Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.

Melliflueee

Adhérent(e) de l'AFFD
  • Content Count

    410
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Melliflueee last won the day on June 10

Melliflueee had the most liked content!

Community Reputation

455 Fantastic

About Melliflueee

  • Rank
    Activ member
  • Birthday 04/03/1991

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Gender
    Femme
  • Location
    Paris

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je pense que c'est une addition de petites choses bénéfiques et délétères : de toutes façons le DID est une maladie multifactorielle, la dynamique doit être vraiment subtile ... @Fanny la relation vaccin / autisme, il me semble que c'est une légende urbaine totale (je ne veux pas que cette conversation prenne un tournant pro ou anti vaccination, ce n'etait pas mon but à l'origine même si c'etait plus ou moins inévitable vu le sujet ) https://annals.org/aim/article-abstract/2727726/measles-mumps-rubella-vaccination-autism-nationwide-cohort-study Après je peux poser la question dans mon équipe de recherche plus spécifiquement, mais vu que c'est une équipe de vaccino, les réponses vont être clairement orientées @Leelette (peut être à nuancer sur la tranche d'âge visée ? 0-4 ans, j'aurais du préciser)
  2. Vraiment brièvement : Les auteurs ont regardé si la vaccination contre les rotavirus (virus qui peuvent causer des gastro par exemple) a une incidence sur le diabète de type 1 chez les enfants. Ils ont fait leur étude sur une cohorte de 1 500 000 enfants aux USA entre 2001-2007. (Et apparemment ce n'est pas la première équipe à faire un lien, ça a aussi été le cas en Australie) - groupe pas vacciné (juste contre le rotavirus je précise !) contrôle - groupe vacciné avec tous les rappels (vaccin monovalent sur une souche si je comprends bien) : diminution de 33% du risque de déclencher un DID - groupe vacciné avec tous les rappels (vaccin pentavalent sur 5 souches) : diminution de 37% du risque de déclencher un DID - vaccination incomplète (donc n'ont pas fait tous les rappels) : pas d'incidence D'un point de vue plus général, les USA ont constaté une diminution de 3,4 % de l'incidence du DID depuis 2006, ce qui correspond au moment où le vaccin contre le rotavirus a été introduit. On sait qu'il y a des facteurs de prédisposition génétique pour le DID, mais pas que et qu'il y a certainement des causes environnementales, parmi lesquelles les infections virales. Et effectivement il y a quelques articles qu iregardent les liens entre rotavirus et les enterovirus et cellules beta. Bref toujours pas de réponse claire et définitive, mais ça avance !
  3. Coucou ! Un petit passage pour vous partager ma lectures du soir (depuis la tablette donc pas très pratique). C’est un article qui montre une diminution de l’incidence du diabète de type 1 chez les enfants vaccinés contre le rotavirus ... j’ai trouvé ça intéressant et je serai ravie d’avoir vos retours (intéressant également pour le rappel concernant l’effet du rotavirus sur les cellules bêta) https://www.nature.com/articles/s41598-019-44193-4
  4. ça ne m'étonnerait pas non plus pour l'effet psychologique (tant mieux pour une fois que c'est dans le sens à la baisse limite ^^), des fois moi c'est le bazar intersidéral, rien ne va : je fais un jeune glucidique et pendant 3 jours j'ai le diabete le plus sympa du monde, jusqu'à la prochaine crise Bon courage !!
  5. Ici, à 48h post course, il y a toujours quelques courbatures qui traînent ... J'ai fait le 10km l'année dernière, le 5 cette année, je songe sérieusement à la course enfant pour les années à venir
  6. @Marquise tu as eu des lectures sympas ces derniers temps ?
  7. @Marquise je crois qu' @Alau a mis la légende sous la première photo Après il faut voir si on se ressemble selon les poses ou pas
  8. C'était super, j'ai passé une journée parfaite (même si pendant la course c'etait un chouia moins agréable :p) ! Merci à vous toutes <3
  9. vous avez des infos sur les horaires ? il parait qu'à cause de la tempete tout a été décalé ! @Mafalda @caro2503 @Alau
