Jump to content

Dawn

Moderator
  • Content Count

    3,645
  • Joined

  • Days Won

    2

Dawn last won the day on May 14

Dawn had the most liked content!

Community Reputation

458 Fantastic

About Dawn

  • Rank
    Addicted member
  • Birthday 05/06/1973

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Location
    Suisse romande
  • Interests
    peinture, dessin, musique (guitare et violon), couture, bricolages divers, roller, longboard

Recent Profile Visitors

1,711 profile views
  1. @C-cile Si jamais ça peut t'aider, je faisais aussi de grosses réactions à la canule, et du coup je gardais mes KT moins longtemps que prévu, j'enlevais ainsi ma pompe pendant une journée au moins avec passage aux injections ces jours-là. Comme ça je pouvais bénéficier de certains avantages de la pompe pendant 2 jours (si mes souvenir sont exacts sur la durée), puis repasser sous injection un jour ou deux. Bon finalement je me suis passée définitivement de pompe, mais si toi tu as envie de la garder, ça peut peut-être t'aider de la mettre simplement moins longtemps? Ah oui et l'idée de pounine pour l'insuline est bonne! Je n'ai pas de problème apparent avec Fiasp mais j'avais fini par faire de grosses réactions à Levemir et donc je sais que d'une insuline à l'autre, ça peut être le jour et la nuit!
  2. en même temps... s'ils ne te le changent pas, tu ne vas plus l'utiliser et donc ne plus utiliser de capteurs non plus... sur la durée, ça leur rapporterait peut-être plus de t'en fournir un? non?
  3. Coucou, je vois que ce que tu avais écrit @Marquise date, mais je me demandais, au sujet de la plage cible: sur quels chiffres faudrait-il la définir? Parce que pour définir le bas: le FSL nous limite, et pour le haut, ben... être à 50% avec un max à 2 gr ok, mais à 1.5, c'est déjà plus compliqué
  4. Bon ben suite à ce que j'avais écrit l'autre jour, je tiens quand même à relever à quel point on se fait entuber en Suisse. Parce que s'il a bien été dit et écrit que les enfants vulnérables pouvaient continuer l'école à domicile, dans les faits, la société suisse de pédiatrie fait savoir qu'aucune vulnérabilité n'est considérée chez les enfants et adolescents. Donc en pratique, les seuls enfants pouvant continuer l'école à domicile, ce sont les enfants qui ne pouvaient déjà pas se rendre à l'école AVANT le covid. Etant moi-même considérée comme personne vulnérable je peux garder mes enfants et donc ne suis pas concernée directement par ce retour forcé à l'école, mais j'ai quand même signé une pétition en ligne en espérant qu'elle aboutira à un changement, parce que je suis écoeurée de ce qui se passe dans mon pays. J'ai l'impression de vivre en pleine dystopie! Ah et dans les détails, en école publique les classes sont juste splittées en 2 groupes, mais aucun masque n'est imposé ni pour les élèves, ni pour les enseignants, aucune distance minimale imposée entre enfants, mais juste une distance de 2 mètres entre adultes et enfants... Dans ma commune, les enfants ne sont pas forcés à prendre le bus scolaire, mais les parents ont l'interdiction de les amener en voiture, et le vélo est de toute façon interdit, donc les parents ont reçu comme directive d'envoyer leurs enfants soit en bus scolaire, soit à pied. Il faut savoir que l'école réunit 3 communes et que les enfants de mon village doivent se rendre sur une autre commune, en passant par une route prioritaire, 3 kilomètres sans zone piétonne ou trottoir, on est en plein délire!
  5. @Isabelle c'était par rapport à ce qui est écrit en début de ce post, histoire de pouvoir vérifier à quoi on en est, au cas où, avant la désactivation de l'adhésion volontiers, merci!
  6. Avant de voir son adhésion désactivée, est-ce qu'on a le moyen de voir dans notre profil jusqu'à quelle date va notre adhésion? Et sinon, j'ai voulu réadhérer, mais j'ai des soucis avec le paiement. Je voulais le faire par e-banking, mais je n'ai pas réussi à trouver cette option de paiement dans la boutique - J'avais soit paypal ou carte, ou "autre paiement", mais quand j'ai sélectionné "autre paiement", je n'ai eu que des coordonnées pour remplir un chèque, ce qui n'existe pas en Suisse (donc j'ai annulé ma commande, en pensant en refaire une lorsque plus tard).
