Jump to content

Bienvenue sur le forum de l'association des femmes diabétiques. Besoin d'aide ?

  • Je n'arrive pas à me connecter ! Si vous êtes déjà inscrit, et que votre inscription est bien validée, il suffit de réinitialiser votre mot de passe (avec l'adresse mail valide qui a servi lors de votre inscription), et de vous connecter à nouveau.
  • Je me suis inscrite, mais je n'ai pas reçu de mail de confirmation ! Vous devez vous inscrire sur ce forum (indépendant de la boutique). Pensez également à vérifier dans votre dossier spam. Si vous ne voyez rien, dans ce cas une seule solution : contactez-nous !
  • Si vous souhaitez adhérer à l'association cliquez ici (cette démarche n'est pas indispensable pour profiter d'une partie du forum).
  • Veuillez garder à l'esprit que lorsque vous vous inscrivez, vous n'aurez accès à l'intégralité du forum qu'après votre participation ! (Certains forums ne sont proposés qu'aux adhérentes et adhérents).
  • Enfin, n'oubliez pas de consulter notre politique de confidentialité, conforme aux exigences du RGPD.
Sign in to follow this  
Samiz

Mon diabète, mon mari et moi....

Recommended Posts

Bonjour à toutes,

Je suis en couple :amours: comme bon nombre d'entre vous mais je n'ai pas toujours su trouver mots et arguments pour y intéresser mon homme....

Non pas qu'il se fiche de mon diabète mais j'ai parfois l'impression qu'il prend un peu trop à la légère certains aspects de mon diabète. :raaa:

Un exemple: lorsque je suis en hypo, à compter du moment où je suis capable de parler et de me lever, il considère que je n'ai pas besoin de lui...

Un autre: J'étais un peu patraque suite à un petit état grippal mais pas le courage de cuisiner. Sa réponse: "bah si tu es malade, vas t'allonger et vas dormir (sans manger!!!".

Je l'adore mais parfois il a du mal à retenir l'essentiel alors je panique à l'idée qu'un jour je ne sois pas en état de me gérer et qu'il ne sache pas quoi faire...

Je lui ai procuré des brochures concernant les gestes à avoir face aux hypos et hypers mais il me dit que tout ne rentre pas... :grat::grat::grat:

Alors , dites-moi ? Comment avez-vous fait pour initier Mister à votre quotidien de diabétiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heu, le mien aussi s'en fout un peu (ce qui m'arrange la plupart du temps). Mais en cas de vrai problème, quand je suis vraiment pas bien, je garde toute mon énergie pour lui dire 'LA, CA VA PAS DU TOUT ! Il faut que tu gères mon sucre/le repas/les enfants'.

Si j'abuse pas, ça fonctionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai découvert mon diabète trois mois avant de rencontrer mon homme, alors on a un peu appris ensemble. Au début, mes hypos étaient affreuses, on a appris, ensuite, ce sont les hypers qui m'ont rendue un peu affreuse :red: là aussi, on a fait avec. Globalement, il fait partie de notre vie, je témoigne beaucoup de mon état pour qu'on sache tous les deux comment agir ou pourquoi l'ambiance est telle ou telle. Mon mari trouve surtout que je suis un peu trop laxiste en matière d'hypo et me le dit parfois; il témoigne surtout de son inquiétude, c'est dur d'être T4, parent ou conjoint d'ailleurs :rouge:

Sinon, tu n'es pas obligée de manger quand tu es malade, puisque tu es sous lantus, au plus boire sucré si tu ne te sens pas de manger et que ta glycémie baisse ou que tu produits de l'acétone. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vous remercie pour ces réponses.

Je ne m'attends à ce que mon homme prenne la place de mon diabéto non plus., mais j'essaie de comprendre si la méthode de communication concernant mon diabète est bonne.

j'imagine que cela doit aussi dépendre de sa capacité à écouter et vouloir comprendre mais je me sens unpeu seule dans cette aventure parfois....

Mais bon....il est là et c'est l'essentiel!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Heu, le mien aussi s'en fout un peu (ce qui m'arrange la plupart du temps). Mais en cas de vrai problème, quand je suis vraiment pas bien, je garde toute mon énergie pour lui dire 'LA, CA VA PAS DU TOUT ! Il faut que tu gères mon sucre/le repas/les enfants'.

