Jump to content
Sign in to follow this  
Jasmine

Le diabète des gros et des gens coupables recule ! (agacement)

Recommended Posts

Ce matin, en écoutant la radio, j'ai entendu ça: "on commence à déclarer de moins en moins de cas de diabète de type 2 en France".

https://www.europe1.fr/sante/diabete-le-nombre-de-nouveaux-cas-commence-a-baisser-en-france-3920261 

J'aurais dû m'en réjouir! Bah même pas. Je me suis sentie blessée en écoutant la suite. La cause en serait la meilleure diffusion d'une bonne culture diététique, l'augmentation de la pratique du sport, la méfiance généralisée à l'égard de la malbouffe. Normal, le diabète de type II, on vous rappelle ce que c'est très généreusement à la radio et dans les journaux: c'est le diabète des gros, de ceux qui ont immodérément vécu jusqu'à 40 ans, il suffit donc d' "un peu de volonté" pour en retarder l'apparition, ou encore d'une politique publique bien efficace, qui martèle jour et nuit en bas de ses publicités pour des aliments nocifs, qu'il faut manger ses 5 fruits et légumes par jour et ne surtout pas oublier de bouger... C'est le diabète des gens qui l'ont bien cherché et qui en plus, coûtent une blinde à la solidarité nationale. :wacko: C'est peut-être d'ailleurs un faux diabète. Un simple régime en vient à bout, comme chacun sait. Il faut bien faire pénitence, après tous ces excès.

Bah j'ai vraiment la poisse alors. J'ai toujours été ronde, depuis la puberté. Mais à 20 ans, je me suis mise au sport, j'ai maigri considérablement jusqu'à perdre presque tout mon surpoids, et surtout, j'ai complètement modifié mon régime de vie en prenant connaissance des bonnes règles diététiques. Je n'avais pas été éduquée à me nourrir de malbouffe, cela dit, simplement j'étais trop abondamment nourrie et j'étais gourmande et  un peu sédentaire (beaucoup de lecture...). Mais voilà, à 28 piges, paf. Diabète. Un vrai, un incontestable, avec une HBA1C à 10%. Pas un petit machin de pré-retraite qui se traite au régime et au seul Glucophage. Et comme j'en voyais, des amis plus enrobés, plus négligents, moins soucieux de leur santé que je ne l'étais, s'étonner de mes précautions et de l'impact de chaque aliment sur mes glycémies... Quant à mon papa, il a toute sa vie été maigre, hyperactif et biberonné aux fruits et légumes. Paf, diabète à 40 ans. Bien entendu, on n'établit pas de généralités sur la base de quelques exemples. Mais Dieu que ça fait mal d'entendre systématiquement "diabète de type II, vous savez, le diabète GRAS".

Honnêtement je deviens à moitié folle quand j'entends ça. Il y a plus de 20 ans que je m'évertue à m'alimenter sainement et que je pratique une activité physique importante. Et pourtant. Cela n'a certes pas retardé l'apparition de ce diabète si précoce (pour un type 2 justement...), même s'il est évident que cela a contribué à mon équilibre général. Mais voilà, c'est comme pour les gros. Ce discours ambiant qui veut que l'on soit responsable de son diabète comme de son surpoids, me pèse abominablement. Evidemment, je ne me plains pas, j'ai bien conscience que souffrir d'un diabète de type I très tôt dans sa vie est quelque chose de bien plus fatigant et contraignant. Mais j'ai l'impression d'être une diabétique de seconde zone, qui paie cher ses excès. Et c'est ainsi que tout le monde désigne ces plaies que sont l'obésité, le diabète, etc.: les conséquences d'une vie d'excès ou d'ignorance. Sans jamais prendre la mesure de ce que ces affections ont aussi d'héréditaire et de résistant à notre volonté toute-puissante. Peut-être faudrait-il parfois que des médecins allègent notre fardeau en expliquant publiquement que la volonté ne peut pas tout et que malgré l'hygiénisme ambiant, notre volonté et notre régime de vie ne sont pas tout-puissants. En tout cas, cette perception sociale de ce qu'est le diabète de type II n'aide pas à mieux le vivre psychologiquement, je trouve. Et bien qu'étant totalement incompétente en médecine, je me demande aussi si elle aide vraiment à mieux le comprendre comme phénomène entier, qui ne peut se résumer que par des causes environnementales... 

