Jump to content

Marquise

Administrators
  • Posts

    6,556
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    243

Marquise last won the day on October 8

Marquise had the most liked content!

About Marquise

  • Birthday 08/29/1966

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Gender
    Femme
  • Location
    Roanne
  • Interests
    Lecture - Orthographe

Recent Profile Visitors

6,552 profile views

Marquise's Achievements

Advanced Member

Advanced Member (5/8)

  • Great Support Rare
  • Superstar Rare

Recent Badges

6.4k

Reputation

  1. Je l'ai visionnée ce matin. Super témoignage ! Juste un double sous-titrage inutile et mal écrit, mais sûrement dû à un logiciel quelconque. En tout cas ça fait plaisir de te voir aussi sereine @Tipiak Je vais me forcer à pratiquer l'auto-palpation
  2. J'ai de la chance alors car pour ma part, la plupart des preleveurs ne me disent rien. Je me souviens d'une seule qui un jour a dit un truc du style Le diabète est une maladie difficile, vous avez bien du courage. Sinon, en 30 ans je n'ai jamais eu de réflexions déplacées.
  3. Bravo @nat14vous avez tous les deux bien réagi, lui en venant te voir et toi en le faisant prendre en charge. Comment il va depuis hier ? Quant aux ados qui n'aiment pas parler de leur diabète avec leurs parents, je confirme et ça ne m'étonne pas. Ils préfèrent en parler avec d'autres personnes, diabétiques ou non. Ça m'est arrivé il y a quelques années, j'ai discuté avec une jeune ado diabétique assez longuement, un échange informel et à la fois riche. Quelques jours plus tard la mère est venue me remercier presque en larmes car sa fille avait enfin accepté de passer à la pompe et au Fsl comme le lui conseillait sa diabeto. Et elle m'a dit "elle ne veut jamais en parler avec moi, pourtant je fais tout ce que je peux pour l'aider... Mais je ne suis pas diabétique"
  4. Les pochettes sous le tee-shirt, et le sac tissé, je ne vois pas ce que c'est si vous avez des photos, même en Mp, je suis preneuse ! J'avais essayé le bandeau à scratch à serrer autour de la cuisse mais je garde un souvenir cuisant de honte du bandeau qui se détache, de la pompe qui glisse et de ma main sous ma jupe en pleine visite chez un client Et je veux avoir accès facilement et discrètement à la pompe.
  5. Suite à diverses conversations lors de la journée Arthur samedi, j'ai peut-être la possibilité d'avoir la boucle fermée. Mais j'ai également compris que c'était forcément avec une pompe filaire... Et ça, c'est difficile pour moi. Je me suis vraiment bien habituée à ma pompe patch et je garde un mauvais souvenir de la gestion de mon ancienne pompe filaire. Je n'aimais pas du tout l'accrocher au soutien gorge, et je ne suis quasiment jamais en pantalon. C'était donc une vraie source d'angoisse pour moi le matin quand je m'habillais : où vais je l'accrocher ? J'ai beau y tourner dans tous les sens, même pour la boucle fermée je ne pense pas être prête à revenir en filaire. Je vais donc me contenter d'attendre l'omnipod Horizon, même si c'est pas avant plusieurs années, tant pis.
  6. Effectivement, moi aussi, je sens depuis quelques temps qu'ils serrent les boulons...
  7. C'est purement local. C'est une idée de Joëlle D., une diabeto très connue et très appréciée car très humaine. Elle voulait faire qqchose pour que ses patients se rencontrent et échangent. Elle adore notre asso et la conseille tout le temps à ses patients. En consultation, parfois elle leur montre le forum sur son téléphone. Si tu n'habites pas dans la Loire, c'est normal que tu ne connaisses pas
  8. Suite...(parfois quand je mets un @ suivi d'un pseudo dans un message je ne peux plus rien faire, c'est très pénible !) L'atelier était sur le sujet du regard et des émotions. L’animatrice nous montrait des photos et on devait tout de suite dire si on avait un ressent positif ou négatif ou indifférent. Cela engendre des échanges entre nous super sympas ! Ensuite on est allés à l'atelier Calcule ton buffet. Les diététiciennes nous présentaient les plats que nous allions avoir à manger au buffet prévu pour le repas de midi et on devait composer notre assiette et estimer les glucides. Très sympa et surtout très instructif. Ma glycémie a été nickel tout l'après-midi ! Et pour finir, atelier activité physique avec un spécialiste du sport adapté. super sympa et très ludique, même si je n'ai pas pu tout faire car ayant actuellement une aponévrosite plantaire, j'ai dû rester assise pour faire les exercices et je n'ai donc pas pu non plus jouer au badminton. Mais j'ai fait la spectatrice et j'ai encouragé mes camarades et on a bien rigolé ! En plus il faisait