Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Actuellement (février 2019), les adresses gmail rencontrent un problème.
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.

Dawn

Moderator
  • Content Count

    3,592
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

398 Fantastic

About Dawn

  • Rank
    Addicted member
  • Birthday 05/06/1973

Profile Information

  • Diabet's type
    Type 1
  • Location
    Suisse romande
  • Interests
    peinture, dessin, musique (guitare et violon), couture, bricolages divers, roller, longboard

Recent Profile Visitors

1,343 profile views
  1. Sur doctissimo on trouve une liste des tisanes conseillées/déconseillées http://www.doctissimo.fr/grossesse/alimentation-et-grossesse/aliments-a-surveiller-pendant-la-grossesse/tisane-grossesse Après... effectivement pas sûr que ce soit forcément des indications très fiables, puisqu'ils citent quand même la menthe comme étant consommable (à savoir que la menthe réduit l'absorption de fer et est donc déconseillée pendant la grossesse, et sinon certaines menthes semblent avoir un effet sur l'uterus.) Sinon, on déconseille aussi les plantes favorisant l'allaitement, comme l'ortie, le fenouil, mais si ça se trouve celles-ci ne sont pas forcément déconseillées en début de grossesse, je ne m'en souviens pas. Pour la menthe, moi, rien que l'odeur me filait la nausée et c'est resté. Pour le café, forcément déconseillé, peut-être que si enceinte tu supportes l'odeur tu peux essayer le décaféiné (mais attention, aucun café décaféiné n'est totalement exempt de caféine, même si la dose de caféine est 50 fois plus faible que celle du café normal, enceinte il faut quand même limiter sa consommation... mais le taux de caféine du décaféiné est alors comparable à celui du chocolat faible en cacao style "chocolat au lait". Cela dit le café même décaféiné agit sur le transit à cause d'autres substances que la caféine, ce n'est pas forcément l'idéal enceinte? Pour le rooibos, je ne me souviens pas d'avoir lu une quelconque contre-indication (mis à part d'éventuels résidus pesticides et autres d'une culture non bio) si ce n'est en ce qui me concerne le fait que cela me filait des brûlures d'oesophage. Où as-tu lu qu'il n'y avait pas assez de données sur cette plante? Car sur docti je n'ai rien trouvé à ce sujet, mais plutôt des articles citant le rooibos comme boisson sans danger pour la grossesse. Sinon il y a un post pour discuter des boissons pendant la grossesse ici:
  2. Je viens de tomber aujourd'hui sur cette info: https://archipeldessciences.wordpress.com/2019/02/11/diabete-une-pilule-dinsuline-pour-remplacer-les-injections/ en anglais ici: http://news.mit.edu/2019/pill-deliver-insulin-orally-0207 Il s'agit donc d'une capsule d'insuline à avaler, dans laquelle se trouve une aiguille composée d'insuline (si j'ai bien compris) qui se plante dans l'estomac (et se dégrade ensuite). Le reste de la capsule est sensé être biodégradable (dans l'article en français ils mentionnent quand même, en plus, des composants en acier inoxydables) . La dose d'insuline correspondrait à une dose de 5mg (Je n'ai pas trouvé plus de précisions quand à la rapidité ou lenteur de ladite insuline), dans certains articles trouvés ici et là on dit "pour le diabète de type 1", dans d'autres articles "pour le diabète de type 2"... Honnêtement, quand j'ai lu l'article, j'ai cru que c'était une plaisanterie: l'idée de l'aiguille qu'on avale (même si c'est fait en insuline). Après, ben c'est sûr que la recherche avance, mais euh, bon... je sais pas ce que vous en penserez...
  3. Ne t'inquiète pas trop, essaie de maintenir tes glycémies dans les limites et attends de voir ce que dira ton diabeto avant de paniquer. Il faut savoir que les normes actuelles qui recommandent une hb dessous de 7 sont une recommandation pour limiter les risques, mais il y a 30 ou 40 ans en arrière, la norme allait jusqu'à 9. Certes c'est plus risqué, et si cela a été adapté vers le bas c'est qu'il y avait une bonne raison, néanmoins les grossesses d'alors pouvaient évoluer jusqu'au bout sans qu'il y ait forcément de problème. Courage!