Edited by Jasmine
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jasmine a dit :

 Mais Dieu que ça fait mal d'entendre systématiquement "diabète de type II, vous savez, le diabète GRAS".

Tu as raison, d'autant plus qu'on sait maintenant que le "Type 2" est principalement d'origine génétique. Il y a encore du travail d'information à faire. ;)  En outre il faut être prudent avec les statistiques et leur interprétation! :unsure:  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fil a dit :

Tu as raison, d'autant plus qu'on sait maintenant que le "Type 2" est principalement d'origine génétique. Il y a encore du travail d'information à faire. ;)  En outre il faut être prudent avec les statistiques et leur interprétation! :unsure:  

Ah oui ? Je ne savais pas ! Enfin, pas précisément quoi. C'est vrai, il faut le dire davantage, car même dans le discours de plein de médecins, à les entendre, il y a une implacable causalité mauvaise hygiène de vie ==> diabète "gras". 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Jasmine a dit :

Ah oui ? Je ne savais pas !

C'est ce que j'ai retenu, entre autre, de mon petit stage ITF et le Type 1 est une maladie auto immune ;) tout ceci dans l'état actuel de nos connaissances :sun:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Jasmine a dit :

Ok! Tu en as peut-être parlé sur un autre fil que j'ai zappé alors?

Hello, non j'avais juste parlé de ce stage pour la pose de pompe du point de vue ressenti et général, un simple témoignage. :sun:

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK ! Ben j'avoue que ça rend un tout petit plus léger de savoir ça. C'est tellement fatigant d'entendre tout le temps ce discours qu'on nous assène: manger, bouger, blabla, fruits et légumes, blabla, le diabète gras comme sanction d'excès gargantuesques.... Même si j'imagine aussi que bien sûr l'environnemental agit aussi en retour sur le génétique et que les choses sont bien complexes. D'ailleurs il y a autre chose qui me questionne, parmi les idées qui traînent autour du diabète : le rôle de l'émotivité et de la nervosité. Est-il vrai que les natures anxieuses et inquiètes sont plus sujettes à développer plus vite un diabète de type 2 ou est-ce encore une légende urbaine liée au fait qu'on a pu constater que les coups de stress font monter l'adrénaline et libèrent un peu le sucre ? Quand même, si on n'était pas diabétiques, on dirait presque que c'est une maladie passionnante tant elle est complexe... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un DT2 donc forcément je mange mal, gras et ne fait aucun exercice physique.  C'est triste, enrageant mais malheureusement je pense qu'on a pas fini de l'entendre 

  • Thanks 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jasmine a dit :

OK ! Ben j'avoue que ça rend un tout petit plus léger de savoir ça. C'est tellement fatigant d'entendre tout le temps ce discours qu'on nous assène: manger, bouger, blabla, fruits et légumes, blabla, le diabète gras comme sanction d'excès gargantuesques.... Même si j'imagine aussi que bien sûr l'environnemental agit aussi en retour sur le génétique et que les choses sont bien complexes. D'ailleurs il y a autre chose qui me questionne, parmi les idées qui traînent autour du diabète : le rôle de l'émotivité et de la nervosité. Est-il vrai que les natures anxieuses et inquiètes sont plus sujettes à développer plus vite un diabète de type 2 ou est-ce encore une légende urbaine liée au fait qu'on a pu constater que les coups de stress font monter l'adrénaline et libèrent un peu le sucre ? Quand même, si on n'était pas diabétiques, on dirait presque que c'est une maladie passionnante tant elle est complexe... 

Mais c'est une légende qui fait mal, et qui est stupide; il est vrai que certains diabétiques arrivent avec régime exercice et un peu de metformine à équilibrer leurs glycémies, mais en fait, il n'y a pas UN mais DES diabètes type 2. une étude nodique, en 2017 l'a d'ailleurs "décortiqué", me^me si nous, diabétologues, savions depuis longtemps que peu de choses à aprt l'hyperglycémie, qui en est la définition, rapprochaient le diabète d'une jeune femme de 28 ans, à peine ou pas en surpoids, de celui d'une dame de 58 ans, bien enrobée. Dans un cas, c'est un déficit d'insulinosévrétion, pas auto immun comme dans le DT1, pas complet en général, et souvent lié à la génétique, dans l'autre une insulino résistance liée à la génétique et au mode de vie.

d'ailleurs, d'après ce que vous décrivez de vous et votre papa, on pourrait évoquer un MODY? Avez vous eu le dépistage?

