Aller au contenu

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.
trinette

glycémie élevée 14 jours après accouchement

Messages recommandés

Bonjour, tout est dans le titre

Ma sœur à accouché par césarienne il y a 14 jours (je ne sais pas si le fait de la césarienne change quelque chose)

Elle avait un diabète gestationnel diagnostiqué à 6 mois de grossesse, elle a du prendre un médicament et de l'insuline (après un régime qui fonctionnait mal les taux étaient toujours trop hauts) grâce à ce traitement tout s'est bien passé, les bébé va bien.  La doc a dit qu'elle avait surement ou peut être une intolérance au glucose avant la grossesse.

Ce matin à jeun 140.... et ce midi 121 un heure après un repas (2 endives au gratin….Juste 2 tranches de jambon, 2 endives et une sauce au fromage)

Elle n'allaite pas, au sujet des repas, rien d'équilibré (à l hôpital elle avait de bons taux)

A la maison le régime ; tartines, galettes de riz au chocolat, poires, bananes, galette des rois, mandarines pas de déjeuner et à des heures pas du tout régulières.  Si je lui parle de diabète ou de manger équilibré pleurs et insultes.   Je crois qu'avec les variations d hormones c'est pas top pour essayer de lui parler sans qu'elle ne pleure ou m'insulte psq 'elle a envie de fumer des cigarillos. 

Il n'y a pas de mari, maman célibataire. 

C est à jeun que les taux sont élevés, ils semblent "bons" la journée et ne dépassent pas 130 une heure après un repas ordinaire (scampis salade, gratin de légumes) ...

Des taux élevés sont dangereux pour dans un premier temps la cicatrisation de sa césarienne.. Je ne sais plus quoi faire

Notre père souffrait d'un diabète de type 2, il n'a jamais fait le moindre régime et le moindre exercice, il versait du sucre sur tous ses aliments, buvait des litres de coca, soda et au début de son diabète (il était donneur de sang) il a caché souffrir de diabète pour continuer à manger des sucreries, des tartes au sucre.  Il a mal fini, gangrenne des doigts, pontages, infarctus… Voilà pourquoi ma sœur a si peur du diabète

C était une grossesse à 45 ans, donc plus risqué, surcharge pondérale (87 kg avant la grossesse pour 1,67m....96 durant la grossesse là est  à 85 kg)

Déjà 3 facteurs de risques pour le diabète de type 2 !

Là, j'essaye de "la surveiller" l'obliger (depuis ce midi) à manger au minimum équilibré (légumes ou crudités, viandes maigre (poisson, poulet) mais ce n'est pas facile et il ne faudrait pas que son bébé se retrouve sans maman à cause de diabète, ayant eu son bébé tard, elle se doit de rester en forme pour lui.   Que faire ?  Les taux de glucides peuvent ils encore se stabiliser ? 

 

 

 

 

Modifié par trinette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oulala pas simple tout ça

je dirais que dans la mesure du possible il serait souhaitable qu'elle en discute avec son médecin traitant

mais c'est à elle de faire la démarche, or elle n'est pas en capacité de le faire pour le moment, elle a surement besoin d'un peu de temps pour trouver ses nouvelles marques

être maman, seule, à 45 ans et cette peur de la maladie, bref, ça fait beaucoup à gérer pour elle

 

peut-être que l'aider à reprendre un rythme de vie plus standard avec une alimentation plus saine serait un bon début, sans parler, mais juste pour prendre soin d'elle

 

bon courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lui as-tu déjà dit ce que tu nous écrit, à savoir que tu t'inquiètes pour elle, pour sa santé, pour son avenir et celui de ton neveu/ta nièce ?

