Jump to content

Coronavirus et diabète


Recommended Posts

il y a 22 minutes, pounine a dit :

Personnellement, mes enfants souffrent de l'isolement social, ça commence à se sentir beaucoup au quotidien et je me demande si l'un de nous ne va pas devoir arrêter le télétravail. Je vais reprendre les appels Skype avec leurs copains.

C'est sur qu'un mois et demi sans école, c'est pas très grave mais on a aussi l'obligation légale d'éduquer ses enfants.  Cf. Le code civil et la convention des nations unies sur les droits de l'enfant. Tu n'as donc pas fini avec l'école à la maison !!

Aucun soucis pour moi pour l'école à la maison je poursuivrai ça ne me dérange pas. La directrice de l'école est au courant de notre situation ainsi que les enseignants de mes enfants. Comment amener les enfants à l'école si tu dois rester confiné? 

Avec deux pathologies auto immune et une troisième qui doit être diagnostiquée sous peu je ne prendrai pas ce risque. 

Mon ancienne directrice d'ehpad a perdu un de ses 4 fils samedi à 33 ans sans aucun facteur de risque après 3 semaines de lutte acharnée....  Personne à l'abri....

  • Sad 5
Link to post
Share on other sites
  • Replies 429
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

@wasabi80 Si vous vous retrouvez aux urgences diabeto pour défaut d'activité physique, c'est qu'il y a un autre problème et qu'il vous faut un autre traitement que le sport... Moi je dis ça, je d

@wasabi80 je vous lis depuis ce matin, et j'ai quelques pensées qui me traversent l'esprit... En temps normal, je suis plutôt (très) modérée, et j'essaie toujours de rester calme... en temps norm

coucou, ne vous emballez pas, en fait, on ne sait absolument rien ... Macron a juste dit, confinement jusqu'au 11 mai au minimum, on verra après ... De toute façon, c'est la grande inconnue

Posted Images

Pas évident ce sujet. Diabétique et enceinte ma diabeto m'a dit que c'est télétravail ou sinon arrêt de travail. Mais par contre si mon mari retourne travailler je ne peux pas m'isoler de lui... On est un peu perdus quand même 

Link to post
Share on other sites

et oui au delà des enfants il y a le conjoint egalement .... moi je ne remettrai pas mes enfants mais du coup mon mari pourra bien nous contaminer aussi ..... bref une histoire sans fin c'est terrible !!

Link to post
Share on other sites

Mon mari n'a pas l'air parti pour rester confiné après le 11 Mai, quant aux enfants, je ne sais pas trop quoi faire... tout ça me terrifie, surtout qu'apparemment ils ne rouvriront pas les universités, je ne comprends pas bien la logique là-dedans (à part économique).

Link to post
Share on other sites

Un mari peut appliquer les gestes barrières strictes et "s'isoler" au moindre symptomes. Un enfant non, sans compter les enfants porteurs sains....

Non pas juste économique, le virus doit circuler en vue de l'immunité collective. Sinon on reste confiné jusqu à la sortie du vaccin 😂😂😂

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

J'avoue que j'ai l'impression d'être punie si je ne peux reprendre le travail en même temps que les autres.

Par contre, je pense que tout peut changer d'ici la date du 11 mai, aussi bien pour la reprise de l'école que pour le reste. Comment être certain de l'évolution des choses ?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il faut attendre une nouvelle allocution dans 15 jours. Refaire un point sur les conditions de dé-confinement, le calendrier de la reprise scolaire (ça ne sera pas le 11 mai pour tous) et dans quelles conditions. Comme dit plus haut tout change très vite. Il y aura sans doute des aménagements prévus au cas par cas, mais je crains pour l'instant que même le gouvernement ne sache pas tout... 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Le discours d'hier soir ne nous a pas appris grand-chose. On se doutait qu'il faudrait prolonger le confinement, le but étant de faire baisser ce fameux plateau haut, puis d'étaler les éventuelles hospitalisations à venir. Pour nous, diabétiques, c'est compliqué. On en saura plus d'ici 15 jours, mais ça va être long...🤦‍♀️

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, pounine a dit :

Personnellement, mes enfants souffrent de l'isolement social, ça commence à se sentir beaucoup au quotidien et je me demande si l'un de nous ne va pas devoir arrêter le télétravail. Je vais reprendre les appels Skype avec leurs copains.