  10. Hello @pounine Je n'ai jamais été embêtée avec le FSL à l’aéroport En général les personnels sont plutôt bien au courant. Dans mon cas (je sais que ça varie d'un aéroport à l'autre quand même), je n'ai jamais eu besoin de sortir les ordonnances (que j'ai quand même toujours dans mon bagage à main, en français et en anglais avec les certifs de la diabeto / prestataire), le FSL passe le portique sans soucis (j'espère parce que du coup il y en a un paquet qui sont passés :p) même si j'ai quasi systématiquement le droit à la palpation après et/ou à la détection des explosifs Bon vol
  11. Moi j'ai le t shirt des boucles de l'année dernière s'il faut, mais pas floqué AFFD ^^ (sinon je ne pense pas rentrer dans du M :p plutot L chez moi mais faites au mieux ^^)
  12. Hello les filles, j'arriverai en milieu de matinée je pense. Effectivement on peut manger ensemble (et après je me suis dit que manger puis courir ce n'était pas forcément mon combo préféré), je vais réfléchir à ça, peut être que je petit dejeunerai et que je mangerai après la course ? @mafalda tu te sens de manger avant toi ? Je repartirai tranquillement un peu après la course, vers le milieu d'après midi je pense. Par contre, je ne sais pas comment on s'organise pour le stand, mais je ne peux absolument rien stocker chez moi a posteriori (je demenage dans pas longtemps donc je prefere éviter :/) à tout vite alors
  13. Je pense qu'on est beaucoup à être repassé par la case hospit pour la mise sous pompe et qu'il y a autant d'expériences différentes que de diabètiques ^^Pour ma part je crois que c'était prévu sur 4 jours (normalement 5 mais c'etait une semaine avec un jour férié) et que j'ai réussi à m'échapper au bout de 3 en venant en ambulatoire pour le dernier jour ! C'est quand même pas mal de prendre le temps de caler les débits de base au début. Je te souhaite un beau passage sous pompe alors @CorentineM.
  14. Je viens sauver ce post du naufrage :p Il ya eu beaucop de lectures de mon côté depuis aout 2018, n'en doutez pas, je me permets en vrac de vous donner une petite sélection decertains livres qui m'ont accompagné ces dernières semaines FANTASY Coup d’état, T1 : La Reine des esprits – Valérie Simon Il s’agit d’une saga de fantasy, mais pour le coup plutôt originale. L’univers est exotique et l’intrigue plutôt axée sur la politique, l’espionnage et des questions d’économie de royaume. Alors dis comme ça, ça a peut-être l’air rébarbatif, mais point du tout : il est au contraire, plutôt électrique. Le Royaume d’Alsybeen se réjouit et fête le retour d’Alia, leur princesse exilée depuis 10 ans déjà au sein du Denaia, une caste de magiciennes particulièrement versées en intrigues, en magie et en politique. À peine est-elle arrivée que la jeune fille de 16 ans échappe de justesse à un attentat. Et ce n’est que le premier d’une longue série … Qui lui en veut donc au point de la voir morte ? Son père, qu’elle n’a pas revu depuis son départ et contre qui elle est furieuse ? Le Denaia, qui malgré les apparences, ne l’a jamais réellement intégrée dans ses rangs et n’hésiterait pas à la sacrifier pour parvenir à ses fins ? Les royaumes voisins, avides de ce qui fait la richesse de leur pays ? Difficile à dire ! Alia va devoir lutter pour sa couronne et pour sa vie. Malgré son jeune âge, elle a été à bonne école et n’est pas aussi démunie qu’on pourrait le croire face aux événements. HISTORIQUE La Goûteuse d’Hitler — Rosella Posterino J’étais intriguée par cette histoire, certes romancée mais tirée d’une histoire vraie, de la gouteuse (ou, devrais-je dire, d’une des gouteuses) d’Hitler. Alors c’était intéressant, mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, ni à la langue (je ne sais pas si c’est la traduction ou le style). Comme ce sont des points assez personnels (les goûts et les couleurs !), n’hésitez pas à vous y intéresser si vous aimez les histoires derrière l’Histoire. 