion ? Ça se revend facilement ensuite. Concrètement, le papa ne se lève, voire ne se réveille pas, et moi je restais dans un demi-sommeil (je ne me rappelais plus trop le matin quand Éloi avait tété). Éloi y est resté jusqu'à 6 mois, et après les nuits sont bien plus simples.

J'y avais pensé mais plusieurs facteurs ont fait que je n'ai pas retenu cette option mais essentiellement parce qu'on vit à 5 dans un petit appart de deux chambres donc petit bout est avec nous, on avait déjà berceau et lit à barreau (mon papa qui travaille de ses mains avait fait tout un berceau pour ses petits enfants et franchement je ne voulais pas le priver de la joie de voir son petit fils dedans et puis le lit à barreaux était celui de mon petit frère qui a aussi fait mes cousins et cousines et deux nièces donc de la récup aussi) et pas les moyens de faire des extras puisque j'ai pris un sans solde jusqu'en septembre prochain et donc pas de revenus pendant cette période.

Il y a 1 heure, Alau a dit :

@Fanny J'ai toujours été soutenue dans mon (notre) projet d'allaitement par mon mari, donc je compatis (je me retiens parce que j'ai envie de bondir) quand je lis que ton conjoint te pose un ultimatum (sachant qu'une partie de la fatigue est, quoi que tu en dises, due au fait qu'il y a trois enfants à la maison et pas le seul nouveau-né d'une toute jeune maman).

Oulà, j'ai dù très mal m'exprimer, je rectifie donc tout de suite, le pauvre... ! Mon conjoint est juste extra, un super papa et super conjoint, très soutenant et dans le respect de mes choix, de mes envies, très ouvert et dans la discussion. Il n'est pas là question d'ultimatum mais de bienveillance. Il souhaite que je sois bien, que je sois en forme pour m'occuper de notre fils (hier je pleurais d'avoir le sentiment de ne pas avoir assez d'énergie ces jours pour m'occuper pleinement de lui comme je le souhaiterais) et que je profite de cette année à la maison avec lui au maximum, que ce soit du plaisir et de l'épanouissement. Il disait donc que si mi janvier je suis toujours sur les rotules il serait bien que j’accepte de au moins re tirer mon lait et qu'il prenne le relais avec quelques biberons que je puisses dormir. Mi janvier c'est aussi la période où je vais introduite l'alimentation solide donc ça aussi devrait changer les choses.

Z. hier n'a pas mangé entre 17h30 et 2h20, il est donc capable de tenir de grandes périodes, il faudrait juste que j'arrive à décaler le 17h30... mais comment décaler un bébé "à la demande" ? !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'attitude de ton conjoint, tu me rassures Fanny :yes:

il y a 17 minutes, Fanny a dit :

Z. hier n'a pas mangé entre 17h30 et 2h20, il est donc capable de tenir de grandes périodes

Combien de temps as-tu dormi, toi, pendant cette période ?

À vous de voir ce qui est le moins fatigant pour toi : dormir quand Z. dort, même si ce n'est pas la nuit, ou tirer ton lait en journée...

Ce qui est certain, c'est que Z. tétera de moins en moins (sauf en cas de pic de croissance ou maladie où le sein le rassurera), et qu'en même temps la lactation deviendra moins sensible aux changements de rythme : faire sauter une tétée a moins de conséquences à 6 mois qu'à 3 mois.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon et bien l’allaitement au lit on oublie ! J’ai tenté plus à même cette nuit sur vos conseils mais je jette l’éponge ! Bébé qui régurgite après chaque tétée (ce qu’il ne fait jamais) et donc aucun gain de sommeil car obligée de nettoyer, le faire roter ; Mr qui dans son sommeil et tout endormi grogne ou soupire parce qu’il doit être dérangé... Au final j’ai atterri sur le canapé avec mon petit vomito qui maintenant me dort dessus en ronflant et moi je n’arrive plus à fermer l’œil ! ! !

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Zut, c’est ce que j’allais te conseiller aussi! J’ai connu un état d’épuisement aussi, au point que mon congé de maternité a été prolongé de 2 semaines par mon médecin. La nounou de ma fille ayant annoncé sa grossesse quand mon fils avait moins de deux mois, j’ai eu l’aînée de 2 ans à la maison pendant près de deux mois, le temps de trouver un autre moyen de garde. Autant  dire qu’il était impossible de dormir en journée vu que les siestes des deux n’étaient pas synchronisées. Et mon petit bonhomme s’éveillait souvent la nuit; encore maintenant à 6,5 mois il tete 2 à 3 fois la nuit. C’est le cododo qui m’a sauvée, il s’endort dans son lit et je le prends généralement près de moi au 1er réveil. Les premières nuits j’étais engourdie, mais maintenant j’ai trouvé ma position et je ne m’éveille qu’à moitié pour mettre bébé au sein. Et bébé se rendort en tétant.

PS quand bébé régurgitait je mettais un grand lange sous nous, et qqs autres à portée de main pour n avoir que ça à changer en milieu de nuit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...