Jump to content

ITF, quand commencer ?


Recommended Posts

Bon j'entame plusieurs sujets, c'est que j'ai eu le temps du confinement pour cogiter :D

D'après ce que j'ai compris sur l'ITF, c'est adapter ses doses d'insuline par rapport à la valeur de sa glycémie au moment du repas et au repas en question (calcul des glucides) plutôt que de faire la même dose à chaque fois et adapter son repas en fonction.

Mon fils (bientôt 5 ans) a de toutes petites doses d'insulines en bolus (entre 0,4 et 0,6) et nous adaptons en fonction de la glycémie avant repas (si >2 ).

J'ai essayé de noter les glucides sur une petite période mais je pense que les doses sont vraiment trop faible pour adapter de manière précise 😅 En fait je me demande à quel âge on peut commencer à se lancer dans ce genre de calculs... Faut-il attendre la fin de la lune de miel ? Est-ce à moi de prendre l'initiative ou dois-je attendre qu'il grandisse afin qu'il prenne seul la décision ?

Concernant le basal, je me pose aussi des questions :

j'ai vu que vous parlez de jeûne glucidique pour adapter le basal mais peut-être qu'il est encore trop petit pour cette étape ? ou que le diabète est trop récent ? Pour l'instant on adapte le basal en fonction des résultats des semaines précédentes avec l'aide de la diabétologue qui essaye de nous motiver à nous lancer tout seuls... :D  Je me demande si les doses sont bien adaptées et je ne comprends pas trop les paramètres qui entrent en compte dans le calcul du basal (horaire des repas ? activité physique ?). Par exemple, si il fait la grasse matinée ou que le repas tarde un peu trop (j'ai du mal à être à cheval sur les horaires... 😅), le basal ne semble pas forcément adapté (risque d'hypo avant le petit dej ou le repas). 

Merci d'avance pour vos réponses/remarques qui m'aideront à accompagner mon enfant dans la gestion de son diabète.

Milly

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Pour commencer à répondre... :

le basal devrait être indépendant des repas. Que le repas soit +/- tard ne devrait pas poser de problème. Pour moi c'est plus la différence d'activité physique qui peu moduler la réponse entre éveil et grasse mat. 

les éléments permettant d'adapter le basal sont liés au métabolisme de ton enfant. Malheureusement il n'y a pas de règle absolue. Le jeûne est intéressant parce qu'il permet de voir ce qui se passe sans les repas... mais on ne le fera pas chez un si jeune enfant. Il faut donc tâtonner en analysant les courbes si il a un capteur de glycémie. J'imagine que oui puisqu'il a l'air d'être soigner par pompe. Raconte nous un peu plus...

Link to comment
Share on other sites

Merci @libellule pour ta réponse.

Il est sous pompe oui, avec le capteur FSL. J'ai encore du mal à bien analyser les courbes... je me sens noyé sous le nombre de paramètres à prendre en compte, les petits déjeuner/gouter sont rarement les mêmes (un jour il aime un truc, j'en achète 3 paquets puis il n'en veut plus 😅). Les bolus sont entre 0,4 et 0,6 et le basal 0,025 la nuit et en journée entre 0,150 et 0,200 mais du coup quand on arrive dans la plage 0,200 ça peut vite baisser si on décale trop le repas.

Hier j'ai modifié le schéma, ça y'est je me lance 🥳 je pense voir ce que ça donne sur la semaine prochaine et réajuster au besoin...

Link to comment
Share on other sites

Le basal devrait permettre d'avoir une glycémie stable sans repas ( donc une ligne horizontale). Si la courbe a tendance à baisser, à distance du bolus précédant, c'est que le basal est un peu trop fort... 

C'est bien normal que tu ais du mal a analyser les courbes en si peu de temps ça va venir, et plus vite si tu as des explications.

Ensuite la théorie est parfois - souvent- chamboulée par les émotions, l'activité physique, les maladies intercurrentes ( rhume... Angine...)...

