Jump to content

FSL : fiabilité des valeurs de glycémie


Recommended Posts

il y a 34 minutes, marlene45 a dit :

Ce matin le fsl m'indique 2,40 flèche verticale et capillaire 3,01 et ce soir une différence de 0,40 également tjrs flèche verticale...

Hello @marlene45 , ça me semble normal car la glycémie interstitielle est en retard d'environ 10 minutes sur la capillaire et franchement, 2,40 avec une flèche verticale on peut corriger d'emblée évidemment avec prudence. Maintenant ce qui parait presque évident après coup est bien souvent peu clair dans le feu de l'action et bon, on fait au mieux de toute façon hein ;)  @@++ ;):)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 306
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

J'ai appelé Abbott ... et ça faisait longtemps qu'ils ne m'avaient pas autant gavé 😕 Pour résumer : dans la nuit de samedi à dimanche, en l'espace de 30 min, mon FSL est passé de 108 avec flèche

Pour l'Hba1c, le FSL donne une moyenne purement mathématique, alors que dans la réalité, cette valeur est plus pondérée par le dernier mois qui vient de s'écouler ! D'où un certain écart aussi avec la

Aïe, encore un capteur qui débloque, je me voyais à 150 mais en train de monter et toutes les corrections changements de cathé etc... ne me faisaient pas redescendre   après check up il s'avère que le

Posted Images

il y a 8 minutes, Fil a dit :

Hello @marlene45 , ça me semble normal car la glycémie interstitielle est en retard d'environ 10 minutes sur la capillaire et franchement, 2,40 avec une flèche verticale on peut corriger d'emblée évidemment avec prudence. Maintenant ce qui parait presque évident après coup est bien souvent peu clair dans le feu de l'action et bon, on fait au mieux de toute façon hein ;)  @@++ ;):)

Pardon horizontal ds les 2 exemples me suis trompé 

Link to post
Share on other sites

Je valide ce qu'a dit Fil : si tu as une fleche ver sle haut et un ecart capteur inferieur au capillaire cela me semble tres normal... puisqu'il y a dix minute d'ecrat entre la glycemie capillaire (plus "rapide") que l'intersticiel

ok edit : plus la glycemie est haute plus les ecarts peuvent être important comme avec deux tests fait avec deux lecteurs différents... l'idée avant de corriger est de refaire un scanne dans les dix minutes pour avoir une valeur moyenne il me semble...

@Lounche je sais que tu as très bien expliquer tout cela suite à ta formation...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Je viens de passer au FSL depuis 3 semaines et je suis étonnée par ce que vous dites. 

Mon diabeto m'a dit de ne me fier qu'au FSL (plus fiable selon lui) et d'arrêter la capillaire. 

 

Vous faites souvent des capillaires j'ai l'impression, et du coup je m'interroge parce que moi je n'en fais plus du tout... 

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Manon11 a dit :

Vous faites souvent des capillaires j'ai l'impression, et du coup je m'interroge parce que moi je n'en fais plus du tout... 

Souvent? Non, une fois tous les deux mois en gros pour ma part, en période de crise :unsure:    @@++ ;):)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Manon11 a dit :

Je viens de passer au FSL depuis 3 semaines et je suis étonnée par ce que vous dites. 

Mon diabeto m'a dit de ne me fier qu'au FSL (plus fiable selon lui) et d'arrêter la capillaire. 

 

Vous faites souvent des capillaires j'ai l'impression, et du coup je m'interroge parce que moi je n'en fais plus du tout... 

Ma diabéto m'avait dit exactement la même chose et je l'ai écoutée. Et depuis je ne fais plus du tout de capillaire. (je dois en faire 3 par an, pas plus, quand j'ai vraiment un gros gros doute)

Je me fie entièrement au FSL et cela me convient tout à fait. Ma dernière Hb est à 6.0 (le FSL annonçait 6.3) je pense que je m'en sors pas trop mal :D

J'ai déjà dit et répété ici qu'il fallait arrêter le double-contrôle, c'est plus anxiogène qu'autre chose (la preuve avec ce que dit @Zawatta ) :unsure:

Je te félicite @Manon11 d'avoir réussi !

 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Pour celles et ceux qui ont une différence entre capillaire et FSL: est-ce que c'est complètement aléatoire (parfois plus haut et parfois plus bas), ou est-ce que c'est toujours dans le même sens? (Je sais pas si je suis claire: en ce qui me concerne, les premières 24h, j'avais systématiquement une différence d'environ 0.5, le FSL étant plus bas de 0.5 par rapport à la capillaire et sans rapport avec les fameuses 10 minutes d'écart, que ce soit en hypo, hyper ou normoglycémie). Depuis, pour moi ça semble beaucoup plus correct, mais au départ je m'étais dit que pour le coup je n'avais qu'à faire mes corrections en tenant compte d'une valeur plus élevée de 0.5 par rapport à la valeur du FSL.

