Jump to content
Sign in to follow this  
LucieB

Coronavirus et continuité pédagogique

Recommended Posts

DT1 depuis 40 ans , HTA, insuffisante rénale, mon petit garçon de 12 ans devrait reprendre l’ecole le 11 mai. Nous vivons confinés depuis le début et j’ai très peur de me contaminer à la reprise de l’ecole.

j’assure de mon mieux le suivi de mon enfant.

pensez vous que j’ai raison de tant appréhender, ai je des possibilites de refuser la reprise de l’ecole?

merci 

Share this post


Link to post
Share on other sites

coucou à toutes,

 

comment s'est passée la reprise pour ceux qui ont repris ?

 

ici, j'avoue que ça me démoralise

je suis épuisée d'entendre tout et son contraire et de ne pas pouvoir me projeter : quand l'école va-t-elle reprendre ? dans quelles conditions (toute la classe, que certaines classes de l'école mais tous les enseignants, avec des masques, sans masque ...) ? à quoi je vais occuper mes élèves pour l'école à la maison encore 2 semaines au moins ? et si on retourne à l'école, comment faire classe ? ... ?? bref des très nombreuses questions m'assaillent et ne trouvent pas de réponse, si ce n'est ATTENDRE et on verra !

et en plus, mes collègues me demandent si je compte reprendre ou pas compte tenu de mon diabète

moi qui aime m'organiser, je ne vis pas une période très confortable !

 

quant aux enfants, après 2 semaines de vacances, à profiter du jardin, du soleil et des ânesses ... la motivation n'est pas étincelante 

 

 

et chez vous, comment va ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les enfants n'ont pas repris, on est encore en vacances. Et mon fils présente un état dépressif, on cherche déjà à sortir de cette situation pour l'instant. Les miens ne reprendront pas avant le 25 mai au moins. J'attends que d'autres essuient les plâtres ! 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici c'est vacances... que l'on préférerait à la mer ( demande express de Philo). La reprise va être compliqué, mais je l'attends avec impatience pour redonner un semblant de rythme aux demoiselles... Et de la motivation peut-être... Si l'école reprend j'espère que philo pourra y aller... 

Côté diabète as-tu lu le communiqué de l'AFD ? Je suis moins inquiète pour moi... Bien sûr je me dope mais j'y suis toujours et ras de mon côté même s'il est vrai que je n'ai pas eu beaucoup de patients diagnostiqués... Et je me méfierais moins des enfants que des parents après la reprise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reprise lundi pour nous. (je les sens pas motivés pour reprendre) 
Mais on a fait un peu de "devoir" avec mon petit qui a une dictée lundi, une éval de conjugaison mardi et une éval sur les homonymes grammaticaux jeudi  et je vois une page "éval" dans le fichier de math pour mardi aussi (ça commence fort la rentrée, il va vitre reprendre le rythme) 
Le grand n'a que son autodictée quotidienne a préparer, on s'en occupera dimanche.

Mon grand est en CM2 donc a priori reprise le 11 mais vu que je suis au foyer je peux les garder puisque matériellement ça va être compliquer . Le hic c'est que lui veut retourner à l'école... mon petit lui c'est la dernière fournée. 
Et ce retour à l'école est tellement flou pour tout le monde sur son organisation etc... 
Et puis bon, je m'attends à des contres ordre, d'après le café pédagogique le sénat a fait un rapport CONTRE la réouverture des écoles, le japon les referme après les avoir rouverte le 4 avril... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Reprise lundi aussi. Nous n'avons Rien fait pendant les vacances. Mes enfants retourneront à l'école, surtout Clément qui vit assez mal ce confinement. Nous sommes à la campagne, il n'y a pas de transports en commun, ils sont peu nombreux par classe, il y a de la place dans l'école. Je n'aurai pas eu le même discours si nous étions encore en banlieue parisienne. Je reprendrai le travail le 11 si je suis protégée (= si on a de vrais masques, pour le moment ce n'est pas le cas). 

Nous allons discuter ce we d'un planning plus précis pour éviter que ça dégénère comme avant les vacances. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, pounine a dit :

Les enfants n'ont pas repris, on est encore en vacances. Et mon fils présente un état dépressif, on cherche déjà à sortir de cette situation pour l'instant. Les miens ne reprendront pas avant le 25 mai au moins. J'attends que d'autres essuient les plâtres ! 