N'hésite pas à nous interpeller et à discuter avec le médecin

bonne journée

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Concernant l'ITF c'est effectivement un très bon outil pour adapter la dose d'insuline à son alimentation. Certain diabétologue n'aiment pas le mettre en place chez les enfants car ils pensent que ça permet trop d'excès. Je pense pour ma part que c'est un très bon outil pour accepter au mieux la maladie et pouvoir manger de tout sans culpabilité. Il faut simplement rester raisonnable. Mais en fait c'est comme pour tous les enfants il faut rester vigilant concernant leur alimentation. Une fois la "lune de miel" passée et les doses stabilisées tu pourras voir avec le service diabéto, il y a des "stages" organisés pour apprendre à calculer les glucides dans l'assiette et calculer les besoins d'insuline en fonction des glucides ingérés. Instinctivement tu vas aussi pouvoir voir que certains aliments conviennent mieux à une bonne gestion des glycémies (farine complète, fibres aux repas...). Bon courage et bravo pour ton implication pour ton petit bonhomme.   

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

@Emy merci pour ta réponse. Nous avons commencé à tester les farines/pâtes/riz/sucre complets. De temps en temps on aimait bien faire une soirées crêpes sucrées alors j'ai adapté un peu la recette avec moitié farine complète et pas de sucre dans la pâte. Je me dis que comme ça il peut se faire un peu plaisir sur la garniture. La glycémie après a été nickel. Mais j'avoue ne pas avoir comparé avec la recette précédente... Par contre les trucs type pain de mie industriel, même complet, ça le fait grimper en flêche... On m'a conseillé de prendre plutôt en boulangerie alors je vais tester.

Pour les fibres aux repas je dois avouer qu'il y a des jours sans... on a un peu du mal à lui faire manger des légumes, mis à part les crudités (tomates cerises, concombre, radis et carottes), ce qui est assez pratique pour les apéros 😉

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/07/2020 à 05:41, Milly a dit :

Par contre les trucs type pain de mie industriel, même complet, ça le fait grimper en flêche...

Chaque diabétique réagit différemment, mais mon bonhomme a des glycémies nickelle avec le pain de mie jaquet sans sucre ajouté (marque auvergnate ;) un peu de chauvinisme, mais c'est la seule marque de apin de mie que j'ai trouvé sans sucre ajouté) il existe en pain blanc et pain complet. Mon bonhomme n'aimant pas le pain complet on ne fait qu'au pain  blanc, ce soir c'était croque monsieur + salade de crudité, j'ai même du le ressucrer àn 22h 

POur les fibres c'est un peu tous les mêmes.... 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Je reviens un peu sur le sujet...

Nous ne pratiquons pas l'ITF mais nous estimons à la louche et on met l'insuline en fonction. J'arrive assez bien à gérer pour des repas longs en plusieurs partie petit bolus par petit bolus, mais j'avoue que quand on a un repas qui change trop (grosse quantité de glucides par rapport à d'habitude) je suis souvent un peu perdue et après j'ai du mal à savoir si j'ai mal dosé ou si l'hyper est due à un autre facteur. 

Aujourd'hui nous avions le RDV diabéto qui m'a permis de remettre le sujet de l'ITF sur le tapis. On m'a répondu que ce n'était pas aussi simple et que malheureusement la règle tant d'insuline pour tant de glucides ne fonctionne pas forcément si on change fortement la quantité de glucides entre 2 repas, que ce n'est pas vraiment proportionnel. Donc je ressors de la consult en ayant un peu baissé les bras. Pourquoi calculer et peser tout, se prendre la tête si au final c'est la même galère derrière ?

je voulais aussi demander comment on calcule la durée d'action de l'insuline mais du coup j'ai oublié 😅

En fait à chaque fois que les glycémies sont pourries, je me dis qu'il faudrait qu'on se forme à l'ITF (au moins se former, après voir comment on l'applique et si ça nous convient) et à chaque fois que je reviens de RDV diabeto, je suis convaincue que ça n'aura que peu d'impact. Est-ce que vous pensez que ça peut valoir le coup ? Après on parle d'un enfant avec des petits bolus de 1 - 1,5 pour les repas donc peut-être peu de marge de manoeuvre ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Milly a dit :

Aujourd'hui nous avions le RDV diabéto qui m'a permis de remettre le sujet de l'ITF sur le tapis. On m'a répondu que ce n'était pas aussi simple et que malheureusement la règle tant d'insuline pour tant de glucides ne fonctionne pas forcément si on change fortement la quantité de glucides entre 2 repas, que ce n'est pas vraiment proportionnel. 

Je ne comprends pas bien, ils te disent que ça ne fonctionne pas si tu changes la quantité de glucides entre 2 repas par exemple le déjeuner et le dîner ? ou 2 déjeuners ?
Dans tous les cas je suis un peu sceptique sur cette analyse... dans mon cas la ratio est différent à chaque repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) et bien sûr d'autres choses influent sur la glycémie (repas gras, stress, fatigue etc. etc.) mais ça me donne quand même une bonne base pour gérer au mieux ! 