C'est sûr qu'avec la fatigue et les hormones, le fait d'être surveillée et que tu lui "imposes" des repas équilibrés c'est difficile pour elle de l'accepter.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

je me permets un avis de spécialiste, me^me si je suis d'accord avec Lucie, la démarche doit venir de votre soeur. Celle-ci, du fait de son âge, des antécédents familiaux de diabète type 2, de son DG, a de gros risques de garder des anomalies glycémiques; Il est conseillé de toute façon, de faire un contrôle HGPO à 2 mois, et d'essayer de retrouver un poids plus normal, et une alimentation aussi équilibrée que possible; Cependant, il n'y a arien d'alarmant, si les glycémies décrochent la journée. Il est assez typique de DT2 en situation de surpoids au début de la maladie, d'avoir des glycémies élevées à jeun, et qui diminuent au cours de la journée;

ce serait bien qu'elle accepte d'en parler avec son médecin traitant, ou avec la diabétologue qui 'la suivie pour son DG? la prise en charge précoce permet d'éviter les complications qu'elle redoute.
Elle est juste en post partum, il lui faut peut-être un peu de temps pour réaliser tout cela...Cela fait beaucoup (grossesse tardive, assumée seule, DG insuliné, césarienne....)

  • J'aime 2
  • Remerciements 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses, je lui ai téléphoné ce matin et elle refuse de parler de diabète.   Quand je lui parle de régime, elle me répond qu'elle mange quand elle  a faim (comme son père !)   Cad n'importe quoi, n'importe quand.  Un diabète de type 2, ne se traite que par des médicaments ?  Il ne peut pas se traiter par un régime et une perte de poids ?   Elle doit revoir sa diabétologue dans 2 1/2 mois pour une hgpo mais en attendant rien.  

Quelle est la différence entre un diabète de type 2 et une intolérence au glucose ?  J ai entendu le doc dire qu'elle avait surement une intolérence au glucose avant la grossesse. 

Elle est dans le déni du diabète, elle ne ressent rien donc elle n'a rien.   Elle a pris de l'insuline durant la grossesse, si elle devait faire un effort (une petite marche dans un bois, elle avait un hypo) donc certainement mauvais souvenirs.  Elle a un job où elle doit bouger marcher et ce à des heures pas régulières, ça va être difficile.

Je vais essayer dans un premier temps de lui faire à manger (essayer) des choses saines (je travaille la nuit mais peut être encore en congé la semaine prochaine).  Lui amener de la soupe pour ses collations (ça serait mieux que les biscuits au riz blanc chocolat)  et des repas équilibrés (aussi lui amener du pain complet, crudités légumes, poissons  scampis)  Elle accepte de vérifiez sa glycémie, je verrai demain matin, si il y a un changement.  J irai dormir chez elle cette nuit (mon fiancé ne sera pas content !) mais c est quand même ma sœur, je ne peux pas la laisser tomber

 

Modifié par trinette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Trinette

Ton témoignage me touche dans la mesure où tu fais vraiment preuve de bienveillance envers ta soeur... Après, il est très difficile de faire entendre des conseils à quelqu'un qui n'est pas forcément prêt à les recevoir. On risque de braquer la personne et d'obtenir l'effet inverse de ce que l'on souhaite (en l'occurrence, une prise de conscience de la maladie et de ses risques). Ta soeur est une toute jeune maman, et elle doit être prise dans un tourbillon nouveau pour elle, et avec un bébé, au démarrage, on n'a souvent pas une minute à soi... Il faut s'en doute lui laisser un peu de temps, même si je comprends ton inquiétude. Les membres de la famille sont parfois trop proches et souvent, il est plus facile, pour le patient, de parler avec une tierce personne (professionnel de santé ou non). 

