Jump to content

pounine

Adhérent(e) de l'AFFD
  • Posts

    6,579
  • Joined

  • Days Won

    111

Everything posted by pounine

  1. Chouette une nouvelle lyonnaise @caro2503 ! J'espère que vous vous plairez dans la région. Si vous avez besoin de tuyaux, n'hésite pas à me contacter par MP.
  2. la conservation à température ambiante, c'est ça le vrai plus ! Hyper pratique si on fait du sport ou camping. Merci de l'info @Ellie !
  3. les repas asiatiques sont riches en sucre, surtout si cuisine chinoise : tous les plats (cuisinés maison) contiennent 10 à 20g de sucre. Donc si tu es sur une cuisine de resto, je n'ose imaginer ! Bon courage pour l'hyper... @Leelette
  4. Pour ceux qui sont vaccinés, ça m'intéresserait de savoir si vous avez constaté une hausse des glycémies : je rame depuis une grosse semaine, sans avoir un quelconque signe d'infection. Mauvaise période du mois mais tout de même : en temps normal, je suis à +20% pendant quelques jours, là je suis à +25 à 30% et je stagne à 1.8.
  5. @Marquisenon pas d'effet secondaire, juste une petite douleur sur le site d'injection mais rien de notable. Un KT qui fait mal est bien plus douloureux.
  6. Vaccinée ! 1h20 d'attente mais pour info, à Lyon, tout le monde peut y aller. Avis aux amateurs !
  7. @Séverine je sais même pas, c'est ma voisine qui m'emmène ! Je crois que c'est Gerland sans certitude. Je commence à flipper de me faire vacciner avec le moderna, je crois que je vais arrêter de faire des recherches sur le Web. https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/actualites/covid-19-et-vaccination-ce-que-nous-savons-au-25-mars-2021 Je viens de tomber sur ce lien de la fédération, si ça peut vous aider dans la réflexion.
  8. Mon voisin est pompier et a été formé pour les vaccinations, il opéré dans un Vaccinodrome. Manifestement, ça ne doit pas se bousculer pour la vaccination : il m'a proposé et je me fais vacciner cet après midi avec le moderna. Je suis déjà crevée et je ne dors pas à cause de ma capsulite. Au moins j'aurais une double raison d'etre fatiguée ce week-end !
  9. merci du rappel les filles, je viens de regarder mon permis... Qui expire le 9 mai. Faut que je me dépêche !!
  10. Tu pourras leur dire de ma part @fifie38que moi je rate toujours la semoule, je n'ai jamais réussi à la faire sans grumeaux, malgré tous mes coups de fourchette et de rajout d'huile !! C'est technique la semoule !
  11. @Hipa: je me suis mélangée les pinceaux, désolée !
  12. Bonjour, J'ai été contacté par une copine diabétique qui relaie une info de l'association ACADIA (cf. post précédent). Ils recherchent une personne diabétique DT1, dynamique et habitant en région lyonnaise qui serait intéressée pour adopter un chien déjà formé : Câline, qui apparemment porte bien son nom. Si vous êtes intéressés, faites le moi savoir, je vous transférerai mon contact. @Hipail me semble que ça t'intéressait à l'époque. C'est une asso dromoise donc tu peux peut-être tenter de les contacter.
  13. Je suis en plein dedans, j'ai la rqth à renouveler. Je peux te la faire passer si tu veux (elle date de 5 ans, j'ai pas encore écrit la nouvelle). Perso, j'avais à l'époque de ma 1ere demande eu un refus car je n'étais pas assez handicapée à l'époque. J'avais retravaillé le sujet et c'était passé (mais j'avais changé de département entre temps) @C-cile
  14. À suivre alors ! @C-cileJe crois que je vais relire le mode d'emploi, qui sait...
  15. J'ai une petite question : j'ai eu 2 poses de fsl successives ultra douloureuses. J'ai eu un échange récent de fsl où j'ai eu un fsl2 : j'avais supposé que le nouveau modèle était plus douloureux. J'ai réinstallé 15j plus tard et à nouveau, pose ultra douloureuse. Avez vous constaté le phénomène ? J'ai l'impression que l'aiguille est positionnée au même niveau de la structure plastique, alors qu'elle me semblait avant légèrement plus courte. J'espère être claire.
