Jump to content

nanou4

Adhérent(e) de l'AFFD
  • Content Count

    1,480
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

nanou4 last won the day on September 9

nanou4 had the most liked content!

Community Reputation

491 Fantastic

About nanou4

  • Rank
    Addicted member

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Gender
    Femme
  • Location
    Paris

Recent Profile Visitors

1,589 profile views
  1. de mon côté, j'abandonne la pompe tous les étés, pour la plage et aussi pour ne pas me poser de question d'habillement. cela me fait énormément de bien : d'une part ce n'est pas très compliqué, et cela repose la peau en effet. j'apprécie aussi d'être débarrassée du "fil à la patte", cela correspond à un bien-être estival pour moi. d'autre part cela me permet d'apprécier la pompe, par contraste, lorsque j'y reviens en septembre : connaître son insuline active, être sûre d'avoir fait son bolus et de combien d'unités, ne pas être obligé de se lever de table en plein repas pour faire son injection, c'est chouette en tout cas je n'ai pas de moins bonnes glycémies sous injection, sans doute parce que le dosage de lente est moins précis, un peu plus élevé (car aligné sur les db les plus hauts) et du coup la lente absorbe les hypers en pp. mais cela dépend évidemment des personnes et des problèmes spécifiques de chacun. @C-cile ne t'inquiète pas, on se réhabitue très vite au stylo. cela peut te reposer des problèmes liés à la pompe, atténuer les allergies si c'est bien cela, reposer ta peau; ensuite tu reviendras sans doute à la pompe "d'un bon pied". si elle te pose trop de problème en ce moment, c'est salutaire de passer à autre chose.
  2. Ah merci, c'est bon à savoir, c'est magnifique!
  3. @Edelweiss j'ai l'impression de reconnaître le coin de Ganges ou du Vigan, vallée de la Vis, de l'Héraut ou de l'Arre? quel bonheur de voir ces images!
  4. quelle équipe de warriors !!! ça fait plaisir à lire
  5. contrôôôôôle technique de la voiture, fait et avec succès! je n'aurais jamais cru que cela pourrait me rendre heureuse un jour ce genre de bêtise ça veut dire que demain on va pouvoir aller marcher un peu en forêt, et pas seulement sur les boulevards parisiens, vous ne pouvez pas imaginer comme je suis heureuse! évidemment on y a va tôt le matin, samedi plutôt que dimanche, car nous imaginons que nous ne serons pas les seuls parisiens à avoir cette envie de nature, mais vraiment on est comme des gamins à l'idée de pouvoir élargir un peu notre horizon
  6. bon courage à toi! j'espère que tu vas vite être soulagée, en tout cas c'est bien que tu aies eu cette prise en charge hyper sérieuse si vite!
  7. coucou @Hipa comment vas-tu ce matin? ton rendez-vous t'a-t-il aidée? je pense bien à toi, j'espère qu'une solution va être trouvée à tes douleurs et que tu sauras si ta fièvre est liée à ton épaule
  8. j'avais déjà dit ce que j'en pensais il y a plusieurs jours : pour moi c'est un manque de respect absolu des enseignants (on leur demande de faire de la garderie), et des parents (on leur ment: ce n'est pas la reprise de l'école au sens où ils l'attendent). que l'on ait besoin d'enseignants pour garder les enfants dont les parents sont obligés de reprendre le travail, cela peut se comprendre, mais il faudrait dire que c'est cela : le même dispositif que celui pour les enfants de soignants mais élargi à d'autres professions "prioritaires" (dont les enfants d'enseignants, qui ne peuvent pas garder leurs enfants parce qu'ils gardent ceux des autres). le problème avec ce mensonge d'un retour à la normale, c'est que des parents qui sont en télétravail et pourraient garder leurs enfants sans problème vont les remettre à l'école "pour bien faire": parce qu'ils pensent que c'est ce que l'on attend d'eux et qu'ils ne veulent pas léser leurs enfants (j'en connais beaucoup sur Paris, alors que la mairie dit bien que l'école sur Paris est pour un public prioritaire ciblé). donc les règles sanitaires seront plus difficiles à observer car il y aura beaucoup d'enfants qui en fait n'ont pas besoin de venir à l'école dans le contexte actuel, c'est à dire juste pour être gardés. entendons-nous, bien sûr: je pense que c'est hyper triste de rester chez soi, de ne pas voir ses copains, etc. mais par respect des enseignants chargés d'effectuer l'impossible, je garde mon fils de CM2 chez moi, car je télétravaille. et j'avoue que ça me fend le coeur car plusieurs de ses copains reprendront et se verront, parce que leurs parents n'arrivent pas à décrypter le sens de ce qui s'affiche comme un retour à l'école mais ne l'est pas. et accessoirement ça me déprime de subir ce confinement (très dur pour les parisiens: pas de nature, pas de jardin bien sûr, et appart très petit) pour en perdre aussitôt le bénéfice, voir les chiffres repartir à la hausse dans les zones rouges, etc. pourquoi ne pas attendre, pour la reprise de l'école, d'en revenir à une situation relativement maîtrisée avec des cas isolables et isolés?
  9. Plein de pensées @fifie38; depuis le début je te trouve très courageuse, j'espère que ce ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir
