Jump to content

Marquise

Administrators
  • Content Count

    5,769
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    165

Marquise last won the day on December 10

Marquise had the most liked content!

Community Reputation

5,348 Fantastic

1 Follower

About Marquise

  • Rank
    Overjoyed Member
  • Birthday 08/29/1966

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Gender
    Femme
  • Location
    Roanne
  • Interests
    Lecture - Orthographe

Recent Profile Visitors

4,092 profile views
  1. Je reçois à l'instant lesphotos de ma participation à la JMD à Saint-Etienne. Je trouve que l'image à la télé colle bien avec notre quotidien ! Ça me fait penser à la carte d' @Isabelle sur la journée d'une femme diabétique.
  2. Je ne sais pas si j'ai le syndrome, mais je ne sors jamais sans mes gants dès le mois de novembre et au moins jusqu'en mars. J'ai plusieurs paires de gants selon le niveau de froid. Et même pour le froid intense, des sous-gants quand les gants les plus chauds ne suffisent plus !
  3. Merci @Tipiak !! Pour une fois j'ai de l'avance, je sais ce que je vais envoyer à ma destinataire. Mais ce ne sera pas du fait maison, désolée par avance !
  4. Ce sont des séances de méditation à faire pendant qu'on prépare la cuisine, qu'on fait ses courses, qu'on prépare sa liste de menus de la semaine etc. A faire pendant ou avant, en imaginant qu'on est en train de le faire.
  5. Il en existe effectivement, sur la cuisine, l'alimentation, et pas mal pour les enfants, selon les tranches d'âge.
  6. Eh bien, cela semble aller pour le mieux pour toi, c'est super !
  7. Très bon anniversaire @libellule @Edelweiss une belle journée à vous deux !!
  8. Dans le défouloir ô temps suspends ton vol on râle sur ceux qui ne nous comprennent pas, nous font grincer des dents, nous énervent, nous font pleurer parfois : Mais il ne faut pas oublier les bons moments, les personnes qui nous comprennent, nous soutiennent, nous aident. Ce post permettra de leur rendre un discret hommage en racontant ici ce que chacun.e a vécu, qui lui fait se dire "Ah finalement, j'ai bien de la chance d'avoir un tel, une telle, comme conjoint, enfant, parent, frère, sœur, collègue, ami, voisin etc..." C'est ce qui m'est arrivé hier avec mon mari qui m'a fait penser à ouvrir ce post (ainsi que les témoignages récents de quelques maris ) Hier matin, le soleil étant de la partie, je décide de partir faire du vélo. J'en profite pour étrenner ma nouvelle veste cycliste d'hiver (rose fluo pour être bien visible), avec plein de poches, qui me permet d'éviter de prendre un sac à dos. Je glisse dans les poches mon téléphone (évidemment !), mon PDM, mes clés de maison, mes papiers d'identité (pour qu'on puisse identifier mon cadavre au cas où il m'arriverait quelque chose - oui, j'ai parfois des idées bizarres ), un peu d'argent et me voilà prête. La gourde est sur le vélo, tout est ok. J'envisage de faire une petite balade d'une vingtaine de kilomètres. Je pars et me dis que cette veste tient bien chaud, que j'ai bien fait de l'acheter. En plus, super, plus besoin de prendre un sac à dos qui fait transpirer et colle au dos. Mais quand je repasse dans ma tête ce que j'ai mis dans mes poches, je me rends compte soudainement que j'ai quand même oublié le principal, qui était rangé dans une poche spéciale du sac à dos : le RESUCRAGE ! J'avais déjà fait 5 km. Je m'arrête au bord de la route, me scanne : 0.81 flèche descendante. Aïe ! Pas possible de faire encore 15 km, comme prévu, pas possible de rentrer (en sachant que je risquais l'hypo 100% de chance que celle-ci n'allait pas tarder à arriver). Ma sœur habite à environ 3 km de là où j'étais, mais 1- je n'étais pas sûre qu'elle était chez elle (vérification faite plus tard, elle n'y était pas) et 2- pas sûre du tout de pouvoir faire 3 km en sachant que l'hypo allait arriver ! Il ne me reste plus qu'une solution : appeler mon mari qui devait se préparer à aller prendre son apéro hebdomadaire chez ses parents. Avec un peu de chance il ne serait pas encore parti. Je lui explique, il me dit "Bouge pas, j'arrive". Quelques minutes plus tard il était là, la poche pleine de bonbons. Il est resté avec moi jusqu'à ce que j'aille mieux (car évidemment, entretemps, l'hypo était arrivée !). Je lui ai dit que j'avais de la chance qu'il n'était pas encore parti chez ses parents. Il m'a dit que même si ça avait été le cas, il serait immédiatement venu, que j'aurais eu intérêt à l'appeler, que c'était plus important que l'apéro etc. Le matin même je relisais quelques témoignages du sujet cité plus haut (ô temps suspends ton vol) et je me souvenais de l'histoire du mari qui avait répondu à sa femme en hypo et qui lui demandait de l'aider : "attends 15 minutes, je dois terminer ma partie de jeu vidéo, je ne peux pas venir tout de suite." Et là, je me suis rendu compte que j'avais de la chance d'avoir un mari aussi aimant, aussi compréhensif, qui à aucun moment n'a râlé en me disant "Tu aurais quand même pu penser à en prendre !! J'allais partir chez mes parents, je vais arriver en retard..." Je pense aussi à ce collègue qui, après une hypo très violente au bureau, m'a discrètement suivie dans la salle de pause quand j'y suis retournée pour encore me resucrer. Il a fait celui qui avait envie d'un café, mais c'était juste pour vérifier que tout allait bien. Et vous ? Racontez-nous ces petits moments de bonheur, ces témoignages de reconnaissance envers vos proches ou des inconnus, ceux qui nous aident, nous soutiennent, nous supportent sans râler...
  9. Yakafokon ! C'est toujours facile pour ceux qui ne sont pas concernés... En tout cas, bravo pour ta perte de 1% !
  10. N'hésite pas à me demander si besoin, je suis accro à la méditation par l'appli Petit Bambo* sur mon téléphone (déjà 950 séances en 2 ans !). Je sais que @pounine aussi fait de la méditation, mais je ne sais pas sous quel format. [fin du HS]
  11. @Leelette je suis entièrement d'accord avec @MarieDiab : tant que cela n'ira pas mieux dans ta tête, les envies de grignotage auront du mal à disparaître J'avais aussi tout le temps envie de grignoter il y a quelques mois. Maintenant, depuis que j'ai trouvé un nouveau rythme de vie (avec le tai-chi, le pilates, le vélo et la marche, sans oublier la méditation), je n'ai plus du tout envie de grignoter. Ce qui aide beaucoup quand on veut perdre du poids, il faut bien le reconnaître J'espère que tu arriveras à combattre tes démons. Courage ! On est là pour t'écouter et t'aider.
×
×
  • Create New...