Si j'abuse pas, ça fonctionne.

Moi tout pareil, ça m'arrange bien... :ice:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha, j'ai oublié de dire que j'essaie de lui transmettre quelques notions de diététique !!! Après 7 ans de vie commune et une patience illimitée de ma part ( :red: ), il arrive enfin à cuisiner des repas équilibrés (disons qu'il fait toujours pareil : salade verte, pates, un peu de viande, dessert). Mais l'argument n'a pas été le did, mais mon poids (qui l'inquiète beaucoup plus que mes glycémies). Et il boit moins de coca en plein milieu de la journée, et il baffre moins de chocolat n'importe quand, et il évite de me demander si moi aussi je veux une glace vers 10 h du mat, etc ... Mais peut être que j'y suis pour rien et qu'il grandit tout simplement ? :amour:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Samiz,

Mon :amour: est did aussi (depuis 2004, on s'est connu après). Cela facilite forcément les choses : je ne me pose pas certaines questions que vous vous posez. Cependant, on s'occupe chacun de nos glycémies et, en ce moment, où je galère un peu, il n'a pas l'air de s'en inquiéter plus que ça :epaules: (et pourtant je râle !).Ils doivent nous faire confiance, ça doit être ça.

Leelette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Samiz,

Mon :amour: est did aussi (depuis 2004, on s'est connu après). Cela facilite forcément les choses : je ne me pose pas certaines questions que vous vous posez. Cependant, on s'occupe chacun de nos glycémies et, en ce moment, où je galère un peu, il n'a pas l'air de s'en inquiéter plus que ça :epaules: (et pourtant je râle !).Ils doivent nous faire confiance, ça doit être ça.

Leelette

La confiance??! Je l'espère....

J'ai pu en discuter avec lui ce matin, je lui ai fait part de ce que je ressentais vis à vis de son éloignement face au diabète, etc...

C'est vrai qu'il ne l'a pas nié mais se sent un peu trop dépassé par les contraintes que génère cette maladie.

Du coup, je lui ai suggéré de survolé les forums relatifs au diabète et de s'en faire sa propre idée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

coucou

mon mari s'est me faire des commentaires sur ce que je mange mais savoir ce qu'il faut faire si je suis en hypo... c'est une autre histoire.

Bise

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

mon diabète et mon mari font très bon ménage, à savoir que pour mon homme, c'est comme si je n'avais rien comme avant (je did type 1 ) depuis 3 ans et ça fait 19 ans que nous sommes ensemble. De temps en temps quand je dois avoir l'air fatiguée un peu plus que d'habitude (j'ai 4 enfants à la maison, alors la fatigue...) il me demande si je ne suis pas en hypo, au sinon bof... il commence maintenant à s'isoler quand il mange une glace sous mon nez et ne me demande plus si j'en veux...idem pour les délicieuses tablettes de chocolat que je lui en achète en petite douceur...je pense que c'est le métier qui rentre. En général je lui en parle peu... c'est peut-être moi qui ai tort.

bon courage à toi

Share this post


Link to post
Share on other sites

:coucou:

Ta remarque sur la réponse de ton homme lorsque tu avais la grippe et qu'il te proposait d'aller te coucher m'a fait sourire. Il y a quelques mois en arrière mon mari était tout pareil "Tu es fatiguée? Tu n'as pas besoin de faire à manger, laisse!" Mais cela signifiait simplement que si je ne le faisais pas, personne d'autre ne le faisait. Dans le genre, il a bien voulu une fois ou deux me laisser dormir un peu plus longtemps le matin, mais... mon fils aîné n'a rien eu pour son petit déjeuner :hum: A force, j'ai fini par lui faire comprendre et ce genre de situation ne s'est plus reproduit, maintenant il participe plus aux tâches ménagères, et c'est tout bête mais il s'occupe ainsi plus de moi. Si je n'ai pas la force de me faire à manger, il va au moins me demander ce que je veux qu'il fasse.

(Socaraibe, c'est possible que le mien aussi soit en train de grandir et que moi aussi je n'y sois pour rien).