Par contre, effectivement, si j'avais des écarts dans un sens puis dans l'autre, ça risquerait bien de compliquer la chose... dans ce cas là moi je continuerais les glycémies capillaires dans certaines situations importantes comme lorsque je dois conduire, aller nager, etc, mais seulement si l'écart est vraiment aussi important, parce qu'il ne faut surtout pas oublier non plus que les valeurs obtenues avec un glucomètre sur une glycémie capillaire comportent toutes une marge d'erreur, plus ou moins importante selon l'écart avec la normoglycémie et variable aussi selon le glucomètre.

En théorie, on peut considérer une marge d'erreur de 10 à 15%. Si je ne me trompe pas, cela signifie que si on est réellement à 2 gr/l, la valeur sur le glucomètre pourrait varier de 1.7 à 2.3... si on est autour des 1.2 (sur des valeurs où le glucomètre est plus fiable), obtenir quelque chose entre 1.1 et 1.3...,  et sur un 3 gr/l on arriverait entre 2.55 et 3.45... Sachant cela, je comprends (mais je peux faire erreur, et je n'ai peut-être pas toutes les informations en main) que cela puise causer des différences de 0.5 entre une valeur capillaire et le FSL, surtout lorsqu'on se retrouve en hypo ou en hyper, non?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Je voudrais juste vous poser une question (si jamais ça vous énerve, ne criez pas :ange:) : pourquoi, alors que vous avez un système qui apporte un confort plus qu'indéniable et qu'on n'osait même pas imaginer il y a encore 5 ans, pourquoi vous prenez vous encore autant la tête ?

Vous n'avez pas déjà assez à gérer avec les glucides, les bolus, les basales ?

Quand je vous lis, ça m'attriste car au lieu de faciliter votre diabète, le Fsl vous le complique et vous ne profitez pas de ce qu'il peut vraiment nous apporter de révolutionnaire.

Ne m'en voulez pas d'être franche mais je ne comprends toujours pas.

Si vous n'avez pas confiance en cette technologie, au point de faire autant voire plus de capillaires qu'avant, pourquoi continuer ? Faites comme Zawatta, arrêtez de vous prendre la tête et revenez à votre ancien lecteur de glycémie qui vous convient mieux.

Petite question ; vous comparez Fsl et glucomètre classique mais avez-vous déjà fait une comparaison avec deux glucomètres de marques différentes ?

Essayez aussi simplement de faire un test avec le même appareil mais sur le même doigt de chacune de vos mains. Le résultat peut être édifiant ! (Test fait par mon mari avec son lecteur. Il y avait plus de 0.5 de différence !)

Cela dit, je vous laisse à vos calculs, et vous souhaite de trouver rapidement la meilleure solution pour vous. :calin:

 

  • Like 7
Link to post
Share on other sites

Coucou à toutes et tous :)

Pour te répondre Marquise, je ne fais pas de glycémies 24h/24, je te rassure :D Avec le FSL, pour les hypers juste un écart de 0,2, 0,5, 0,7 au pire. Mais pour les hypo 0,50 c'est qd mm énorme. Les 2 première fois, je n'ai pas fait de dextro, je lui ai fait confiance, 3/4h après grosse hyper (collation sans  sucres). Donc je faisais quoi ? Je continuais à lui faire confiance ? J'ai un diabète de 48 ans, je n'ai plus droit à l'erreur et j'ai des HG de 6,1 depuis + de 20 (sauf qlq petits épisodes, 1ers traitements SEP et poussées traitées pas solumédrol). Je vous souhaite à tous et toutes, d'avoir une diabète aussi long sans soucis, comme moi, vraiment ! Je ne suis pas là, pour fustiger, le FSL, ça ne fonctionne pas pour moi, si pour toi, ça fonctionne bien, j'en suis, encore une fois, ravie. Je suis qd mm, un peu surprise qu'on puisse faire confiance à une machine à 100/100...? Mais, ton HG est bien, donc tu as bien raison. Peut être n'avons nous, pas le mm diabète. Que tu en fasses la promo, je veux bien, mais explique aussi que parfois, il y a des erreurs pour certaines personnes. Évidemment, j'ai fait des glycémies avec plusieurs glucométeurs (mm avec le FSL qui n'était pas ok avec son capteur !) donc à des endroits différents et différents doigts. L'idée de Melliflueee, est bonne, il faudrait faire des stats :D. En lisant plusieurs témoignages à droite et à gauche, il y a des gens qui st très contents du FSL et d'autres, pas du tout... Est ce que les uns ont plus raisons que les autres ?