  7. Oh merci! C'est fou, j'avais déjà oublié que hier c'était mon anniversaire! Non, non, ce n'est pas dû à mon grand âge, c'est juste qu'en fait malgré les petites attentions des proches, ça a été une journée très basique entre quatre murs, à dépatouiller des embrouilles administratives qui continuent aujourd'hui, mais pour le coup, ce message découvert aujourd'hui permet de relancer un peu l'ambiance "anniversaire".
  8. Merci pour vos réponses et soutien, ça aide d'avoir pu se lâcher et de se sentir écoutée. Alors grosses nouvelles qui me soulagent: j'ai reçu un mail de l'école privée de mon plus jeune, et en tant que personne vulnérable je vais pouvoir faire une demande pour le garder à la maison. J'ai aussi vu que le canton de Vaud dont je parlais avant (où se trouve l'école de mon fils) et le canton de Fribourg (celui où je vis) ont tous deux annoncé en ce qui concerne l'école publique, que les parents vulnérables ou parents d'un enfant vulnérable peuvent remplir un formulaire pour continuer l'école à domicile (C'est en tout cas ce qui est mentionné pour Fribourg, pas sûre des mesure pour le canton de Vaud). Les parents doivent toutefois présenter une attestation médicale. Sur le canton de Fribourg, les enseignants vulnérables peuvent aussi remplir un formulaire et ne pas faire de présentiel. Après, pour d'autres parents qui n'ont pas le choix (parce que personne de vulnérable à la maison), ou encore pour d'autres mesures concernant les plus jeunes à l'école privée de mon fils (les petits jusqu'à à la 7e (11 ans) auront cours tous les jours avec leur horaire habituel), c'est toujours écoeurant... Je respire, vous pouvez l'imaginer, je suis hyper soulagée, j'en pleurais presque hier soir!
  9. Le retour à l'école... obligatoire en Suisse, ça m'écoeure!!! Sur le canton de Vaud, ils parlent d'1 jour sur 2? (Comme il y a beaucoup de fériés, ça ferait un total de 15 ou 16 jours d'école par gamin jusqu'à la fin de l'année: alors qu'avec tout ce qui a été mis sur pied jusque là, ça commence à rouler, on fait courir des risques à tout le monde pour juste 15 jours d'école?). Et il n'y aura aucune mesure de distance entre enfants, pas de masque obligatoire, juste 2 mètres entre enfants et adultes, et là j'imagine la récré entre autres choses, avec les gamins qui se tapent dessus, et je me demande comment ils comptent respecter cette distance de 2m... Le retour obligatoire à l'école en Suisse, c'est du grand n'importe quoi! Je comprends que pour certains le confinement est difficile, qu'on puisse parler d'injustice sociale, mais bon... c'est pas aux parents qui ont justement fait le choix d'être parents au foyer de payer en prenant un risque pour les autres. C'est ce manque de liberté dans une situation aussi grave qui me choque. OK on n'aura pas de vaccin tout de suite, mais on n'a pas encore non plus suffisamment de connaissances sur ce virus. On ne sait pas combien de temps dure l'immunité, et si on peut tous retomber malade en moins d'un an (avec toujours le même risque pour la santé?) et surtout surtout on ne connaît rien des effets à long terme! On ne sait pas si des symptômes léger maintenant signifient une réapparition d'autres symptômes plus tard, en particulier sur nos enfants. Si on regarde la grippe espagnole, les experts considèrent à présent que la mortalité s'est étendue sur plusieurs années, en prenant simplement le fait que beaucoup de femmes ayant survécu à la grippe espagnole sont ensuite mortes en couche en étant tombée enceintes quelques années plus tard. Et pour le covid on voit un impact évident sur le système nerveux, et cela pourrait aussi donner des symptômes à retard, et rien ne dit que nos enfants atteints légèrement en ce moment iront bien dans quelques années. J'ai peut-être une vision catastrophique mais je préfère partir sur le principe de la précaution. A peser les risques contre "bénéfices de la scolarisation en présentiel", moi je préfère de loin la précaution, puisque mes enfants s'en sortent bien à la maison, et même encore mieux pour mon aîné qui est Asperger. Retarder certaines