Mince pour ton bonhomme.... comment ça se manifeste ? Que faites vous pour remédier à cela? Quel âge à t il déjà Axel?

Ici nous avons repris lundi et vraiment tout se passe bien pour les garçons. Ils sont en train de former tous les deux des liens très forts et très touchants... Ils ne se disputent quasi jamais. Le fait que ça soit deux gars et qu'ils puissent jouer à peu près  aux même jeux en autonomie participe à mon avis grandement à leur bien être et équilibre. Baptiste tient un journal du confinement depuis le premier joir, où chaque jour il marque des choses sur sa journée. C'est incroyable comme dans des journées qui me paraissent identiques il arrive à trouver du nouveau....

Nous essayons de faire de cette parenthèse un moment de sérénité et nous voyons ce moment de privation de liberté comme un moment où justement nous avons la liberté d'accepter ce qui nous arrive et d'essayer de le vivre au mieux... on essaie hein, je dis pas que c'est facile.... Nous devions aussi adopter un chien en juin, du coup ça nous donne un petit (grand) but qui donne un objectif aux enfants....

Niveau école ça roule aussi. Pour Roch qui est en PS c'est plus galère car niveau apprentissage en PS il y a énormément le vivre ensemble et là on est un peu limité !!! Pour Baptiste, la maîtresse a eu beaucoup de mal au début mais maintenant c'est d'avantage construit... 

La coupure des vacances a fait grand bien à tout le monde...

Je bosse dans deux établissements scolaires et je rejoins @LucieB quelle galère ce deconfinement. C'est très très dur à organiser pour les chefs d'établissements, je les plains, rien n'est clair. Espérons que les prochaines annonces les aident à prendre les bonnes decisions mais que c'est dur pour eux sur qui reposent tant de responsabilités.

Pour ma part je risque de passer en chômage partiel (En arrêt je perdrai 34% de mon salaire à partit du 1er mai..... contre 16% en chômage partiel). Mes deux directrices ne sont pas chaudes pour que je reprenne si après le 11mai il est conseillé aux personnes à risque de rester confinées et encore plus si les conditions de reprise n'assurent pas ma sécurité... Travaillant dans 2 etablissements scolaires, je croise environ 1000 élèves par semaine... 🤔

Il faut avoir conscience que le risque 0 n'existera pas et que le problème sera très certainement identique en septembre... jusqu'à ce qu'un vaccin soit mis en place. En gros on va apprendre à vivre avec... 

Bon courage à tous, bon courage à vos enfants. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Edelweiss a dit :

Il faut avoir conscience que le risque 0 n'existera pas et que le problème sera très certainement identique en septembre... jusqu'à ce qu'un vaccin soit mis en place. En gros on va apprendre à vivre avec... 

Bon courage à tous, bon courage à vos enfants. 

Oui la rentrée de septembre me fait peur personnellement... (rentrée en maternelle pour ma fille). Il va falloir vivre avec. Bon courage à toutes les supers maman-instit, vos enfants ont de la chance. Et une grosse pensée aussi à toutes les maîtresses de France qui font un super boulot covid ou pas covid! @pounine c'est super dur pour ton fils il est encore si petit, j'espère que vous allez pouvoir trouver des solutions pour l'aider. Bon courage en tout cas. 

Pour l'anecdote, moi j'ai une fille pas encore scolarisée mais qui demande à faire des activités scolaires depuis quelques mois...Du coup, tous les matins c'est activités...l'enfant de rêve!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici, Samuel en CE1 est censé reprendre le 25 mai. D'ici là, j'aurai déjà repris le boulot et Nathanaël sera de retour chez la nounou qu'il a dû complètement oublier (sans compter que ça va tomber en plein dans la "crise des 8 mois - je veux pas me séparer de maman"

Je suis heureuse d'avoir eu l'instit de Sam au téléphone et par mail. J'ai aussi eu la psychologue scolaire avec qui il a fait un bilan et passé des tests avant le confinement. Le lien avec l'école est maintenu et on travaille autant qu'on le supporte lui et nous. Y'a pas de pression. 

Par contre, Sam s'ennuie. Mais il s'ennuie aussi hors confinement, alors...

On est à la campagne, notre département est l'un des moins touchés à ce jour. J'ai bon espoir que cela puisse bien se passer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la maison, les enfants sont bien plus grands, mais les interrogations sont les mêmes... Ils sont censés reprendre le 18/05. Les classes sont exigües, les couloirs aussi... J'attends de savoir ce que le collège va pouvoir mettre en place. Tanguy, qui était pressé de revoir ses copains au début du confinement, préférerait maintenant rester à la maison... J'ai l'impression qu'il se referme sur lui-même... 