C'est sur qu'un mois et demi sans école, c'est pas très grave mais on a aussi l'obligation légale d'éduquer ses enfants.  Cf. Le code civil et la convention des nations unies sur les droits de l'enfant. Tu n'as donc pas fini avec l'école à la maison !!

C est certain, et je pense qu @Edelweiss compte continuer à instruire ses enfants si elle prend la décision de les garder davantage....

Et je pense que nous sommes très inégaux en terme de difficulté face à ce confinement et à l obligation de faire l école à la maison. Il y en a pour qui c est bienfaisant et d autres pour qui c est terriblement difficile. C est comme l école, ca ne convient pas à tout le monde. Cela dépend des tempéraments et des compétences de chacun, parents et enfants... pour cela qu il ne faudrait pas, en temps normal, imposer la même chose à tout le monde, cela reste à mon sens la responsabilité des parents.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, MarieDiab a dit :

C est certain, et je pense qu @Edelweiss compte continuer à instruire ses enfants si elle prend la décision de les garder davantage....

Et je pense que nous sommes très inégaux en terme de difficulté face à ce confinement et à l obligation de faire l école à la maison. Il y en a pour qui c est bienfaisant et d autres pour qui c est terriblement difficile. C est comme l école, ca ne convient pas à tout le monde. Cela dépend des tempéraments et des compétences de chacun, parents et enfants... pour cela qu il ne faudrait pas, en temps normal, imposer la même chose à tout le monde, cela reste à mon sens la responsabilité des parents.

Pour ma part c'est une catastrophe et j'ai abandonné. Il n'y met pas du sien et je n'avais plus de patience. Je n'ai avancé à rien avec lui depuis que nous sommes à la maison donc oui d'un sens j'ai envie qu'il retourne à l'école et lui en a envie aussi j'en suis certaine et d'un autre non du fait que bien sûr ce ne sera pas finis ce fichu virus...

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Edelweiss a dit :

Un mari peut appliquer les gestes barrières strictes et "s'isoler" au moindre symptomes. Un enfant non, sans compter les enfants porteurs sains....

Non pas juste économique, le virus doit circuler en vue de l'immunité collective. Sinon on reste confiné jusqu à la sortie du vaccin 😂😂😂

OK, mais dans ce cas pourquoi ne pas rouvrir aussi les universités ?

Link to post
Share on other sites

Je me pose aussi beaucoup de question. 
Déjà le 11 mai c'est fixer dans le marbre ou bien d'ici là on aura encre une autre date, à la base on parlait du 4 mai, donc bon pour rien n'est acquis. 

Déconfinement progressif, progressif comment ? selon les région ? personne "à risque" reste confiner et pas les autres ? d'acbord les lycéeans, puis les collégiens, élémentaires et finir avec les maternelles ? (faire respecter les gestes barrières à des enfants de maternelle... tout un poème, je suis épatée de voir que mon 7 ans s'y plie super bien, mais à l'école y pensera-t-il de la même façon ? 

de toute façon ils pourront pas accueillir tous les enfants en respectant les distances réglementaires

trop de flou pour se projeter. 
Même dans les familles sans pathologie, les questions fusent alors dans nos familles les questions sont encore plus présente. 