  4. Pour répondre à ta question: à ma connaissance, il est possible de garder des glycémies correctes juste avec un régime. Perdre du poids permet également de rendre la gestion des glycémies plus faciles. Concernant le "diabète" de ta soeur, ce n'est pas évident. Là seul un médecin a parlé d'intolérance au glucides peut-être pré-existant au diabète, mais aucun diagnostique n'a réellement été posé suite à sa grossesse. Il est vrai qu'un diabète gestationnel indique un risque de devenir diabétique de type 2 par la suite et que ta soeur semble cumuler les risques, mais pour l'instant, à ta place, je ne m'inquiéterais pas encore. Elle vient d'avoir son bébé, il faut du temps pour se remettre d'une grossesse. Dans le cas de ta soeur avec une diabète gestationnel elle a sans doute dû contrôler son régime alimentaire lorsqu'elle était enceinte, peut-être se casser la tête pour ses glycémies et s'inquiéter pour le bébé. Le bébé étant né, elle a besoin sans doute de faire une pause dans ces prises de tête, et ça ne durera pas juste quelques jours. Et je pense qu'elle en a la possibilité: ses glycémies ne semblent pas inquiétantes, les chiffres que tu nous donnes ici n'indiquent pas un risque de complication pour sa santé. Surtout qu'elle est censée revoir sa diabéto dans quelques temps, et d'ici là cela ne semble pas alarmant. Si elle se prive de manger, par contre, cela ne va pas aider: son corps a de toute façon besoin de glucides. Si elle ne les mange pas sur un repas, son corps va transformer les graisses en sucre, et donc son taux de sucre va de toute façon monter. Mais brûler les graisses comme ça peut être fatiguant et provoquer différents petits symptômes désagréables, et de plus, le corps mis au régime pareillement va par la suite mettre encore plus de graisses en réserve. Si elle supprime les glucides mais mange des graisses (faut bien manger quelque chose, cela dit), les graisses créent une résistance à l'insuline qui fait monter la glycémie... Donc difficile de maigrir comme ça. Si vraiment elle a envie de suivre un régime, il vaudrait mieux qu'elle prenne conseil auprès d'un professionnel de santé. Tu parles d'un déni total, mais pour l'instant je pense qu'elle a raison d'attendre que tout soit "remis en place". Je ne suis pas médecin, mais ses glycémies ne semblent pas alarmantes dans l'immédiat. Peut-être serait-il bien qu'elle puisse déjà se mettre dans son rôle de maman pour en profiter pleinement et apprivoiser déjà ce changement, et dans quelques mois, pouvoir gérer un éventuel diagnostique de diabète sans être submergée par les événements. Digérer les choses une à une...
  5. Merci beaucoup pour cette version papier que j'ai reçue la semaine passée. Je m'étais battue avec la version en ligne qui ne s'affiche pas correctement chez moi, et je me demandais comment faire pour l'imprimer (J'aime bien lire mes journaux avec un bon café, et loin de tout écran) ce fut une belle surprise de le découvrir dans ma boîte aux lettres dans une belle version papier (et je suis touchée par vos remerciements dans l'édito et sur ce post, et heureuse de voir que la parution a repris) Je connaissais déjà certains des articles du dossier mais leur mise en page m'a permis de tout redécouvrir, et j'ai adoré la partie Expérience de vie !
  6. Pour moi Fiasp est clairement plus courte qu'Humalog, effectivement de l'ordre de 4h chez moi pour Fiasp, alors que c'était beaucoup plus long avec Humalog. Mais bon... si on la considérait vraiment de même durée qu'Humalog, resterait encore à voir quel pourcentage de l'insuline est encore active en fin de course, parce que si la courbe à ce moment-là est alors plate et proche de zéro, je vois pas bien l'intérêt de considérer sa durée d'action comme identique à Humalog. Sur une pompe, pour un débit basal, ça ne me semble pas déterminant de modifier sa durée d'action, mais pour le bolus, quand même... Je pense que, comme pour toute insuline, ça dépend des patients. (Tout comme Novorapid et Humalog sont considérées comme semblables alors que chez certaines personnes il y a des différences)