Moi aussi parfois je désespère à cause des réactions de mon homme. Lorsque le diabète m'est tombé dessus il a suivi les cours de nutrition avec moi. D'ailleurs j'y allais surtout pour que lui y apprenne quelque chose, moi de par ma profession je n'y découvrais pas grand chose. Malgré tout il est toujours incapable de calculer la dose de glucides qu'il mettrait dans une casserole de pâtes et encore moins de faire une règle de trois pour calculer la quantité de glucides qu'il me met dans l'assiette... Ne sait toujours pas composer un repas à index glycémique bas, mais de toute façon à part des pâtes et des salades il ne cuisine qu'une fois par an et encore. Quant à avoir une idée de la quantité normale de glucides à ingérer, même ça, ça ne rentre pas. S'il me calcule 600 grammes de glucides dans un repas normal au lieu de 40 gr, il ne se rendra pas compte de son erreur.

... Il est censé savoir me faire une prise de glycémie, mais lors de mon dernier accouchement, juste avant expulsion du bébé, la sage-femme a demandé à connaître ma glycémie, il en a été incapable. Il ne savait même plus où allumer l'appareil. Bon je veux bien que l'émotion du moment l'ait un peu chamboulé, mais bon, j'étais furax de devoir le faire moi-même entre deux contractions avec bébé à moitié dehors :raaa:

Pour les hypos, des fois il s'en fiche aussi, genre ah bon ben tant qu'elle est pas par terre j'ai encore le temps de finir ma partie de PCtrucWarNul. D'autres fois il me demande "Tu t'es soignée?" et a l'air un peu surpris que les 4 sucres avalés ne suffisent pas à me faire me sentir instantanément mieux.

Mais... mais quand même, parfois il court me chercher des sucres, parfois il s'inquiète quand même, il accepte parfois de m'accompagner en ville juste pour que je n'aie pas à prendre le volant parce qu'il craint que je ne fasse une hypo en conduisant, il m'a offert une montagne de pains au chocolats après mon accouchement parce qu'il savait quels efforts j'avais faits pour le régime durant la grossesse. Et depuis quelque temps sa détection des hypos commence à fonctionner, et surtout il semble avoir mieux compris quels mots utiliser (ou plutôt quels mots ne pas utiliser) lorsque je suis en hypo.

Si tu veux vraiment que ton homme s'implique plus, je crois qu'effectivement il faut lui parler du diabète mais une chose après l'autre, le faire agir par exemple lorsque tu as une hypo que tu arrives encore à gérer, qu'il t'apporte de quoi te resucrer, lui expliquer comment tu te sens pour qu'il le sache aussi, et peut-être aussi discuter avec lui pour voir si vraiment il n'y a pas autre chose derrière sa difficulté à intégrer certaines notions. Pour vous rassurer tous les deux, note-lui peut-être la marche à suivre en cas de malaise sur une feuille posée en évidence. Bien souvent on a à disposition une feuille de marche à suivre pour les hypers, une autre pour le glucagon, une autre pour le ressucrage, tout est un peu dispatché et cela semble une montagne lorsqu'on n'a pas l'habitude. Peut-être aussi que pour lui c'est plus facile de rester en retrait parce que s'impliquer plus l'inquiéterait d'avantage? Je ne sais pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

:coucou: Dawn,

Eh bien , j'ai eu le sourire du début jusque la fin de ton comm...

Je me suis même posé la question si mon mari ne menerait-il pas une double vie??!

C'est exactement le même comportement que toi, par contre, tu as su clairement définir...

notamment le coup des sucres...mon dieu, limite si il ne me fait pas culpabiliser d'être en hypo rien que pour grignoter...

Enfin, pour avoir posté ce topic sur un autre forum, bon qui a malheureusement été fermé car des personnes y réglaient leur compte, on m'a suggéré d'aller voir des asso ensemble ou de le laisser découvrir les forums concernant le diabète.

J'ai trouvé ces idées plutôt pertinente.

Mais sachez que je vous remercie toutes de vous être donné la peine d'y mettre un petit peu de votre expérience pour résoudre ce problème...

Bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon cas, il n'y a pas longtemps je ne me controlais pas beaucoup, alors maintenant on apprend un peu ensemble, mon mari (qui est français; moi je suis estonienne - donc moi je ne peux jamais expliquer mes problemes dans ma langue maternelle :) ) et moi. Il ne se rend pas toujours compte que il me tente avec ses propositions - tu veut de la glace? etc.