OK les enfants ont moins de risque mais y'a eu des cas dramatiques chez les enfants, même chez des enfants sans pathologie, du coup je ne sais pas quoi faire au moment du déconfinement, mon bonhomme vivra mal de ne pas reprendre le chemin de l'école quand ses copains le reprendront et du coup je confine aussi le petit ? j'ai été insitit suppléante la continuité pédagogique ne me fait pas peur et suite aux annonces des examens en contrôle continu je m'étais préparé à l'idée d'une reprise en septembre. 


Sur les groupe FB de parents de DID ça se tire dans les pattes c'est affreux, entre les partisans de "je garde mon enfant" et les partisans de "nos DID ne risquent rien, c'est uniquement les types 2 qui sont à risque" sauf que quand on voit que des personnes n'étant pas à risque se retrouve avec ces formes sévères... je suis paumée. 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Mon avis strictement personnel, est qu'il ne faut pas tirer à boulets rouges sur le gouvernement. C'est une situation tellement inédite qu'ils sont comme nous : perdus ! Il y a des failles, des loupés, ça c'est sûr, d'ailleurs le président l'a reconnu, mais je pense (et, je le répète, cela est mon avis strictement personnel) qu'ils bossent dur pour essayer de nous protéger tout en évitant une catastrophe économique qui pourrait avoir des conséquences peut-être encore plus graves que la maladie.

Attendons les prochaines directives pour savoir comment cela va se passer.

Pour ma part, je pense que c'est mon entreprise qui me dira si je dois rester confinée plus longtemps à cause de mon diabète. Ce qui me ferait suer, c'est sûr, je trouverai cela tellement injuste de savoir mes collègues ensemble, à papoter, boire le café ensemble pendant que moi je serai seule à la maison devant mon ordi...mais je respecterai les consignes.

 

il y a 50 minutes, Killoune a dit :

OK, mais dans ce cas pourquoi ne pas rouvrir aussi les universités ?

Probablement parce qu'ils sont bien plus nombreux dans un amphithéâtre que dans les classes de primaire et de secondaire.

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Marquise a dit :

Probablement parce qu'ils sont bien plus nombreux dans un amphithéâtre que dans les classes de primaire et de secondaire.

Oui, mais aussi plus à même d’appliquer les gestes barrières...

moi je ne vois qu’un motif économique dans cette décision: si les enfants sont à la crèche et à l’école, ça facilite le retour au travail des parents. 
ça m’angoisse totalement, car je ne vois pas mes filles de 2 et 4ans et demi en collectivité... et moi je reste confinée? Quel sens ça a?

et le concept d’immunité collective m’angoisse encore plus... je comprends ça d’un point de vu intellectuel, mais j’ai l’impression qu’on va sacrifier des gens pour que le virus puisse disparaître. 

du coup, après le 11 mai, et même en juin (ou après???) , serons nous en sécurité en sortant? 
pour l’instant le confinement me « convient » car je suis rassurée d’être isolée. Je me sens protégée. Mais ça ne pourra pas durer toujours... j’ai vraiment peur pour l’après. 

  • Like 4
Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, sugar a dit :

 le concept d’immunité collective m’angoisse encore plus..., j’ai l’impression qu’on va sacrifier des gens pour que le virus puisse disparaître.... j’ai vraiment peur pour l’après. 

Yep, tu as tout dit, quoique si on arrive à éradiquer ce virus ou à trouver un traitement efficace ou un vaccin si ce satané virus perdure... :unsure: Ça fait beaucoup d'inconnues mais comme toi ce concept d'immunité collective me révulse! @@++ ;):)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 14/04/2020 à 18:37, Marquise a dit :

Ce qui me ferait suer, c'est sûr, je trouverai cela tellement injuste de savoir mes collègues ensemble, à papoter, boire le café ensemble pendant que moi je serai seule à la maison devant mon ordi...mais je respecterai les consignes.