On va voir aussi ce qu'ils entendent par assiduité scolaire pour l'obtention du brevet (est-ce que le fait de rester à la maison malgré le déconfinement peut être considéré comme un manque d'assiduité ? )... bref, c'est très flou... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici nous habitons en région parisienne, classes de 30 enfants, 15 classes. 

Par ici je n'ai aucune envie de le remettre à l'école.  Les enseignants commencent à recenser les familles qui auraient des pb d'acces à Internet. Nous, parents, sommes en télétravail, aucune obligation de reprendre le 11 non plus. D'ailleurs seulement 10% des personnel pourra aller au bureau et il faut être volontaire et surtout en avoir besoin. Si maladie chronique, aucune idée. Nous avons la chance de pouvoir tout faire à distance donc je n'y retournerai pas tout de suite. Nous sommes juste crevés par les réunions permanentes en semaine.

G. est très bon élève, le confinement se passe bien mais les copains, sa maîtresse et ses activités lui manquent beaucoup. Le travail envoyé par la maîtresse est fait, c'est rapide et il fait tout tout seul. C'est son papa qui gère l'ecole à la maison (avec moi c'est vite explosif). J'aimerais cependant pouvoir le sortir par exemple faire un tour en voiture, car il a vraiment peur de sortir. C'est aussi pour cela que je pense que le mettre à l'école le 11 ce serait un coup dur pour lui et je pense que cela le sera pour les enfants et familles qui n'ont pas le choix. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

pareil pour nous sur Paris, beaucoup de cas de malades à proximité, école très dense avec cour minuscule, mon mari et moi en télétravail: on n'a pas du tout envie de remettre les enfants à l'école et on a la chance de pouvoir les garder. c'est surtout compliqué pour mon mari et moi, car très difficile de bosser sérieusement, mais franchement cela nous semble secondaire. en revanche, je pense vraiment que dans des lieux moins touchés et des écoles plus petites la reprise est plus envisageable et le bénéfice (social, humain) possible. 

les enfants travaillent bien à la maison, s'amusent comme des petits fous tous les deux:yes:, leurs copains leur manquent, mais finalement pas tant que ça. c'est surtout moi qui pense au fait qu'il faut qu'ils clôturent symboliquement l'année, qu'ils sentent le passage du temps, qu'ils renouent avec certains rituels et revoient certains adultes de l'école auxquels ils tiennent... sinon ils vont avoir un choc, la rentrée de septembre sera trop dure, surtout pour mon grand qui est en CM2, et adore son école qu'il va quitter. 

mais on peut attendre juin pour cela et c'est plus symbolique qu'autre chose; vu les conditions de petits groupes qui obligeront à des rotations et vont surcharger les enseignants qui pourront moins bien assurer l'enseignement à distance, le travail sera moins efficace que l'école à la maison (quand les parents peuvent l'assurer). 

je suis à peu près persuadée que sur la région parisienne ils seront obligés de faire machine arrière, qu'il y aura recrudescence énorme des cas (mais vu le temps de l'incubation et des complications, il faudra attendre au moins trois semaines pour cela:(). 

Edited by nanou4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici je pense que mes enfants n'iront pas à l'école ils sont d'accord même si ils ont envie revoir leur copains.... eliot qui est en ce1 ne me paraît pas trop en manque il semble plutôt bien vivre la situation on joue on câline.... gabin lui est en 5ème il est très indépendant et a l'habitude de voir ses copains seul le week balade a vtt .... donc forcement cest plus dur pour lui mais pour lui la situation est clair on doit rester confinés cest comme ca point final et retourner a l'école et où mener la vie d'avant est dangereux il serait davis de rester confiner jusque septembre si cela permettait de reprendre une vie normale bref il s'adapte et très lucide et réaliste et sen accommode il en a marre mais dès que nous pourront nous sortirons en nature dans la montagne ardéchoise peche balade nuit en camion sans camping.... et ça les aidera . Moi ce qui m'inquiète beaucoup cest mon mari il doit reprendre le boulot puisque rien n'est annoncé pour les conjoints de personne vulnérables et il bosse dans un collège de 1000 élèves à l'entretien ( ou gabin va en temps normal ) forcément il y aura des élèves du personnel bref bcp bcp de monde .... et je suis très angoissée à l'idée quil y retourne car même si il fait attention cela sera complique son travail est physique et travailler avec un masque lors d'un travail physique lui paraît compliqué voir impossible le masque va bouger .... bref jai peur ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rebondis sur ce qu'a écrit @carine24 : le virus circule très peu chez nous. J'ai oublié de le noter dans la liste d'arguments alors qu'il est évidemment important. Les centres de consultations covid19 ont été fermés faute de malades. Ce serait bien que ça dure. Je crains davantage les mouvements inter régions des français que la reouverture des écoles.