Bonne journée à tout le monde :fleur:

Link to post
Share on other sites

Bonjour

Je comprends que ça paraisse étrange de ne pas lui faire confiance mais on n'a pas tous le même rapport à notre diabète, pas le même vécu, pas les mêmes angoisses et enfin pas tous le même équilibre. Dans les diabètes déséquilibrés, le fsl est définitivement un plus mais pas suffisant dû à des variations brutales de la glycémie. Et dans un cas comme ça, le fsl + capillaire est une combinaison qui permet de retrouver l'équilibre...ce qui prend plus ou moins de temps selon les personnes...je ne crois pas qu'on puisse être radical et le supprimer de nos vies dans toutes les situations....le diabète est tellement dépendant de la personne...dans toute sa complexité biologique et psychologique.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Le Tuesday, September 26, 2017 à 22:37, Manon11 a dit :

Vous faites souvent des capillaires j'ai l'impression, et du coup je m'interroge parce que moi je n'en fais plus du tout... 

Je n'en avais pas fait depuis au moins 15 jours ! Mais de voir la différence avec une flèche horizontale ça m'interroge pour mon cas.

@Marquiseje comprends ton raisonnement c'est pour ça que j'avais arrêté les capillaires (bien pratique de ne pas avoir de sang sur les doigts et plus simple la nuit entre 2 biberons), je n'aurai pas du faire de capillaire car cela m'a mis le doute. Enfin ds la famille nous sommes des patients bizarre  (1 cardiaque, 1 diabétique et 1 pb de thyroïde et nous sommes toujours des cas particuliers) !!!

Edited by marlene45
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Zawatta a dit :

Coucou à toutes et tous :)

Pour te répondre Marquise, je ne fais pas de glycémies 24h/24, je te rassure :D Avec le FSL, pour les hypers juste un écart de 0,2, 0,5, 0,7 au pire. Mais pour les hypo 0,50 c'est qd mm énorme. Les 2 première fois, je n'ai pas fait de dextro, je lui ai fait confiance, 3/4h après grosse hyper (collation sans  sucres). Donc je faisais quoi ? Je continuais à lui faire confiance ? J'ai un diabète de 48 ans, je n'ai plus droit à l'erreur et j'ai des HG de 6,1 depuis + de 20 (sauf qlq petits épisodes, 1ers traitements SEP et poussées traitées pas solumédrol). Je vous souhaite à tous et toutes, d'avoir une diabète aussi long sans soucis, comme moi, vraiment ! Je ne suis pas là, pour fustiger, le FSL, ça ne fonctionne pas pour moi, si pour toi, ça fonctionne bien, j'en suis, encore une fois, ravie. Je suis qd mm, un peu surprise qu'on puisse faire confiance à une machine à 100/100...? Mais, ton HG est bien, donc tu as bien raison. Peut être n'avons nous, pas le mm diabète. Que tu en fasses la promo, je veux bien, mais explique aussi que parfois, il y a des erreurs pour certaines personnes. Évidemment, j'ai fait des glycémies avec plusieurs glucométeurs (mm avec le FSL qui n'était pas ok avec son capteur !) donc à des endroits différents et différents doigts. L'idée de Melliflueee, est bonne, il faudrait faire des stats :D. En lisant plusieurs témoignages à droite et à gauche, il y a des gens qui st très contents du FSL et d'autres, pas du tout... Est ce que les uns ont plus raisons que les autres ?

Bonne journée à tout le monde :fleur:

Oui je fais confiance à 100% au FSL mais toi, tu ne fais pas confiance à 100% à ton lecteur ? Et c'est pourtant une machine aussi, non ? Tout comme ta pompe. Et pourtant tu lui fais confiance aussi non ?

Ma diabéto m'avait dit : "Le seul moyen totalement fiable de mesurer la glycémie c'est la prise de sang". Alors comme on ne va pas se faire une prise de sang par jour, je crois qu'on peut se contenter d'une machine même si ce n'est pas aussi précis.

Je ne fais pas la promo du FSL, relis bien mon message. Je dis juste qu'il faut faire un choix entre les différentes méthodes et ne pas se prendre la tête à vouloir à tout prix comparer. J'ai déjà écrit ici, à toi-même d'ailleurs si ma mémoire est bonne, "Le FSL n'est pas fait pour toi". Tu n'es pas la seule ici à avoir été contrainte de l'abandonner. J'admets donc tout à fait, et sans aucun problème que cette méthode ne convienne pas à tout le monde.

Et pour finir, je ne crois pas avoir jamais dit que j'avais plus raison que d'autre.

Mon message avait pour seul but de vous faire réfléchir, tout comme j'ai réfléchi le jour où ma diabéto m'avait dit qu'il valait mieux se fier à un seul appareil, quel que soit mon choix, pour éviter de se prendre la tête. (car au début je faisais comme vous, des doubles contrôles ! Je ne m'en cache pas. Mais ça n'a duré qu'une ou deux semaines) Et elle avait raison. J'ai fait mon choix, tu as fait le tien, laissons chacune faire le sien.