Bon... je ne veux critiquer personne, @Marquise je sais que tu as une fille adulte et donc que la situation est différente pour toi, mais j'entends tellement de gens se plaindre partout, j'ai besoin de lâcher un peu d'air: ça m'exaspère un peu d'entendre les gens se plaindre du confinement et souhaiter sortir malgré la situation. Je veux dire: oui c'est clair, c'est pas drôle, y a mieux. Mais combien d'entre nous ont passé une grossesse alitée à ne pouvoir sortir que pour un rdv médical (dans le genre: confinement au lit, c'est du costaud!)? Ou encore qui a dû rester alité pendant des semaines sans pouvoir bouger pour une fracture ou une autre maladie? En comparaison, rester chez soi pour éviter de propager une maladie qui pourrait en tuer d'autres, alors qu'on a autant de possibilités de nos jours (les médias, le téléphone, etc) me semble pas catastrophique. Si on tombe malade avec quasiment pas de symptôme, ben tant mieux. Mais comment savoir à l'avance? Et comment même risquer d'envoyer son gosse en réa (même s'il ne succombe pas?), qu'on tombe malade dans plusieurs mois lorsqu'il y aura moins de monde hospitalisé, peut-être plusieurs pistes de traitements plus efficaces, ok. Mais risquer d'envoyer son enfant en hôpital seul, avec le traumatisme que cela laisserait ensuite, très peu pour moi. Et même sir le risque est faible, risquer aussi de laisser son enfant orphelin, non!

Depuis que les enfants sont petits, on a l'habitude que je lise régulièrement le soir. Fin 2019, on avait commencé le journal d'Anne Frank. J'ai hésité à continuer en mars craignant que ça leur fiche la trouille, mais au contraire. Et réaliser que des gens se sont cachés pendant des années sans mettre un pied dans la rue, dans des conditions atroces, cela permet de relativiser ce "confinement". On a l'air bien ridicules de se plaindre après juste quelque semaines à rester chez soi avec tout le confort moderne et la nourriture en abondance.

Lors de la grippe espagnole, il n'y avait pas eu de confinement, mais les gens refusaient d'aller travailler. Ils refusaient! Alors que de nos jours il y en a plein qui veulent faire comme leurs collègues, aller papoter à la pause café, honnêtement je trouve ça triste, comme si on ne savait plus se recentrer sur l'essentiel ou faire quelque chose de ses 10 doigts... (là je fais référence à une personne de mon voisinage se plaignant vraiment de ne pas savoir quoi faire chez elle...alors qu'elle a un jardin, des animaux, toutes ses capacités, son salaire, enfin bref... ) . Mon plus jeune fils est triste de ne pas voir ses copains, il a parfois des baisses de moral, mais je lui rappelle que cela ne va pas durer, et grosso modo, il va très bien. De toute façon, c'est un enfant: quand il y a l'école il y a aussi des jours où il regrette de devoir y aller, des jours où il ne veut pas m'accompagner faire les commissions, un rdv de dentiste qui l'ennuie, tout ce qui ne se passe pas en ce moment. Je pense qu'il y a un temps pour tout dans la vie, là moi j'essaie d'en tirer le meilleur parti, et de me dire que cela va donner une expérience à mes enfants. Ils apprennent à se trouver des occupations différentes, ce "manque de contacts sociaux" est aussi une façon différente de socialiser.

Pour l'école à la maison, je pense juste que la pression sur les parents est énorme. J'ai fait l'école à la maison à mon aîné il y a quelques années, cela n'avait rien à voir. Là on doit suivre des directives que l'on n'a pas choisies, des dead-lines qui ne conviennent pas, bref. Pour mon aîné, niveau lycée, heureusement le suivi de ses enseignants est parfait, je n'ai pas besoin d'être derrière.