Les enfants trouvent leur travail d' école profondément ennuyeux (et je suis d'accord avec eux). C'est répétitif (très répétitif !!) , sans beaucoup de sens ( et je ne parviens pas à en donner) . Lucie s'amuse avec les maths, Clément écrit un roman politique et psychologique sur le confinement, ça le défoule (il va falloir corriger les fautes avant d'envoyer à un éditeur !). C' est pas mal mais la reprise en presentiel sera la bienvenue. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De notre côté peu de cas aussi pour l’instant pourvu que ça dure ! 
Mon garçon est en moyenne section, le début as était dure pour lui mais maintenant il a pris son  rythme (  nous sommes bien en campagne ) je pense à ceux qui ont des enfants en logement  sans terrain !pour lui reprise autour du 24 si cela se maintient mais  je suis craintive et je ne suis pas sur de le  remettre à cette date même s il a envie de retrouver ses copains! 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, ça me paraît encore très loin, dans un mois. On a été en contact avec le pédiatre, il nous conseille d'augmenter les interactions sociales avant le 11 mai, voire d'organiser une ou deux rencontres mais là, c'est plutôt moi que ça dérange. Bon courage à toutes. 

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pounine a dit :

Perso, ça me paraît encore très loin, dans un mois. On a été en contact avec le pédiatre, il nous conseille d'augmenter les interactions sociales avant le 11 mai, voire d'organiser une ou deux rencontres mais là, c'est plutôt moi que ça dérange. Bon courage à toutes. 

Ben comment il veut que vous puissiez faire ça, vu qu on est confinés strict jusqu au 11 mai ?

Ici nous ne sommes pas concernés par la reprise de l école, les enfants étant scolarisés à la maison depuis cette année. Mais je pense que je les aurais gardés aussi. Dernier jour de vacances demain, les enfants ont fait un vrai break et moi aussi, résultat ils sont ravis se reprendre le travail lundi (moi moins, les 4h30 par jour à y consacrer me pèsent et encore plus qd j ai perdu le rythme, mais leur motivation me réjouit bcp !).

L inconnue ici concerne la reprise de mon mari. Il est en télétravail,  bien chargé. A priori ils s orientent vers des rotations au cabinet. Il travaille en plein Paris avec transport en commun donc oui, cela m inquiète un peu, alors que nous nous sentons tellement à l abri depuis un mois et demi, scrupuleusement confinés. 

Ce qui me manque beaucoup c est ma famille que je n ai pas vu depuis noël, en particulier maman, car les déplacements entre régions n ont pas l air prévus pour demain... et à cette saison nous y serions forcément allés qq jours... 

Je plains bcp les maîtresses, @LucieB je pense à toi ! Comment gérer la reprise de l école + les cours a distance pour ceux qui ne reviennent pas ?? Quel casse tête.  Bon courage à toutes.

@pounine comment ça se manifeste chez ton bonhomme ? Lié au confinement ? Angoisse du covid ? Ma grande etant passée par là en novembre je compatis...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, MarieDiab a dit :

Je plains bcp les maîtresses, @LucieB je pense à toi ! Comment gérer la reprise de l école + les cours a distance pour ceux qui ne reviennent pas ? Quel casse tête. 

tout à fait, c'est assez honteux de demander aux enseignants une double journée. car les cours à distance pour une partie de la classe sont impliqués dans le dispositif par le ministère, dès lors qu'on ne prend qu'une quinzaine d'enfant max en classe. il y aura des rotations obligées (sauf dans les petites écoles à faible effectif)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rebondis sur tout ce que vous avez dit 

 

Concernant l'organisation de la reprise à l'école, rien n'est obligé puisque pour le moment rien n'est organisé. Donc est-ce qu'il y aura une rotation d'élèves ? Quels seront les élèves (ceux dont les parents ont besoin, les élèves decrocheurs, les élèves volontaires...)? Comment les enseignants devront gérer (parce qu'on ne fiât pas la même chose en classe et à distance, enfin pas chez moi en tous cas)? Dans quelles condition s matérielles (est-ce qu'on aura des masques, du gel, comment gérer la récré, la désinfection des classes)? Pour le moment, aucune réponse officielle. Que des annonces sur BFM ! 