très beau et on était dans un super endroit, un château avec une vue magnifique sur la campagne et les vignes. On a mangé dehors, et finalement, au lieu de se disperser, nous nous entendions tellement bien dans notre groupe que nous sommes restés tous ensemble. A table, les conversations ont fusé ! Tout le monde a participé, témoigné, conseillé, c'était super sympa ! On a été super étonnés d'apprendre par la jeune femme de 28 ans que lors de son stage d'IF, on leur avait donné des ratios de correction standard pour les hypers. tout le monde a les mêmes, avec les mêmes horaires etc. Ça m'a super étonnée, les autres aussi, et on lui a dit que non, nous c'était des ratios personnels, calculés lors du stage d'IF, et qu'on adapte au fil du temps... Du coup, ça m'a quand même interpellée, je pense que j'en parlerai sur le forum car je voudrais savoir comment font les autres. L'après-midi, c'était des séances plénières. On a commencé par le témoignage d'un jeune sportif de très haut niveau, cycliste, et diabétique, âgé de 21 ans. Très sympa, les questions ont fusé. Les jumelles de Diab'Aide auraient dû être là, mais elles ont annulé en début de semaine car elles fêtaient leurs 30 ans ce même jour. A la place, on nous a diffusé leurs dernières vidéos sur les nouvelles pompes de 2021 et sur le système de la boucle fermée. Puis la journée s'est terminée avec le témoignage de Virginie, la créatrice du Jardin d'Aubépine. Elle était là toute la journée avec son stand pour vendre de chouettes stickers, coques et carnets de diabète (nouveautés). c'est une fille vraiment très sympa. J'ai adoré cette journée Arthur, j'ai adoré y participer en tant que diabétique et non en tant qu'animatrice. J'ai rencontré des gens super sympas, j'ai appris plein de choses (notamment pour la boucle fermée, j'ai plusieurs combines pour finalement en bénéficier ;-)), j'ai discuté avec ma prestataire, avec les diététiciennes, avec l'animateur de sport adapté, avec Joëlle D.... Bref, une journée qui m'a reboostée à fond ! Je suis désolée, en me relisant, je vois que j'ai un peu abusé du mot "sympa", mais cette journée était tellement sympa, que nous ne m'en voudrez pas ! Merci, vous êtes sympas !
  9. Comme promis voici le compte-rendu de la journée Arthur, très riche en événements. Il y avait beaucoup de participants, une soixantaine, et enfin, la moyenne d'âge baisse ! Pas mal de jeunes de moins de 30 ans, 40 ans. Les derniers temps la moyenne d'âge était assez élevée. Nous étions tous tellement contents de nous retrouver ou de faire de nouvelles rencontres "en vrai" ! Bien sûr, il y avait les masques à l'intérieur, mais pas grave ! Le matin, il y avait 4 ateliers. Nous étions donc répartis en 4 groupes. J'étais dans le groupe des Rouges. Nous avons commencé par l'atelier RQTH. A peine commencé, une jeune femme de 28 ans a expliqué qu'elle n'acceptait pas de se reconnaitre comme handicapée à cause de son diabète. Nous étions deux dans le groupe à avoir la RQTH. J'ai témoigné et expliqué mon vécu. Tout le monde ou presque s'est exprimé. C'était très riche d'enseignements ! Je ne suis pas sûre d'avoir convaincu la jeune femme, mais je suis sûre de lui avoir apporté des réponses car elle croyait qu'une entreprise savait forcément qu'on avait la RQTH. Or ce n'est pas le cas ! J'étais contente car la personne qui animait l'atelier a ensuite raconté son expérience et a raconté qu'elle avait demandé la RQTH suite aux conseils de Mme Joëlle D. (diabétologue de Saint-Étienne, à l'origine de la Journée Arthur) qui lui avait parlé d'une personne qui, grâce à la RQTH, s'était fait financer ses capteurs FSL par son entreprise. et cette personne, c'était moi, bien sûr ! Elle a pu ainsi elle aussi bénéficier d'une prise en charge des FSL avant qu'ils soient remboursés. J’étais super contente de savoir que mon expérience avait aidé d'autres personnes ! D'où l'importance de ce genre de rencontres ! Ensuite, nous avons participé à un atelier d'art-thérapie (qui remplaçait l'atelier Diabète et Sexualité suite à l'absence de l'animatrice pour raison de décès dans sa famille) C'était super intéressant. J'ai pensé à @Isabelle
  10. Les dernières adhésions : @fifie38 @linecé @Ade @Oscline Merci à vous !
  11. @sugarje suis une formation sur la phytothérapie. C'est une formation pour être conseiller en phytothérapie mais je n'envisage pas de changement de carrière (pour le moment car vu comme ça se passe au boulot, ça pourrait bien...) À la base, je suis cette formation pour en savoir plus sur comment se soigner par les plantes, comment faire moi-même mes tisanes, préparations etc pour soigner les petits maux.
×
×
  • Create New...