Jump to content

Lounche

Conseil d'administration
  • Content Count

    5,062
  • Joined

  • Days Won

    16

Lounche last won the day on April 21

Lounche had the most liked content!

Community Reputation

1,560 Fantastic

1 Follower

About Lounche

  • Rank
    Overjoyed Member
  • Birthday 12/20/1983

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Location
    Avignon (84)

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je suis vraiment tiraillée. D'un côté, les études ont montré que seul le diabète de type 1 n'était pas un facteur de risque de développer une forme grave de la maladie, donc je suis rassurée de ce côté là. Malgré tout, il existe plusieurs facteurs, dont pour moi un surpoids important, qui pour le coup est lui un vrai risque. D'un autre côté, qu'on soit vulnérables ou non, vu les consignes données par tous les comités scientifiques de limiter au maximum les contacts, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle, je n'arrive pas à comprendre que lorsque le télétravail est possible et déjà en place, on ne le fasse pas d'office. Evidemment, le risque d'isolement est important lorsqu'on est en télétravail, et il est parfois important aussi professionnellement de développer des échanges qui sont plus faciles à avoir en présentiel, mais voilà, la situation actuelle est exceptionnelle, et si l'agent le demande, avec ou sans raison médicale, j'ai envie de dire "pourquoi pas ?" D'autant que ça limite aussi les contacts dans les transports en commun, les contacts lors de la pause déjeuner (chez nous, tous les lieux de convivialité sont officiellement condamnés, mais plus aucun accès à un frigo, nourriture qui reste dans des sacs isothermes toute la matinée, avec un risque pour certaines nourritures, agents qui se retrouvent malgré tout ensemble pour manger, dans des conditions pas convenables, ..). Bref, le télétravail, c'est bien ! Et si'il y a des soucis en télétravail, c'est qu'il y a des soucis de management, et il faudrait que les supérieurs hiérarchiques se remettent en question, et je crois que c'est là que le bas blesse.
  2. Euh... L'as-tu déjà rencontrée ? A-t-elle un dossier médical sur toi ? Peut-être pourrait-elle, sans te rencontrer, faire une demande de continuité du télétravail ? Je trouve ça un peu gros : on n'a pas de médecin, donc risquez votre vie... Tu es déjà en télétravail, tu as le matériel et ça fonctionne, ton administration devrait s'adapter...
  3. Ici ils ont fait un nouveau formulaire à faire remplir par le médecin généraliste ou spécialiste qui doit cocher si on est personne vulnérable (les quelques cas qui, comme tu l'as justement fait remarquer, correspond à des personnes qui à mon avis sont en arrêt de travail), ou si on est Doit être considéré comme une personne présentant au moins un des « FACTEURS DE VULNÉRABILITÉ » car il fait partie de l’une des catégories listées dans l’avis du 19 juin 2020 délivré par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) Je l'ai fait, prolongation du têlétravailler jusqu'au 31 octobre. Par contre niveau secret médical, sachant que ce document est à envoyer aux RH, c'est 0. Mais encore une fois, je m'assois sur mes principes pour favoriser ma santé.
  4. Il y a quelques années, j'avais fait l'étude de mes courbes des capteurs la semaine avant et la semaine après mes séances d'ostéo, ça n'avait rien donné...
  5. La chaleur ? Je suis comme toi, j'en peux plus des resucrages, et ça n'arrange pas mon rééquilibrage alimentaire !
  6. Je répondais à ce sujet il y a queqlues années, et maintenant c'est moi qui demandes.... Je passe une IRM dans 10 jours. Le POD je l'enlève, aucun doute là-dessus. Par contre la question se pose pour mon dexcom. L'infirmière de mon presta m'a dit que je devais enlever l'émetteur mais que je pouvais garder l'électrode sous la peau. Je suis un peu perplexe Avez-vous des infos fiables ? (l'ancienne ingénieur biomédicale que je suis a honte de ne pas savoir )