étapes permettrait de gagner un peu de temps encore, et pour les familles qui ont envie de se protéger, c'est une injustice! Pour le reste, les modalités de déconfinement en Suisse sont aberrantes! Pour les enterrements, sauf erreur de ma part le nombre de personnes présentes est limité à 10 (en comptant les personnes qui officient), mais sinon ré-ouverture entre autres choses des coiffeurs le 27 avril (dans un interview j'ai entendu une coiffeuse dire que certaines de ses clients venaient chez le coiffeur pour se faire laver les cheveux! La société a décidément atteint des sommets!), des files interminables devant les magasins de bricolage, et en attendant, le personnel de l'hôpital où travaille mon mari ne peut toujours pas prendre de jours de congé et n'a plus le droit au télétravail. Les transport publics étant surchargés par rapport aux places qu'ils peuvent proposer, les temps d'attente pour avoir un bus sont longs, et pour pouvoir faire ses heures, mon mari est obligé de prendre notre voiture... mais on n'aura aucun remboursement pour les frais de transport occasionnés. Et je sais pas comment on fera si je ne peux pas continuer les cours à la maison avec le plus jeune, parce qu'on a qu'une seule voiture et qu'il n'y a pas de transports publics dans ma commune... (Mais ça c'est pas mon inquiétude principale). Et quand je regarde les conférences de presse de notre conseil fédéral, c'est fou, je peux pas m'empêcher de me croire dans une mauvaise série où on voit avec évidence à la tronche des personnages qui sont les gentils et qui sont les méchants... Et ça, ça me fiche mal! Et je m'y attendais mais je suis déçue quand même, les gens sur-compensent leur manque. A peine y a-t-il une réouverture que c'est l'explosion de monde, de consommation, de pollution Quel monde!
  10. Bon... je ne veux critiquer personne, @Marquise je sais que tu as une fille adulte et donc que la situation est différente pour toi, mais j'entends tellement de gens se plaindre partout, j'ai besoin de lâcher un peu d'air: ça m'exaspère un peu d'entendre les gens se plaindre du confinement et souhaiter sortir malgré la situation. Je veux dire: oui c'est clair, c'est pas drôle, y a mieux. Mais combien d'entre nous ont passé une grossesse alitée à ne pouvoir sortir que pour un rdv médical (dans le genre: confinement au lit, c'est du costaud!)? Ou encore qui a dû rester alité pendant des semaines sans pouvoir bouger pour une fracture ou une autre maladie? En comparaison, rester chez soi pour éviter de propager une maladie qui pourrait en tuer d'autres, alors qu'on a autant de possibilités de nos jours (les médias, le téléphone, etc) me semble pas catastrophique. Si on tombe malade avec quasiment pas de symptôme, ben tant mieux. Mais comment savoir à l'avance? Et comment même risquer d'envoyer son gosse en réa (même s'il ne succombe pas?), qu'on tombe malade dans plusieurs mois lorsqu'il y aura moins de monde hospitalisé, peut-être plusieurs pistes de traitements plus efficaces, ok. Mais risquer d'envoyer son enfant en hôpital seul, avec le traumatisme que cela laisserait ensuite, très peu pour moi. Et même sir le risque est faible, risquer aussi de laisser son enfant orphelin, non! Depuis que les enfants sont petits, on a l'habitude que je lise régulièrement le soir. Fin 2019, on avait commencé le journal d'Anne Frank. J'ai hésité à continuer en mars craignant que ça leur fiche la trouille, mais au contraire. Et réaliser que des gens se sont cachés pendant des années sans mettre un pied dans la rue, dans des conditions atroces, cela permet de relativiser ce "confinement". On a l'air bien ridicules de se plaindre après juste quelque semaines à rester chez soi avec tout le confort moderne et la nourriture en abondance. Lors de la grippe espagnole, il n'y avait pas eu de confinement, mais les gens refusaient d'aller travailler. Ils refusaient! Alors que de nos jours il y en a plein qui veulent faire comme leurs collègues, aller papoter à la pause café, honnêtement je trouve ça triste, comme si on ne savait plus se recentrer sur l'essentiel ou faire quelque chose de ses 10 doigts... (là je fais référence à une personne de mon