Jump to content

Soft-Mom

Member
  • Posts

    35
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Soft-Mom's Achievements

Member

Member (2/8)

0

Reputation

  1. J'aurais du me douter de votre réponse... Je dis juste que tout est relatif hein, même mon diabéto m'a dit que c t nickel... Pourquoi tjrs vouloir enfoncer les gens quand justement ils commencent à se sentir mieux ? Bien sur qu'il y a des risques, mais pour moi il y a une limite à ne pas dépasser quand on est doc. Si mon DG était moche, mal géré, ok, mais là ? Et ce sont quoi les risques ? Un bébé trop gros ? Pas mon cas, elle est même en dessous de la moyenne ! Un diabète post grossesse ? Bah de ttes façons ça me pend au nez mon frére et ma soeur viennent d'être dépistés avec des taux cracras à jeun. La pre ecclampsie ? L'hypertension ? L'hydramnios ? La mort in utero ? Pour tout ça je suis suivie de prés justement de par mes antécédents familiaux. Je pense être déjà assez stressée comme ça. 1,60 ça se reproduit pas ttes les 5min non plus. Mon diabéto a bien compris que mon problème d'hyperglycémie était surtt lié à mon hyperphagie. Mon taux est nickel quand je mange correctement, en temps de crise (Et de stress) je mange comme 4 et forcément mes 14UI d'insuline ne sont pas suffisantes. C'est pr ça que pendant ma gastro, quand je mangeais "normalement", sans insuline, mon taux était bon. Du fait mon diabéto me laisse gérer mon insuline en fonction des quantités que je mange.
  2. Hello Je n'ai pas pu venir donner de nouvelles, on a été trés malade avec ma fille. On a enchainé les gastros et autres réjouissances, rhinites, pharyngites... Ma fille a du faire un séjour à l'hopital pour être réhydratée, ça a été trés compliqué. Je n'ai quasi pas controlé mon DG pdt ce temps, en fait c'est totalement passé au second plan. Mon diabéto m'a bien déculpabilisé en me disant que c'était ma santé avant tout, le DG n'étant pas trés affirmé. Je n'ai quasi pas fait de dextro, pas d'insuline non plus vu que je vomissais ce que je mangeais, quand j'arrivais à manger !!! Là je recommence tout doucement à manger, mais j'avoue que le DG me passe complétement par dessus la téte. En fait je reste persuadée que je n'en fais pas, enfin pas un DG conventionnelle. Ma glycémie à jeun est tjrs aussi nickel, entre 0,80 et 0,90, c'est juste aprés avoir mangé que j'augmente, tjrs aux alentours des 1,60, même sous insuline. Mon hémoglobine glycquée est nickelle, à 5,3%, je l'ai faite hier, je dois voir le diabéto samedi mais je ne sais pas vraiment pourquoi j'y vais ! La petite se porte bien, elle n'est pas grosse du tout, au contraire, je dois faire ma dernière écho la semaine prochaine. Le placenta est remontée donc pas de césa en vue finalement. J'ai des douleurs atroces au niveau du dessous du sein droit, parfois du sein gauche, avec irradiations dans le dos. Sinon je suis super fatiguée mais ça va. Il me reste deux mois depuis hier, mais bon, je compte plus un mois car comme on dit "dernier mois derniers jours" !, donc ma valise est prête au cas où. J'ai pris vachement de recul par rapport au DG. Je fais tjrs attention mais je ne veux plus qu'on me stresse à ce sujet. Je trouve qu'on m'a diabolisé avant tout par rapport à mon poids, alors que je n'ai pris que 3 kilos depuis le début. Avec tt ça je n'ai pas pris conscience qu'il s'agit de mon corps, et surtout de mon bébé. Tte cette médicalisation m'a fait perdre de vue que voilà, je suis maître de mes décisions, on a le droit de me donner des avis et des conseils, mais pas de m'enfoncer. Là j'ai été super déçu d'une doc que j'ai vu pr ma gastro qui m'a fait chier avec le DG en insistant pr me dire que c'était trés dangereux pr moi et pr bébé. Quel besoin avait elle de me dire ça alors que mon DG est sous controle ? Et puis faut pas exagérer non plus, y'a des pathologies beaucoup plus graves je pense ! Enfin bref, je me sens bcp mieux dans ma peau !