  7. Moi je n'ai pas de problème à faire descendre les hypers, justement c'est plus rapide qu'avec Humalog dans mon cas, mais effectivement, les hypos descendent aussi beaucoup plus vite... Donc toujours sous Fiasp, suite à mes débuts problématiques pour le moment du souper, j'ai fait attention à ne faire ma piqûre du souper qu'après le début du souper, et en deux fois si j'avais un "gros souper" comme une pizza ou un dessert ensuite, et pendant les vacances d'été j'ai réussi à pas mal maîtriser tout ça, donc contente. Nous avons eu la rentrée scolaire ce lundi, et tout semble se chambouler... en plus des mes allergies alimentaires, là je pense que le léger stress des trajets en voiture pour véhiculer les enfants (quand même 1h 2 fois par jour, et j'ai mal dans la jambe en conduisant) et des horaires qui ne collent pas forcément à mes besoins expliquent mes différences d'action des doses entre repas. Mais globalement je suis contente de la Fiasp.
  8. Bonne idée, merci @Lounche, faut que je creuse ça!
  9. @Tipiak oui, c'était un peu mon idée, c'est ce que je faisais au tout début de mon diabète, avec Mixtard, Actrapid et Insulatard, mais je ne sais pas si Fiasp et Humalog sont compatibles dans un même schéma... je me souviens que certaines ne sont pas "compatibles" parce que ça fait une réaction de cristallisation si on les fait sur le même site d'injection (sauf erreur de ma part), et même si je les faisais sur deux sites d'injection bien distincts, je sais pas si il peut y avoir d'autres inconvénients... Faudrait que je demande directement à ma diabéto, mais en attendant je me demandais si c'était déjà un schéma connu avec ces deux insulines. @Fanny oui je sais, c'est énorme. Mais ça ne me fait ça qu'au petit déj (ou dirait qu'au souper c'est l'extrême inverse). Et c'est plutôt récent, puisque avant d'avoir le FSL, ma lente était surdosée j'étais en hypo très basse 5 à 6 h de temps par nuit et je ne m'en rendais pas compte. Là j'ai dû baisser la lente donc oui, forcément, ça modifie les choses, et avant je n'attendais pas autant parce que je n'avais pas le FSL et donc je ne savais pas que ma courbe de glycémie montait direct en début de petit déj si je la faisais pas aussi longtemps à l'avance (et j'ai de la chance, j'ai eu Humalog dans la première année de mon diabète et puis grossesse avec multiples fractionnements...). Bref, ma diabéto a vu mes courbes actuelles sous Humalog et... bon ben c'est comme ça chez moi... c'est pour ça qu'elle m'a prescrit Fiasp, pour voir si ça pouvait arranger un peu les choses parce qu'avec Humalog, en attendant 1h, ma courbe de glycémie monte dans les limites et redescend sans hyper ou hypo après. Donc voilà. Ma lente (faite le soir) semble bien dosée parce que si je ne déjeune pas, je reste avec une courbe lisse (enfin très plate). Cela dit j'ai une allergie alimentaire au nickel qui fait que ça perturbe souvent la digestion (il y a du nickel presque partout), et puis surtout on m'a diagnostiqué une maladie génétique avec défaut de formation du collagène (qui forme la peau, tendons, parois des organes, vaisseaux sanguins, etc) donc là aussi ça doit jouer, non seulement sur l'assimilation de l'insuline chez moi, mais aussi dans la digestion, et sur la fatigue, sur la qualité de vie, donc je me dis que couplé aux hormones du réveil, au rythme de la journée et tout le toutim, ça doit expliquer cette différence entre le matin et le soir... différence que j'observais aussi avec Humalog sans toutefois avoir une hypo pendant le souper (enfin c'était beaucoup plus rare).