1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir. Victoria — Daisy Goodwin C’est un roman en demi-teinte qui souffre sans aucun doute d’avoir été créé en même temps que la série TV qui l’accompagne. Pas inintéressant mais pas follement révolutionnaire dans le genre non plus, on lui préférera peut être la série qui a le mérite de couvrir une plus grande période et donc d’aplanir ces quelques défauts. Alors qu'elle vient tout juste d'avoir dix-huit ans, Alexandrina devient reine de Grande-Bretagne et d'Irlande. Dès lors, la jeune souveraine surprend tout le monde : elle abandonne son prénom détesté pour adopter celui de Victoria, insiste pour avoir ses propres appartements et est déterminée à rencontrer ses ministres seule à seul. L'un d'entre eux, Lord Melbourne qui est alors Premier Ministre, devient très vite son secrétaire particulier. Il aurait peut-être pu devenir davantage... si tout le monde n'avait pas soutenu que la reine devait épouser son cousin, le taciturne prince Albert. Mais ce que Victoria ignore encore c'est qu'en amour comme en politique, il ne faut pas se fier aux apparences. Bakhita — Véronique Olmi L’histoire vraie de Bakhita est passionnante et bouleversante. C’est la douloureuse, mais nécessaire mise en lumière de ce qui a pu avoir cours à la fin du XIXe dans tout ce qu’il y a de plus révoltant. Sans jamais vraiment renouer avec la joie et l’insouciance des premières pages, ce récit fait la part belle à la résilience et, ne serait-ce que pour cela, mérite qu’on s’y intéresse. (Même si le style de l’autrice peut être parfois … déroutant) Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, Bakhita quitte sa région natale, et avec elle, l’espoir de revoir sa famille. Lentement, mais inexorablement, son enfance s’efface et seules restent les années de servitude. En Italie, dans la région de Venise, elle reprend goût à la vie mais, en même temps, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusions. Et si l’esclavage n’a pas vraiment cours en Italie, ce n’est pas pour autant que Bakhita retrouve tout de suite sa liberté. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres. CONTEMPORAIN / FEEL-GOOD Quand les souvenirs viendront danser – Virginie Grimaldi Que dire de Virginie Grimaldi : tous ses livres me font passer par toute la palette des émotions. Rire, larmes, espoir, tristesse, … le dernier paru n’a pas fait exception ! Elle touche toujours dans le mille, et même si certains thèmes sont durs (prévoyez vos mouchoirs), il se dégage une lumière et beaucoup d’espoir de tous ses romans. C’est carton plein à chaque fois (même si je finis en PLS en pleine nuit sans pouvoir lâcher le livre à pleurer toutes les larmes de mon corps) « Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. JEUNESSE Les Lettres volées — Silène Edgar Je vous une passion historique à l’époque de Louis XIV et Silène Edgar est une autrice jeunesse que j’apprécie beaucoup. Ce roman (dès 11-12 ans) a tout bon, que l’on soit fan d’Histoire de France ou de péripéties. On y sent le goût de la connaissance et de sa transmission pour éduquer de manière ludique les plus jeunes ! Je pense que ça peut faire un très bon livre pour des séquences de français en 6ème ou 5ème d’ailleurs Pour ses quatorze ans, Françoise de Sévigné, la fille de la très célèbre Madame de Sévigné, est invitée à son premier dîner avec la noblesse. La jeune fille se doit d’éblouir les convives par sa vivacité d’esprit autant que par sa beauté. Mais ce milieu est impitoyable, et l’entrée dans le monde de la jeune Françoise ne se fait pas sans heurts, au grand désarroi de sa mère, qui craint pour leur réputation à toutes les deux. Celle-ci décide alors d’envoyer sa fille à Vaux-le-Vicomte, chez le fameux surintendant des finances Nicolas Fouquet, afin de parfaire son éducation. Et c’est peu avant son départ que la jeune fille découvre par hasard une lettre tirée de la correspondance de sa mère avec Fouquet, qui aiguise sa curiosité. Cette mère si parfaite cacherait-elle un secret qu’il faut à tout prix préserver ? Françoise compte bien mettre à profit son été à Vaux-le-Vicomte pour faire la lumière sur cette situation. Entre ragots, manigances et compliments à double sens, Mademoiselle de Sévigné va mener l’enquête et apprendre les règles de ce monde qui s’ouvre à elle…
  15. J'ai fait ça il y a 3 ans aussi, sur tapis et sans injection ! (mon frère et mon père également sans injection d'ailleurs). Pour l'instant une visite tous les 5 ans
×
×
  • Create New...