 

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Coucou à toutes et à tous :)

Je suis allée dans mon service diabéto, voir une infirmière, normalement pour refaire une ordonnance FSL, mais comme je l'ai abandonné. Mon infirmière a constaté, en effet les gros écarts entre les scan et les dextros. Elle m'a dit "oui, si ça ne vous apporte aucun confort et que ça vous oblige de vous faire des capillaires souvent, je comprends votre décision." Du coup, elle m'a parlé d'un capteur en continu. Mais en regardant mes analyses, elle n'avait pas l'air persuadée, vu que chaque jour, chaque heure, chaque seconde, mes glycémies changent d'un jour à l'autre... D'ailleurs, je pense que mon FSL, a du écrire à son syndicat, en se plaignant de bosser 10 fois plus que ces collègues, parce que la dame change de glycémies comme de chemises et en moins de temps, qu'il ne faut pour le dire et qu'il m'a mise en liste noire :lol:

@Dawn, je ne peux répondre à ta question, peut être que des spé, ici pourront te donner des précisions :)

Link to post
Share on other sites

@Zawatta avec un autre capteur en continu, tu pourrais peut-être bénéficier du fait qu'il y a des alarmes lors des hypos (et sans doute avec les hyper), ce qui te permettrait peut-être d'agir plus vite pour manger quelque chose avant l'hypo et éviter un rebond (et je pense que le phénomène de rebonds ce n'est pas juste après une hypo mais que ça peut faire des réactions sur plusieurs jours... je vois ça avec mes courbes: une hypo non ressentie et puis on dirait une balle qui fait des rebonds sur deux jours, presque indépendamment de mes corrections en insuline ou glucides... ). Si il y a une alarme pour les glycémies hautes ça peut aider aussi (Je sais pas s'il y a ça et je ne sais pas si on a la possibilité de régler soi-même les seuils d'alarme). Mais avec d'autres maladies auto-immunes, et un diabète âgé, j'imagine que ça complique de toute façon la tâche. Et puis si tu es plus à l'aise sans, c'est pas plus mal finalement, sachant les effets du stress et autres situations inconfortables sur les glycémies :rolleyes:

C'est quand même étrange cette histoire de gros écarts entre tes glycémies capillaires et le FSL.. étrange dans le sens où, comme le matériel semble efficace pour beaucoup, on pourrait imaginer chez toi une explication médicale, qui pourrait t'être utile si tu envisages un autre traitement. Est-ce que quelqu'un t'a dit quelque chose? Est-ce que des problèmes de circulation sanguine pourraient jouer là-dedans? une allergie? ou autre chose?

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Premier couac avec mon FSL qui m'annonce depuis dimanche des valeurs inférieures de 0.8 à 1g par rapport à mon lecteur. (j'ai vérifié après un LO alors que je me sentais plutôt bien...) Un coup de fil ce matin au service client et je découvre que comme les mesures capillaires ont été prises avec un contour next link, donc une autre marque, ils ne peuvent rien faire pour moi.... Calibrage différents. Hum.... Bon.... Cet après-midi (heureusement?) j'ai ma formation obligatoire (après 5 mois d'utilisation.... Avec passage obligé par les cases infirmière, médecin et diététicienne -c'est pour ça qu'ils sont surbookés!) et on m'expliquera peut-être les différences de calibrage entre les lecteurs de glycémie. En attendant, je crois que je vais aller changer de capteur Et chercher des bandelettes 'homologuées' à la pharmacie! 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Oui, j'ai failli les rappeler pour dire que j'avais vérifié avec leur lecteur... (sachant que j'avais en prime la batterie de ma voiture à plat à gérer, je n'ai pas pris le temps d'aller effectivement chercher les bandelettes ce matin. J'y suis finalement passée ce soir après la formation obligatoire à laquelle j'ai assisté cet après-midi, mélange hétéroclite de 3 utilisateurs VS 7 néophytes effarouchés et plus ou moins 'éclairés' -l'un d'entre eux a découvert le mot 'acetone' en visionnant Des petits films qu'on aurait cru tournés dans les années 70.)

bref: après vérification, 0.5 (stable) sur le capteur, 1.2 Sur le lecteur. Comme je devais le changer vendredi, je vais faire ça avec 24 à 36h d'avance. Et.... Je saurai quoi dire la prochaine fois! 

 

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites

Bonsoir :fleur:

Oupsje je suis en retard dans mes réponses, désolée.