Mais j'ai jamais senti que il s'en fous. Il est toujours là pour moi. Par exemple - quand j'en ai vraiment marre parce que je ne comprends pas les fluctuations de mes glycemies, il me caresse et dit que ça va aller et que je vais me débrouiller. ça m'aide et rassure bcp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je ne sais pas si ce post est encore actif... Mais, mieux vaut tard que jamais... :rouge:

Il est clair que beaucoup d'entre nous ont encore du chemin à faire avant d'avoir les bons réflexes par rapport à votre diabète ! :snif:

Je ne parle pas de ce qu'un homme peu faire dans une maison en temps normal (faire le ménage, préparer le repas, s'occuper des enfants ou faire les courses...), mais de ce qu'un mari peu faire pour son épouse... surtout quand il y a un problème ! :ice:

De ce point de vue là, il n'y a pas 36 solutions, il faut communiquer ! :hum:

Ne cherchez pas à voir s'il va avoir la bonne réaction, vous avez 99% de chance qu'il se plante au premier coup ! :toh:

En dehors de quelques cas particuliers, nous n'avons au départ aucune notion d'hypo ou d'hyper... qu'ils s'agissent des symptômes ou de la solution à apporter pour revenir à un niveau normal. :epaules:

A mon avis, il faut commencer par les cas extrêmes, la grosse hyper et surtout la grosse hypo !! :yes:

Une bonne petite simulation d'injection de glucagon permettra à tous les deux de voir ce qu'il faut améliorer... Et surtout à ce rendre compte du niveau du risque encouru ! :horreur:

Et après, il faudra y aller doucement ! :blonde:

Share this post


Link to post
Share on other sites

autre réponse tardive à ce post... cela a toujours été difficile pour que mon homme comprenne le diabète et son implication dans ma vie au quotidien. Généralement il me laisse tranquille :) , mais j'ai souvent des appréhensions en ce qui concerne les vrais problèmes, notamment le malaise hypoglycémique; Je lui ai fait des démos, mais il n'a jamais posé de questions de lui-même :epaules: . Le plus dur pour lui a été l'après grossesse: entre césarienne, difficulté d'allaitement, hypos, il a été un peu "débordé" et c'est finalement grâce à la grossesse qu'il a compris l'importance du diabète. Le diabète a une position pernicieuse dans le couple; il n'est pas toujours facile d'éviter le trio couple +diabète...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense aussi que ca depend de l'homme en question..certains vont s'impliquer d'autres vont considérer le diabète comme une bete curieuse et tant que la maison ne brule pas laisser la personne concernée gérer le truc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucun soucis avec mon :amour:

Il m'a posé beaucoup de questions au début et avait l'air désemparé mais au fur et à mesure il a appris sur le tas!Il sait que ca fait partie de moi et il l'accepte!

Parfois je lui rale encore dessus par rapport à l'itf quand il a déjà mélangé les pates avec la sauce, ou autre chose dans le genre qui ne me permet plus de calculer les glucides!Mais bon il est humain, ca peut arriver d'oublier!En tout cas il fait vraiment en sorte de m'aider au quotidien psychologiquement et beaucoup d'huile de coude quand il voit que je ne suis pas en état de faire quoique ce soit en hypo!Pour mes sautes d'humeur, il se rappelle quelque fois que ca peut etre une hyperglycémie!Bref c'est un amour!!C'est grace à lui que j'ai réussi à accepter ce diabète!