J'espère pour vous que vous aurez des précisions rapidement concernant ces modalités de retour en classe, c'est bizarre d'annoncer une reprise des cours aussi floue. Vous avez de la chance en France si vous pouvez refuser d'envoyer vos enfants à l'école. Ici en Suisse, comme annoncé début mars, pas d'école jusqu'à la fin du mois d'avril, aucune nouvelle pour la suite sauf erreur de ma part, mais j'angoisse. Parce que ici, nous ne sommes officiellement pas en confinement, même s'il est recommandé de rester chez soi et ne sortir que pour des choses essentielles (médecin, achats alimentaires), personne n'est amandé pour une ballade, seuls les groupes de plus de 5 personnes sont amandés (5... très très logique! sans doute pour créer cette immunité collective quand même sur le dos des plus bobets?), alors j'imagine que si une reprise des cours en Suisse est décidée, elle concernera tout le monde, que l'on soit personne vulnérable ou pas.

Comme vous tous ce concept d'immunité collective m'écoeure. L'idée de base est très bien, mais il faudrait que ça se fasse sur des années, qu'on ait le temps au moins de trouver quels sont les traitements qui marchent le mieux pour alléger un peu les symptômes, et surtout alléger les hôpitaux et ne pas user le personnel soignant (tout le personnel d'hôpital!), en tout cas pas comme ça...

 

 

 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il faut déjà être cohérent avec soi même. Parce que les directives contradictoires sont permanentes déjà en temps normal et encore plus en ce moment.

Et je ne m'étendrai pas sur le  reste, parce qu'on va vite verser dans la politique et je pense qu'il y a autres lieux que ce  forum pour en débattre. :)

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

coucou,

ne vous emballez pas, en fait, on ne sait absolument rien ... Macron a juste dit, confinement jusqu'au 11 mai au minimum, on verra après ...

De toute façon, c'est la grande inconnue au plan médical aussi : les tests sérologiques n'existent pas encore et personne ne sait rien à ce jour (c'est ce qui s'est dit hier à la cellule de crise du CHU de Grenoble .....).

Impossible de dire à ce jour ce qui va se passer le 11 mai ... wait and see, y'a que ça à faire.

Après, c'est sûr qu'il va falloir qu'il y ait une immunité collective, sinon, ça va durer longtemps .... et il va être difficile de protéger toutes les personnes fragiles pendant une longue période... je ne sais pas quoi en penser et j'attends de voir ce qui va se décider pour les semaines à venir.

Courage à tous

  • Like 4
  • Thanks 5
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, fifie38 a dit :

Impossible de dire à ce jour ce qui va se passer le 11 mai ...

C'est bien ce que je me disais (surtout que des gens commencent à relâcher leur confinement  je le vois en faisant mes courses, ça fait 2 fois que je remarque plus de monde dans les rayons, et plus de "duos" dans les rayons, des gens qui sous prétexte qu'ils ont gants et masque ne respectent pas les distances avec  les autres clients, (alors que j'étais en train de chercher une référence en rayon, je me suis faite approchée à moins d'un mètre à 3 ou 4 reprises hier) 

Ce que je "reproche" pourquoi (alors qu'ils sont dans le flou) parler de renvoyer les enfants à l'école à cette date? pourquoi ne pas prendre le temps de discuter des modalité, d'avoir plus de précision sur cette reprise progressive, je ne leur reproche pas d'être dans le flou, on est forcément dans le flou face à l'inconnu. Mais l'annonce de la reprise nous a mis nous encore plus dans le flou (enfin c'est ce que moi j'éprouve)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, fleur de lys a dit :

pourquoi (alors qu'ils sont dans le flou) parler de renvoyer les enfants à l'école à cette date?

Je pense justement que c'est à cause de ce relâchement dont tu parles. Certains n'en peuvent plus, et annoncer 1 mois sans date probable de fin, ils peteraient un câble, ou arrêtaient leurs efforts.

Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Lounche a dit :

Je pense justement que c'est à cause de ce relâchement dont tu parles. Certains n'en peuvent plus, et annoncer 1 mois sans date probable de fin, ils peteraient un câble, ou arrêtaient leurs efforts.

Chez nous c'est plutôt cette date de fin qui semble avoir fait relâcher les gens... c'est de pire en pire ici....

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...