  3. Non rien de rien... J'ai appelé tout à l'heure mais il était déjà parti donc il verra demain s'il peut. Ce soir cassoulet et la glycémie était bonne, mais je partais presque avec un hypo à la base je sais pas si ça peut jouer.
  4. La collation c'est la même chose que le petit déj. Mais je craque bcp plus svt au gouter qu'au petit déj, ou j'ai bcp moins faim. Et l'aprém c'est plus long à tenir que le matin ou je me lève parfois à 9h30. J'ai envoyé mes résultats au diabéto j'attends d'être augmentée car mes taux sont trés moches même en mangeant normalement... Je frise les 1.50 en pp ces temps ci, malgré l'insuline. Mais je rentre dans la 30ème semaine. Ma fille ainée a une une méga gastro doublée d'une rhino pharyngite surinfectée, on en sort tt juste, avec ça j'ai mangé n'importe quoi, l'hyperphagie/boulimie a refait surface en force. Ajoutez à ça que je ne peux pas sortir depuis une semaine et demie vu que mon mari a besoin de la voiture et qu'il fait un temps pourri dehors... Plus les soucis financiers (Merci les impôts) qui s'accumulent... Dur de gérer. Heureusement la petite va bien, elle a du pep's et me bourrine le ventre de coups de pieds. Quand vous étiez enceinte, vous, les mamans diabétiques diabétiques non gesta, comment ça se passe ? Vous avez quels taux à peu prés ? Quelles doses d'insuline ? Quel poids pr bébé à la naissance (déclenchée, césarisée ?) ?
  5. Là je lui envoie mes résultats tout à l'heure je vais tout lui expliquer ! Je pense que j'ai droit à pas mal de glucides quand même parce qu'au petit déj je prends bcp plus que toi, je n'ai pas d'insuline et c'est quasi le seul taux qui est tjrs bon, avec le taux à jeun du matin. J'ai droit par exemple à une tasse de lait chocolaté normal avec 3/4 krisprolls beurrés. Il m'est déjà arrivée de craquer pr deux beignets (D'ailleurs une heure avt d'aller chez le diabéto tiens) et quand il a pris ma dextro (Seulement une heure aprés pti déj, j'étais dégoutée), le taux était à 0.90. En fait bizarrement le matin c'est comme ci j'étais pas malade. Je me lève le matin avec un taux nickel, et que je mange ou boive n'importe quoi le matin ça va tjrs. Le midi, avt le repas, ça va aussi, sauf si j'oublie et que je bois un jus de fruits forcément. J'ai pas encore pris l'habitude de tester avt, comme il m'a dit, donc du coup parfois je fais l'insuline, je commence à manger et bim je me dépéche de la faire avt que ça bouge. Au gouter je la prends pas mais c'est là que je devrai peut-être, et peut-être aussi avoir de l'insuline. Je ne peux pas me passer de la collation sinon je crève de faim et je fais vite de l'acétone. Mais je me sens pas trés bien aprés, surtt que c'est svt là ou je craque. Mais les taux sont jamais catastrophiques non plus, ptéte un poil au dessus mais à 1.30 par exemple, quand je la prends avt le repas du soir. Par contre, repas du soir c'est une catastrophe... Et pourtant c'est là que je prends le plus d'insuline, 10UI contre 5Ui le midi, et le taux est tjrs big avt de me coucher, que je mange n'importe quoi, un dessert, pas de dessert.
  6. Je vais déjà tenter d'acheter des choses sucrées que je n'aime pas, ça aidera... Mais bon, aprés faut bien que je petit déjeune aussi. la nutri que je voyais sur l'hopital était assez souple coté sucre, elle m'autorisait d'en manger mais pas en grandes quantités, justement pr pas que je fonce dessus à cause de la privation. Jusqu'à maintenant ça allait encore mais là j'ai eu ma période beignets, j'ai fini par les jeter, et je retrouve tjrs un autre truc sur lequel jeter mon dévolu... Les chips c'est mauvais mauvais ou moins mauvais que les cochonneries sucrées ? Je vais essayer d'en parler au diabéto par mail, ça peut être une solution pour ne pas l'avoir en direct. En fait j'ai peur de sa réponse, de sa réaction, si elle est trés négative j'ai peur que ça renforce mes TCA. C'est bête parce qu'il n'avait pas l'air méchant du tt mais ça me stresse quand même !!!