  10. je ressens un peu la même chose que Mafalda, avec le sentiment que si l'on déconfine trop tôt dans les zones très touchées, ce confinement si pénible et couteux n'aura servi à rien ; l'objectif n'étant pas d'éradiquer le virus mais de le circonscrire davantage qu'actuellement, d'en revenir à une saisie des circuits de transmission... c'est sûr que le fait de connaître beaucoup de malades et aussi plusieurs soignants en unités covid renforce le sentiment qu'il est un peu tôt pour considérer que le confinement a accompli ses effets...
  11. je suis assez d'accord avec ces idées sur le principe, ce sont des enjeux philosophiques très défendables dès lors qu'ils engagent ceux qui font des choix individuels éclairés. encore faudrait-il être armé pour cela. j'aimerais aller voir mes parents cet été, ils sont très fragiles, je ne veux pas les voir si je ne suis pas immunisé (ce qui est très possible puisque mon mari a été malade, pas testé évidemment, mais aucun doute vu le tableau clinique). mais en l'absence de test, comment savoir si je suis immunisée ? mes parents ont plus de 75 ans, et mon père qui a eu un cancer et deux opérations cardiaque, ma mère qui a eu deux cancers, à qui il manque un lobe de poumon et qui a un taux de lymphocyte très bas, sont extrêmement à risque, dans le doute je n'irai pas les voir, mais ce doute serait facile à lever si la France testait systématiquement les supposés malades et leurs proches. donc chacun se retrouve avec des dilemmes cornéliens à gérer parce que l'état fait/a fait certains choix. ce qui me semble très préjudiciable, c'est de responsabiliser les enseignants (notamment de la maternelle et de l'élémentaire) avec des contraintes impossibles à tenir, sans aucune consigne claire et un désengagement massif de la part de l'état qui donne des directives floues mais aucune précision concrète (les enseignants ont quand même charge d'enfants, ce n'est pas rien, sans parler de la responsabilité à laquelle tout cela les engage; des avocats ont bien établi que chefs d'établissements et enseignants sont responsables pénalement en cas de plainte des parents pour contamination par inapplication des obligations de distanciation). toute l'organisation repose sur les chefs d'établissement et les enseignants qui sont chargés de trouver des solutions à des injonctions inapplicables. il est hypocrite de la part du ministère de faire croire que tout sera sécurisé, il faut dire la vérité: c'est impossible pour des enfants de maintenir les distances requises et les enseignants ne peuvent avoir pour mission de gérer cet impossible. en somme, à charge pour chacun de pallier ce que le collectif ne veut pas ou ne peut pas assumer, puisqu'il s'est dégagé de ces missions. à mon sens, le problème n'est pas le déconfinement mais le langage mensonger, l'affichage d'une maîtrise parfaite alors que rien n'est prévu. si on considère qu'il faut le virus circule, pourquoi pas, c'est un choix comme un autre, un pari comme l'est le confinement; mais il faut avoir l'honnêteté de dire aux parents que c'est ce à quoi on expose les enfants et leurs familles et qu'ils choisissent en connaissance de cause, selon les situations de chacun.
  12. tout à fait, c'est assez honteux de demander aux enseignants une double journée. car les cours à distance pour une partie de la classe sont impliqués dans le dispositif par le ministère, dès lors qu'on ne prend qu'une quinzaine d'enfant max en classe. il y aura des rotations obligées (sauf dans les petites écoles à faible effectif)
  13. pareil pour nous sur Paris, beaucoup de cas de malades à proximité, école très dense avec cour minuscule, mon mari et moi en télétravail: on n'a pas du tout envie de remettre les enfants à l'école et on a la chance de pouvoir les garder. c'est surtout compliqué pour mon mari et moi, car très difficile de bosser sérieusement, mais franchement cela nous semble secondaire. en revanche, je pense vraiment que dans des lieux moins touchés et des écoles plus petites la reprise est plus envisageable et le bénéfice (social, humain) possible. les enfants travaillent bien à la maison, s'amusent comme des petits fous tous les deux, leurs copains leur manquent, mais finalement pas tant que ça. c'est surtout moi qui pense au fait qu'il faut qu'ils clôturent symboliquement l'année, qu'ils sentent le passage du temps, qu'ils renouent avec certains rituels et revoient certains adultes de l'école auxquels ils tiennent... sinon ils vont avoir un choc, la rentrée de septembre sera trop dure, surtout pour mon grand qui est en CM2, et adore son école qu'il va quitter. mais on peut attendre juin pour cela et c'est plus symbolique qu'autre chose; vu les conditions de petits groupes qui obligeront à des rotations et vont surcharger les enseignants qui pourront moins bien assurer l'enseignement à distance, le travail sera moins efficace que l'école à la maison (quand les parents peuvent l'assurer). je suis à peu près persuadée que sur la région parisienne ils seront obligés de faire machine arrière, qu'il y aura recrudescence énorme des cas (mais vu le temps de l'incubation et des complications, il faudra attendre au moins trois semaines pour cela).
  14. c'est génial de retrouver ce graphisme bien connu, plein de douceur, pour ce sujet d'actualité
×
×
  • Create New...