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎10‎/‎01‎/‎2019 à 13:19, C-cile a dit :

Bonjour Trinette

Ton témoignage me touche dans la mesure où tu fais vraiment preuve de bienveillance envers ta soeur... Après, il est très difficile de faire entendre des conseils à quelqu'un qui n'est pas forcément prêt à les recevoir. On risque de braquer la personne et d'obtenir l'effet inverse de ce que l'on souhaite (en l'occurrence, une prise de conscience de la maladie et de ses risques). Ta soeur est une toute jeune maman, et elle doit être prise dans un tourbillon nouveau pour elle, et avec un bébé, au démarrage, on n'a souvent pas une minute à soi... Il faut s'en doute lui laisser un peu de temps, même si je comprends ton inquiétude. Les membres de la famille sont parfois trop proches et souvent, il est plus facile, pour le patient, de parler avec une tierce personne (professionnel de santé ou non). 

 

Ce matin a jeun (vers 8h00) elle avait 111 mais collation vers 4h du matin, donc comme elle ne voulait pas que son taux monte, elle n'a pas déjeuner et son taux est alors monté à 126 vers 11h00 (elle jeune mais ça produit l'effet inverse)... Le problème c'est qu'elle dit qu'elle n'est pas diabétique (ni prédiabétique) donc j'utilise "intolérence au glucose" pour en parler et ne désire pas consulter avant quelques mois quant tout sera remis en place, dans le déni le plus total !   Est il possible de soigner un diabète de type 2, seulement par un régime et une perte de poids mais sans médicaments ?.  Elle veut bien faire un régime (elle doit se rendre compte qu'il y a un problème) mais pas prendre des médicaments;....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour répondre à ta question: à ma connaissance, il est possible de garder des glycémies correctes juste avec un régime. Perdre du poids permet également de rendre la gestion des glycémies plus faciles.

Concernant le "diabète" de ta soeur, ce n'est pas évident. Là seul un médecin a parlé d'intolérance au glucides peut-être pré-existant au diabète, mais aucun diagnostique n'a réellement été posé suite à sa grossesse.  Il est vrai qu'un diabète gestationnel indique un risque de devenir diabétique de type 2 par la suite et que ta soeur semble cumuler les risques, mais pour l'instant, à ta place, je ne m'inquiéterais pas encore.

Elle vient d'avoir son bébé, il faut du temps pour se remettre d'une grossesse. Dans le cas de ta soeur avec une diabète gestationnel elle a sans doute dû contrôler son régime alimentaire lorsqu'elle était enceinte, peut-être se casser la tête pour ses glycémies et s'inquiéter pour le bébé. Le bébé étant né, elle a besoin sans doute de faire une pause dans ces prises de tête, et ça ne durera pas juste quelques jours. Et je pense qu'elle en a la possibilité: ses glycémies ne semblent pas inquiétantes, les chiffres que tu nous donnes ici n'indiquent pas un risque de complication pour sa santé. Surtout qu'elle est censée revoir sa diabéto dans quelques temps, et d'ici là cela ne semble pas alarmant. Si elle se prive de manger, par contre, cela ne va pas aider: son corps a de toute façon besoin de glucides. Si elle ne les mange pas sur un repas, son corps va transformer les graisses en sucre, et donc son taux de sucre va de toute façon monter. Mais brûler les graisses comme ça peut être fatiguant et provoquer différents petits symptômes désagréables, et de plus, le corps mis au régime pareillement va par la suite mettre encore plus de graisses en réserve. Si elle supprime les glucides mais mange des graisses (faut bien manger quelque chose, cela dit), les graisses créent une résistance à l'insuline qui fait monter la glycémie... Donc difficile de maigrir comme ça. Si vraiment elle a envie de suivre un régime, il vaudrait mieux qu'elle prenne conseil auprès d'un professionnel de santé.

Tu parles d'un déni total, mais pour l'instant je pense qu'elle a raison d'attendre que tout soit "remis en place". Je ne suis pas médecin, mais ses glycémies ne semblent pas alarmantes dans l'immédiat. Peut-être serait-il bien qu'elle puisse déjà se mettre dans son rôle de maman pour en profiter pleinement et apprivoiser déjà ce changement, et dans quelques mois, pouvoir gérer un éventuel diagnostique de diabète sans être submergée par les événements. Digérer les choses une à une...

 

  • Remerciements 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×