Oui, c'est une maladie passionnante, complexe comme la vie, et c'est ce qui rend notre métier très intéressant!

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, françoise a dit :

Mais c'est une légende qui fait mal, et qui est stupide; il est vrai que certains diabétiques arrivent avec régime exercice et un peu de metformine à équilibrer leurs glycémies, mais en fait, il n'y a pas UN mais DES diabètes type 2. une étude nodique, en 2017 l'a d'ailleurs "décortiqué", me^me si nous, diabétologues, savions depuis longtemps que peu de choses à aprt l'hyperglycémie, qui en est la définition, rapprochaient le diabète d'une jeune femme de 28 ans, à peine ou pas en surpoids, de celui d'une dame de 58 ans, bien enrobée. Dans un cas, c'est un déficit d'insulinosévrétion, pas auto immun comme dans le DT1, pas complet en général, et souvent lié à la génétique, dans l'autre une insulino résistance liée à la génétique et au mode de vie.

d'ailleurs, d'après ce que vous décrivez de vous et votre papa, on pourrait évoquer un MODY? Avez vous eu le dépistage?

Oui, c'est une maladie passionnante, complexe comme la vie, et c'est ce qui rend notre métier très intéressant!

C'est très éclairant ce que vous dites ! J'avoue ne pas bien connaître la définition exacte de "mody", mais en effet, j'avais été frappée par les mots du diabetologue qui m'avait dit que c'était ça, ce qui m'avait fait sursauter (j'avais entendu: "c'est un diabète maudit" hihi). Mais je n'ai pas souvenir d'avoir fait un dépistage spécifique, j'ignorais que cela existait. Peut-être que la batterie d'analyses que j'avais faites alors en faisait partie, mais je l'ignorais dans ce cas. À l'époque, cette catégorie de "mody", même si je ne la comprenais pas trop, m'avait aidée à accepter le fait. Au moins on se dit que nos efforts ne peuvent être que bénéfiques, mais que pour autant, on n'est pas totalement "coupables". Malgré tout, toutes les fois où mes résultats deraillaient un peu car mon mode de vie rendait mes glycémies plus chaotiques (préparation de concours, stress, etc.), je me suis toujours rendue chez le diabéto avec cette affreuse boule au ventre et cette fameuse honte d'avoir mal géré... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

demandez à votre diabéto les résultats de ce bilan, et si il n'a pas été fait, demandez le

MODY signifie "maturity onset diabetes of the youth", autrement dit Diabète du vieux qui apparait jeune! Il y en a plusieurs formes, liées à des mutations d'un gène portant soit sur la sécrétion d'insuline, soit sur son action, soit sur sa synthèse elle-même.

Il faut quand même le traiter, surtout lorsque l'H A1c est à 10%! Mais ils sont différents les uns des autres. C'est aussi important pour les autres membres de la famille.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'allais dire que j'avais entendu parler de cette étude expliquant qu'il y avait plusieurs diabète de type 2. Donc oui y'a le type 2 dont on a l'image grace aux infos et les autres formes de types 2 qui sont passé sous silence.(comme les types 1) 

J'avoue Jasmine que c'est la première  fois que je croise un type 2 déclaré  jeune chez une personne avec une bonne Higiene de vie. (d'aileurs j'étais perrsuadée qu le MYODY était assimilé à un type1)

Une bonne partie des personnes ignorent qu'il existent plusieurs diabète, même en connaissant une personne diabétique. 
Moi j'ai une grosse méconnaissance des types 2 Je me rappelle d'une camarade qui parlé du diabète récemment diagnostiqué chez son père à 15 ans  je ne comprenait pas pourquoi son papa n'avait pas d'insuline en étant diabétique alors que mon papa avaient lui 4 ou 5 injections par jours. 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous avons fait un journal sur le mody... A lire ou relire...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...