  7. La prise de poids c'est vraiment secondaire pr l'instant, surtt que j'ai rien pris depuis le début de ma grossesse. Mon souci premier c'est vraiment de réguler les crises, ou du moins de réguler les glycémies qui sont trop hautes à cause des crises. Le fait de moins culpabiliser quand je fais une crise me permet de moins en faire. Quand mon mari est là, même s'il ne me surveille pas, ça me stresse, je sais que je ne suis pas tte seule et bizarrement ça me pousse à manger en cachette, alors que tte seule je n'en ressens pas le besoin. Le truc c'est que mes taux avt repas sont mauvais, mais pas parce que j'ai besoin d'insuline lente, surtt parce que je craque pr des conneries avt repas. Mais la honte m'empêche de le dire au diabéto. Pour ce qui est des placards vides oui c'est sur, c'est ce que je fais les 3/4 du temps, mais j'ai ma fille qui doit manger aussi, et mon mari n'a pas non plus à se priver... Et je déteste le fromage !.
  8. Les TCA du coup me font facilement prendre la mouche, parce que c'est dur de se voir craquer et aprés de se sentir si nulle, si impuissante
  9. Je vais peut être dire une bêtise mais vous pensez qu'on peut augmenter l'insuline de quelqu'un qui a des TCA juste pour qu'elle puisse "assouvir" parfois ses crises, afin de mieux les contrôler après ? Le diabéto ne m'a pas dit de doser l'insuline en fonction de ce que je mange... Je suis pas sùre qu'il s'y connaisse trop là dedans, d'ailleurs je pense que pour lui gros = gourmand, grosse bouffe, même s'il ne l'a pas dit clairement et avec méchanceté. A un moment il m'a demandé si j'avais des antécédents diabétiques dans ma famille, je lui dis que ma soeur en fait peut-être, il me demande si "comme moi" elle est obèse, je réponds non, mais elle n'est pas mince non plus. Il me demande si à part ça y'a pas des obèses dans la famille, je lui réponds que si, bien sùr, il me dit "ah bah voilà, obèse et diabétique c'est la même chose"... J'avoue j'ai pas compris... Donc là y'a des midis ou je mange pas grand grand chose et ou je me retrouve limite aprés... Et des jours par contre ou je craque, par exemple au gouter, alors que j'ai pas d'insuline... En fait tt va bien tant que mon mari n'est pas là ! Tte seule j'arrive à me freiner. Enfin en partie. Quand il est là c'est plus dur. Pourtant il n'a rien à voir là dedans, il ne me stresse pas, au contraire. Mais quand il est là j'ai plus envie de manger, de ma lacher. Et je craque surtt en fin de repas, ou 1h aprés, et ça flingue tt. Mais c'est plus fort que moi. Genre là je le dis, j'ai mangé un beignet à la compote d'abricots 1h aprés repas... C'est dur pr moi de le dire parce que j'ai honte et je culpabilise à mort, je le fais en cachette et j'en retire aucune satisfaction... Pour l’hôpital et autres c'est pas la mort, en temps normal. mais là avec le DG je sens que mon taux va être pourri, j'ai des palpitations, la bouche sèche... La peur de me faire taper sur les doigts, et du coup de compenser en ayant une autre crise, m'empêche d'en parler librement avec le diabéto. En temps normal, hors grossesse, j'en aurais facilement mangé 3 d'affilée. Là j'arrive encre à me freiner parce que la culpabilité l'emporte aprés, mais c'est dur de savoir que j'ai déjà fait un faux pas...
  10. Je pensais que ça faisait effet tout de suite c'est pr ça, maintenant je comprends mieux. Je pense que chez moi le facteur stress est vraiment à prendre en compte. Bizarrement quand je me savais "libre", sans réel suivi, mes glycémies étaient bonnes, avec juste quelques mini pointes à 1,30 en PP quand je faisais un écart. Là depuis que je me sais suivi de prés par le diabéto, même si je sais qu'il est sympa, ça me stresse, parce qu'il regarde aussi les taux en pré repas et ils ne sont pas tjrs bons. Du coup ça me stresse et bam j'ai l'impression que je retombe dans le cercle vicieux. Bon faut dire qu'avec tt ça je gère difficilement mes troubles de l'alimentation, l'hyperphagie, moins présente et moins conséquente, a tendance à reprendre un peu de terrain, surtt quand je déprime ou que j'ai pas le moral, certainement avec les hormones... Mais le souci surtt ce sont les craquages sucrés, difficile de faire autrement, le fait de devoir me priver, de culpabiliser aprés, ça fait pire c'est dingue... J'ai peur de mon hb du mois prochain...