Parcontre participer au forum, aux rencontres, c'est niette!!!Il dit ne pas comprendre tout ce que l'on peut se raconter et qu'à vrai dire il a d'autres chats à fouetter!!! :mdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parcontre participer au forum, aux rencontres, c'est niette!!!Il dit ne pas comprendre tout ce que l'on peut se raconter et qu'à vrai dire il a d'autres chats à fouetter!!! :mdr:

Ben je dirais pour trainer mon époux partout aux rencontres, et on en a fait qqs unes, c'est qu'il ne parle presque jamais diabète avec les autres compagnons. Et que plus ca va, moins je parle diabète quand je vois des diabétiques sauf si on est là pour en parler. C'est aussi ca la magie de l'AMD :clin:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parcontre participer au forum, aux rencontres, c'est niette!!!Il dit ne pas comprendre tout ce que l'on peut se raconter et qu'à vrai dire il a d'autres chats à fouetter!!! :mdr:

Je me reconnais bien dans ce que tu dis c'est tout a fait mon :amour:

il est toujours présent essai de s'y interessé de temps en temps il est là quand ca ne va pas et comme toi ne comprend pas trop tout ce que l'on peut raconter mais pendant la grossesse il s'est bien rendu compte que ça m'avait beauoup aidé dès fois c'est même lui qui me disait demande leur sur ton site !

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis devenue diabétique il y a un an et demi, à 43 ans et après de 10 ans de mariage. Le diabète nous est donc tombé dessus, et mon mari a dû faire face avec moi. Il est très attentif, très présent et heureusement car je n'ai pas encore bien digéré tout ça, disons que dès que j'ai des glycémies en dehors des normes, je m'inquiète et je déprime sec!!!....alors il se tient au courant de l'évolution mes glycémies, et prend le relais quand ça ne va pas. Il a fait beaucoup d'efforts pour ne plus s'avaler des plaques entières de chocolat après le diner...ou pour ne pas trop fumer devant moi (il est fumeur occasionnel) car j'ai arrêté il y a 3 mois...bref sans lui ça serai beaucoup plus dur à vivre!

3+++++3+33

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décidéemt, il est très intéressant ce forum! Une autre réponse très tardive. Elle est toutefois pertinente dans mon cas après une dispute en bonne et due forme hier.

Moi, je sais que je ne peux pas compter sur le mari. Si mon moral baisse d'un cran, monsieur fait tout un scandale me traitant de déprimée et tout et tout et même que ce bébé est un grosse bêtise... Généralment, je claque la porte dans une volonté ferme de ne plus jamais revenir, mais après, je rends compte que je n'ai personne (ma famille est très loin), je rentre à la maison et là, il me console et je fais comme si de rien n'était (avec une mer d'amertume sur le coeur)...

Pourtant, lui quand il a eu une grosse maladie, je l'ai traité aux petits oignons....

Alors de là à penser qu'il va s'en faire pour mes glycémies. Même que je n'avais pas le droit d'être démoralisé quand la nouvelle du diabète est tombée...Pour peu, il fallait accueillir la nouvelle avec des you you :lalalere:

C'est la première fois que je vide autant le coeur dans un forum, mais vous êtes bien les filles et je me sens en confiance!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense Xara que mon mari a le meme "caractère" que le tien..

Moi aussi toujours cool, toujours le moral (ou fait semblant parce que ca fait peur parfois), jamais stressé..

Alors le diabète tu l'as ben fais avec (en gros) et le nombre de fois qu'il m'a dit: "tu sais y'a pire faut s'estimer heureux" (peut etre pas mot pour mot mais équivalent..)

Le genre de phrase qui aide pas et qui fait pas du bien si t'as le moral bof bof.. Mon mari il s'est pas parler mais bon je le prends comme il est.. :mdr:

Je ne me plains que très rarement a lui sur mon diabète et limite les fois ou ca arrive c'est tu te plainds tout le temps c'est toujours pareil, du coup ca vexe un peu.. il comprends vraiment pas parfois c'est :groumf::raaa:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu me fais beaucoup de bien Sarah42. Donc, je ne suis pas une alien dans ce monde, la seule à devoire se débrouiller comme une grande devant chaque petit ou grand défi...

Il reste que c'est pénible à vivre. Je passe mon temps à dire : Ma grande, tu es venue seule dans ce monde, et tu repartiras seule, donc agis en adulte, tu n'as besoin de personne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dernière phrase que t'as dit Sammy c'est exactement ca..

Xara je comprends, moi aussi j'apprends a me débrouiller seule mais je sais que en cas vraiment de grosses hypos il est la.. J'ai fait seulement 1 grosse hypo (limite coma) et je crois que la il a compris "l'importance" de la maladie..

Il a bien eu peur.. En quelque sorte j'ai honte a le dire mais ca m'a un peu fait plaisir pour ca

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...