voisinage se plaignant vraiment de ne pas savoir quoi faire chez elle...alors qu'elle a un jardin, des animaux, toutes ses capacités, son salaire, enfin bref... ) . Mon plus jeune fils est triste de ne pas voir ses copains, il a parfois des baisses de moral, mais je lui rappelle que cela ne va pas durer, et grosso modo, il va très bien. De toute façon, c'est un enfant: quand il y a l'école il y a aussi des jours où il regrette de devoir y aller, des jours où il ne veut pas m'accompagner faire les commissions, un rdv de dentiste qui l'ennuie, tout ce qui ne se passe pas en ce moment. Je pense qu'il y a un temps pour tout dans la vie, là moi j'essaie d'en tirer le meilleur parti, et de me dire que cela va donner une expérience à mes enfants. Ils apprennent à se trouver des occupations différentes, ce "manque de contacts sociaux" est aussi une façon différente de socialiser. Pour l'école à la maison, je pense juste que la pression sur les parents est énorme. J'ai fait l'école à la maison à mon aîné il y a quelques années, cela n'avait rien à voir. Là on doit suivre des directives que l'on n'a pas choisies, des dead-lines qui ne conviennent pas, bref. Pour mon aîné le suivi de ses enseignants est parfait, je n'ai pas besoin d'être derrière. Pour mon plus jeune, c'est plus galère et je vois bien que certains enseignants doivent en faire le minimum, pas tous, mais c'est aussi à eux de trouver des solutions adaptées à chacun pour faire travailler leurs élèves un minimum, et surtout collaborer avec les parents au cas par cas plutôt que demander aux parents de suivre leur programme. J'espère pour vous que vous aurez des précisions rapidement concernant ces modalités de retour en classe, c'est bizarre d'annoncer une reprise des cours aussi floue. Vous avez de la chance en France si vous pouvez refuser d'envoyer vos enfants à l'école. Ici en Suisse, comme annoncé début mars, pas d'école jusqu'à la fin du mois d'avril, aucune nouvelle pour la suite sauf erreur de ma part, mais j'angoisse. Parce que ici, nous ne sommes officiellement pas en confinement, même s'il est recommandé de rester chez soi et ne sortir que pour des choses essentielles (médecin, achats alimentaires), personne n'est amandé pour une ballade, seuls les groupes de plus de 5 personnes sont amandés (5... très très logique! sans doute pour créer cette immunité collective quand même sur le dos des plus bobets?), alors j'imagine que si une reprise des cours en Suisse est décidée, elle concernera tout le monde, que l'on soit personne vulnérable ou pas. Comme vous tous ce concept d'immunité collective m'écoeure. L'idée de base est très bien, mais il faudrait que ça se fasse sur des années, qu'on ait le temps au moins de trouver quels sont les traitements qui marchent le mieux pour alléger un peu les symptômes, et surtout alléger les hôpitaux et ne pas user le personnel soignant (tout le personnel d'hôpital!), en tout cas pas comme ça...
  11. Joyeux anniversaire Agnès! J'espère que tu as passé une bonne journée et pu profiter un peu du soleil?
  12. Ah? C'est bizarre! 82% d'homme et donc 18% de femmes? Ca me semble biaisé. Tu es sûre? Après... l'Italie... c'est peut-être un cas particulier, selon les pays il faut voir les moeurs, les conditions de test etc... J'avais lu par exemple qu'en Chine il y avait plus d'hommes atteints et l'une des explications était que les fumeurs là-bas étaient très majoritairement des hommes... En Suisse en tout cas selon les relevés pour les hospitalisations on est plutôt sur 60% d'hommes. Et puis surtout ça dépend des tranches d'âge. En Suisse toujours, selon une publication de statistiques récente, les femmes sont majoritaire chez les moins de 50 ans et ça s'inverse ensuite https://www.24heures.ch/suisse/ge-sexe-victimes-suisse/story/26070005 Ce qui est sûr c'est que ce ne sont que des stats. Je fonctionne en prenant toujours en compte mon "ratio" personnel... le karma, le bol la malchance, vous voyez le truc, quoi! Et j'essaie aussi de me dire qu'on provoque sa chance (ou sa malchance). Je reste donc très prudente et ma prudence, quelque part, me rassure Par contre ce qui me rassure nettement moins c'est pour mes proches.