@Marquise, Je ne fais pas confiance à 100% au gluco, non plus, mais comme tu l'as dit le FSL ne me convient pas. @Dawn, je ne sais pourquoi, le FSL ne fonctionne pas sur moi, mais je ne vais pas me mettre martèle en tête, non plus. Merci à toi, pour ton aide :)

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Bonjour à toutes,

Alors moi je suis très, très déçue par le freestyle. Je l'ai depuis juillet dernier et je suis tombée enceinte au mois d'août. La diabéto me dit de laisser peu à peu les dextros pour me fier qu'au freestyle, mais j'ai vraiment du mal à m'en défaire (les enjeux de la grossesse sont tout de même importants). Sur les capteurs que j'ai eu depuis cet été, je dirais que j'ai apprécié deux ou trois maximum... les autres, trop d'écarts. 0,20, ça passe je suis d'accord ; mais celui que j'ai actuellement me donne, tout de suite, 1,54. Je suis déjà trop haute par rapport aux objectifs alors j'ai fait une dextro et j'etais à 2,20 !! (je ne dois plus manger de pain blanc, c'est certain). Ce matin, au travail, pour une fois, j'avais le temps de faire une dextro : j'etais à 1,05 et le lecteur me disait à moins de 0,70... Je suis fatiguée par cet outil qui ne semble pas me correspondre. Et-ce que j'ai dépassé les 2 grs souvent ces derniers temps, au travail, alors que je me fie qu'au freestyle ? 

Pour les nuits, selon lui, je suis toujours dans le rouge, alors que les dextros du matin sont toujours bonnes : aux alentours de 0,80 ou 0,90.

Je fais peu d'hyper (enfin, je crois) mais j'ai toujours beaucoup de mal à les faire redescendre rapidement...

Pour mon suivi diabéto, il ne jure que par ça maintenant, je trouve ça dingue.. J'ai toujours gardé mon carnet d'autosurveillance, sur lequel j'écris encore toutes mes valeurs (fresstyle et dextro quand je fais les deux), ça me permet de montrer les écarts. Avec la grossesse, je ne sais pas si il serait sage d'arrêter le freestyle, mais j'y pense sérieusement depuis quelques jours. Faudrait-il que je change de zone où poser le capteur ? Je songe à poser la question au diabéto aussi.

Je gère bien mon diabète, et il y a un mois tout allait bien au niveau diabéto mais ce genre d'écarts ne fait que me stresser. Je débute mon 4e mois, mais lorsque les pics d'hyper vont commencer... je ne veux pas y penser...

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Encore un exemple de la fiabilité du FSL : 1h30 après avoir mangé (une délicieuse pissaladiere préparée par mon mari et que j'ai eu du mal à estimer en termes de glucides), il m'annonce que je suis en hypo, à 0.58, mais je ne la ressens pas. Je décide donc de faire ma première glycémie capillaire de 2018 pour comparer. Et là, bingo ! 

IMG_20180120_211804.jpg

(Je me suis re-scannée pour prendre la photo et j'étais passée à 0.59 mais pour celles qui doutent encore, voici de quoi vous rassurer je pense)

Apparemment, j'ai surestimé la pissaladiere, ça ne fait aucun doute ! :wacko: 

Mais ça valait le coup, elle était super bonne ! :P

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

je déchante un peu du FSL ....je fais confiance, donc pas de contrôles si ça me semble OK.

Début janvier, j'ai failli faire une énorme hypo au ski avec morgane : capteur fonctionnait mal. J'ai appelé la hotline et ils m'ont renvoyé un capteur.

Je l'ai changé et ce matin : fléche horizontale à 1.20, je me sentais mal +++ (au boulot.....), contrôle capillaire = 0.40 :(.........

J'ai appelé abbott à midi, ils doivent me renvoyer un capteur et un lecteur (je n'utilise pas mon téléphone) qui ne fonctionne plus pour les glycémies capillaires ...... je ne sais pas trop quoi en penser, suis super déçue car ça marchait bien jusqu'à présent ....problème de lot ?? :smack:

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

On est deux ! Je commence à me dire que je vais revenir aux "bonnes vieilles bandelettes". Sur 8 capteurs, 3 soucis et deux appels au SAV, plus 5 jours d'attente simplement auprès du pharmacien pour obtenir des capteurs avec ordonnance. Avec le stress des bandelettes qui partent bien trop vite. Hier j'ai pété un plomb au téléphone. Après 15 heures passés en LO, des capillaires pour vérifier, la personne au bout du fil me dit que pour que ce soit pris en compte, il faut : un scan, une capillaire et un autre scan dans les 5 minutes, le tout en 15 minutes, c'est trop... je vois. Je me mets en danger depuis 15 heures mais ça ne correspond pas au protocole, comment je passe de 1,80 à LO en 15 minutes, ça ne rentre pas en ligne de compte. Evidemment, fallait pas préciser que le capteur était sur la hanche (ah, et pourquoi pas dans le bras ?) et pourquoi après une heure, alors qu'il n'était pas terminé, je ne l'avais pas encore enlevé ? Infantilisation maximum. Je comprends bien les protocoles à respecter, j'ai tout noté scrupuleusement parce que le nouveau capteur déconne lui aussi : rappelez-nous demain ! Ah, et les bandelettes, on fait quoi ? Ben rien, c'est le protocole de la Sécu. Ah pardon. 100 bandelettes/an, sérieusement ? Mince, je devrais être moins scrupuleuse et faire des réserves ! On nous pousse à gruger en fait ! Fait pas bon être honnête. Je me prépare à devoir en acheter pour être bien soignée.