  11. Je remonte ce post qui fait écho à mon dernier questionnement justement... Je me retrouve parfaitement dans la description d'Azure... Quand je prends la dose prescrite d'insuline par le diabéto, qui me l'a augmenté, mes taux montent en flêche pdt quelques temps, pour redevenir "normaux" quelques temps aprés...
  12. Par contre moi j'aurais une autre question... Dans le service diabéto de mon hosto on m'avait dit que c'était ok, les boissons zéro. Bon j'en ai acheté mais j'ai trouvé le gout infâme donc elles sont tjrs là dans mon placard... Mais la nutri du service m'avait dit que j'avais le droit à un ou plusieurs jus de fruits par jour, du moment que c t ou pendant le repas, en remplacement du fruit ou du dessert, ou 2h aprés, si ma pp était bonne. C'est normal ? Là y'a que ça qui me fait envie, un bon jus d'oranges bien frais, ou un jus de raisin. Je prends tjrs du pur jus, sans sucres ajoutés, pur fruits, mais du coup ça me fout le doute. Une fois j'ai craqué et j'en ai bu un mini verre avant de manger et la dextro pré repas était mauvaise, forcément...
  13. Je reviens vers vous pour une petite question. Le diabéto a augmenté l'insuline pr le repas du soir, à 10UI. Le premier soir, alors que j'ai mangé la même chose que d'hab', j'ai fait un taux à 1,74... J'ai remarqué que c'est tjrs le cas quand j'augmente l'insuline. Il y a tjrs une journée ou les taux sont mauvais, alors que je ne mange pas grand chose. Aprés ça se stabilise et ça redevient correct. C'est possible ? Vous mangez quoi au quotidien sinon ? En ce moment je n'ai envie de rien et je tourne en rond avec les pâtes, le riz, la purée... Je n'ai plus d'idées et j'ai tjrs peur de tenter d'autres trucs plus consistants, là ce soir j'ai fait un gratin dauphinois, avec gruyère et crème fraiche, vous pensez que c'est trop ?
  14. Je rentre de chez le diabéto, super gentil, super compréhensif et surtout RASSURANT. Enfin quelqu'un qui ne me stresse pas à me répéter que je mets en danger mon bébé à chaque repas... Il ne me donne pas de régime particulier à suivre. Il remet les valeurs limites à 1,20 en pp, et plus 1,15 comme à l'hosto. Il tient plus compte de l'hémoglobine glycquée et des tendances/moyennes que des glycémies seules. Il m'a dit que mon diabète n'était pas dramatique, que manger gras c'était pas la mort du moment que je ne dépassais pas un certain nombre de glucides par repas. Qu'avoir géré mon hyperphagie c'était déjà un grand pas. Voilà exactement ce que j'attendais, ce que j'espérais. Je pense que voilà, ce qui m'a foutu en rogne et en stress c'est de ne trouver face à moi que des personnes alarmistes, qui n'ont cessé de me dire que je pouvais aller jusqu'à tuer mon bébé parce que je n'arrive pas à gérer, sans comprendre que de telles méthodes n'avaient pour but que de renforcer mon hyperphagie, mon stress et mon envie de tout faire en l'air. Je passe à 10UI le soir pour être plus confortable, tjrs 5UI le midi, rien au petit déj. Je lui transmets mes résultats ttes les semaines, je l'appelle en cas d'augmentation du taux sur plusieurs dextros, et je le revois dans un mois. Je ne regrette pas du tout mon choix !
  15. Je vois un diabéto Samedi, parce que j'ai fait des pieds et des mains pr avoir un rdv rapidement, j'ai du appeler plusieurs diabétos et j'ai finalement trouvé celui ci mais pas dans ma ville, je dois aller à plus de 40min de route pour le voir.
×
×
  • Create New...