  10. Je teste la Fiasp depuis une dizaine de jours... Pas eu besoin de réajuster ma lente (pas de pompe, je suis sous Lantus). Avant, avec Humalog, il me fallait attendre près d'une heure entre injection et début de repas pour le petit déjeuner, et sa durée d'action était vraiment lente (5h). Du coup avec la Fiasp, pour mon petit déjeuner, c'est un peu mieux, je n'ai besoin d'attendre que 40 à 45 minutes, or quand on se lève et qu'on doit attendre autant pour manger, ce petit quart d'heure de gagné c'est du bonheur. Je garde la même dose d'insuline qu'avec Humalog pour le même ptit déj et j'obtiens une courbe nickel, bien dans mes limites. Par contre pour le soir, ça se corse: là elle est trop rapide pour moi. En gardant le même dosage je fais des hypos en plein milieu du repas (plus de la moitié des soirs sous Fiasp), même si je fais l'injection au début du repas. Et j'ai l'impression que cela ne dépend pas de l' IG du repas, mais que c'est plutôt lié à mon "activité" de la journée, facteur difficile à quantifier. Et en diminuant la dose d'insuline je suis obligée de faire une correction 3h après parce que ça monte très haut (facilement plus de 3gr/l)... (ça me donne l'impression de devoir faire de mini injections comme un bolus carré très grossier, finalement). Peut-être aussi que je pourrais simplement avoir une digestion lente le soir, enfin en tout cas l'insuline ne semble pas coller avec mes besoins à ce moment-là, donc je sais pas si je vais l'adopter ou revenir à Humalog. Est-ce que quelqu'un aurait testé un schéma avec injections de Fiasp sur une certaine plage horaire et d'Humalog sur le reste du temps?
  11. Du liquide désinfectant pour les mains: tu fais couler 3 ou 4 gouttes autour de l'adhésif, tu attends un petit moment et ça se décolle facile. C'est peut-être identique à l'anti-adhésif, je ne sais pas...
  12. Pour la cannelle des études ont montré un effet sur les glycémies dans le diabète de type 2, je ne sais pas si il y a quelque chose pour le type 1... A savoir quand même qu'il y a plusieurs sortes de cannelles et toutes n'ont pas cette propriété. Sauf erreur de ma part on ne sait pas d'où lui vient cette propriété d'améliorer les glycémies, mais il se pourrait que cela soit lié à la coumarine, qui est une substance toxique pour les reins et le foie. Là encore on en sait peu sur le dosage nocif, la façon de la consommer (l'effet d'une substance dépend bien souvent des autre substances avalées ou non en même temps), la plupart des recommandations dans la littérature générale recommandent donc de manger moins d'une cuillerée de café de cannelle par jour et de préférence de façon cuisinée et non avalée en poudre telle quelle (surtout pas en poudre tel quel, d'autant plus que ça peut irriter les poumons et avoir des effets sur les poumons plusieurs mois plus tard)
  13. avec pas mal de retard, merci beaucoup! Et avec le même retard, tous mes voeux à toi @diletta
  14. Ah ben oui, mais ce serait trop facile si c'était progressif Un peu la définition du diabète, en somme, avec des effets toujours imprévisibles Euh je suis pas sûre de te suivre, là. Contrairement à une idée reçue qui date et malheureusement court toujours, les cellules graisseuses ne prélèvent pas de glucose. Le glucose ne va pas se transformer en graisse. Donc de façon résumée, si tu fais du sport tes cellules musculaires vont prélever du glucose parce qu'elles en auront besoin, mais les cellules graisseuses ne vont de toute façon pas prélever de glucose. Donc pendant le sport, tu consomme plus de glucose que hors sport. Et on comprend bien que plus on fait une activité qui brûle de l'énergie plus on va consommer du glucose. Si tu cours au lieu de marcher, forcément tes muscles vont avoir besoin de plus de glucose, l'insuline présente dans ton sang (naturelle ou par injection) ainsi que les récepteurs glut4 vont donc faire entrer plus de glucose dans tes cellules que si tu fais de la marche et cela va donc diminuer le taux de glucose qui se trouve dans ton sang. Les triglycérides sont des lipides, et il est vrai que l'insuline joue un rôle dans le métabolisme des lipides, entre autre chose sa présence favorise le stockage des graisses(mais pas celui des glucides!). Un défaut lié à l'insuline peut donc avoir une influence sur le taux de lipides dans le sang et effectivement un trop haut taux de lipides dans le sang amène grosso modo à une plus grande résistance à l'insuline, ce qui fait favorise un taux de glucose plus élevé dans le sang, mais ce n'est pas un effet direct après une séance de sport (en tout cas pas à ma connaissance), car la diminution de la résistance à l'insuline va être quelque chose d'effectivement beaucoup plus progressif (mais je peux me tromper)
×