Je trouve épuisant de faire confiance à une machine vs mon instinct et de vérifier trois fois chaque glycémie !

ça plus la réaction au Tegader* ça commence à bien faire !

  • Sad 4
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Ellie
      FAQ : les essentiels du Freestyle Libre 1 (FSL1) 
      Pour la FAQ du Freestyle Libre 2, cliquez ici
      Le matériel
      Le capteur : c’est le petit disque blanc qui est posé sur la peau et qui permet la prise de la glycémie ainsi que sa transmission au lecteur ou au smartphone. Il a une durée de vie de 14 jours et il est recommandé (mais pas obligatoire) de le poser 24h avant son activation afin de gagner en fiabilité. L’inserteur : de couleur grise, c’est l’outil qui permet la pose du capteur sur la peau. Il doit être jeté dans la boite jaune DASTRI, avec les aiguilles.  Le lecteur : de couleur noire, c’est l’appareil qui permet la lecture de la glycémie en le passant sur le capteur. Il doit régulièrement être mis à jour sur le site du fabricant. Actuellement, le logiciel en est à sa version 2.4.8. (information mise à jour le 22/04/21). Le lecteur du FSL1 permet la lecture (glycémie uniquement) des capteurs FSL1 et FSL2.  Il doit être rechargé avec son câble, comme un téléphone.  L'ensemble est disponible en pharmacie et pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale sur ordonnance. 
      Le smartphone : c’est un téléphone portable compatible avec le logiciel du capteur et qui permet de scanner ce dernier pour obtenir la glycémie. La liste des modèles compatibles est disponible ici. L’utilisation du smartphone comme scanner pour le capteur est possible à condition que l’application Freestyle LibreLink soit installée sur le smartphone.  La technologie
      Le FSL1 permet une lecture en continue de la glycémie dans le liquide interstitiel. Cette technologie étant différente de la lecture en capillaire (avec une goutte de sang prise au bout du doigt), il est normal d’observer des écarts entre un scan et une glycémie capillaire.
      Le lecteur FSL1 utilise la technologie NFC : il faut donc que le lecteur ou le smartphone soit à quelques centimètres du capteur pour que la glycémie soit lue. La fonctionnalité NFC doit être activée, éventuellement grâce à une application. La lecture ne se fait pas toujours au même endroit sur le smartphone (parfois à l'arrière ou sur la tranche de l'appareil.) : il faut donc faire plusieurs essais pour le trouver.
      Utilisation du capteur avec le lecteur seul 
      Après le premier scan du capteur démarre la période de calibration, qui dure une heure. Pendant cette période, le scan ne permet pas l’obtention d’une glycémie.
      Ensuite, la glycémie est prise toutes les 5 minutes par le capteur, qui enregistre les données pendant au maximum 8 heures entre deux scans. Il faut donc se scanner au moins une fois toutes les huit heures pour avoir une courbe de glycémie complète.
      Pour connaitre sa glycémie, il suffit d’allumer le lecteur et de le passer au-dessus du capteur (scan). Le résultat apparait alors sur l’écran du lecteur.
      Les données du lecteur peuvent être téléchargées sur le logiciel Libreview afin de créer des rapports et de les transmettre à l'équipe soignante.  
      Utilisation du capteur avec le smartphone seul 
      L'utilisation est la même qu'avec le lecteur seul : il suffit d'activer le capteur avec l'application LibreLink, qui remplace alors complètement le lecteur. 
      Les rapports peuvent être obtenus sur le site Libreview, en se connectant avec les identifiants utilisés avec l'application LibreLink. 
      Utilisation du capteur avec le lecteur et le smartphone 
      Si vous souhaitez utiliser à la fois votre téléphone et votre lecteur, il faut faire attention à les scanner dans le bon ordre !
      1. On commence par activer le FSL avec le lecteur.
      2. Puis seulement après et dans un délai de 60 min maximum (le mieux étant de le faire tout de suite après pour ne pas oublier), il faut également l'activer avec le téléphone.
      3. A partir de là, une heure après l'initialisation, vous pouvez vous scannez indépendamment avec l'un ou l'autre pendant les 14 jours de durée de vie
      Le téléphone communique directement avec votre compte LibreLink. Par contre, si vous souhaitez retrouver vos courbes du lecteur et du téléphone au même endroit, il faut décharger le lecteur sur le site Libreview, en vous connectant avec les mêmes identifiants que ceux créés pour l'application LibreLink sur votre téléphone. 
      Informations diverses 