 

Moi, je suis perdue parce que je ne sais pas ce qu'on attend de moi en tant que professeur des écoles. Donc je ne sais pas comment me positionner pour mes enfants (en plus, je n'ai rien pour leur confectionner des masques). Et je ne sais pas non plus comment me positionner en tant que diabétique. 

 

Les enfants ne sont pas pressés de retourner à l'école. Ici c'est la belle vie à la campagne sous le soleil. 

Les 2 grandes sont tjs en contact avec leurs enseignants de musique. 

Colombe s'ennuie un peu de sa copine d'école. Mais franchement, tout roule. 

 

Pour le moment, Olivier fait un peu de télétravail mais l'activité de son entreprise est très ralentie. Ni lui, ni son patron ne savent très bien quand il devra y retourner. Pas avant le 11, je pense. Mais après probablement... 

 

Bon courage à tous

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, pounine a dit :

Perso, ça me paraît encore très loin, dans un mois. On a été en contact avec le pédiatre, il nous conseille d'augmenter les interactions sociales avant le 11 mai, voire d'organiser une ou deux rencontres mais là, c'est plutôt moi que ça dérange. Bon courage à toutes. 

Ici, Samuel a eu quelques copains au téléphone, ça lui a fait beaucoup de bien, l'air de rien. De même que correspondre avec sa maîtresse par mail. 
Mais oui, dans un mois c'est encore loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, LucieB a dit :

Comment les enseignants devront gérer (parce qu'on ne fiât pas la même chose en classe et à distance, enfin pas chez moi en tous cas)? Dans quelles condition s matérielles (est-ce qu'on aura des masques, du gel, comment gérer la récré, la désinfection des classes)? Pour le moment, aucune réponse officielle. Que des annonces sur BFM ! 

 

Ce que le conseil scientifique recommande (et ce qui pourrait donc se faire) 

 https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-nettoyage-des-etablissements-port-du-masque-obligatoire-pour-les-collegiens-et-les-lyceens-ce-que-recommande-le-conseil-scientifique-pour-la-reprise-des-cours_3934599.html


On voit bien que c'est pondu par des personnes qui n'ont jamais vu la vie d'une classe d'un œil adulte. 


Mes enfants n'aiment pas l'école à la maison. (le petit n'aime pas l"école tout court, de toute façon, "ça ne sert qu'à apprendre des choses qu'on sait déjà" 
Le grand c'est le manque des copains, mais il peut discuter avec quelques uns par mail ça aide un peu. 
Je trouve qu'il y a moins de disputes entre eux (y'en a toujours mais moins) 

J'avoue ne pas savoir quoi faire. 
car  ils veulent voir les copains, mais... je me dis qu'il vaut mieux laisser l'école pour ceux dont les parents n'ont pas le choix (enfants avec besoin d'aide, parents qui reprennent le travail) moi je suis au foyer et je sais expliquer les leçons de primaire, ça me gêne pas de les garder, mais pour eux niveau psychologique c'est lourd. Mais en faisant le choix de les garder est-ce que je complique la tâche des enseignants ?  

Bref j'attends de voir ce qui est prévu à l'école des mômes, et si clairement, on nous dit clairement "les enfants avec PAI reste en confinement" ça résoudrait mes tergiversations


 