  16. @Leelette : je viens d'avoir la réponse de la RH, j'y comprends plus rien !! Voilà mot pour mot la réponse de la RH : "je viens de faire le point côté médecine du travail. Dans la mesure où le gouvernement permet une reprise sur site une journée par semaine afin de permettre aux personnes de ne pas être isolées, je vous confirme que vous pouvez reprendre une journée par semaine sur site sans solliciter le médecin du travail". Tout ça pour ça...!
  17. Bonjour @Leelette, je suis typiquement dans ce cas : on ne m'a jamais fait un certificat d'isolement mais comme mon employeur a connu ma situation, il a appliqué directement la réglementation. Pour l'instant j'ai eu mon généraliste qui a accepté de me faire un certificat pour 1j par semaine (je n'ai pas demandé plus, j'ai trop de rdv chez le kiné avec ma capsulite en ce moment je ne sais pas comment je ferai pour y aller sinon) J'ai envoyé le papier à la RH jeudi et elle était censée me recontacter. J'ai pris les devants et j'ai rdv à la médecine du travail le 23 mars. Je commence à me demander sous quelles conditions je pourrai revenir travailler. J'essaie d'y aller étape par étape : - 1j par semaine au bureau durant toute la période de la capsulite et tant que je le peux. - Quand on me demandera d'y retourner complètement, je verrai si un aménagement de poste peut s'envisager. Mais j'ai quelques doutes - et parce que j'aime les papiers (!), mon employeur m'a rappelé que ma rqth expirait en novembre et je dois demander mon renouvellement. Youpi ! edit : pour clarifier mon propos : je verrai si un aménagement de poste (lié à la capsulite) peut s'envisager.
  18. @Mafalda ton contact chez le courtier a t'il été concluant ?
  19. @Althomannperso, je laisse toujours passer 24h sans capteur, ça me fait toujours du bien !
  20. Au fil de mes promenades sur le Web, je suis tombée sur cet article et cette super vidéo d'une kiné qui a des idées. Testée sur moi, qui suis toujours en phase chaude et pourtant, j'ai réussi à tout faire (et c'est quand même beaucoup plus sympa que les exos de mon kiné !) https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-une-kinesitherapeute-precurseur-de-la-therapie-du-mouvement-1984621.html
  21. Je compatis @Hipa je n'ai pas eu le souvenir d'avoir aussi mal sur une aussi longue durée et je redoute déjà la 2eme capsulite, sur l'autre epaule. Pourras tu me renvoyer les coordonnées de ton doc à Lyon? On m'a orienté vers un centre spécialisé mais le 1er rdv est le... 9 septembre. Je ne peux pas attendre jusque là.
  22. Je me sens moins seule Merci pour vos retours, ça fait du bien. Je n'ai pas le courage d'appeler la médecine du travail aujourd'hui, j'ai trop de truc à gérer mais ce sera sur ma to do list pour lundi ! Je vous réponds plus en détail ce soir. Bisous les "vulnérables". Vulnérables face à la bêtise
  23. Je viens de vérifier, le décret en vigueur daté du 12 novembre, je rentre bien dans la catégorie vulnérable...
  24. J'aurais besoin de vos conseils éclairés pour concilier diabète et COVID. Je préfère prévenir, j'ai clairement des problème de privilégiée face au COVID. Les données de mon problème : je travaille dans une grande boite qui prend soin de ses salariés (ca, c'est un bon point). Néanmoins, on en arrive à une situation qui devient difficilement tenable pour moi. Alors qu'entre les deux confinements, nous devions tous retourner travailler à temps complet sur site, depuis le 2nd confinement, mon employeur a changé de politique et a décidé que toutes les personnes à risque devaient être en travail à distance obligatoire. Pour les autres, il faut être volontaire et ne pas prendre les transports en commun. Les premières semaines, cela ne m'a pas choqué plus que cela mais la situation dure depuis trop longtemps. J'en suis à plus de 4 mois de travail à distance. 