Jump to content

prevention du diabete de type 1


Recommended Posts

Mon boulot de documentaliste scientifique me permet de trouver quelquefois des documents sur le diabete. En voici un reçu hier que je vous fait partager ;)

Une nouvelle méthode de prévention du diabète de type 1

PUT1 DE TYPE – voici comment pourrait être traduit le nouveau slogan provocateur d’une campagne publicitaire de prévention du diabète de type 1 chez les jeunes enfants lancée par la fondation Helmholtz.

Le diabète de type 1 est une maladie immunitaire qui apparaît chez l’enfant ou le jeune adulte. Ses causes sont encore mal comprises mais des prédispositions génétiques semblent avoir été identifiées. Chez les malades atteints par le diabète de type 1, le système immunitaire du patient attaque les cellules du pancréas qui produisent l’insuline, ce qui a pour conséquence une dérégulation complète de la glycémie. Cette maladie entraîne une réduction de l’espérance de vie qui est estimée à 10 ans. 30 000 jeunes de moins de 20 ans seraient atteints en Allemagne.

Le but de cette campagne de prévention est double :

  • attirer l’attention sur l’importance d’un dépistage précoce auprès des parents et des médecins ;
  • promouvoir une méthode prometteuse de prévention développée en collaboration avec d’autres chercheurs européens et encore trop peu connue selon Annette Ziegler, directrice du Centre Helmholtz de recherche sur le diabète.

Avant de traiter les enfants, il faut d’abord dépister le risque qu’ils ont de développer la maladie. Un test génétique a récemment été développé et peut être réalisé sur les nouveaux nés à l’aide d’une simple goutte de sang. L’analyse de 47 gènes permet d’évaluer les probabilités de développer la maladie. Si la probabilité est élevée (autour de 0.1), cela permet de mettre en place un suivi précoce quant à la potentielle évolution de la maladie (par la détection d’anticorps anti-insuline par exemple). A ce jour, seulement 50 000 enfants ont bénéficié de cette nouvelle méthode de dépistage en Europe (sur les 300 000 tests prévus). Un diagnostic positif peut ensuite permettre de mettre en place un traitement précoce.

C’est dans ce cadre qu’a actuellement lieu l’essai clinique de phase III « GPPAD-Point study » en Allemagne, Suède, Pologne, Belgique et au Royaume-Uni. Les résultats de cette étude sont attendus à l’horizon 2025. La méthode de traitement consiste à supplémenter l’alimentation des jeunes enfants avec de l’insuline en poudre. Ceci permettrait d’habituer le système immunitaire à l’insuline – une sorte de désensibilisation allergique. Des résultats préliminaires laissent penser que cette méthode pourrait prévenir le développement de la pathologie et l’attaque auto-immune des cellules du pancréas. Cette méthode pourrait ainsi combler l’absence de traitement pour prévenir ou freiner l’apparition de la maladie.

Plus d’informations :

Source : "Kampagne gegen den SCHE1SSTYP", Communiqué de presse de la fondation Helmholtz, 22/01/2019 – https://www.helmholtz.de/gesundheit/kampagne-gegen-den-sche1sstyp/

Link to post
Share on other sites

Ce type d'article presente generalement des travaux tres en amont dans la recherche et tres loin donc de la mise sur le marche ou de l'experimentation de quoi que ce soit :)

Il n'y a donc pas de raison de s'emballer certes, mais c'est tout de meme interessant de savoir ce qu'il peut se reflechir dans les labos :)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...