L'ITF me parait un outil vraiment intéressant, qui permet de lâcher un peu la bride sur les "régimes" et dans tous les cas, permet de bien connaitre ce qu'on met dans son assiette d'un point de vue glucidique !
Après j'ai fait mon premier stage d'ITF quand j'ai quitté la pédiatrie (ce n'était pas proposé dans l’hôpital où j'étais suivie) et je ne sais pas quelles sont les recommandations pour les enfants !

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Non elle parlait bien d’un même repas avec le même ratio donc mais pour des grosses variations, genre (je dis ça au pif) si pour 15g il te faut 1,5U alors pour 150g il faudrait 15U, ben elle me dit que dans les faits ça ne fonctionne pas. Que ça va bien fonctionner pour des valeurs à peu près de même grandeur mais pas pour de gros écarts quoi.

Link to comment
Share on other sites

D'accord, ce n'est pas complètement faux mais ça me paraît être le même principe que le calcul d'une correction en hyper ! Une hyper à 200 ou 300 ne se corrigera pas "proportionnellement" pour moi. 

Mais l'enjeu est de se connaître au mieux, de connaître ses réactions (ou celles de ton fils) pour adapter au mieux le traitement, et pour ça l'itf me paraît une super base ! 

Peut-être que d'autres auront plus d'infos sur les spécificités pédiatriques? 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Milly a dit :

 (je dis ça au pif) si pour 15g il te faut 1,5U alors pour 150g il faudrait 15U, ben elle me dit que dans les faits ça ne fonctionne pas. Que ça va bien fonctionner pour des valeurs à peu près de même grandeur mais pas pour de gros écarts quoi.

C'est exact à mon avis mais difficile à quantifier, d'ailleurs je viens de réaliser que c'est peut-être pour ça que sur ma pompe je peux spécifier des ratios différents suivant les heures de mes repas, petit déj, déjeuner, gouter, diner etc...   :unsure:  Merci pour ce petit sujet bien intéressant. ;):)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Les ratios différents pour les repas ça me paraissait plus intuitif dans le sens ou le soir en prenant en compte l’activité de la journée les besoins peuvent être diminués. Là j’ai l’impression qu’elle parlait d’autre chose, d’un ratio différent pour un repas pris au même moment de la journée mais de composition différente, quel casse-tête 😅

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Son argument est réel, la proportion n’est pas forcément respectée lorsqu’on fait un très gros repas. Mais soyons honnêtes sur le quotidien, même sans peser ou regarder précisément on mange toujours à peu près les mêmes quantités et dans ce contexte l’ITF est intéressante. Cela permet plus de flexibilité pour les jours avec ou sans dessert, avec ou sans pain, plus ou moins faim, etc.

Et puis pour les repas d’exception, ceux où vous vous écartez vraiment des habitudes, tu sauras qu’il faut un peu augmenter le bolus proposé / surveiller pour faire une petite correction en PP et c’est tout 🙂

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Oui c’est ce que je me dis au départ. Le but n’est pas du tout de lui prendre la tête à la cantine pour tout peser et le forcer à terminer son assiette. Je vois ça comme un outil en plus pour nous aider et peut-être pour arriver, à terme, à mieux estimer les glucides à l’oeil aussi. 
comment la formation s’est passée pour vous ? Ici c’est sur 1 jour ou 2 apparemment, on reste à la maison mais on leur donne les bolus et les glucides et ils nous calculent le ratio. Je ne sais pas si après on est censé être totalement autonome, vu que le ratio sera amené à changer assez souvent...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Milly a dit :

comment la formation s’est passée pour vous ?

A l’hôpital, à l'occasion de "l'adoption" de la pompe. Pendant une petite semaine une diététicienne venait faire avec moi l'évaluation des repas avec aussi un petit livret bien pratique. Il y a aussi maintenant une application que j'utilise...   -livret-les-glucides-dans-lalimentation/    Quant au ratio bah c'est par approche successive d'autant plus que ça évolue.....

Par contre à l'extérieur, pas de calcul, juste une appréciation globale de la richesse en glucides du repas. Un repas normal c'est 7U d'insuline pour moi et un repas riche 15 U d'insuline, et ensuite grâce au capteur on peut voir à peu prés où on va et quoi faire.... @@++ ;):)

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...