4 mois à ne pas voir physiquement un seul de mes collègues ni pouvoir discuter de vive voix avec ma boss. 4 mois à ne pas boire un café et papoter un peu, de visu. Mon service est réorganisé, on a énormément de boulot. Physiquement, j'ai besoin de bouger, mon état de santé s'en ressent même si le DID est bien sage. Bref, j'ai fait une demande pour aller une fois par semaine sur site. Tous mes autres collègues sont volontaires et présents un jour sur 2. J'ai fait une première demande en décembre, pour la forme. J'ai eu une réponse négative. J'ai laissé passer les fêtes de Noël. J'ai refait une demande pour montrer que j'y tenais tout de même. Ca a pris 15 jours, mon N+1 et N+2 ont appuyé ma demande auprès de la RH (bon point) et je viens d'avoir la réponse, par oral : il faut que je demande l'avis de mon médecin traitant (que j'ai vu hier...) et s'il est favorable, je pourrai prendre RDV avec la médecine du travail. J'ai assimilé l'info et depuis, je suis en colère contre la frilosité de mon employeur qui se cache derrière les médecins pour éviter de se prendre un hypothétique procès si je tombais malade et en colère contre le diabète, en général. J'ai envisagé pas mal de solutions différentes mais si je pousse le raisonnement jusqu'au bout, toutes les solutions peuvent se retourner contre moi, je ne sais donc pas trop comment gérer. 1. Je ne vois pas pourquoi on demande l'avis de mon médecin. A ma connaissance, seul le médecin du travail est habilité pour me dire si je peux venir travailler ou non ? 2. La médecine du travail ne m'a jamais déclarée à risque. Mais j'ai dû écrire à une époque que j'étais à risque (avant le 1er confinement, car on était très en retard sur le télétravail à l'époque). 3. Si tout le monde est sympa avec moi dans la boite, la différence de traitement est flagrante et je commence à ne plus connaître les nouvelles recrues. Je sais qu'à terme cela va poser souci (et puis j'aimerais bien évoluer). Je n'aime pas utiliser ce mot car ma boite est très bonne élève en la matière mais ca se rapproche de plus en plus de la discrimination liée à l'état de santé. En tout cas je le vis comme tel et je ne le vis donc pas bien. 4. Le travail à distance a causé des pathologies qui me gênent vraiment au quotidien (cf capsulite). J'ai une perte de condition physique que je peux difficilement compenser, mon poste de travail n'est clairement pas adapté et mon logement est trop petit pour que je puisse avoir un vrai bureau. 5. Je suis en travail à distance et je ne peux prétendre au "télétravail". La différence? J'aurais droit à une indemnité qui me permettrait d'équiper mon logement pour que je travaille dans de "bonnes" conditions. 6. Jusqu'à quand la situation va t'elle durer ? Jusqu'à un hypothétique passeport vaccinal ? En bref, je perds de tous les côtés mais je concède que je suis très bien protégée contre le COVID, je ne peux pas dire le contraire. J'ai mon entretien annuel demain, je vais en reparler avec ma chef. J'envisage d'en parler avec le référent Handicap de ma boite, mais que pourra t'il faire en pratique ? J'ai de gros doutes. Si je mets en valeur les difficultés médicales, je crains qu'on me rétorque de revenir bosser tous les jours (et là, je ne suis pas sure d'être prête à le faire : j'ai notamment mes 3 séances de kiné à caser et comme on est tous les deux en télétravail, je n'ai pas droit au périscolaire donc je dois récupérer mes gosses à 16h30). Si j'évoque la discrimination liée à l'état de santé, c'est encore pire. Si je les touche au portefeuille, on va peut-être me dire de revenir bosser (!) J'ai bien pensé au statut quo mais je crains les conséquences à long terme sur mon intégration dans l'entreprise et sur mon état de santé. Ma seule voie de salut serait que la médecine du travail considère que je ne suis pas à risque, ce qui me permettrait d'avoir le luxe de choisir si je veux être "volontaire" pour venir bosser un ou plusieurs jours par semaine. Mais comme je suis à risque, ca m'étonnerait ! On pourrait envisager un aménagement de poste, mais lequel ? En bref, vos retours m'intéressent.
×
×
  • Create New...