  7. Très clairement. Dans mon département on a eu 30 décès depuis début mars. On a beau lire, entendre, voir à la télé, on est à 1000 lieux de réaliser ce qu'il se passe dans les zones les plus touchées...
  8. J'ai eu des infos de 3 collègues qui ont repris partiellement en présentiel (Mini 1 jour par semaine, 2 personnes viennent 3 jours car pas d'ordinateur pour le télétravail), ben franchement je ne regrette pas mon choix : les kits "masques + gants + lingettes" donnés chaque jour ont été donné à 14h, et la lingette est minuscule. Les bureaux n'ont pas été nettoyés avant la reprise. Les discussions confinés dans les bureaux persistent, il y a même quelqu'un qui a ramené un gâteau qui a été partagé et mangé en groupe... Dans mon bureau (qui est le plus grand vu son est 4 dedans). 2 personnes d'un même bureau qui bossent en même temps sans avoir 4m2 chacune et qui travaillent ensemble le tout sans protection. Bref, je suis bien à la maison, et je culpabilise plus du tout !
  9. Je pense qu'elle pose la question en tant que "proche d'une personne vulnérable". Le mien est en télétravail depuis le début du confinement, et va continuer le plus possible. Je suis déséquilibrée (plus de 8% depuis plus d'un an), en surpoids (les médicaments m'ont fait prendre 10kg en 1 an). Je veux prendre le moins de risques possible. Je met les enfants à l'école car ils sont très peu à reprendre et qu'a priori, les enfants sont contaminés plus dans le cadre familial que à l'école. Mais si l'épidémie reprend de plus belle, je les garderai avec moi (même si je suis à 2 doigts de péter un plomb)
  10. Dans ma collectivité, ils demandent une attestation du médecin pour être en ASA pour maladie chronique. J'ai passé un coup de fil à ma diabeto, elle m'en a fait un sans difficulté.
  11. Même organisation dans ma collectivité territoriale
  12. Pas plus de 15 par classe, reprise mardi pour la CP et mercredi pour le CM1. École tous les jours, garderie, cantine et périscolaire assurés. L'avantage d'être dans une grande ville ! Les conditions vont rester dures : de la distance, pas de prêt de matériel, pas de jeux collectifs à la récré, les enfants peuvent ramener un livre ou un jeu à leur nom pour jouer à la récré...
  13. Je me sens concernée car j'ai peur des animaux, de tous en général, et des chiens en particulier. En devenant maman, j'ai dû apprendre à gérer mes peurs (parce que quand tu as ton bébé de 12 mois dans les bras et qu'un chien te court dessus, tu ne peux pas te jeter sous les roues d'une voiture). Et mes enfants sont comme moi. Mon beau frère et ma belle soeur ont adopté un chat, c'est l'horreur quand on va chez eux. A part les rassurer, leur faire "essayer" de toucher le chien dans un contexte sans risque, je n'ai malheureusement pas de solution. Je sais que mes parents avaient testé plein de techniques, plein de thérapies, mais rien n'a marché sur moi
  14. ce n'est absolument pas ce que je dis, il faut que tout le monde puisse s'exprimer, c'est d'autant plus intéressant de lire des avis différents, ça permet d'ouvrir les yeux sur certaines réalités ! Je suis tout à fait d'accord avec cette importance de reprendre la vie, même si pas tout à fait normal, et l'importance pour les enfants de retourner à l'école, que ce soit pour l'apprentissage, la vie sociale, la sortie de leur famille. Je suis une privilégiée, mes enfant n'ont aucune difficulté scolaire, ils disent que leurs copains ne leur manquent pas, et ils ne sont pas scotchés devant la télé en mangeant n'importe quoi, ni maltraités (bien qu'il faut avouer que ma patience est complètement à plat et que mes réponses ne me plaisent pas). Et ensuite j'ai peur, peur de mourir, peur que mes enfants perdent leur mère. Je n'ai pas de solution miracle, il n'y en a pas, donc je me rangerai à ce que décide le gouvernement, parce que je suis incapable de prendre une décision pour moi qui me convienne totalement.
×
×
  • Create New...