      Le capteur doit être retiré avant les IRM et pour tout examen d’imagerie, il est conseillé d’informer l’équipe médicale, qui précisera la nécessité ou non de retirer le capteur.  La présence de sang lors de la pose du capteur n'impacte normalement pas son utilisation. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à vérifier la glycémie avec un prélèvement capillaire et si besoin, à changer le capteur.  Le manuel d'utilisation complet du lecteur et du capteur est disponible ici.  Le manuel d'utilisation de l'application LibreLink est disponible ici (à partir de la page 58 pour la version française).   En cas de capteur arraché (en passant une porte par exemple) ou capteur décollé par la transpiration, vous pouvez appeler le SAV de Abbott, qui vous le remplacera gratuitement. Il faut bien spécifier que le capteur était posé sur le bras et non sur une autre partie du corps (situation qui ne serait pas couverte par le SAV). Le numéro à contacter est le 0 800 10 11 56 ou le 01 45 60 34 34. Attention, le nombre de remplacements par an est limité !   Enfin, le forum a une section entière dédiée au FSL , n'hésitez pas à y faire un tour ! 🙂  
    • By Ellie
      FAQ : les essentiels du Freestyle Libre 2 (FSL2) 
      Pour la FAQ du Freestyle Libre 1, cliquez ici
      Le matériel
      Le capteur : c’est le petit disque blanc qui est posé sur la peau et qui permet la prise de la glycémie ainsi que sa transmission au lecteur ou au smartphone. Il a une durée de vie de 14 jours et il est recommandé (mais pas obligatoire) de le poser 24h avant son activation afin de gagner en fiabilité. L’inserteur : de couleur grise, c’est l’outil qui permet la pose du capteur sur la peau. Il doit être jeté dans la boite jaune DASTRI, avec les aiguilles.  Le lecteur : de couleur bleue, c’est l’appareil qui permet la lecture de la glycémie en le passant sur le capteur.  Il doit régulièrement être mis à jour sur le site du fabricant. Actuellement, le logiciel en est à sa version 2.4.8. (information mise à jour le 22/04/21). Le lecteur du FSL2 permet la lecture du capteur FSL2 et la transmission d'alarmes hypo/hyper, qui sont paramétrables. Il permet également la lecture (glycémies uniquement, sans alarme) du capteur FSL1.  Il doit être rechargé avec son câble, comme un téléphone.  L'ensemble de ces produits est disponible à la vente sur le site Internet de la marque, sans remboursement à ce jour. La prise en charge par la Sécurité Sociale est prévue à partir du 31/05/2021. 
      Le smartphone : c’est un téléphone portable compatible avec le logiciel du capteur et qui permet de scanner ce dernier pour obtenir la glycémie. La liste des modèles compatibles est disponible ici. L’utilisation du smartphone comme scanner pour le capteur est possible à condition que l’application Freestyle LibreLink soit installée sur le smartphone. La fonctionnalité NFC doit être activée, éventuellement grâce à une application.  La technologie
      Le FSL2 permet une lecture en continu de la glycémie dans le liquide interstitiel. Cette technologie étant différente de la lecture en capillaire (avec une goutte de sang prise au bout du doigt), il est normal d’observer des écarts entre un scan et une glycémie capillaire.
      Le lecteur FSL2 utilise la technologie NFC : il faut donc que le lecteur ou le smartphone soit à quelques centimètres du capteur pour que la glycémie soit lue. La fonctionnalité NFC doit être activée, éventuellement grâce à une application.  La lecture ne se fait pas toujours au même endroit sur le smartphone (parfois à l'arrière ou sur la tranche de l'appareil.) : il faut donc faire plusieurs essais pour le trouver. 
      Les appareils utilisent également la technologie Bluetooth, qui permet l'envoi des données en continu vers le smartphone, afin d'activer les alarmes hypo/hyper lorsque les seuils fixés sont franchis. 
      Utilisation du capteur avec le lecteur seul 
       Les alertes seront visibles sur le lecteur de glycémie 
      Après le premier scan du capteur la période de calibration démarre ; elle dure une heure. Pendant cette période, le scan ne permet pas l’obtention d’une glycémie.
      Ensuite, la glycémie est prise toutes les 5 minutes par le capteur, qui enregistre les données pendant au maximum 8 heures entre deux scans. Il faut donc se scanner au moins une fois toutes les huit heures pour avoir une courbe de glycémie complète.
      Pour connaitre sa glycémie, il suffit d’allumer le lecteur et de le passer au-dessus du capteur (scan). Le résultat apparait alors sur l’écran du lecteur.
      Les données du lecteur peuvent être téléchargées sur le logiciel Libreview afin de créer des rapports et de les transmettre à l'équipe soignante.  