Edited by fleur de lys

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets, j'ai hésité mais je vous lis, et j'ai décidé d'apporter ma pierre. chaque cas est particulier, c'est vrai, mais il me semble qu'il faudra bien reprendre un jour le cours de nos vies, même un peu modifié, et que les enfants peuvent avoir besoin de leurs copains, de leurs espaces à eux,...et je ne suis pas certaine qu'on sera plus tranquille en Septembre, c'est même une hypothèse assez sérieuse qu'un rebond aurait plutôt lieu à l'automne. tant qu'on n'a ni vaccin ni traitement, il est inquiétant de relâcher le confinement, mais la planète ne peut rester à l'arrêt deux ans...Ce n'est pas seulement un argument économique, mais aussi social, et aussi simplement...la vie! je me pose beaucoup de questions. Par exemple, il serait raisonnable que moi qui ai 64 ans, un surpoids, je reste chez moi. Pourtant je travaille, en milieu à risque comme beaucoup de soignants, et je considère que je dois le faire; dès que les transports marcheront à nouveau, j'irai voir mon vieux papa, seul à Paris à 89 ans, qui est surtout triste de son isolement "pour son bien". Les précautions (distance physique (je n'aime pas le terme distance sociale), hygiène, masque dans les endroits serrés), sont utiles, bien sur, mais on n'empêchera pas le virus de circuler encore.

Bref une vie sans germe, d'accord, mais le germe de vie?

 

  • Like 5
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis assez d'accord avec ces idées sur le principe, ce sont des enjeux philosophiques très défendables dès lors qu'ils engagent ceux qui font des choix individuels éclairés. encore faudrait-il être armé pour cela. j'aimerais aller voir mes parents cet été, ils sont très fragiles, je ne veux pas les voir si je ne suis pas immunisé (ce qui est très possible puisque mon mari a été malade, pas testé évidemment, mais aucun doute vu le tableau clinique). mais en l'absence de test, comment savoir si je suis immunisée ? mes parents ont plus de 75 ans, et mon père qui a eu un cancer et deux opérations cardiaque, ma mère qui a eu deux cancers, à qui il manque un lobe de poumon et qui a un taux de lymphocyte très bas, sont extrêmement à risque, dans le doute je n'irai pas les voir, mais ce doute serait facile à lever si la France testait systématiquement les supposés malades et leurs proches. donc chacun se retrouve avec des dilemmes cornéliens à gérer parce que l'état fait/a fait certains choix. 

ce qui me semble très préjudiciable, c'est de responsabiliser les enseignants (notamment de la maternelle et de l'élémentaire) avec des contraintes impossibles à tenir, sans aucune consigne claire et un désengagement massif de la part de l'état qui donne des directives floues mais aucune précision concrète (les enseignants ont quand même charge d'enfants, ce n'est pas rien, sans parler de la responsabilité à laquelle tout cela les engage; des avocats ont bien établi que chefs d'établissements et enseignants sont responsables pénalement en cas de plainte des parents pour contamination par inapplication des obligations de distanciation). toute l'organisation repose sur les chefs d'établissement et les enseignants qui sont chargés de trouver des solutions à des injonctions inapplicables.

il est hypocrite de la part du ministère de faire croire que tout sera sécurisé, il faut dire la vérité: c'est impossible pour des enfants de maintenir les distances requises et les enseignants ne peuvent avoir pour mission de gérer cet impossible. en somme, à charge pour chacun de pallier ce que le collectif ne veut pas ou ne peut pas assumer, puisqu'il s'est dégagé de ces missions. à mon sens, le problème n'est pas le déconfinement mais le langage mensonger, l'affichage d'une maîtrise parfaite alors que rien n'est prévu. si on considère qu'il faut le virus circule, pourquoi pas, c'est un choix comme un autre, un pari comme l'est le confinement; mais il faut avoir l'honnêteté de dire aux parents que c'est ce à quoi on expose les enfants et leurs familles et qu'ils choisissent en connaissance de cause, selon les situations de chacun. 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir tout le monde !

Je n'ai pas encore pu lire tous les messages de ce fil et n'ai pas le temps de participer davantage ce soir, mais en parcourant les derniers messages j'ai eu envie de partager ce document que m'a fait parvenir une amie enseignante :

GT_enseignement_scolaire_retour_des_eleves_en_classe_synthese.pdf

On va voir ce qui va être décidé. Toujours difficile avec le grand nombre et l'ampleur des incertitudes actuelles... 

J'aime beaucoup l'expression

Citation

« il va falloir faire de la distanciation sociale dans des lieux conçus pour faire du rapprochement social et du vivre-ensemble »

.De façon générale, pour la reprise de l'école comme pour le reste, nous devrons forcément ré-apprendre à vivre ensemble avec le virus en circulation, mais quand, et comment faire le mieux possible... pas simple... En tout cas, il me semble important que les décisions soient prises en concertation avec tous les acteurs concernés, et que les règles aient la souplesse nécessaire pour convenir non seulement aux enjeux de santé publique, mais aussi aux droits et choix de chacun.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...