Aller au contenu

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
Isabelle

Désapprendre pour apprendre l'ITF

Messages recommandés

Isabelle    1 026

Dur dur de désapprendre ce que l'on a appris pendant des séjours à l'hôpital, des rendez-vous diabéto, des stages de diététique. Quand on a l'habitude de compter ses doses de féculents, d'en avoir à chaque repas, de refuser un dessert parce qu'on a déjà fait l'injection en début de repas pour une dose habituelle, quand on ne sait qu'ajouter et pas retrancher un élément...

L'ITF rend libre, alors pourquoi est-ce que c'est si difficile de changer ? :epaules:

Je remarque que j'utilise surtout le calcul des glucides comme avant, c'est-à-dire pour m'offrir un dessert ou une part de brioche en plus le matin, mais pas encore pour diminuer mes repas et surtout, je n'ose pas manger une salade sans féculents, c'est terrible :fou:

Au CHU, on m'a donné le compte des glucides de chaque repas avec réticence, comme si ce n'était pas nécessaire : comptez juste les cuillères de rix, ça ira bien !

J'envie les diabétiques qui ont appris l'ITF au moment de la découverte. :grrr:

Et vous, vous arrivez à vous libérer ? :ange:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juju62500    0

Coucou pour moi non j'ai pas trop ce problème faut dire que je vais bientôt fêter mes 11 ans de did (le 08/12 déjà :fou: ) et mon refus de la maladie a toujours été lié au fait que devais faire toujours attention à ce que je mange jamais un écart même pas un yaourt à l'aspartame à 16h00 car généralement ensuite ma pré prandiale du soir était élevée :sad: je pense aussi que ça était dur car j'étais en pleine adolescence et tous mes copains copines pouvaient manger devant moi tout et n'importe quoi et moi j'étais comme un chien à "baver" devant tous ces trucs donc j'étais frustrée et j'ai fait de sacrés bêtises bon aujourd'hui tout cela fait parti du passé grâce à l'ITF essentiellement mais aussi aux schémas basale/ bolus

Mais je pense que tu dois culpabiliser à te dire je fais pas comme on m'a appris c'est normal surtout si pendant des années on t'a rabaché les mêmes choses sur le régime did :grrr:

mais je vais te dire que ma politique depuis que je pratique l'ITF c'est de dire que tant que la balance fait pas la tête (pas de prise de poids) et que les glycémies sont bonnes alors pourquoi me priver :ange: ma dietéticienne quand je la voyais avant grossesse m'a toujours reprocher de soit disant manger trop de matière grasse notamment avec le nutella, les pains au lait j'en passe et des meilleures :siffler: donc je disais oui oui mais une fois j'ai été très contente parce que même mon diabéto pensait comme moi et il l'a dit tout haut devant la diet donc depuis "bouboulle" (bha vi c'est une tit grosse et elle me fait des réflexions parce que malgrès tout ce que je mangeais moi je grossissais pas :mdr: ) me fout la paix enfin on verra d'ici quelques mois quand je retournerais voir mon diabéto qui m'aura beaucoup manqué pendant la grossesse :sad: Julie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous   
Invité Anonymous

Et vous, vous arrivez à vous libérer ? :ange:

Eh bien non, je suis comme toi. Malgré tout ce que juju dit et que je sais, arghh, c'est dur.

Je crois aussi qu'avoir une pompe aide à passer à l'ITf, au moins pour les collations car appuyer sur le bouton pour faire un bolus est un geste plus anodin que de faire une injection. Enfin, d'après mon expérience.

T'en fais pas Isa, on va y arriver ! :baton:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanou88    0

Tout à fait d'accord!!! J'étais pour mon dernier bilan de stage ITF à l'hosto hier et on a pas mal parlé du fait que l'on reste quand même avec nos vieux réflexes!! Avoir des féculents à tous les repas, s'interdire un dessert qui nous fait envie... :sad:

Bon moi j'ai 23 ans de Did et j'ai eu plusieurs types de "régimes" différents depuis mes 11 ans!! :fou: Il est vrai que la pompe aide beaucoup à se mettre à l'Itf mais les vieilles habitudes demeurent!!!

Il m'est arrivée une ou deux fois de tenter la salade avec aucun glucides et juste un petit bout de pain, je n'étais pas tranquille mais au final les résultats étaient bons donc ça marche!!! :grimace:

Allez courage les filles!! :cor:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle    1 026

Nanou, ça fait plaisir de voir que pendant les stages on envisage aussi ces "mauvaises" habitudes :rouge:

J'aurais bien aimé en faire un et me dérouiller les méninges, mais avec bébé, je ne vois pas trop comment faire. Il y a une crêche à l'hôpital, mais ce n'est pas trop le moment avec les bronchiolites qui traînent. :epaules:

faudrait essayer les salades pour le soir, c'est vrai que pour le poids, ce serait pas mal...