      Utilisation du capteur avec le smartphone seul 
       Les alertes seront visibles sur l'application LibreLink 
      L'utilisation est la même qu'avec le lecteur seul : il suffit d'activer le capteur avec l'application LibreLink, qui remplace alors complètement le lecteur. 
      Les rapports peuvent être obtenus sur le site Libreview, en se connectant avec les identifiants utilisés avec l'application LibreLink. 
      Utilisation du capteur avec le lecteur et le smartphone 
       Les alertes seront visibles sur le lecteur de glycémie uniquement (car elles n'apparaissent que sur le premier dispositif à avoir scanné le capteur) 
      Si vous souhaitez utiliser à la fois votre téléphone et votre lecteur, il faut faire attention à les scanner dans le bon ordre !
      1. On commence par activer le FSL avec le lecteur.
      2. Puis seulement après et dans un délai de 60 min maximum (le mieux étant de le faire tout de suite après pour ne pas oublier), il faut également l'activer avec le téléphone.
      3. A partir de là, une heure après l'initialisation, vous pouvez vous scanner indépendamment avec l'un ou l'autre pendant les 14 jours de durée de vie, mais les alarmes ne seront envoyées que sur le lecteur. 
      Le téléphone communique directement avec votre compte LibreLink. Si vous souhaitez retrouver les courbes du lecteur et du téléphone au même endroit, il faut décharger le lecteur sur le site Libreview, en vous connectant avec les mêmes identifiants que ceux créés pour l'application LibreLink sur votre téléphone.
      Informations diverses 
      Le capteur doit être retiré avant les IRM et pour tout examen d’imagerie, il est conseillé d’informer l’équipe médicale, qui précisera la nécessité ou non de retirer le capteur.  La présence de sang lors de la pose du capteur n'impacte normalement pas son utilisation. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à vérifier la glycémie avec un prélèvement capillaire et si besoin, à changer le capteur.  Les alarmes sont disponibles tant que le capteur se trouve à moins de 6 mètres du lecteur / smartphone. Au delà, la communication entre les appareils peut être interrompue et empêcher l'activation des alertes.  Le manuel d'utilisation complet du capteur et du lecteur est disponible ici. Le manuel d'utilisation de l'application LibreLink est disponible ici (à partir de la page 58 pour la version française).   En cas de capteur arraché (en passant une porte par exemple) ou capteur décollé par la transpiration, vous pouvez appeler le SAV de Abbott, qui vous le remplacera gratuitement. Il faut bien spécifier que le capteur était posé sur le bras et non sur une autre partie du corps (situation qui ne serait pas couverte par le SAV). Le numéro à contacter est le 0 800 10 11 56 ou le 01 45 60 34 34. Attention, le nombre de remplacements par an est limité !   Enfin, le forum a une section entière dédiée au FSL , n'hésitez pas à y faire un tour ! 🙂  
    • By sarah60
      Bonjour a toutes
      Alors rdv ce matin en hôpital de jour et j'ai encore appris autre chose comme quoi après 11 ans de vie avec le diabète on en apprend tout les jours.. 
      Apres un.petit coma diabetique jeudi dernier, le premier depuis tout ce temps et merci ma culpabilité d'avoir fait peur a tout Le monde.. 
      Depuis 1 mois seulement je suis équipé du FSL mais ce matin on m'a.parlé du dexcom.. j'aimerai avoir votre avis, ressent est ce que cela veut dire que le FSL doit être arrêter ? Bref déjà qu'avec la grossesse je suis perdu mais la encore plus.. merci les filles 
    • By Fabienne
      Une nouvelle étape (pas encore la finale!) a été franchie en juillet pour le remboursement du Freestyle Libre, l'avis favorable de la Haute Autorité de Santé , qui explique sa position ici :
      http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2669921/fr/diabete-deux-nouvelles-technologies-pour-faciliter-le-suivi-et-la-prise-en-charge?cid=c_1770177
      À noter qu il est prévu qu il soit "réservé aux patients ayant reçu une éducation thérapeutique et une formation spécifique à son utilisation, avec un période d’essai d’au moins un mois afin de sélectionner les patients capables d'utiliser le système et de tolérer le capteur".
      Pour rappel à nos adhérent(e)s, notre association participe avec des professionnels de santé à construire des programmes d éducation les plus pertinents possible, vous pouvez participer ici.
      Prochaine étape probable dans le processus de prise en charge : la négociation des prix entre le Comité économique des produits de santé (le CEPS) et le laboratoire Abbott.

×
×
  • Create New...