  13. @Marquise oui oui , je pensais à l'appareil avec qui envoie un signal électrique: je n'avais pas pensé justement qu'il fallait faire tenir les électrodes, et que je ne sais pas en quoi elles sont faites, ni même si je supporterais la "colle" ou ce qui les maintient en place... c'est peut-être plus facile d'essayer les aimants si ça coûte moins cher... Parce que investir 150 frs si je ne peux pas les utiliser (pour l'appareil électrique), ça ferait mal aussi Pour l'allergie, effectivement je ne sais pas si je supporte le cuivre, mais il paraît que lorsqu'on est allergique au nickel et au chrome, il y a bien des risques de mal supporter le cuivre également... Mais question quand même, au sujet des aimants: ça agit rapidement?
  14. Ben j'ai essayé "mille et uns" trucs. A un moment donné j'avais pris une préparation à base de plantes que je devais prendre chaque jour sur la 2e partie du cycle (Il me semble que ça contenait de l'huile de bourrache, mais je n'en suis plus sûre, en complément avec une autre préparation à prendre au moment des règles, j'ai essayé pendant 3 mois et ça ne faisait rien, de rien ). Pour l'instant de toute façon, l'huile de bourrache étant un anti-inflammatoire, en théorie avec le covid-19 on ne pourrait pas en prendre... J'ai aussi vu une spécialiste en fleurs de Bach, et là aussi, ça a pas marché... Et aussi des huiles essentielles en massage, que dalle... En désespoir de cause alors que je ne considère pas l'homéopathie comme autre chose qu'un effet placebo, j'ai quand même accepté qu'un médecin me prescrive de l'homéopathie pour ça, mais comme je m'y attendais, pas vu la différence. L'un des derniers traitement que j'ai essayé c'était des comprimés de pre-mens (à base de gattilier), en complément avec du paracétamol, mais ça changeait rien par rapport au paracétamol tout seul. @Marquise Merci pour l'idée des aimants, c'est effectivement à creuser aussi. Par contre tu soulèves un point auquel je n'avais pas pensé: les allergies. Et comme je réagis déjà bien à l'adhésif des capteurs, ne supportais pas les KT de la pompe, et suis allergique au nickel et au chrome, du coup, faut que je me renseigne un peu plus aussi sur ces mini électrodes! @pounine Je veux bien que tu lui demandes si tu en as l'occasion. Si elle envisage de se faire opérer c'est peut-être aussi parce que l'endométriose peut causer des problèmes plus sérieux que juste la douleur et parfois même sur des organes éloignés du bassin?
  15. Hello à toutes, J'avoue que je ne savais pas trop où poster ma question, j'ai donc créé un nouveau sujet mais si quelque chose de semblable existe déjà, je peux le déplacer. Donc: J'ai des règles très douloureuses, j'ai de l'endométriose mais à cause d'une forte intolérance aux anti-inflammatoires, jusque là je me débrouillais avec du paracétamol et un peu de curcuma, des sachets de magnésium, une bouillotte, et beaucoup beaucoup de patience. Comme en plus j'ai mal à la gorge à chaque fois que j'ai mes règles, avec le covid-19 maintenant je crains de prendre quelque chose d'anti-inflammatoire en pensant que c'est juste un syndrome de mes règles alors que pour le coup, ça pourrait être... bref... Et donc avec le covid-19, et la fameuse contre-indication pour les anti-inflammatoires j'ai pensé que cela pouvait concerner pas mal d'entre vous, surtout qu'il faut éviter aussi les plantes à effet anti-inflammatoire (donc adieu le curcuma en ce qui me concerne). J'ai entendu parler d'un appareil qui envoie un signal électrique pour court-circuiter le message de douleur, et donc j'envisageais de m'en procurer un. Le hic c'est que c'est quand même assez cher et que dans leur notice il est mentionné "Si vous utilisez un stimulateur cardiaque ou un autre appareil électrique métallique, n'utilisez pas Li*i*. Si vous souffrez d'une maladie cardiaque, de douleurs d'ovulation, de grossesse ou d'allaitement, Li*i* ne vous convient pas non plus." Est-ce que certaines l'on déjà essayé et donc déjà: est-ce que ça fonctionne? Et puis, surtout est-ce que c'est quand même utilisable lorsqu'on a un capteur FSL? Avez-vous des retours d'expérience sur le sujet?
×
×
  • Create New...