C'est dingue quand même, car on est persuadé de faire un écart dangereux, une hypo pendant la nuit, etc. Alors que je pourrais éventuellement jeûner, si c'est pas bêta ! :rouge:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous   
Invité Anonymous

C'est dingue quand même, car on est persuadé de faire un écart dangereux, une hypo pendant la nuit, etc. Alors que je pourrais éventuellement jeûner, si c'est pas bêta ! :rouge:

Le jeûne, ça sera pour l'après allaitement hein ? Faudrait pas affamer Louis non plus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanou88    0

C'est sur que avec la FIT on peut enfin faire plus un régime lorsque l'on veut perdre des kilos puisque on peut enfin jouer avec les glucides mais la peur de l'hypo est toujours là!!!

Et les resucrages c'est très très mauvais quand on veut maigrir!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juju    259

Bonjour les filles,

Etonnament, pour moi qui l'est toujours fait, arrêter les féculents sur un repas a été difficile aussi apres 10 ans de diabete mais je savais que je ne risquais rien donc je me suis lancer (la diet est totalement contre et la diabeto aussi au départ mais en voyant que je gerais et que je perdais enfin du poids elle a changé d'avis). Par contre grignoter entre les repas de temps en temps ne m'a jamais posé de probleme :ange: (et les vrais desserts non plus vu que je n'ai jamais arrêter tout comme le coca que je ne prend light que depuis 5 ans :siffler: ).

C'est un changement de mentalité fort mais déjà avoir fait un jeun c'est un grand pas car normalement "un diabetique ne doit pas sauter un repas", maintenant reste à faire les pas suivants, petit à petit, suivant vos envies ou vos besoins. Vous ne faites jamais un repas sans fé"culents genre une bonne platrer d'haricots verts cuisinés avec une viande ou un poisson ? Je ne le faisais pas et c'est devenu mon repas du soir (plus de féculents le soir, juste un fruit niveau glucides et les légumes qu'il ne faut pas oublier).

On dit toujours que les diabetos sont refractaire à l'ITF car ils ont peur de donner plus de libertés au diabetique mais le diabétique même libéré a aussi du mal avec cette nouvelle liberté, mais ca va venir :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kao    6

C'est vrai que c'est dur de désapprendre pour ré-apprendre..

Pour moi depuis la pompe un truc très dur aussi c'est de ne pas "resucrer" une pp à 110 ou moins avant d'aller me coucher !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanou88    0

C'est vrai que je préfère être au dessus des 1.2 quand je vais me coucher!!

Trop peurs des hypos!! Même si elles me réveillent toujours!! (bon il m'est déjà arrivée de me lever avec 0.25!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juju    259

Pour la nuit je n'ai jamais eu ce reflexe de manger avant de dormir et tant mieux car sous pompe je me couche à 0.8 sans peur de l'hypo et me reveille à 0.8, meme si des fois j'ai des ratés mais je fais plutôt le contraire à 1.5 au coucher je corrige pour me lever à 1g et ne pas passer la nuit à 1.5 :fou: . Je dors beaucoup donc si je devais passer 10h haute je me reveillerai mal et avec un peu de malchance avec de l'acetone.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle    1 026

Non, Mag, t'inquiète pas, je ne jeûne pas vraiment, mais comme Louis dort beaucoup le matin (jusque 11h-12h), il m'arrive de faire deux repas dans la journée, voila tout :)

Oh Juju, je suis tellement tentée par le plat haricots verts - viande le soir, mais pour l'instant, il y a blocage, c'est insensé, mais comme tu dis, j'espère que ça va venir. :ange:

Pour le soir, oui, je grignote et sous injections, ça marche vraiment bien dans mon cas. Ce n'est pas par peur de l'hypo la nuit, mais de l'hypo du réveil. Impossible d'avoir la même glycémie au départ et à l'arrivée comme le préconisait MarcM et comme tu arrives à l'obtenir sous pompe. Alors, comme au final, le fractionnement de la grossesse m'a bien plu et que je fabrique ma brioche et mon pain complet, je n'ai pas d'état d'âme à en avaler une tranche avant de me coucher. Ou bien des petits ramequins de semoule au lait sans sucre, ce genre de chose. :miam:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pauline    105

Je remonte ce post, mon stage IF est récent mais qu'est ce que je me sens conditionnée par des années de régime diabétique..j'en reviens pas.

Je suis tellement conditionnée que je me force à tester des trucs, la cuillère de confiture de demain matin, par exemple.

J'en arrive à me demander si je vais aimer ça et si je n'avais pas été DID si j'en aurais mangé.

J'ai pas fini de me prendre la tête :fou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle    1 026

tu vois, je me relis, c'était il y a 6 ans, presque 7 et je me souviens très bien, de mon air effaré chez Virginie qui mangeait de la confiture, et de mon blocage, de mes doutes, de ma joie aussi. Maintenant, cette cuillère de confiture je peux choisir de la prendre ou de ne pas la prendre, la difficulté n'est plus là, elle est dans le fait de ne pas oublier de bien envoyer le bolus à la fin du petit déj avec trois loustics excités, mais j'ai le choix. C'est pénible cette transition, mais ça va te faire un bien fou. Tu n'es pas obligée de tout changer non plus, et je remarque que lorsque mon équilibre glycémique est moyen, comme en ce moment, revenir aux bases de l'équilibre alimentaire me fait du bien aussi.

:calin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
françoise    151

le point de vue du diabéto...je n'ai jamais été très rigide, ni peut-être assez rigoureuse sur l'alimentation (je ne le suis pas trop pour moi...), et souffrais toujours de donner des consignes de quantité, de féculents obligatoires, d'interdits..l'IF a libéré aussi les diabétos!!!on peut enfin passer aux choses sérieuses: l'équilibre des repas, oui, pour vivre normalement, mais aussi, les écarts, la vie de tous les jours et les fêtes, et apporter l'insuline qu'il faut. seule attitude intelligente. il faut dire que la pompe, et les insulines basales correctes ont permis cette évolution. bonne idée d'introduire un champ pour discuter des "vieilles habitudes" pendant les stages d'IF! les patients diabétiques depuis l'enfance ont parfois du mal, comme le disait Isabelle, à se "libérer"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hipa    398

C'est sur que pour les vieilles did a qui ont a rabaché que le sucre etait strictement interdit que les glucides etaient obligatoires c'est dur de se dire que on est comme tout le monde mais une fois cette notion acquise c'est vraiment un poids en moins de la maladie et quand on s'engloutit des parts de galette des gateaux .... et que le resultat est niquel apres qu'est ce qu'on est fier ! moi j'ai encore un peu de mal avec les gens qui me regardent avec de syeux enormes en me disant mais tu as pas le droit d'en manger tu es diabetique alors j'explique si je vois la personne en mesure de comprendre sinon je lache l'affaire mais c'est usant d'expliquer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
socaraibe    76
mais c'est usant d'expliquer !

A mon avis, cela reste la partie la plus pénible dans l'ITF ! :mdr:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coquisa    0

A mon avis, cela reste la partie la plus pénible dans l'ITF ! :mdr:

Mais ne lâchez rien les filles ! Continuez à expliquer - sans trop vous user quand même ! - parce que ça évitera peut-être que des Coquillettes comme la mienne ne rentrent du lycée en râlant que "ça saoule de toujours me justifier quand je prends un dessert à la cantine..."

Même chez ces jeunes lycéens la gestion du diabète rime encore souvent avec régime strict et sans sucre bien sur. Alors parfois elle a le courage d'expliquer à sa manière : "mon pancréas ne fabrique plus d'insuline alors faut que je fasse le boulot avec ma tête et ma pompe. Et aussi que je mange équilibré, mais ça c'est comme vous. Mieux que vous même la plupart du temps :grimace: "

Et parfois, elle lâche l'affaire. Alors merci à vous toutes de tenter, quand vous avez le courage, de faire tomber les idées reçues, vous facilitez la vie de mes "petits". Vous avez toute ma reconnaissance de maman :calin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juju    259

Mais ne lâchez rien les filles ! Continuez à expliquer - sans trop vous user quand même ! - parce que ça évitera peut-être que des Coquillettes comme la mienne ne rentrent du lycée en râlant que "ça saoule de toujours me justifier quand je prends un dessert à la cantine..."

Même chez ces jeunes lycéens la gestion du diabète rime encore souvent avec régime strict et sans sucre bien sur. Alors parfois elle a le courage d'expliquer à sa manière : "mon pancréas ne fabrique plus d'insuline alors faut que je fasse le boulot avec ma tête et ma pompe. Et aussi que je mange équilibré, mais ça c'est comme vous. Mieux que vous même la plupart du temps :grimace: "

Et parfois, elle lâche l'affaire. Alors merci à vous toutes de tenter, quand vous avez le courage, de faire tomber les idées reçues, vous facilitez la vie de mes "petits". Vous avez toute ma reconnaissance de maman :calin:

Une revenante ! Ok je sors on s'est eu au tél ce matin :mdr:

:calin::calin::calin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lili22    790

A mon avis, cela reste la partie la plus pénible dans l'ITF ! :mdr:

+1!! Qui plus est à l'hôpital dans un autre service que l'endocrino face à des soignants qui nous refusent telle ou telle chose car nous sommes DID :groumf::raaa::boxe: !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la première fois que j'ai rencontré une autre did, c'était une dame de 70 ans et diabétique depuis 30 ans, elle m'a dit, "le plus dur, c'est de ne plus manger de sucre"...je n'ai pas osé lui dire que ce n'est pas du tout ce qu'on m'avait dt à l'hôpital, que je pouvais au contraire me faire plaisir (raisonnablement) aux heures des repas, en en tenant compte dans ma quantités d'insuline et/ou en compensant avec d'autres aliments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×